AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chambre de Tindomiel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tindomiel



Nombre de messages : 176
Race, Pays : Humaine - Gondor
Metier : Princesse de Gondor et d'Arnor
Date d'inscription : 06/10/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: "C'est pas moi c'est Eldarion!" Na! :P
**Aime/N'aime pas**: Les siens-le Gondor et les Gondoriens-son beau collier d'émeraude///Les Hobbits fous au dîner-Kahlan *jurons étouffés*

MessageSujet: Chambre de Tindomiel   Jeu 27 Juil 2006 - 2:08

[Hop un sujet passe-partout pour tous les posts inhérents...^^]

En revenant de la chambre de son père, le coeur allégé de bon nombre de tourments, Tindomiel ouvrit doucement la porte de sa chambre et passa un oeil furtif à l'intérieur. Personne. Ouf... En vérité, une petite heure ou deux de quiètude ne lui serait pas superflue. Le mode de vie lent et presque immobile des Elfes l'avait forcément marqué pendant ces deux années, or pendant ces dernières heures elle avait eu son quota d'émotion pour le prochain mois!

Enfin, plus aucun regard posé sur elle. La jeune fille se laissa tomber négligemment sur son lit. Sa besace posée non loin d'elle se mit à gigoter et à gémir avec ferveur. Rapidement elle écarta les cordons et le blanc museau d'Isfin apparut. Prenant la petite hermine dans ses bras, Tindomiel s'empressa de la caresser et de la rassurer sur son sort. Elle avait jugé préférable de préserver le palais de l'espièglerie de l'animal, du moins, au début...

Ouvrant un peu plus son sac, la jeune fille retrouva le paquet qui lui avait été remis par ses amies d'Imladris juste avant son départ. Sa gorge commença à se nouer et ses doigts tremblaient pour écarter les pans de soie qui protégaient un objet, fin et long selon toute évidence... Elle entra en contact avec un métal froid: une flûte, une flûte d'argent.
Tindomiel sourit. Elle se souvenait de ce jour, peu après son arrivée à Fondcombe pour un séjour qui promettait d'être long, où elle s'était cachée dans les jardins pour pleurer tout ce qu'elle pensait avoir abandonné. La flûte avait alors chanté, l'avait mené à 4 jeunes Eldar et, par une magie dont seuls les Premiers-Nés ont le secret, son chagrin s'était envolé avec les notes.

Elle pressa délicatement ses lèvres sur le bec et commença à souffler. Le son qui s'échappa était clair comme l'eau de la source et le jeune fille se mit à laisser courir ses doigts sur les trous formant des notes, et les notes, la mélodie... Une mélodie lente et enchanteresse, la même qui avait porté ses pas deux ans auparavant. Une mélodie qui portait son coeur autant qu'il le faisait soupirer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aragorn II Elessar



Nombre de messages : 735
Age : 38
Race, Pays : Gondor
Metier : Roi du Gondor
Date d'inscription : 17/12/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: Sauron ! Pour le salut du Gondor, je vais vous affronter !
**Aime/N'aime pas**:

MessageSujet: Re: Chambre de Tindomiel   Jeu 27 Juil 2006 - 17:28

Suivant les consignes du Roi, Falator le Hobbit [qui aura incessament sous peu une fiche perso...], avait dirigé le pas svelte de ses pieds poilus vers la chambre de la princesse Tindomiel pour la prévenir du malaise dont avait été pris son frère.
Il savait que si le roi l'avait envoyé lui, ce n'était pas par hasard,mais parce qu'entre l'espiègle princesse et le malicieux Hobbit, il y avait une complicité née depuis le premier jour de son arrivée à Minas Tirith.

Alors qu'il marchait vers son but, salué de temps à autre par les courtisans et les gardes qu'il croisait, Falator avait l'esprit préoccupé par un tout autre soucis que celui de dire bonjour à des gens qui, même en courbant l'échine, le dépassaient encore d'une tête.
Le soucis du Hobbit était : comment savoir si Tindomiel dormait.
En effet c'était un problème épineux qui se posait. Gratter à la porte et appeler pour demander : "dormez vous ?" était le grand classique mais parfaitement idiot, car si la princesse dormait, elle serait réveillée.
L'autre solution consistait à entrer doucement sans bruit. Mais là encore cela comportait des risques, des risques qui pouvaient avoir des conséquences terribles car les Valars savent ce que peut faire une jeune fille surprise en train de se déhabiller ou en tenue légère. Nul n'est à l'abris du couroux féminin, pas même un Hobbit et il aurait cent fois préféré s'endormir entre les pattes griffues de Throkmaw au son d'une berceuse Orque que d'encourir la colère d'une jeune fille de quinze ans.
Devant ces obstacles il restait bien l'option d'écouter à la porte pour en percevoir l'activité, mais cela ne se faisait pas (officiellement du moins) à la cour du Roi des hommes.

Il cogitait ainsi à la meilleure manière lorsqu'étant arrivé dans le beau couloir aux pierre nacrées qui menait à la chambre, lorsqu'il entendit le son d'une douce et elfique mélodie qui semblait charmer jusqu'au garde qui veillait non loin.

Falator sourit, cette musique, qui décidément avait la vertu de libérer des soucis, balayait son problème en quelques notes.


*Falator : "Ah ah, la princesse aux cheveux de ciel nous fait concert. A moins qu'elle n'ait acquis chez son grand père l'étrange don de somnambulisme, me voilà sûr qu'elle ne dort point : ma tâche sera aisée..."*

Arrivé devant la porte, il resta un instant à écouter puis il gratta doucement mais longuement, en suivant la mesure de la mélodie, jusqu'à ce que la musique s'arrêtât.

Il récita alors d'une voix faussement servile deux alexandrins que son esprit rieur venait de trouver :


Falator : "

Votre altesse, ici votre humble serviteur.

Humble par sa taille mais aussi par ses moeurs.
"

_________________


Incarne aussi Graganos l'orque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tindomiel



Nombre de messages : 176
Race, Pays : Humaine - Gondor
Metier : Princesse de Gondor et d'Arnor
Date d'inscription : 06/10/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: "C'est pas moi c'est Eldarion!" Na! :P
**Aime/N'aime pas**: Les siens-le Gondor et les Gondoriens-son beau collier d'émeraude///Les Hobbits fous au dîner-Kahlan *jurons étouffés*

MessageSujet: Re: Chambre de Tindomiel   Ven 28 Juil 2006 - 23:18

Tindomiel laissait glisser les dernières notes de sa mélodie lorsqu'elle entendit que l'on grattait à sa porte. En remettant son instrument dans l'écrin de soie qui le protégeait jusqu'alors, elle invita à entrer. Ses oreilles ne l'avaient point trompées: elle trouvait bien aussi que le bruit courait bien bas sur la porte pour une hauteur d'homme...
falator ["qui aura bientôt sa fiche perso"... Razz mdr!] poussa la porte et improvisa:


Citation :
Votre altesse, ici votre humble serviteur.

Humble par sa taille mais aussi par ses moeurs. "

Deux vers de douze pieds, il ne se moquait pas d'elle, il lui fallait assurer une réponse prompte et digne de l'esprit vif du Hobbit. Elle sourit, creusant deux fossettes dans ses joues roses, se donna un léger instant de réflexion puis répondit avec un ton mi-solennel, mi-amusé:

-Messire Perian, nul n'est besoin d'humilité
Vous vous savez mon coeur à jamais gagné...


Puis enfin elle rit de leur jeu et s'enquit:

-En quoi puis-je vous être utile, mon ami?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aragorn II Elessar



Nombre de messages : 735
Age : 38
Race, Pays : Gondor
Metier : Roi du Gondor
Date d'inscription : 17/12/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: Sauron ! Pour le salut du Gondor, je vais vous affronter !
**Aime/N'aime pas**:

MessageSujet: Re: Chambre de Tindomiel   Dim 30 Juil 2006 - 15:59

[Hj : y a un truc que je voudrais qu'on m'explique, pourquoi est ce que toi et Vardy vous appelez Falator "maitre Perrian" lol Mr. Green ]

Falator rit aussi : quelle joie c'était pour lui de revoir la princesse après tout ce temps passé chez Elrond. Certes il était bien allé la visiter de temps à autre, avec ou sans Aragorn lorsque celui ci le libérait de son service.

Il inclina légèrement le buste aux vers de Tindomiel et poursuivant un peu le jeu, il gonfla sa proitrine en prenant une mine fière qui avait l'air de dire : gagner le coeur d'une telle princesse était un exploit que bien des seigneurs du Gondor et d'ailleurs envieraient.au semi homme du Roi.
Falator n'était un être que le malheur put vraiment atteindre : les raisons de sa venue à la princesse n'étaient certes pas de bonnes nouvelles, mais il n'y avait aucune raison d'en surmultiplier la gravité.

Ainsi quittant son air fiéro, il retrouva son sourire malicieux et dit à la princesse :


Falator : "Chère Tindomiel, j'en demande pardon à vous et aux gardes qui écoutaient d'avoir interrompu votre douce mélodie, mais c'est une affaire importante qui m'amène ici.
Votre frère a eu un petit malaise tout à l'heure chez le roi, mais je vous rassure de suite : D'après Valtaïr il ne s'agit que d'un peu de fatigue.
Vous connaissez le grand connétable : il n'est pas homme à cacher la vérité au Roi et en matière de malaise ou de maladie, on peut lui faire confiance à sa grande expérience.
Enfin, le Roi a tout de même fait mander Elendaë à son chevet pour connaitre le diagnostic d'une personne de l'art.
A la requête du Roi, je suis donc venu vous informer du fait."


[HJ : Eldy, pour la menée à la chambre, tu fais comme tu veux : si tu veux tu peux raconter le chemin jusqu'à la chambre ou pas Wink ]

_________________


Incarne aussi Graganos l'orque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vardë Moredhel



Nombre de messages : 1275
Age : 25
Race, Pays : Elfe Nandorin, banni de la Lorien
Metier : Vagabond mercenaire
Date d'inscription : 27/09/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: Dites, mon Prince, à propos de votre père... Galadriel, Lothlorien, vous situez plus ou moins? hé bien, il se trouve que...^^
**Aime/N'aime pas**: Regarder la Soleil se lever/Tomber comme un cheveu dans la soupe

MessageSujet: Re: Chambre de Tindomiel   Dim 30 Juil 2006 - 16:05

[HJ: Peut-être parce qu'on a de la classe, nous!^^]

_________________

Interpète également Ellendaë Hildorwen, Elladan & Elrohir & Elrond et Aran des Sables
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://troupeymaje.skyblog.com
Tindomiel



Nombre de messages : 176
Race, Pays : Humaine - Gondor
Metier : Princesse de Gondor et d'Arnor
Date d'inscription : 06/10/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: "C'est pas moi c'est Eldarion!" Na! :P
**Aime/N'aime pas**: Les siens-le Gondor et les Gondoriens-son beau collier d'émeraude///Les Hobbits fous au dîner-Kahlan *jurons étouffés*

MessageSujet: Re: Chambre de Tindomiel   Lun 31 Juil 2006 - 18:34

[Effectivement c'est peut-être bien pour ça, ouais... Cool Non sérieusement, c'est tout simplement le sindarin pour Hobbit, Semi-Homme et autre Halfling... (pluriel: Periannath) Bref ça te rajoute un mot à ton vocabulaire! Wink]

Le sourire de Tindomiel s'évanouit un peu de ses lèvres. Encore... Vraiment qu'est ce qui pouvait bien prendre Eldarion pour qu'il s'évanouisse de la sorte pour un oui ou pour un non? Fondcombe et maintenant ici, sans compter les quelques fois durant leur long voyage où il lui avait fait quelques frayeurs... Elle commençait à penser qu'il faudrait bien que son frère voit quelques physiciens, il s'en défendrait sans doute et elle ne l'en blâmerait pas, elle n'avait guère confiance dans cette médecine des hommes qui les rendait arrogants. Elle comptait plus alors sur la sagesse d'Elendaë pour guider son choix sur quelques plantes à faire avaler au Prince.

Néanmoins, Falator qui lui ne quittait pas sa jovialité naturelle, mis un peu de baume sur leur coeur, naturellement inquiet lorsqu'il s'agissait de son frère, de Tindomiel. Rien que de savoir son père et leur gouvernante sur le pied de guerre la rassura déjà beaucoup.


-Merci, falator. J'arrive tout de suite. Mais, dites-moi, et parlez sans crainte, le Prince ne vous a-t-il pas semblé étrange aujourd'hui? Et même ces temps derniers où je n'étais pas là? Enfin, vous me comprenez, je veux "plus" étrange que d'habitude...

Elle ne put s'empêcher de rire un peu sous cape. Même malade, délirante de fièvre, elle ne cesserait jamais de balançer au sujet d'Eldarion, une ou deux vannes bien senties... Il fallait bien entretenir leur fraternité, que diable!
Elle reprit avec plus de sérieux:


-Je me demande si ce n'est pas cette histoire de fils de Galdarith qui l'a complétement retourné... Je me demande même tout simplement s'il n'en fait pas un peu trop. Les Rôdeurs, les entrainements... Et le pire, c'est que personne ne lui demande rien, c'est seulement lui. Enfin...

Là-dessus, elle secoua la tête d'impréhension, se leva et se joignit au Hobbit pour sortir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aragorn II Elessar



Nombre de messages : 735
Age : 38
Race, Pays : Gondor
Metier : Roi du Gondor
Date d'inscription : 17/12/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: Sauron ! Pour le salut du Gondor, je vais vous affronter !
**Aime/N'aime pas**:

MessageSujet: Re: Chambre de Tindomiel   Mar 1 Aoû 2006 - 2:41

[Hj : lol, bien sûr vous avez la classe Cool merci Tindo ! A mon tour je me coucherai moins bête ce soir Wink . Sinon Vardy je te le dis ici mais "roi adoré", "Gorny cheri" ça me touche au plus haut point... Cool très bien ta fiche pnj Wink ]

Tindomiel a écrit:

-Merci, falator. J'arrive tout de suite. Mais, dites-moi, et parlez sans crainte, le Prince ne vous a-t-il pas semblé étrange aujourd'hui? Et même ces temps derniers où je n'étais pas là? Enfin, vous me comprenez, je veux "plus" étrange que d'habitude...

Falator haussa les épaules.

Falator : "Ma foi pas plus étrange que ne devrait l'être un prince du Gondor. Enfin l'idée que je puis m'en faire..."

Un sourire léger sur ses lèvres indiqua qu'il allait dire ses sentiments :

Falator : "C'est vrai ! Pas plus drôle qu'un jeune homme fils de la fille du dernier des Eldar et du plus grand roi de la terre. Pas plus drôle qu'un damoiseau de 16 ans qui recevra un jour en héritage la destiné de l'ensemble de l'humanité. Pas plus drôle qu'un jouvenceau qu'on entoure depuis tout petit d'attentions et de prévenances jusqu'à l'étouffer vivant, surveillant jusqu'à la couleur des sels qu'il laisse dans son pot de la nuit.
En somme, il m'apparait, en considératon de ce qu'il porte, que le jeune prince est parfaitement normal... Il est même impressionnant de normalité, je crois que tout autre que lui aurait déjà atteint depuis longtemps l'autre rive de ce qu'on appelle en Comté : "la rivière de l'esprit sain"."


Falator fit mouvoir de ses petites jambes aux côtés de la princesse pour l'accompagner à la chambre du prince. Il arrivait au niveau de la taille de Tindomiel et lui continua de lui répondre :

Falator : " Vous avez raison, le prince en fait beaucoup, beaucoup trop. Mais le Roi est exigeant et il a sa part dans le surmenage de son fils.
J'essaye de comprendre, et de souffler la modération parfois mais il n'est pas aisé de s'immiscer dans l'éducation des enfants royaux lorsqu'on n'est que premier conseiller..."


Il soupira :

Falator : "Et puis qui serais-je pour me mêler de cela ? Le Roi est mieux placé que moi pour savoir ce qui est bon pour son fils. L'important à mes yeux c'est que lorsque le jouvenceau deviendra homme, ils ne soient pas en rupture l'un avec l'autre.
C'est là qu'est ma fonction : faire en sorte que le Roi accepte que l'on puisse être un grand roi sans être forcément lui et qu'un homme a besoin de liberté pour grandir.
Vous et moi auront cela à faire douce Tindomiel, vous pour Eldarion et moi pour le roi.
Dans son for intérieur, je sais que votre père le sait et qu'il compte sur nous pour assouplir sa main lorsqu'elle devient trop ferme et fléchir Eldarion lorsque son esprit têtu se fait trop rigide.

Tout à lheure il nous a parlé de Krillo, il était très net que le prince ne disait pas tout ce qui est arrivé avec ce fils du démon. La confiance n'est pas entière...
Le malaise est survenu peu après.
J'espère qu'il n'y a pas là derrière quelque maléfice dont la perception serait au delà de la bonne grosse science guerrière du brave Valtaïr.

La "fille de la mer" sera d'un grand secours pour éclaircir cette affaire..."

_________________


Incarne aussi Graganos l'orque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tindomiel



Nombre de messages : 176
Race, Pays : Humaine - Gondor
Metier : Princesse de Gondor et d'Arnor
Date d'inscription : 06/10/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: "C'est pas moi c'est Eldarion!" Na! :P
**Aime/N'aime pas**: Les siens-le Gondor et les Gondoriens-son beau collier d'émeraude///Les Hobbits fous au dîner-Kahlan *jurons étouffés*

MessageSujet: Re: Chambre de Tindomiel   Jeu 3 Aoû 2006 - 1:32

Tandis que Falator et elle s'éloignaient de sa chambrée, Tindomiel réfléchit longuement sur les paroles que le Hobbit était en train de prononcer et en fait, elle se trouvait totalement mouchée par la logique implacable du Semi-Homme.
Il venait de lui peindre la vie de son frère d'une façon que personne, sinon lui, n'aurait osé le faire. Ainsi venu de la bouche d'une personne extérieure à sa famille et donc forcément à sa condition _extérieure aussi tout l'entourage du Palais pour qui tous les usages relevaient de la normalité_ les mots prenaient tout leur sens et toute leur force.
La Princesse qui n'ignorait pourtant pas le sens du mot "devoir", se dit que si elle était témoin de tels phénomènes dans une Cour étrangère, elle crierait à la folie!

Et toute la suite du discours de Falator poursuivait une logique que ni Nolemë, ni Elendaë, n'auraient sans doute jamais pu lui faire entendre avec autant de clarté.

Gagnait-elle en maturité pour comprendre enfin ce qui attendait son frère au bout du chemin? Il ne resterait pas Prince toute sa vie et pourtant Tindomiel n'avait jamais pensé à changer cette optique.


-Nous savons bien que le Roi agit dans ce qu'il pense être l'intérêt d'Eldarion et je ne le blâmerais pas pour cela. Mais, avec tout le respect et l'amour que je leur porte à tous les deux, je crois qu'ils sont bien trop semblables et à la fois trop différents pour se comprendre. L'un qui aurait aimé avoir un père pour lui enseigner la royauté et l'autre qui étouffe de trop le savoir.
Finalement ne vous y trompez pas Falator, c'est bien le même sang qui coule dans leurs veines et je ne doute pas que ce soit un amour réciproque qui guide tous leurs actes et même leurs ressentiments occasionnels l'un envers l'autre.


La porte d'Eldarion se profilait à quelques mètres et Tindomiel s'arrêta pour sourir au Hobbit:

-Vous avez raison de nous voir médiateurs dans toute cette affaire, mon ami. dans notre mission nous aurons chacun l'appui le plus grand qu'il soit: celui de la Reine. Nous n'avons pas plus de pouvoir pour agir sur ces deux esprits aussi solides que le roc du Mindolluin. Parfois lorsqu'ils se confrontent, la terre gronde, mais finalement cela ne fait que grandir la montagne...

Il continuèrent de quelques pas puis, lorsqu'ils furent assez près, le garde à l'entrée de la chambre d'Eldarion leur céd le passage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tindomiel



Nombre de messages : 176
Race, Pays : Humaine - Gondor
Metier : Princesse de Gondor et d'Arnor
Date d'inscription : 06/10/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: "C'est pas moi c'est Eldarion!" Na! :P
**Aime/N'aime pas**: Les siens-le Gondor et les Gondoriens-son beau collier d'émeraude///Les Hobbits fous au dîner-Kahlan *jurons étouffés*

MessageSujet: Rencontre matinale [Anwen]   Dim 15 Juil 2007 - 23:54

¤¤¤ Rencontre matinale [Anwen] ¤¤¤


# Yiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiihhhhhh !!!! #

Le glapissement envahit tout le couloir de l'aile royale. Mais voyons d'où venait ce cri strident? De la chambre de la princesse Tindomiel. Egorgeait-on quelqu'un par les Sept Palantiri?
S'ensuivit un fracas assourdissant de meubles bousculés, de vaisselles d'étain renversées et puis d'autres petits cris à intervalles réguliers.

Mereth ne faisait rien d'autre que d'arranger le lit de Mademoiselle! Et voilà que sa main venait de se faire frôler par une fourrure et de petites dents avaient mordillé ses doigts potelés! Le coeur de la servante avait fait un bond dans sa poitrine et ses cordes vocales avaient chanté aussi sec!
On se serait pâmé pour moins que cela!

Isfin, elle, était bien chaudement roulée en boule sous le traverssin de sa petite maîtresse. La petite hermine avait le réveil difficile, aussi se voir balottée ainsi de droite et de gauche comme une malpropre lui avait chauffé l'humeur et la main qui passait par là en avait fait les frais.
Puis, trop fière pour se faire chasser, elle préfèra s'enfuir d'elle même, ou plutôt c'est le cri de Mereth qui la fit bondir hors de sa cachette!

Tindomiel assise devant sa coiffeuse se faisait sagemment brosser ses longs cheveux blonds, encore que régulièrement des grimaces se dessinaient sur son visage au fur et à mesure qu les dents du peigne rencontraient des noeuds de résistance. Elle sursauta à l'éclat de voix derrière elle et bondit sur ses jambes lorsqu'elle vit sa bestiole surgir à découvert.
Depuis son retour au Palais, elle avait tant bien que mal réussit à dissimuler l'existence de son hermine, animal noble s'il en est, mais qui, dans la pratique, avait fort mauvaise réputation. Et en fait, Isfin combinait à elle seule tous les travers que l'on imputait généralement à son espèce: vol, ruse, irracibilité, mais Tindomiel s'était attachée à elle et vice-versa, ce qui faisait de leur duo, une relation tout à fait vivable.
Elle l'avait caché donc, justement car elle craignait de devoir s'en séparer vis-à-vis des gens du Palais. Ridicule si l'on pense que la chose ne pouvait de toute façon durer longtemps, tant la Princesse était accompagnée toute la sainte journée! Réaction d'enfant quoi... Tindomiel, malgré ses 15 étés l'était toujours.

La bête courait à présent aveuglement dans la chambre, sur les guéridons et les fauteuils sans se soucier de ce qu'elle faisait tomber au passage. Tindomiel ordonna séchemment en pointant le sol devant elle:


-Suffit Isfin, ici!

L'animal semblait sourd à ses paroles, tout affolé qu'il était par la grosse domestique charnue qui se cachait derrière un pan de rideau tout en hurlant et la Princesse, toujours en chemise de nuit, de lui courir après: la scène devait pour sûr être comique!

C'est ce que vit un garde inquiété par les cris qui se rua dans la chambre de la cadette du Gondor, arme presque au poing. Une aubaine pour Isfin qui lui fila entre ses grandes cannes à la vitesse de l'éclair.


-Non!!!

La jeune fille se précipita dans le couloir de marbre à son tour. Malheur! Le désespoir envahi Tindomiel. Cen était fini! Bientôt tout le Palais courirait à la poursuite de la bête infernale et les pièges à rats n'attendraient qu'elle!

L'hermine, elle, profitait de l'occasion qui lui était donnée d'échapper aux beuglements de cette folle qui l'avait tirée de son sacro-saint sommeil! Non mais!
Dans sa course effrénée, elle ne vit pas les deux mains qui se penchèrent vers elle et la soulevèrent du sol...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chambre de Tindomiel   Lun 16 Juil 2007 - 0:16

La belle blonde, que le roi, au du moins un de ses portes paroles, avait bien fini par embauché, sous les demande incessantes du père de la jeune fille, venait d'aménager dans le château ... Enfin, venait d'entrer dan le château, pour une de ses dures journée, ou les servants et servantes du château devait ranger, nettoyer, et rendre propre tout ce que ces Sirs rendaient sale. Mais pour une fois, la jeune fille ne se sentait pas mal en point et avait même l'envie de travailler, chose rare pour cette demoiselle qui n'aimait que la joie de ses parents.
Entrant dans le château par une porte caché, la jeune fille se vit rapidement revêtir de vêtement digne d'une servante, robe longue à la couleur de royaume, c'est à dire le Gondor. On lui donna pour indication, occupe toi déjà des chambres les moins nobles du palais, on verra après. Même si ça ne plaisait pas tout a fait au exigence de Anwen, elle s'exécuta dans plusieurs chambres de dame de compagnie, ou comme elle servante, mais de plus haut grade.
Mais l'envie de voir d'autre partie de cette immense demeure était trop pressente, et elle ne pouvait se résigner a ne faire que ce que l'on lui demandait. Alors avec toute la délicatesse et la discrétion, elle se rendit dans l'aile la plus noble du château, ou du moins une des plus nobles, les chambres de votre altesse Aragorn II, et de sa famille, en ros ses enfants et sa femme. Lais un bruit se fit entendre, un long et strident bruit, croyant se faire repérer, la jeune fille se dirigea vers le fond du grand couloir. Voyant garde et servante se précipite de l'autre cote, mais une fois arrive au bout du couloire elle ne put que se retourner, et aller dan l’autre sens, apercevant devant elle, une petite hermine, qui courait. Garde et servante se trouvait a présent presque face a elle, alors qu'elle se trouvait dan une allée qui n'était pas la sienne avec une hermine dan les bras ...
Revenir en haut Aller en bas
Tindomiel



Nombre de messages : 176
Race, Pays : Humaine - Gondor
Metier : Princesse de Gondor et d'Arnor
Date d'inscription : 06/10/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: "C'est pas moi c'est Eldarion!" Na! :P
**Aime/N'aime pas**: Les siens-le Gondor et les Gondoriens-son beau collier d'émeraude///Les Hobbits fous au dîner-Kahlan *jurons étouffés*

MessageSujet: Re: Chambre de Tindomiel   Mar 17 Juil 2007 - 0:17

Tindomiel en tête, quelques servantes et le garde zélé sur ses talons, se précipitait dans le couloir _pas courir non plus, indécent un peu non? Pourtant ça n'était pas l'envie qui lui manquait! Les larmes commençaient à mouiller le bas de ses yeux gris et elle croyait bien ne plus jamais revoir sa petite compagne, sauf en col de fourure sur le manteau de son père peut-être...
Et la petite Princesse n'en avait pas du tout, mais alors pas du tout envie!

Au fur et à mesure qu'elle avançait, aucune trace dela petite fugueuse. Elle ne pouvait tout de même pas se mettre à l'appeller _surtout en passant juste devant les portes du bureau de Papa...(sic)Razz_ mais le désespoir venant elle allait s'y résoudre.
Et puis au détour de l'allée surgit une demoiselle portant la touffe de poils entre ses bras.
Le visage de Tindomiel s'éclaira de nouveau et un soupir de soulagement s'échappa de ses lèvres roses. Elle accéléra encore un peu plus le pas _si toutefois c'est possible_ et garda malgré tout les sourcils froncés à l'attention d'Isfin. L'heure n'était à présent plus à la plaisanterie! Elle tapa le haut de son épaule, comme à l'habitude lorsqu'il s'agissait d'indiquer à l'hermine qu'elle devait obéir et faire ce qu'on lui demandait, plus séchemment que d'habitude cette fois cependant.
Avec un petit couinement, Isfin comprit que l'humeur n'était pas au beau fixe et que c'était bien son escapade qui en était la raison. Une fois sur sa maitresse, en geste de demande de pardon et de tendresse, elle enroula sa queue bicolore autour du cou de l'adolescente, en écharpe.

Finalement, après bien des émotions, Tindomiel reporta son attention sur la jeune fille qui n'avait pas bougé. Il ne fallait pas s'y attarder très longtemps pour voir qu'elle était vêtue à la manière d'une domestique, malgré tout elle avait un joli et frais minois agéble à regarder et elle semblait plus vieille qu'elle de quelques années, elle devait avoir l'âge de son frère tout au plus.
La Pincesse adressa un sourire reconnaissant à sa salvatrice:


-Il semble que vous étiez là au bon endroit, au bon moment mademoiselle! Sans vous, cette roublarde nous ferait toujours courir!

Tindomiel rit un peu puis demanda avec candeur:

-Oh, laissez moi vous remercier, je vous en prie! Un service en vaut bien un autre!

Ses grands yeux pétillaient, avides d'avoir une réponse. Un peu étrange comme demande de la part de la cadette des rejetons royaux à une servante, me direz-vous. Pour faire ainsi une entorse au protocole qui lui tenait pourtant à coeur, on comprend l'attachement que portait Tindomiel à sa bête et, de fat, combien cette jeune personne lui était d'emblée sympathique!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chambre de Tindomiel   Mar 28 Aoû 2007 - 23:19

Alors l'hermine se cacha en moins de deux secondes derriere la longue chevelure d'Anwen, et les gardes partirent . Elle se retrouvait seule perdu dans une allée avec une petite hermine , qui revenait tout doucement et prudemment dans ses bras . Et puis par le plus grand des hasard , la jeune fille rencontra apparement la maitresse de ce doux animal , et en moins de deux secondes la petite hermine s'etait retrouvé sur l'epaule de la belle pdemoiselle , enroulant sa belle queue autour son cou.
La jeune fille semblait etre tres haut place dans l'echelle de la hiearchie gondorienne , et si elle se souvenait bien des dernier fete ou son pere avait eut l'honneur d'etre invite -tres rare c'est vrais , mais quand meme - le roi avait une fille , et ce devait etre elle . Elle etait belle, tres belle , ses long cheveux blond lui rappellait un peu les siens , mais ils etaient beaucoup plus soignés que les siens. Souriant a la princesse , la jeuen fille repondit a la premiere phrase de celle ci .
"Oui je pense aussi , mais quelqu'un d'autre l'auraient sans doute prise , et vous l'auriez retrouver ."
Ne connaissant rien a l'histoire de l'hermine et de la princesse , elle ne pouvait pas savoir que la bete ne devait en aucun droit appartenir a une princesse du gondor . Apres tout Anwen etait toute nouvelle ici .Puis elle entendit la "demande" de la princesse, la remercier ,elle ne savait que repondre , elle n'avait rien a demander , et souriant toujours de son mieux , elle repondit .
"Je ne peut accepter ca de votre part , je ne suis qu'une simple domestique , et je n'ai pas fait grand chose ."
Elle le pensait vraiment , et puis que lui demander , a par peut eter d'avoir run peu plus d'importance ici . Meme avec beaucoup de courage , elle n'serait demande cela a une princesse et puis elle aimer bien obtenir ses droits dan sla total legalité , meme si ca place ici ne l'etait pas tout a fait . On pouvait lire dans ses yeux un peu de honte de donner cette reponse, meme si il n'y avait en cela rien de honteux .
[HJ: dsl pour le temps de la reponses et les fautes ]
Revenir en haut Aller en bas
Tindomiel



Nombre de messages : 176
Race, Pays : Humaine - Gondor
Metier : Princesse de Gondor et d'Arnor
Date d'inscription : 06/10/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: "C'est pas moi c'est Eldarion!" Na! :P
**Aime/N'aime pas**: Les siens-le Gondor et les Gondoriens-son beau collier d'émeraude///Les Hobbits fous au dîner-Kahlan *jurons étouffés*

MessageSujet: Re: Chambre de Tindomiel   Sam 1 Sep 2007 - 2:19

Tandis que Tindomiel espérait avec avidité la réponse de l'inconnue, sa curiosité dévorante lui laissait le loisir d'observer cette nouvelle personne qui venait d'entrer dans sa vie d'une manière saugrenue, s'il en est!
La Princesse était de celle qui prêtait de l'importance à chaque visage qu'il lui était donné de découvrir, il faut que dans le cercle très fermé de la Cour dans lequel elle était condamnée de par nature à évoluer, les nouveautés étaient rares, un comble pour l'adolescente qui aimait voir son attention piquée par tout et par rien...

La demoiselle qui lui faisait face lui parut faire montre d'une sensibilité extrême qui la toucha. Elle était habituée à voir les hommes courber l'échine devant son père, les voix se faire chevrotantes, les pommettes s'empourprer même. Elle, elle ne suscitait jamais ce même genre d'émotions, les gens venaient à elle avec réserve et contenance oui, mais son contact ne leur tournait habituellement par les sangs. Que les Valar l'en préservent d'ailleurs! Elle se demandait souvent comment son père pouvait rester de marbre dans de telles occasions et ne point piquer de fard lui, alors que tous paraissaient pétrifiés rien que de par sa seule présence.
Aussi, destabilisée sensiblement devant l'attitude de la jeune domestique, Tindomiel s'employa-t-elle à rendre l'atmosphère aussi joviale et détendue que possible:


-Souvent les plus petits actes sont ceux qui comptent le plus, et sachez que celui-ci compte beaucoup à mes yeux!

Elle sourit largement et presque aussitôt il s'effaça laissant place à une moue résignée:

-J'ai longtemps dissimulé cette petite chose à l'abris des regards, justement par crainte de ce qui vient de se produire et encore, dans mes cauchemards les plus terribles, ce genre de fugue s'accompagnait de désastres bien pires! Je me suis attachée à ce petit poison et j'ai peur de m'en trouver défaite...

Si son regard gris s'assombrit une fraction de seconde alors qu'ele enfouissait son nez dans la fourrure blanche de la bestioles, elle se réclaira de nouveau lorsqu'elle le posa encore sur la jeune fille et elle prit un ton amusé:

-Allons bon, je sais la question quelque peu fourbe mais n'y-a-t-il donc rien que je puisse faire pour vous montrer ma gratitude? _puis elle leva un doigt fin en signe d'idée_ Oh, voyons, avant que vous ne trouviez une réponse à me donner, je peux faire un petit geste malgré tout...

La Princesse pivota vivement sur ses talons, puis se retournant à demi fit signe à la demoiselle de la suivre, l'air malicieux. Alors qu'elles avançaient côte à côte, Tindomiel interrogea:

-Pourrais-je connaître votre nom, mademoiselle? Et également si vous aimez les fleurs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chambre de Tindomiel   Dim 9 Sep 2007 - 12:55

"Vous avez sans doute raison "

La jenne fille n'avaitpas souvent aidé les autres , en dehors de ses parents , elle preferait plutot les faire souffrir quand il n'avait pas accepter les proposition de son pere ou s'etait moquer de la tenue de sa mere , mais là elle venait d'aider quelqu'un sans le vouloir et au fondde sosn coeur elle ressentait la meme chose que lorque sa mere lui disait qu'elle etait heureuse de l'avoir, c'etait pour elle un sentiment presque nouveau , meme si elle le ressentait souvent en presence de ses parents .
La princesse lui souriait , alors elle aussi a sourire .

"Heureusement que de temps en temps nos cauchemerd ne se realisent pas"

Elle disait ca en gardant son sourir mais elle ne disait pas sa pour rire ,elle pensait a tous ses cauchemards ou tout ce qu'elle avait ne devenait que pousiere , ou ses parents mourait , ou elle se retrouvait seule , mais les reves pouvait aussi se realisé ...
S'appretant a repondre a la princesse , Anwen vit la main de la princesse se lever et lui dire qu'elle avait une idée ... ouff , elle ne voulait pas encore lui repondre qu'elle n'avait rien besoin , meme si apparement , elle devrait quand meme donner une reponse . Alors elle suiva la princesse , a pres tout , en tant que sevante c'etait son devoir , obeir au ordre alors elle avanca de ses pas calme et gracieux revenant a peu pres a la hauteur de la princese , elle repondit au eux question qu'elle venait de poser .
"Je me prenomme Anwen ... et j'apprecie beaucoup les fleurs ."

Elle aimait beaucoup les fleurs pour leur gaité et leur couleur ,meme si celle ci etait tres dure a trouver dans la cité la juen fille aimait les voire grandire et s'epanouire .
Revenir en haut Aller en bas
Tindomiel



Nombre de messages : 176
Race, Pays : Humaine - Gondor
Metier : Princesse de Gondor et d'Arnor
Date d'inscription : 06/10/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: "C'est pas moi c'est Eldarion!" Na! :P
**Aime/N'aime pas**: Les siens-le Gondor et les Gondoriens-son beau collier d'émeraude///Les Hobbits fous au dîner-Kahlan *jurons étouffés*

MessageSujet: Re: Chambre de Tindomiel   Mer 12 Sep 2007 - 16:21

Aux réponses de la jeune fille, Tindomiel s'exclama:

-Formidable, Anwen! Voilà qui devrait donc vous faire un peu plaisir, du mins je l'espère!

Ensemble, elles pénétrèrent dans la chambre de la Princesse, qui portait encore les stigmates de l'incident passé. Là un vase gisait sur le sol, les coussins étaient dispersés, les chaises tirées... Au passage, l'adolescente plissa la nez d'embarras et ramassa sa robe de chambre qui trainait par terre. Il faudrait que tout cela soit rangé très vite, c'était bientôt l'heure où sa mère passait la voir tous les matins...

Tindomiel continua malgré tout son chemin jusqu'à la petite terrasse qui lui offrait une vue imprenable sur la ville au sud. Parfois, les jours de très très beau temps, on pouvait apercevoir le rivage de la mer à l'horizon.
Là, sur le pan de mur du Palais grimpait un rosier blanc délicat et adorant qui s'agitait sous la brise.

Tindomiel se saisit de ciseaux posés aux sols et, prenant bien garde de ne pas se piquer, en coupa plusieurs fleurs de sorte à former un petit bouquet. Bouquet qu'elle noua avec un ruban vert tendre qu'elle prit sur sa coiffeuse et qu trouvai d'habitude sa place dans ses cheveux.
Finalement, une fois l'ouvrage finit, elle le tendit à la demoiselle:


-Tenez, Anwen! Attention aux épines! Ce n'est pas grand chose, mais voilà qui vous rappellera notre petite aventure de ce matin!

Isfin qui sentait qu'on parlait d'elle crut bon de se manifester et émit un petit #Squeee# de contentement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chambre de Tindomiel   Dim 16 Sep 2007 - 11:57

Elles entrerent toutes deux dans la chambres de la princesse , malgré les quelques objet qui trenaient , on pouvait remarquer que la chambre de la princesse etait relativement bien range lorsqu'il n'y avait pas d'incident . La chambre devait faire la taille de la salle a manger de la maison de Anwen , elle qui trouvait cette piece immense , ne pourait plus jamais la voire pareil . Le lit grand lit etait mis a la gauche de la jeuen fille , un peu plus loin on voyait la coiffeuse , ou se trouvait quelque objet pour ce coiffer ... logique .
Ne sachant pas vraiment que faire , elle ne suivit pas la princesse sur la terrasse et ses contenta de rester dans la chambre , toujours aussi emerveillé par la taile et la beauté de cette piece . Heureusement qu'elle avait desobeit a cette autre servant qui lui avait demande de rester dans l'autre aile du chateau . Elle remit joliment ses cheveux derriere sa nuque , laprincesse revenait un bouquet de rose blanchea la main. Anwen avait toujours aimer les roseset particulieremnt celle qui etaient blanches .
"Merci ... le bouquet est magnifique."
Elle ne savait que dire a la princesse , et comment l'appeller .... alosrs elle resta sur ce petit Merci . Regardant l'hermine qui etait toujours au coup de sa maitresse , elle cougnia , maisapparement de joie , elle ne pouvait s'imaginer que si elle n'avait pas passer par là elle serait dans une des sallesdu chateau entrain de devenir un manteau , elle etait trop habitué a l'homme pour s'en mefier et en meme temps eux les hommes n'en aurait fait qu'une bouchée ...
"Votre hermine est magnifique ."
Revenir en haut Aller en bas
Tindomiel



Nombre de messages : 176
Race, Pays : Humaine - Gondor
Metier : Princesse de Gondor et d'Arnor
Date d'inscription : 06/10/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: "C'est pas moi c'est Eldarion!" Na! :P
**Aime/N'aime pas**: Les siens-le Gondor et les Gondoriens-son beau collier d'émeraude///Les Hobbits fous au dîner-Kahlan *jurons étouffés*

MessageSujet: Re: Chambre de Tindomiel   Mar 18 Sep 2007 - 12:37

Aux remerciements d'Anwen, Tindomiel s'exclama:

-Je suis bien ravie qu'il vous plaise, c'est si peu... Mais voyons, un bouquet de fleurs apporte toujours de la joie et de la gaieté dans une maison!

Tindomiel se demanda soudain où pouvait bien habiter la jeune fille. Elle savait que de nombreux domestiques étaient logés au château, soit parce qu'il n'avait pas ou plus de famille et de maisonnée à eux, soit par choix. Pour s'y être aventuré en douc lorsqu'elle était bien plus jeune, la Princesse ne gardait pas mauvais souvenir des logements mis à disposition des gens du Palais... Quoiqu'il en soit, elle se doutait bien que ça ne devait en rien ressembler à là où elle, elle vivait, elle avait un peu de sens de sens logique! Aussi, ne souhaitant pour rien au monde mettre la demoiselle mal à l'aise, elle s'abstient de se montrer trop curieuse.

C'est alors qu'elle remaque que l'attention d'Anwen se reportait sur la bestiole à fourrure qui trônait fièrement sur son épaule. Tindomiel tendit un doigt que l'hermine grignotta sans méchanceté, par jeu.

-N'est ce pas? Oh mais prenez garde de ne point trop le lui rappeller, je crois qu'elle finit par le savoir et par en jouer! C'est bien loin d'ici, dans les neiges des Monts Brumeux qu'elle a été trouvée par des Elfes de Fondcombe. Ils m'ont rapporté que son pelage était sale et couvert de sang séché, qu'elle avait dû se faire prendre dans les crocs d'un loup. Elle était au bord de la mort quand elle fut ramenée et la médecine des Eldar a su la maintenir à la vie. Vraiment, on peut dire que cette chose est miraculée et c'est une des raisons pour lesquelles je crains tant qu'il lui arrive quelque chose de nouveau.
Elle a gardé des séquelles de sa malchance, elle peut fire montre de temps à autre d'une certaine agressivité mais elle n'est pas méchante, loin s'en faut!


La Princesse s'approcha et montra à la jeune fille blonde une des pattes avant d'Isfin, sensiblement différente des autres:

-Voyez. Sa petite patte a été brisée et les os n'ont malgré tout pas pu être ressoudés correctement, ce qui fait qu'elle est un peu tordue et même si ça ne se voit pas à la vitesse où elle file, elle boîte légèremment...

Tindomiel n'eut pas le temps d'en rajouter plus que l'hermine bondissait sans crier gare sur l'épaule d'Anwen, histoire de faire mieux connaissance avec celle qui lui prêtait tant d'attention depuis tout à l'heure. Isfin aimait ça, l'attention, elle aimait bien les caresses aussi, sans parler des lézards et des rats au grand damn de sa maîtresse qui faisait toujours la moue en la voyant déambuler fièrement, une petite queue dépassant entre ses dents acérées.
La vie est faite de menus plaisirs!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chambre de Tindomiel   Sam 20 Oct 2007 - 18:42

Tindomiel raconta a Anwen les aventure de la jeune hermine , la pauvre vivre ca si jeune , mais heureusement il n'y avait aucune marque apparente , et qui empechait Isfin de vivre comme toutes les hermines , ce qui etait plutot bien , au moins les Eldar avait accomplit une bonne action en la rammenant a la vie. Non pas qu'il soit frequent que ce qu'ils fassent ne soit pas "bien" , mais Anwen n'en connaissait pas vraiment donc , elle n'avait pas beaucoup d'exemple de leur action .

"En tout cas tous a l'heure elle ne m'a montrer aucune agressivité..."
La petite hermine n'avait pas sur le coup put faire dela resistance vu la vitesse a laquelle Anwen l'avait attraper, mais apres elle s'etait contenté de monter sur son epaule, sans la moindre morsure ni la moindre griffure pour la jeune fille qui la portait . Meme si elle etait rapidement retourner sur l'epaule de sa maitresse quand l'occasion c'etait presenté.
La princesse montra la pauvre pate abimé de l'hermine a la servante , c'est vrais elle senblait differente , mais ce n'etait pas vraiment visible ...
"Si ce n'est que ca, ca va encore , en plus ca en ce voit pas vraiment il faut la connaitre pour le remarquer ... "
Avant meme de pouvoir continuer son discourt , la jeuen hermine sauta sur son epaule et passait a travers les cheveux détaché de la jeune blonde.Elle aimait sentir sur sa peau les petits pas de Isfin , ca la chatouillait , mais c'était drole , plus drole en tout cas que ce qu'elle devait faire normalement a cette heures ci ... Elle remit une meche de cheveux derrieres ses oreilleset continua la conversation sur la petite bete .
"J'ai toujours beaucoup aimer la nature , mais c'est bien la premiere fois qu'une hermine se promene sur mon epaule ... Il n'a pas été trop dure pour vous de la faire s'adapter au monde des hommes ?"
Surement , meme si l'hermine etait maintenant completement apprivoissé , au depart elle avait du etre un peu agressive et surtout peureuse , comme toutes les betes sauvages , d'ici , ou d'ailleurs ...
Revenir en haut Aller en bas
Tindomiel



Nombre de messages : 176
Race, Pays : Humaine - Gondor
Metier : Princesse de Gondor et d'Arnor
Date d'inscription : 06/10/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: "C'est pas moi c'est Eldarion!" Na! :P
**Aime/N'aime pas**: Les siens-le Gondor et les Gondoriens-son beau collier d'émeraude///Les Hobbits fous au dîner-Kahlan *jurons étouffés*

MessageSujet: Re: Chambre de Tindomiel   Mer 31 Oct 2007 - 18:45

Voyant le petit animal bondir sur l'épaule de la jeune domestique, Tindomiel allait la rabrouer, mais de toute évidence, Anwen ne s'en trouvait pas effrayée ou mécontente, elle faisait même bon accueil à la bestiole qui allait et venait dans son cou, sous ses cheveux, reniflant ça et là histoire de voir si cette nouvelle tête n'avait pas de relation, de près ou de loin avec un peu de viande bien crue et bien rouge...

Citation :
J'ai toujours beaucoup aimer la nature , mais c'est bien la premiere fois qu'une hermine se promene sur mon epaule ... Il n'a pas été trop dure pour vous de la faire s'adapter au monde des hommes ?

La Princesse s'assit doucement sur le rebord de son lit tandis qu'elle regardait Anwen et sa nouvelle amie, puis elle rit à la question de la jeune fille.

-Eh bien comme vous pouvez le voir, elle n'a rien d'un caractère facile... Voilà pourquoi je me suis évertuée à la cacher le plus longtemps possible. J'ai dans l'espoir qu'elle saura se faire au château et aux gens et que, peut-être, eux se feront à elle aussi...
Mais je sais que ça ne se fera pas sans bêtises, pertes, ni fracas! Et je crains qu'à la première de ses bévues, on ne me force à m'en séparer... Les Elfes de Fondcombe ont su se montrer patients avec moi et avec Isfin, mais tout le monde n'a pas leur tempérance...


La voix de l'adolescente se fit n peu plus triste comme elle parlait. Dans son regard on pouvait déjà lire toute l'horreur d'une telle nouvelle qui annoncerait leur séparation. D'un battement de cils elle se reprit et sourit de nouveau:

-Je ne saurais compter les fois où cette calamité a pu me mordre. Il n'y a pas une journée sans que j'en découvre une nouvelle! C'est un jeu pour elle je crois, mais nous n'avons pas le même sens de l'humour!

En parlant, elle fronça les sourcils en direction d'Isfin qui, se sentant concernée, poussa un nouveau petit couinement avant que de redescendre à toute vitesse de son perchoir sur Anwen, de sauter sur Tindomiel qui, malheureuse!, avait un bout de son avant-bras découvert et d'y planter ses petits crocs blancs.
Elle arracha une légère expression de douleur à sa maitresse qui se dégagea bien vite tandis que l'animal fuyait se terrer, sans demander son reste, sous le lit de la Princesse.
Celle-ci leva le regard vers Anwen: voilà que ses propos venaient d'être parfaitement illustrés!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chambre de Tindomiel   Aujourd'hui à 23:21

Revenir en haut Aller en bas
 
Chambre de Tindomiel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un pot de Chambre, signé Jean Erich René
» Chambre des députés / Fin de Mandat / « Qu’ils partent », soutiennent la société
» Démission de la vice présidente de la Chambre de commerce
» La Chambre Basse veut voler au secours de la population et renvoyer Alexis
» A PLATEFORME ALTERNATIVE SEMBLE EMPÊCHER L'INITE DE CONTROLER LA CHAMBRE BASSE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Terre du Milieu : Chroniques du Quatrième Âge :: GONDOR :: Minas Tirith - La cité du gondor :: La citadelle-
Sauter vers: