AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 En forêt Noire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Legolas



Nombre de messages : 883
Age : 30
Race, Pays : Elfe sylvain de la forêt Noire
Metier : Archer
Date d'inscription : 11/04/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: "Je cherche la clef des évasions vers ces pays désirés et c'est peut-être la mort..."
**Aime/N'aime pas**: Les rousses ! / N'aime plus la mer...

MessageSujet: Re: En forêt Noire   Sam 2 Juil 2005 - 17:26

Les larmes affleuraient sous les paupières de Legolas. Sans qu'il ait pu lacher une seule parole, elle avait fait son choix... Elle avait choisi la vie et pour elle et pour lui.

Il aurait voulu garder la chaleur de ce dernier contact, il aurait voulu lui agripper le bras et se pendre au bout afin qu'elle le traine hors d'ici !

Mais plus que jamais, il voulait qu'elle vive ! Ainsi il garderait l'espoir de la revoir un jour... Quelle folie les avait conduit à la séparation ? Qu'étaient ils venus chercher en Forêt Noire ?

Il caressa une dernière fois de son regard la silhouette fine qui s'éloignait de plus en plus, qui allait dans un endroit qui était encore interdit à l'elfe...
Il s'était tut : il n'avait pas lancé de cri désespéré, il ne lui avait pas hurlé son amour ! Tout cela aurait été vain car elle ne serait pas revenue. Tout ce que le coeur de Legolas chantait, cette complainte qui le clouait sur place, la jeune femme la connaissait.

Thranduil se retira sans un mot et emmena sa monture vers son royaume. Les archers barrèrent la voie qu'Elestel avait empruntée. Legolas resta là. Il était comme pétrifié, il avait peur de se déplacer tellement il souffrait... Alors dans un dernier sursaut, il se rapprocha de son cheval et lui murmura quelques paroles elfiques à l'oreille. Le coursier s'élança alors sur la piste d'Elestel renversant à moitié les archers qui se résignèrent à le retenir.

Arod était le symbole de l'esprit de l'elfe : il suivrait toujours la femme aimée !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://btvs.forum2jeux.com
Elestel



Nombre de messages : 207
Date d'inscription : 03/04/2005

MessageSujet: Re: En forêt Noire   Sam 2 Juil 2005 - 19:27

Elestel marchait sans but dans la plaine déserte de toute ame. Si seulement un elfe pouvait la tuer... maintenant...

Non, si elle était partie, c'était pour vivre, pour qu'un jour Legolas et elle puissent se retrouver. Il fallait être forte pour ne pas gacher la chance que leur séparation leur laissait... la vie et l'espoir de se revoir un jour.

Les jambes de la musicienne étaient lourdes, elle avait tant souffert en son âme, non pas pour prendre la decision de partir, mais pour le faire. Elle ressentait a présent ce vide que Legolas avait su combler.

Elle s'éloignait lentement des arbres qui rendait prisonnier son amant, et quand la forêt ne fut plus qu'une tache immense brune et verte, telle une mer d'algue, elle s'écroula de fatigue, chutant de tout son long dans l'herbe seche.
Elle restait consciente, les yeux ouvert, mais on l'aurait presque dit sans vie. La seule chose qui aurait pu la lui rendre, en cet instant, c'était la voix de Legolas ou celle de son instrument. Tous deux lui avait été retiré. Peut-être était-ce mieux ainsi. Elle n'était plus rien et elle allait vivre comme un rien.
Elle était venue dans la forêt pour repartir sans Legolas. Elle est venue dans la forêt et elle est repartie sans son âme.

Les herbes lui chatouillaient le nez, mais elle ne réagissait pas. Elle ne ressentait plus rien. Le dur matelas de terre ne la genait pas, pas plus que ce vent qui s'engoufrait dans ses vêtement pour la faire frissoner.
Adieur mes sens ! Je vous quitte en cet instant...

L'oreille collée contre le sol, un bruit pourtant attira son attention. Il lui semblait que c'était... un galop. Un galop qui devenait de plus en plus pressant et audible. Bientot elle le perçut aussi de son autre oreille. Le sol tremblait, Arod sauta par dessus elle, puis s'aretta.

Elestel se leva a demi. L'étalon s'approcha, lui offrant ses naseaux a caresser. Son souffle chaud lui rapellait l'amour de Legolas, et Elestel pu enfin parler :

-Tu as ma lyre, j'ai ton cheval. Tu as mon âme, j'ai ton ami. Comment s'oublier ?

Elle agrippa les crins d'Arod et se souleva a grand peine. L'enfourchant difficilement, comme si aucune force n'habitait plus son corps, elle laissait le soin a l'étalon de choisir son itinéraire... elle quittait le royaume des elfes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Legolas



Nombre de messages : 883
Age : 30
Race, Pays : Elfe sylvain de la forêt Noire
Metier : Archer
Date d'inscription : 11/04/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: "Je cherche la clef des évasions vers ces pays désirés et c'est peut-être la mort..."
**Aime/N'aime pas**: Les rousses ! / N'aime plus la mer...

MessageSujet: Re: En forêt Noire   Dim 3 Juil 2005 - 10:08

Legolas regarda le nuage de poussière soulevé par l'étalon qui partait vers Elestel. Puis il regarda de l'autre côté, d'où il venait, son peuple, son royaume... Deux routes différentes, deux coeurs brisés, deux destins modifiés !

Il se résigna à avancer sur sa propre route et rentra en forêt noire escorté des archers. Une fois Legolas rentré chez lui, le chemin de sortie fut barré et surveillé jour et nuit : infranchissable !

Mais Legolas ne pensait plus à partir, il ne pensait plus à rien. Son corps répondait à des automatismes mais son esprit l'avait quitté... il s'était envolé avec Arod.

Il n'y avait aucune trace de Thranduil ce qui arrangeait Legolas. Il n'était pas encore prêt à supporter une nouvelle raillerie !
Il finit par ouvrir la porte de sa chambre et elle se referma dans un bruit sourd, telle la sentence paternelle tombée tout à l'heure !
Il regarda autour de lui et son esprit s'anima de nouveau, les sentiments revenant par vagues successives, lui laissant un désagréable sentiment de noyade. Le coup de grâce lui fut assené quand il vit que le luth d'Elestel se trouvait ici : on l'avait gardé et ramené dans la chambre de l'elfe !

Legolas tomba à genou... Il se noyait ! Comment allait-elle vivre sans l'instrument ? Comment allait-il vivre avec lui, sa présence lui rappelant chaque jour l'être qu'il aimait et qu'il avait perdu ?
Le Prince finit par s'éffondrer complètement, et laissant libre cours à sa douleur, il pleura.

Il ne sut combien de temps cela dura mais alors qu'il se relevait, il se sentit renaître : Non ! Maintenant il fallait vivre pour le sentiment qui les unissait, il fallait vivre coûte que coûte !! L'espoir, fibre si fragile qui se déchire au moindre tourment, avait de nouveau tisé son cocon protecteur autour de l'amant.

Un jour, il partirait : un jour, il la retrouverait !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://btvs.forum2jeux.com
Legolas



Nombre de messages : 883
Age : 30
Race, Pays : Elfe sylvain de la forêt Noire
Metier : Archer
Date d'inscription : 11/04/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: "Je cherche la clef des évasions vers ces pays désirés et c'est peut-être la mort..."
**Aime/N'aime pas**: Les rousses ! / N'aime plus la mer...

MessageSujet: Re: En forêt Noire   Dim 3 Juil 2005 - 18:46

Legolas se réveilla brusquement ! Il s'était alors assoupi à même le sol...
Mais la dure réalité ne tarda pas à revenir sous la forme très désagréable de Thranduil : Il venait de frapper à la porte.

L'elfe pris le temps de dissimuler le luth afin qu'on ne puisse pas lui enlever le dernier vestige de son amour... Il le mit sous le lit !
Puis il alla ouvrir à son père, fuir ne servant à rien. Il n'allait tout de même pas se terrer dans cette chambre jusqu'à ce que la tristesse l'ait entièrement consumé !!

Thranduil ne semblait pas ébranlé du fait qu'il est brisé son fils. Il était souriant comme à l'accoutumé. Legolas laissa la porte ouverte mais ne l'invitant pas, il lui tourna le dos.
Le père ne s'avança pas, il resta sur le seuil et dit :


"Tu souffres je le vois. Pourtant une chose est sûre, c'est que j'ai sauvé ta vie Legolas ! Qu'aurais-tu fait avec une mortelle ? Même si tu l'aimes, je veux bien le croire ! Aurais-tu supporté de vivre en sachant qu'elle allait partir avant toi ? Mourir, en te laissant désespéré ?"

Legolas pensa alors qu'il était déjà désespéré et que donc en quelque sorte cela ne changeait rien... Il aurait préféré vivre des instants heureux dès lors avec la jeune femme, plutôt que de rester ici à se lamenter.
Il ne dit cependant rien, se murant dans son silence comme un bouclier infranchissable même pour les attaques de son père ! L'espoir perdurait en son esprit mais il était encore trop fragile pour remuer les événements de la matinée !!

Thranduil, voyant son fils hermétique à toute conversation finit par tourner les talons en lâchant :


"Si tu te décides à parler, tu n'auras qu'à venir me trouver..."

Legolas n'eut même pas le courage de fermer la porte derrière lui. Il s'assit sur le lit, regardant ses pieds.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://btvs.forum2jeux.com
Legolas



Nombre de messages : 883
Age : 30
Race, Pays : Elfe sylvain de la forêt Noire
Metier : Archer
Date d'inscription : 11/04/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: "Je cherche la clef des évasions vers ces pays désirés et c'est peut-être la mort..."
**Aime/N'aime pas**: Les rousses ! / N'aime plus la mer...

MessageSujet: Re: En forêt Noire   Lun 4 Juil 2005 - 21:22

[Pour savoir ce qu'est devenue Elestel, allez-voir le post de "La maison de la vieille mère" dans le village de Minas Tirith !]

Legolas réfléchissait déjà depuis un certain temps. Il devait agir et maintenant, avant que la douleur ne l'ait complètement paralysé...
Il décida alors de sortir et le fit d'une manière déterminée ! Il changea ses habits, mis la couronne princière, rajusta sa coiffure : il ressemblait à ce que son peuple attendait de lui... Et bien soit !

La douleur avait donné une nouvelle volonté à l'elfe. Il ne savait pas encore si l'effet n'était que passager mais cela lui faisait énormément de bien !

Il prit l'allée principale et se dirigea vers le chemin dans la forêt. Il était toujours gardé par des elfes férocement armés. Il s'avança et dit :


"Je sors, laissez-moi passer !"

Les gardes ne furent nullement ébranlés par la voix autoritaire de Legolas. L'un d'eux s'exprima :

"Mon Prince, veuillez accepter mes excuses mais les ordres sont clairs ! Vous ne pouvez pas sortir du royaume de Forêt Noire, par ordre du Roi !"

Legolas les fusilla du regard mais se détourna. Il n'allait quand même pas les massacrer ! Il se demanda quand même quel père pouvait garder prisonnier son propre fils...
Il gagna le centre du château et se fit annoncer à l'entrée des appartements paternels.
Peu de temps après, on l'amena dans le petit salon. Son père lui demanda de s'assoir. Le Prince obeit et prit la parole :


"Vous comptez me garder en Forêt Noire jusqu'à la fin de vos jours ?"

Thranduil sembla rester un moment perplexe. Son fils avait trouvé une nouvelle force ! Il se ressaisit rapidement et dit :

"Et alors ? Ta place n'est-elle pas aux côtés de ton peuple ?"

Legolas répliqua de manière sarcastique :

"Vous voulez dire votre peuple, sans doute ? Vous savez très bien que mon rôle à jouer ici n'est pas encore venu ! Non ! Vous êtes simplement blessé dans votre orgueil de père sachant que je ne suis pas votre pantin !!"

Thranduil sembla se contenir pour ne pas éclater de fureur. Ses yeux lançaient des éclairs ! Il répondit :

"Legolas il suffit ! Est-ce une manière de s'adresser à son Roi ? Tu crois que je tiens à toi ? Que tu m'es précieux ? Pas du tout ! Tout ceci n'est que politique... Le peuple est sauvage et loin des hommes : c'est pourquoi leur Prince doit refléter leur pensée !"

Le Prince sourit malgré lui. Enfin, son père était franc ! Legolas connaissait très bien ce qui venait d'être dit : Son père se servait des gens qu'il avait autour de lui afin de faire perdurer l'amour du peuple à son égart. Il pouvait ensuite régner comme il le souhaitait c'est à dire en despote !!
Et Legolas de dire :


"Parfait, vous n'avez qu'à nommer quelqu'un d'autre au titre d'héritier et me laisser partir si je ne suis pas assez 'représentatif' de la pensée sylvaine !"

Legolas ne se laissait plus faire et cela énervait le père au plus haut point. Mais il abattit sa dernière carte :

"Tu veux partir c'est cela ? Retrouver la femme aimée ? Parfait je t'en donnerai l'occasion mais à une seule condition : Tu dois épouser Sibylle !"

Le couperet était tombé ! Legolas blémit...
Epouser cette elfe contre son propre gré ? Non, jamais il ne pourrait le faire. Il dit d'une voix tremblante :


"Mais, vous savez très bien que si j'épouse une elfe je ne serais alors jamais libre et toujours lié à elle !"

Thranduil sourit et acquiéça... Tout avait été dit ! Il congédia Legolas qui se hâta de regagner sa chambre.

La suite : Terrible Dilemme !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://btvs.forum2jeux.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: En forêt Noire   

Revenir en haut Aller en bas
 
En forêt Noire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Le Roi de la Forêt Noire, Thranduil Verte-Feuille
» Le Grand Voyage vers la Forêt Noire
» Sortie dans l'Enedwaith et Livre épique le mardi 2 novembre
» arrivée en Forêt Noire
» Nimbrethil : De Lothlórien à la Forêt Noire.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Terre du Milieu : Chroniques du Quatrième Âge :: RHOVANION :: La Forêt Noire-
Sauter vers: