AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 le miroir de Galadriel

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



le miroir de Galadriel Empty
MessageSujet: le miroir de Galadriel   le miroir de Galadriel EmptyDim 11 Fév 2007 - 13:43

Il faisait nuit et l'heure était déjà fort avancée. L'astre lunaire était absent de l'horizon et des milliers d'étoiles brillaient au firmament. Tout était calme dans le palais de Céleborn et Galadriel se leva doucement, sans bruit, telle une ombre de lumière. Doucement elle quitta sa chambre. Elle se déplaca alors avec une célérité étonnante et, tel un être éthéré, elle semblait se déplacer en effleurant le sol, sans le toucher. Galadriel était vétue d'une longue robe blanche assez transparente et une ceinture d'or pendait à sa taille, tel un diadème de lumière.

Galadriel ne trouvait pas le sommeil et son esprit était encombré de doutes. Une somme de questions se bousculaient dans son esprit. Elle avait besoin de connaître certaines réponses...

Galadriel sortit du palais et foula l'herbe verte. Les mallorns tout comme la nature semblaient etre plongés dans un profond sommeil, rien ne bougeait, nul chant, nul murmure, rien que le silence, le calme, le repos....La Dame de Lorien descendit un petit escalier de pierre et arriva près d'une petite source. Un filet d'eau discret coulait le long d'une pierre taillée. Elle pris délicatement une cruche en argent posée à coté de la source et receuillit l'eau précieuse. Elle la jeta dans une vasque en pierre posée à coté, en hauteur. Galadriel attendit patiemment. Elle se concentra un long moment, les yeux clos puis s'avanca pour regarder l'eau.

Cette dernière était pure, sans ride, sans tourment, plate et dure comme un miroir, les étoiles se réflétaient à sa surface. Galadriel sourit. Une autre image alors se forma au centre de la vasque.

Une tour blanche se forma au centre du réceptacle. Elle était belle majestueuse, gracille. De longs voiliers naviguaient à proximité, dans une baie merveilleuse et inondée de lumière, au loin on voyait des montagnes immenses. L'émotion s'empara de Galadriel, elle connaissait cet endroit qui était celui de son enfance. Une autre image pris place et elle vit un jeune homme, en pleine adoslescence, en train de fouler une plage déserte, il semblait chercher désespérement quelque chose. Il était seul, immensément seul. Elle ne reconnu pas ce jeune humain bien que ses traits lui soient familiers. Elle vit à nouveau l'océan, les vagues déferlantes et les mouettes dans le ciel. Le chant de la mer envahit son coeur et elle cru entendre un bruit long et grave, sortant d'une trompe de nacre et d'argent....ce fut un concert poignant qui l'envahit et saisit son coeur. La nostalgie de la mer s'empara d'elle intensément et cruellement.

Galadriel alla s'assoir sur un banc de pierre qui était posé là, à proximité. Elle ferma les yeux et réfléchit longuement à ce qu'elle venait de voir. Lorsqu'elle ouvrit à nouveau ses paupières, le jour était naissant et le soleil montait à l'horizon...la vie reprenait ses droits...

Elle savait qu'elle ne sortait jamais indemne de l'épreuve du miroir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



le miroir de Galadriel Empty
MessageSujet: le songe d'un matin   le miroir de Galadriel EmptyVen 16 Fév 2007 - 0:04

Encore une fois, Galadriel avait vu la fin de la présence des elfes sur la terre du milieu. Elle ne connaissait que trop le son de ces trompes majestueuses qui lui étraignaient le coeur et emportaient son âme. L'appel vers la mer était clair et l'heure de son retour vers le pays merveilleux sonnait. Celà faisait longtemps qu'elle possédait cette connaissance l'évidence était là...et l'énigme était limpide comme l'eau du miroir. Ces frères noldors et la tour blanche d'Avalone allait bientôt voir son retour. Elle embarquerait bientôt dans le port des Havres Gris et abandonnerait pour toujours ce continent. La voie était ouverte et les Valars l'autorisaient à rentrer dans le pays sacré de Valinor.

Galadriel savait celà depuis longtemps. L'anneau était détruit...et le sien n'était désormais plus qu'une simple bague. Elle le prit entre ses doigts et le serra. Ce monde était désormais le fief des humains. Quelle ironie du sort....ils allaient réussir là où le plus puissant des Valars, Morgoth le déchu avait échoué, leur domination allait être totale.

Cependant son coeur de jeune elfe battait encore pour ce pays, elle entendait encore l'appel de Féanor pour recouvrir leur liberté perdue. Cette terre vierge était devenue sa maison, une demeure qu'elle partageait désormais avec tout les autres êtres de la terre du milieu. Partir serait pour elle le pire des déchirements....pourtant, pourtant....elle sentait au fond d'elle que ce temps était venu, inexorablement. Celà était écrit depuis le début de la création du monde et aucune force ne pouvait aller contre celà.

Galadriel se promena le long du Célébran, le murmure de l'eau enchanta à nouveau son être. Elle eu le désir de se baigner mais son rang ne lui permettait pas ce genre de liberté....

Sa présence en cette terre de plus en plus humaine devait avoir un sens. Si le temps des elfes était sur sa fin, son temps n'était pas complètement révolu. Ce monde était encore plein de larmes et de plaies et les elfes pouvaient aider les second nés à construire leurs demeures...et à soustraire du mal les humains si fragiles, si égarés....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



le miroir de Galadriel Empty
MessageSujet: erdue dans ses pensées   le miroir de Galadriel EmptyDim 4 Mar 2007 - 14:39

Galadriel était perdue dans ses pensées. Elle ne remarqua pas l'arrivée de céléborn, son époux fidèle qui depuis tant d'années partageait sa vie. Ce dernier la prit délicatement par les épaules et la regarda tendrement. Galadriel plongea son regard dans celui de Céléborn. Il y avait là tant de souvenirs, tant de joies et de drames partagés. Elle se leva et lui parla:

Galadriel: "J'ai une chose à vous raconter mon ami. J'ai fait une étrange rencontre hier et je dois vous avouer que le fait est rare pour être soulignée. J'ai rencontré dans les bois de la Lorien une jeune semie elfe, perdue et qui n'est pas de notre peuple. Je ne sais pas comment elle a pu arriver là sans que nos gardes l'interceptent, c'est un mystère et le miroir est resté muet à ce sujet. La pauvre créature semblait passablement perturbée et troublée. Elle est actuellement dans nos murs et je l'ai invité à vivre avec nous dans le palais. Il y a un mur derrière lequel elle se réfugie et noye son passé. Vous la rencontrerez surement...du moins vous ais je maintenant prévenue"

Céléborn ne put s'empêcher de lui poser délicatement ses lèvres sur la joue en guise de réponses....il était tendre et attentionné comme au premier jour de leur rencontre et celà ravie galadriel en son fond intérieur.
Revenir en haut Aller en bas
Nessameldë

Nessameldë

Nombre de messages : 1963
Age : 32
Race, Pays : Noldo, Lothlorien
Metier : Dame de Compagnie de Galadriel
Age du personnage : 6559 ans, très précisément!
Date d'inscription : 16/09/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: My light shall be the moon And my path- the ocean My guide, the morning star As I sail home to you...
**Aime/N'aime pas**: Son pays/Tout ce qui sent mauvais et qui a des pustules...

le miroir de Galadriel Empty
MessageSujet: Re: le miroir de Galadriel   le miroir de Galadriel EmptyMar 27 Mar 2007 - 11:58

Un murmure fit lentement osciller les herbes hautes, le chuchotis d’un pan de soie, à moins que ce ne fût la brise douce de ce soir d’été… Ombre furtive, légère et fragile comme la cendre, elle se fondait entre les mellyrn d’argent. La lumière chaude de Caras Galadhon était bien loin derrière, le son des chants se faisait feutré mais embaumait l’air de la Lothlorien, assoupie sous la Lune froide et inaccessible, et faisait flotter une présence éternelle et bénie sur chaque recoin sombre de la forêt.

Nessameldë avait quitté l’effervescence de la cité pour s’aventurer dans la blancheur quasi onirique des bois sous la voûte étoilée qu’aucun Elda ne craignait. Une chouette ulula comme pour lui souhaiter la bienvenue dans un royaume qui était le sien désormais. Oh mais, la dame venait voir la véritable maitresse de ces lieux. Elle savait fort bien où la trouver si elle se faisait absente de son palais ou de quelque endroit de Caras Galadhon qu’elle affectionnait.

Galadriel avait toujours quelques raisons de consulter le miroir et elle en usait _est-il seulement besoin de le préciser ?_ avec sagesse et parcimonie. Sa dame de compagnie n’avait, elle, jamais jeté son regard dedans bien qu’elle eut la permission de la Dame et, bien souvent, de nombreuses raisons de le faire. Elle se justifiait ainsi lorsqu'on lui demandait pourquoi tant de distance :


-Je préfère ne rien savoir de ce qu’Eru a prévu pour moi dans sa Musique, et si j’ignore ce qui fut ou ce qui est, il n’est rien que je puisse faire pour le changer, je n’aime point me tourmenter de regrets…


Plus que la volonté de l’Unique, c’était celle propre du miroir que Nessameldë appréhendait. Un objet qui suggère plus qu’il ne montre ne méritait que sa défiance, la malice des objets magiques était telle qu’elle détruisait ce qui existait pour de bon en faisant croire à ce qui ne pourrait exister jamais.
L’esprit de la dame pouvait être obtus sur ce dont elle s’était fait une opinion plus que tranchée. Esprit de Noldo, me direz-vous, que celui qui s’entête aveuglement même en plein jour et se fit à lui plutôt qu’au reste. Sans aucun doute, elle était bien de ce sang-là !

Du haut des marches qui descendaient vers la clairière où luisait le miroir, Nessameldë put apercevoir sa maitresse à l’endroit où elle l’avait imaginée. Elle s’élança alors à sa rencontre mais s‘interrompit voyant enfin le Seigneur, dissimulé par une statue, qui accompagnait Galadriel.
Bien trop déférente et discrète pour se permettre d’interrompre un discussion de souverain à souveraine, ou d’époux à épouse, elle se contenta d’attendre en silence sur les marches que sa présence se fit sentir ou bien de reculer dans les ombres des feuillages, car il n’était pas trop tard…

_________________
le miroir de Galadriel Nessgo5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



le miroir de Galadriel Empty
MessageSujet: le miroir de Galadriel   le miroir de Galadriel EmptyMer 28 Mar 2007 - 21:54

Céléborn se détacha alors de son épouse et se leva tout en regardant Galadriel avec tendresse et affection. Il se tenait là debout, près de la fontaine, dans l'ombre de la foret et semblait pret pour le départ:

Céléborn: "Je vous laisse ma chère...nous nous reverrons plus tard dans la journée ou demain, je voudrais voir nos gardes à la frontière est de la Lorien et m'enquérir de leur nouvelle. Il est bon, de temps à autre, que je fasse l'inspection de nos hommes postés dans les endroits stratégiques pour la défense de notre terre".

Galadriel (avec un léger sourire): "Au revoir mon époux, soyez prudent, j'attendrais patiemment votre retour....comme toujours...et soyez indulgent avec les nôtres si par hasard vous auriez quelque chose à redire"

Céléborn prit alors congé et Galadriel détourna alors son regard qui resta un moment dans le vague. Galadriel était perdue dans ses pensées et se remémora le temps de la guerre avec Sauron. Il était loin ce temps et depuis la destruction de l'anneau, le royaume était en paix. L'oeil maléfique n'était plus. Pourtant le bonheur n'était pas au rendez vous de son peuple et nombreux était ceux qui faisait le choix de quitter définitivement ces terres. La Lorien se vidait ...mais un noyau de fidèle résistait encore. C'est alors qu'elle vit Nessamelde assise dans l'ombre sur les marches. Comme d'habitude elle venait de faire preuve de discression en préservant un dès rares moments d'intimité qu'elle avait avec sa tendre moitié. Galadriel fit alors un petit signe à Ness pour lui indiquer qu'elle pouvait venir.

Galadriel: "Venez vous asseoir près de moi mon amie, celà fait longtemps que nous n'avons pas causé tout les deux et je suis curieuse de savoir ce que vous avez fait depuis notre dernier entretien".
Revenir en haut Aller en bas
Nessameldë

Nessameldë

Nombre de messages : 1963
Age : 32
Race, Pays : Noldo, Lothlorien
Metier : Dame de Compagnie de Galadriel
Age du personnage : 6559 ans, très précisément!
Date d'inscription : 16/09/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: My light shall be the moon And my path- the ocean My guide, the morning star As I sail home to you...
**Aime/N'aime pas**: Son pays/Tout ce qui sent mauvais et qui a des pustules...

le miroir de Galadriel Empty
MessageSujet: Re: le miroir de Galadriel   le miroir de Galadriel EmptyJeu 29 Mar 2007 - 17:59

[Mouarf! Je croyais qu'on faisait ça le soir! Razz lool! Bon on va s'arranger! Wink] [Et pis Ness est pas assise mais debout, attention à ce que j'écris! Razz]

En prenant congé de sa Dame, le Seigneur Celeborn remonta avec toute la noblesse qui était la sienne, les marches qui remontaient à la forêt. Ce faisant, il croisa bien évidemment Nessameldë qui ne manqua pas de le saluer avec déférence et puis il la dépassa avec un simple sourire et un hochement de tête amical.
Pendant ce temps, qui n'avait pourtant duré qu'un instant, Galadriel était replongée dans un monde qui n'était déjà plus celui-ci et dont elle seule avait la clé. Bien souvent, même pour Nessameldë qui la suivait dans toutes ses épreuves depuis des temps immémoriaux, les pensées de la dame de Lumière étaient insaisissables et il était bien difficile d'en percer le secret.
Quoiqu'il en soit, Nessameldë répondit à l'invitation de sa maîtresse, cela s'entend, par un pas en sa direction et puis un autre, pour finalement prendre place au côté de Galadriel, là où se tenait Celeborn quelques secondes auparavant.


-Eh bien, ma Dame, j'ai, comme vous me l'aviez demandé, guidé notre nouvelle venue vers la chambre de l'Ouest. Elle m'a semblé enchantée mais pourtant elle porte en elle un souffrance que je ne m'explique pas encore. Je ne désespère pas que notre belle forêt appaise le mal qui la ronge et qu'elle demeure en paix.

Elle s'arrêta un bref instant pour sourire à la Dame. Il fallait dire que Nessameldë n'était guère personne à parler d'elle aisément. Il fallait qu'on le lui demande, et même encore sa pudeur était telle qu'elle passait volontairement sous silence ce qu'elle imaginait ne pas intéresser son auditoire, bref ses pensées à elle étaient aussi quelque peu insaisissables en fin de compte. Il fallait qu'on le lui demande, disais-je donc, or, si elle recueillait souvent les soupirs ou les espoirs des autres dames de compagnie en particulier, il était bien rare qu'on lui demande quoique ce soit en retour. Enfin, la Dame était finalement la seule peut-être à saisir Nessameldë dans ses pensées les plus intimes. Encouragée, elle continua:

-Je travaille toujours avec ferveur sur mes enluminures, j'aime y passer de nombreuses heures et j'espère l'avoir fini au plus tôt pour votre ami, Roi Nain. [à savoir Gimli... Razz]
Et vous ma Dame, avez-vous quelques projets?

_________________
le miroir de Galadriel Nessgo5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



le miroir de Galadriel Empty
MessageSujet: conversation intime   le miroir de Galadriel EmptySam 31 Mar 2007 - 11:10

Galadriel scrutait le visage de Nessamelde. Il était resplendissant de sagesse et de beauté. Le cours du temps et des années ne semblait pas la toucher, aucune lassitude ne lisait sur son visage et le destin des elfes ne semblait pas encore l'avoir rejointe. Il était aussi lumineux il était comme au premier jour de leur rencontre et la flamme de vie enfouit dans le coeur de la jeune elfe demeurait intacte. Ce constat troubla la dame de Lorien: Se pouvait il qu'une poignée d'élus, de premiers nés puissent échapper à la grande musique et continuer de vivre sur ses terres, en dehors de la trame que les valars avaient tissé? L'histoire était elle réellement écrite jusqu'à son terme pour les premiers nés? Si le passé confirmait cette hypothèse, rien ne semblait si sur pour le nouvel âge à venir. En voyant le visage radieux de Ness, un sentiment nouveau envahit Galadriel. Il y avait peut être une place pour son peuple dans les terres du milieu, une place modeste, discrète, cachée mais possible. Si le quatrième âge était celui des humains celà ne condamnait pas forcément les elfes au départ....même si elle, en son fort intérieur aspirait au retour et revoir enfin la lumière du Pays d'Aman.

Galadriel: "Je vous remercie de vous êtes occupée de cette jeune semi elfe au coeur si troublée. Il lui faudra beaucoup de temps et d'amour pour qu'elle se reconstruise. Son coeur est blessé par un passé cruel et vous avez un rôle important à jouer pour qu'elle retrouve la paix intérieure. Un jour, le miroir de galadriel l'aidera à voir clair et libérera son âme des chaines du passé. Vous n'avez jamais voulu vous préter à cet exercice ma douce amie. Il n'y a aucun mal en vous je le sais et vous ne risquez rien, sinon de gagner en sagesse et en connaissance...il y a t'il une souffrance en vous dont vous ne m'avez jamais parlé et qui reste en vous pour craindre ainsi la magie de galadriel? Je sais que vous avez confiance en moi comme j'ai confiance en vous, alors qu'elle est cette crainte cachée qui sommeille en vous? Le miroir ne refletera que votre être et votre essence, rien d'autre... il vous libérera mon enfant"
Revenir en haut Aller en bas
Nessameldë

Nessameldë

Nombre de messages : 1963
Age : 32
Race, Pays : Noldo, Lothlorien
Metier : Dame de Compagnie de Galadriel
Age du personnage : 6559 ans, très précisément!
Date d'inscription : 16/09/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: My light shall be the moon And my path- the ocean My guide, the morning star As I sail home to you...
**Aime/N'aime pas**: Son pays/Tout ce qui sent mauvais et qui a des pustules...

le miroir de Galadriel Empty
MessageSujet: Re: le miroir de Galadriel   le miroir de Galadriel EmptyMar 3 Avr 2007 - 11:53

[Tiens j'y pense! Voilà un lien qui te permettra d'avoir toutes les infos de ce que Galadriel sait sur Ness! Wink lien
Tu peux voir la fiche perso aussi... Oui je sais elle est pas finie ma quête et gnignigni, bouh j'ai honte! LOL! Par contre c'est illisible avec le nouveau design du forum, je vais arranger ça! Wink]

Le regard de Nessameldë ne put soutenir celui de Galadriel plus longtemps lorsque celle-ci lui parla de son miroir. Elle avait bien vu ce qu’il faisait naitre en sa maitresse à chaque nouvelle consultation : doutes, mélancolie… Il y avait dans les yeux de la Dame ce quelque chose, cet inexplicable, qui faisait que Nessameldë ne s’y trompait jamais. A présent qu’elle parlait d’y faire regarder la demoiselle, hôte de la Lorien, la dame de compagnie ne pouvait réprimer le sentiment de désaccord profond qu’elle gardait cependant enfouis en d’elle. Que croyait-elle pouvoir garder secret de Galadriel ? Celle-ci ne s’y trompa pas d’ailleurs. Nessameldë était naturellement encline à partager les avis de sa Dame, pas par instinct grégaire mais simplement parce qu’elle comprenait son esprit et sa raison, même si elle n’en connaissait certes pas tous les méandres. Bien fou aurait été celui qui le prétendît d’ailleurs. Bref, ce miroir était bien l’un des seuls _peut-être même le seul qui sait ?!_ a se mettre entre les deux Eldar, leur dissension était trop profonde à ce sujet pour qu’elle puisse être vaincue par un simple échange d’arguments.

-Il n’y ait aucune de mes craintes, ni aucune de mes blessures qui vous demeure inconnue, ma Dame. Je sais que vous parlez avec votre sagesse _bien plus grande que celle de qui marche sur cette Terre_ mais souffrez que je garde la mienne pour tout ce qui concerne cet objet.
Croyez bien que ma méfiance ne va pas envers vous, vous en qui je placerai volontiers ma vie, mais je crains bien trop mes failles pour risquer de me les voir montrer dans l’eau. De la faiblesse, voilà ce dont il s’agit. Il n’y a rien que je ne craigne plus que de voir les vieux démons du passé ressurgirent de la surface pour en créer de nouveaux qui m’engloutiraient, eux, toute entière. Je laisse mes espoirs dans mes rêves et mes peurs dans mes cauchemars, je préfère qu’il en soit ainsi.


Si Galadriel se remettait difficilement de l’épreuve du miroir, comment Nessameldë pourrait-elle en sortir indemne, ou même, plus forte ? Quoiqu’elle y voit, elle n’y pourrait trouver son bonheur. Bonheur qui était à la fois partout et nulle part. Dans chaque pétale d’elanor nouvellement éclose sur le Cerin Amroth, dans chaque goutte de la Nimrodel qui cascadait bruyamment... et puis si loin, si loin, dans les jardins d’Estë...

_________________
le miroir de Galadriel Nessgo5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



le miroir de Galadriel Empty
MessageSujet: le miroir de galadriel   le miroir de Galadriel EmptyMar 3 Avr 2007 - 17:39

HRP: Merci de m'avoir fait partager cette si jolie histoire (ton lien), c'est très émouvant, très beau, ca m'a beaucoup touché. Sur ce je vais aller faire un petit tour dans mon jardin et réfléchir à tout ça...il va falloir que je murisse ma réponse...

_mo

Kiss
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



le miroir de Galadriel Empty
MessageSujet: le miroir de galadriel   le miroir de Galadriel EmptyVen 6 Avr 2007 - 12:13

Galadriel (souriante): "Non Ness, ce n'est pas de la faiblesse, vous ne devez pas vous dévaloriser ainsi car peu de personnes de ma suite ont vécu et enduré ce que vous avez enduré. Vous êtes un être courageux et plein de lumière, mais votre coeur est blessée par le passé et de celà il n'y a ni gène, ni honte à avoir. Je vois que vous souffrez encore et le mal qui vous a été infligé a laissé ses traces sur votre âme. J'en suis profondément désolée. Nous sommes un peuple blessé, non pas physiquement mais moralement et le passé dans notre éternité est notre prison et allienne notre devenir. Nous portons le souvenir des souffrances que cette terre a connu contrairement aux humains. Le cadeau de la mortalité c'est l'oubli et la renaissance. Notre immortalité est notre fardeau, j'en ai peur, et c'est pourquoi les valars voulaient au départ nous protéger car le temps nous rend fragile......Le miroir est un outil pour vous aider dans votre réflexion et la vision qu'il vous procure vous aidera justement à vous reconstruire, contrairement à ce que vous semblez croire".

Galadriel prit une profonde inspiration et soupira: "Si vous me voyez troublée quelquefois, c'est que ces visions m'aident à y voir clair en moi et dans les autres. Ce miroir peut montrer des images du passé qui peuvent raviver parfois certaines blessures sur le moment. Loin de les ouvrir définitivement et de vous faire souffrir, il permet de refermer certaines plaies au contraire, et de tourner les pages d'une histoire qui auraient du être tournée il y a bien longtemps. Le miroir fait grandir l'âme Ness, c'est un don des noldors...

Je respecterais toujours vos choix et ne forcerais pas votre décision. Vous êtes un être libre, comme tout elfe, de vos choix et de vos actions et je voulais vous aider Ness, par vous tourmenter".

Galadriel se tut un instant puis reprit la parole:

Galadriel: "Je vais vous ouvrir mon âme mon amie. Mon offre n'était pas complètement désintéressée, je vous le confesse. Depuis la chute de Sauron, le miroir me renvoie des images de Valinor et d'Alqualondë en permanence. J'y vois avant tout l'accomplissement de mon destin et le temps de mon départ approche, celà parait écrit. Mais je doute. Je doute de plus en plus des enseignements que j'ai recu il y a maintenant plusieurs âges de Mélian. Maintenant que le mal est défait, que Sauron n'est plus, n'y a t'il pas une place pour notre peuple sur ces terres? N'est ce pas enfin l'ère de notre liberté qui s'offrent à nous? Tout est il donc écrit? Le quatrième âge n'est il pas celui d'un temps nouveau, justement, où tout reste à écrire à la fois par les hommes mais aussi par les elfes. Dans la grande musique voyez vous, le quatrième âge n'a pas été composé et celà vaut aussi bien pour les humains que pour nous...voilà ce qui me tourmente.

Votre âme brille Ness et vous symbolisez cet espoir un peu fou d'avenir. J'aurais été curieuse de connaitre ce que le miroir vous aurait réservé, et plus que votre passé que vous m'avez jadis confié c'est votre avenir et derrière vous celui de notre peuple que j'interrogeais. Voilà ce que cache l'offre de Galadriel chère amie
"
Revenir en haut Aller en bas
Nessameldë

Nessameldë

Nombre de messages : 1963
Age : 32
Race, Pays : Noldo, Lothlorien
Metier : Dame de Compagnie de Galadriel
Age du personnage : 6559 ans, très précisément!
Date d'inscription : 16/09/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: My light shall be the moon And my path- the ocean My guide, the morning star As I sail home to you...
**Aime/N'aime pas**: Son pays/Tout ce qui sent mauvais et qui a des pustules...

le miroir de Galadriel Empty
MessageSujet: Re: le miroir de Galadriel   le miroir de Galadriel EmptyLun 9 Avr 2007 - 17:34

Galadriel doutait de l'avenir des Eldar sur ces terres et bien sûr de sa propre existence.
Combien d'Elfes déjà avait compris que la place qui leur était désormais dévolue sur Arda était à Aman? La chute de Sauron avait été la rupture avec les Temps Anciens et dans l'ère qui se préparait, les Hommes devaient incarner l'espoir et le futur. Les Elfes étaient les gardiens d'une mémoire millénaire qui était vouée à ne devenir que légende.
Bien sûr, çan'était que l'avis de Nessameldë, mais elle connaissait tous les espoirs que sa Dame avait pu placer dans les Terres du Milieu et dans la Lothlorien, cette terre vierge et pure avait été son domaine, le lieu vers lequel toutes ses pensées se tournaient, elle y avait mené de bien nombreux combat pour la protéger. Mais sans Nenya, il y était un ennemi que Galadriel ne pouvait combattre, c'était le temps et la lassitude.


- Vous avez menés de nombreux combats avec les nôtres, ma Dame et toujours à la victoire. Nous connu de nombreuses pertes et de nombreuses souffrances, de bien nombreuses joies aussi. Nous ne serons pas éternels sur ces terres car nous venons d'ailleurs et pour certains, le temps est venu de rentrer chez eux. Nous pouvions jadis nous opposer contre les Ténèbres, cela nous sera de plus en plus difficile le temps passant et nos forces diminuant.
Depuis le tout premier Age nous avons guidé cette Terre, depuis que le Quatrième a commencé, nous nous languissons car nous savons que la place qui nous est réservée se réduit comme une peau de chagrin.
Les Hommes gagnent en sagesse et la nôtre, bien que toujours vénérée, n'est plus faite pour ces temps. Comme des enfants, nous leur avons tenu la main pour leur montrer le chemin, nous les avons laissés faire leurs erreurs et leurs choix, puis nous les avons relevés. Ils sont nos frères cadets dans le grand dessein d'Eru, mais nous devons accepter que la place qui devient la leur chaque jour un peu plus tend à nous effacer.
Le moment de faire nos adieux n'est pas encore venu et peut-être avons nous encore quelque rôle à jouer dans la marche du monde, mais plus pour longtemps, ma douce Dame. Les enfants grandissent toujours bien plus vite que l'on se l'imaginait et bien rapidement vient le jour où ils nous lâchent la main et où l'on doit les laisser aller à leur guise...


Oui, leurs années étaient comptées à présent sur les Terres du Milieu. Les Hommes avaient encore besoin des Eldars mais bientôt, ils n'auraient plus de place que dans les contes et les chants. Etait-ce un déchéance et un désaveu pour autant? Leurs oeuvres matérielles seraient amenées à disparaitre du regards des héritiers mais toujours leurs enseignements seraient suivis et de loin, de l'autre côté de la Grande Mer, les Anciens porteraient leur regard, peut-être parfois réprobateur, mais toujours bienveillant.
Nessameldë n'était pas prête à tourner le dos à cette Terre qu'elle chérissait tant mais elle n'en attendait plus grand chose, il lui fallait bien le reconnaitre. Elle ne franchirait pas les limites de sa chère forêt définitivement, sans larmes ni regrets. Elle ne pourrait s'empêcher un regard en arrière. Elle ne pourrait réprimer les sanglots de son coeur d'assister à la fin de la Lorien, si elle savait ses jours comptés. Ce serait la volonté de Galadriel qui la ferait quitter ses mellyrn, pas avant, pas après.


Dans tout le doute qui animait la Dame de Lumière, Nessameldë comprit que son souhait eût été de lire l'avenir des leurs dans ce que le miroir révélerait à sa dame de compagnie. Celle-ci doutait fort que le miroir puisse montrer quoique ce fût qui puisse appaiser Galadriel et qui fût d'ailleurs digne d'intérêt.
Elle ne dit pendant un long moment et parla ensuite:


-Regarder dans le miroir... Est-ce une proposition que vous m'offrez ou bien une volonté de votre part? Dans le premier cas, je la décline car c'est mon coeur qui se défit de l'objet, non de vous. Dans le second cas, je suis votre servante la plus humble et la plus fidèle et c'est cette fois ma raison et mon attachement pour vous qui me feront regarder et soutenir peut-être l'insoutenable. Ne craignez pas de donner un ordre à celle qui vous est subordonnée. Toute la crainte que j'éprouve à voir mon reflet n'est rien si il peut vous appaiser. Ce que je ne ferais pas de bonne grâce de mon propre chef, je le ferais volontiers pour vous, ma Dame.

Sa voix tremblait un peu et se chargeait d'émotion au fur et à mesure. Elle savait sa maitresse bonne et réticente à toute forme d'oppression sur quiconque. Elle ne la forcerait pas bien sûr, mais si Nessameldë sentait qu'elle souhaitait vivement avoir des réponses et que cela pourrait par elle, elle regarderait seule ou accompagnée. Et pour tout dire, dans ce cas, elle préférait accompagnée...

_________________
le miroir de Galadriel Nessgo5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



le miroir de Galadriel Empty
MessageSujet: le miroir de Galadriel   le miroir de Galadriel EmptyVen 13 Avr 2007 - 11:18

Galadriel vit la grande émotion qui étraignait Nessamelde et elle fut touchée de cela. La dame de sa suite était sensible et fragile, Galadriel avait fait l'erreur de sous estimer l'émotivité de sa jeune suivante. Le miroir était pour elle un outil de travail parmi d'autre et elle avait oublié, que le joyau des noldors pouvait être impressionnant pour qui n'était pas habitué à le manipuler. Galadriel prit les mains de Nessamelde pour lui témoigner réconfort et amitié.

Galadriel: "Je vous parlais en tant qu'amie Nessamelde, pas en tant que Dame de la Lorien. J'ai beaucoup de respect pour vous et nul ordre ne sortira de ma bouche pour vous contraindre à faire un acte qui vous effraye apparemment.

Mes doutes ne doivent pas être pour vous source de souffrance. Notre longue vie nous a enseigné ce qu'était le devoir. Trop souvent nos frères, nos pères et nos enfants se sont sacrifiés pour que nous puissions continuer à vivre en ses terres, dignement, sans être les esclaves du seigneur du mal. Tel est le prix de notre liberté: la perte d'êtres chers et le deuil, vous savez ceci aussi bien que moi. L'enjeu ici est bien différent et ne sert, au bout du compte, qu'à servir ma curiosité. Non chère Ness, je ne vous forcerais pas à regarder dans l'eau de cette vasque, rien en ce monde ne pourrais justifier un tel ordre de ma part".

Galadriel ferma un moment les yeux et lacha les mains de son amie.

Galadriel: "J'aime ces terres plus que tout car j'y suis libre et maître de ma vie. Le retour à Valinor sera pour moi la fin de ce rêve..."

Ce fut au tour de Galadriel d'être saisie par l'émotion et, durant un court instant, elle cessa de parler pour reprendre possession d'elle même. Il était très rare que la dame perde ainsi fugacement la maitrise de soi

Galadriel " Pour beaucoup d'entre vous, la terre d'Aman sera une découverte et une renaissance. La gloire et la majesté des valars vous comblera longtemps...pour moi ce sera un retour vers le passé et à la soumission. Il n'y aura plus d'espace dans la terre bénie pour écrire une page nouvelle de notre histoire et au bout du compte la lassitude dont vous me parlez m'emportera. C'est pourquoi je diffère mon départ. Ma maison est dans ses arbres, nulle part ailleur et Avalone n'est plus qu'un souvenir lointain d'une enfance révolue. Voilà chère Ness, je vous ai ouvert mon coeur mais ces paroles ne doivent pas vous troubler ou vous tourmenter".

Galadriel se leva alors.

Galadriel: "Vous m'avez demandé tout à l'heure si j'avais des projets. Je vous le confesse. Celà fait longtemps que je veux me rendre à Minas Tirith. J'aimerais voir Arwen, ses enfants et bien sur le roi Aragorn et lui rappeller au passage que tout les elfes ne sont pas encore partis de cette terre et qu'il faut encore compter avec nous. La nouvelle génération doit connaitre une partie de ses origines et recouvrer la part de l'héritage des noldors de ma famille qui lui revient. M'accompagnerez vous?"


(tata Galadriel arrive, préparez vous les enfants) _leb _leb
Revenir en haut Aller en bas
Nessameldë

Nessameldë

Nombre de messages : 1963
Age : 32
Race, Pays : Noldo, Lothlorien
Metier : Dame de Compagnie de Galadriel
Age du personnage : 6559 ans, très précisément!
Date d'inscription : 16/09/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: My light shall be the moon And my path- the ocean My guide, the morning star As I sail home to you...
**Aime/N'aime pas**: Son pays/Tout ce qui sent mauvais et qui a des pustules...

le miroir de Galadriel Empty
MessageSujet: Re: le miroir de Galadriel   le miroir de Galadriel EmptyVen 13 Avr 2007 - 19:20

Nessameldë était bien évidemment toute disposée à exécuter la volonté de sa Dame quelle qu'elle fut. Depuis leur première rencontre, la sagesse de Galadriel l'abreuvait et la faisait grandir comme le lait maternel. Elle n'avait point encore écouté tous les enseignements que celle-ci avait à lui prodiguer, mais elle savait que toute son éternité devait se passer non loin de celle qui avait chassé ses peurs, construit son bonheur, étanché son besoin de réponses. Et tant pis si ses voeux la portaient au delà de la mer, comme les autres Eldar, elle entendait des voix chères l'appeller depuis les Terres Bénies, mais elle n'y répondrait pas tant que sa Dame n'aurait pas choisi son heure.

Oui, elle connaissait la malédiction qui pesait sur leur race, l'orgueil de la Dame de Lumière qui avait préféré tourner le dos aux Valar pour être son propre maître. Mais les Puissants ne connaissaient la racune qu'envers les malfaisants et la volonté dont avait su faire preuve Galadriel à l'instant où elle aurait pu sombrer sous le pouvoir de l'Unique avait rassuré les Valar dans sa sagesse et dans la mesure qu'elle avait pu acquérir au fil des années. Les enseignements de Melian n'y étaient pas pour rien, toujours vif était le feu qui animait les veines de la fille de Finwë, mais brûlant, il ne l'était plus.

-Vous ne devez pas craindre la clémence des Valar et leur ombre protectrice. Ils n'ont déroulés leurs chaines que pour Melkor... Je sais l'amour que vous portez à ces arbres, mais la félicité vous accompagnera où que vous alliez, même lorsque le chant du Celebrant ne résonnera plus que dans nos souvenirs. Je ne peux croire que vous puissiez regretter le temps des épreuves et des menaces, point de lassitude dans le repos pour celui qui l'a mérité. Ces terres brilleront toujours de la beauté et de la grandeur de Galadriel aux cheveux d'or!

Nessameldë s'illumina de nouveau, la gloire de la Dame serait éternelle, il ne pouvait en être autrement! Lorsqu'elle lui fit part de ses projets, sa suivante acquièça et se leva à son tour:

-Quelle merveilleuse idée! Je me souviens encore quand Undomiel brillait dans les sous-bois et qu'elle dansait sous la lune, il me semble parfois appercevoir son fantôme au détour d'une clairière!
Ses enfants et ceux de Pierre Elfique doivent connaitre tout l'héritage qui est le leur, un arbre a besoin de toutes ses racines pour grandir sereinement et puis, c'est par eux que notre mémoire sera amenée à survivre...
Nombreuses sont encore mes tâches ici, j'ignore encore si elles me permettrons de vous suivre...

La dame inclina la tête pour remercier toutefois Galadriel de son invitation. Nessameldë avait cette manie de se croire indispensable partout dans la forêt et imaginer qu'elle puisse encore tenir debout sans que ni la Dame, ni elle, y soit relevait du tour de force!

[Eldy devait pas venir par chez nous pour retrouver son caillou?! Razz Enfin on en est peut-être pas encore là... Qq1 pourrait-il nous renseigner?!^^ Sur ce! à samedi prochain!^^ Dsl pas le temps de mettre en forme! Wink]

_________________
le miroir de Galadriel Nessgo5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



le miroir de Galadriel Empty
MessageSujet: le miroir de galadriel   le miroir de Galadriel EmptySam 14 Avr 2007 - 12:48

Galadriel écouta avec attention les propos de Nessamelde. Nessamelde était une elfe sage qui aspirait à une vie simple et tranquille, au bout du compte, et peut être était-ce le chemin de la raison. La protection des valars la comblerait, évidemment et telle une fleur, elle s'épanouirait dans les jardins de la vrai Lorien. Galadriel était différente, elle aspirait à une vie remplie d'imprévus, mais ce temps était bien révolu car la domination des hommes était prévisible et irréversible.

Fallait il regretter les temps anciens d'épreuves et de menaces? Fallait il regretter le choix de suivre Féanor? Une vie de gloire et de souffrance valait elle mieux qu'une vie paisible et sans bruits?


*Voilà un thème éternel pour lequel je n'ai pas de réponse cher Ness mais je vois clair en vous et vers quel coté penche votre coeur....et certainement celui de la majorité des galadhrims. Si je pars, ce sera la fin de la Lorien....et de la présence des noldors en ces terres, qui suis je donc pour vous empêcher de rejoindre les terres bénies ? Car vous restez ici par amour de moi, je le sens.*

Galadriel: "Nous trouverons une remplacante pour remplir le rôle qui est le votre dans cette maison Nessamelde. J'ai besoin d'une personne digne de confiance sur lequel je pourrais m'appuyer durant ce voyage, qui ne sera pas si long que celà. Vous prendrez l'air des vallées et j'ai comme dans l'idée que celà risque de vous êtes profitable...depuis combien d'années n'êtes vous pas sortie de notre belle Lorien? Je me le demande....De plus j'aurais besoin de votre conseil car je compte faire un présent aux enfants d'Aragorn. Ce cadeau sera pour eux un souvenir de la Dame qu'ils transmettront à leur descendant. Ainsi, pour un temps, notre souvenir ne disparaitra pas complètement. Le monde change Ness, et dans ce nouvel âge, je me demande quel objet symboliserait le mieux cet héritage dont ils seront les dépositaires? Celeborn pensait offrir un arc des galadhrims au jeune prince héritier....je ne sais quoi en penser...."



c'est noel, tati va passer les enfants santa
Revenir en haut Aller en bas
Nessameldë

Nessameldë

Nombre de messages : 1963
Age : 32
Race, Pays : Noldo, Lothlorien
Metier : Dame de Compagnie de Galadriel
Age du personnage : 6559 ans, très précisément!
Date d'inscription : 16/09/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: My light shall be the moon And my path- the ocean My guide, the morning star As I sail home to you...
**Aime/N'aime pas**: Son pays/Tout ce qui sent mauvais et qui a des pustules...

le miroir de Galadriel Empty
MessageSujet: Re: le miroir de Galadriel   le miroir de Galadriel EmptyJeu 26 Avr 2007 - 0:47

La dame elfique attendit que sa maitresse ait fini son court monologue, qui s'apparentait d'ailleurs plus à une réflexion à voix haute. Tout du long ses lèvres s'étaient étirées en un sourire de plus en plus amusé par l'atttitude de Galadriel.
Ses descendants avaient une grande part d'humanité en eux et il semblait que leur jeunesse et leur fougue de mortels empreignaient les paroles de la Dame de Lorien, fille des Noldor, sage parmi les Sages.
Allons, voyons, ces enfants n'étaient pas assez gatés par la vie pour qu'on les abreuve de présents encore un peu plus? Là, c'était l'humble servante qui portait son regard sur les grands de ce monde. Mais son coeur de femme et de mère _pour ce qu'il en restait_ riait de la simplicité à combler un enfant et de la joie que cela procurait en retour.


-Son Altesse le Prince a reçu l'éducation des Rôdeurs outre celle des meilleurs maîtres d'armes du Sud, un arc d'une qualité telle que celle dont nous avons le secret, sera assuremment pour lui un gage de fierté et de reconnaissance parmi ses compagnons...

Les nouvelles du Gondor parvenaient souvent aux oreilles des Galadhrimm et si Nessameldë connaissait le parcours des rejetons d'Arwen et d'Elessar, elle devait bien avouer qu'elle ne les avait vu d'un long moment. Leur enthousiasme était communicatif, quoiqu'un peu exotique aux oreilles des Eldar, et leur éducation faisait d'eux des enfants agréables et vifs d'esprit. Des enfants... Ils ne devaient plus l'être avec le temps...

Le désir de sa compagnie était grandement exprimé par Galadriel et si elle était prise par les sentiments, Nessameldë ne savait pas guère opposer de résistance qui n'avait pas tant que ça lieu d'être...
-Soit, si vous souhaitez ma présence à vos côté, je me ferais une joie de faire ce voyage avec vous. Mes chevauchées me manquent et il y a longtemps que je n'ais vu les plaines infinies du Rohen et de l'Emnet...

Ses yeux étaient brillants de souvenirs, la soif de découvrir n'y était plus, elle avait traversé les pays et les royaumes en long en large et en travers, mais l'envie de retrouver certaines sensations, sans doute.

_________________
le miroir de Galadriel Nessgo5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vardë Moredhel

Vardë Moredhel

Nombre de messages : 1275
Age : 27
Race, Pays : Elfe Nandorin, banni de la Lorien
Metier : Vagabond mercenaire
Date d'inscription : 27/09/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: Dites, mon Prince, à propos de votre père... Galadriel, Lothlorien, vous situez plus ou moins? hé bien, il se trouve que...^^
**Aime/N'aime pas**: Regarder la Soleil se lever/Tomber comme un cheveu dans la soupe

le miroir de Galadriel Empty
MessageSujet: Re: le miroir de Galadriel   le miroir de Galadriel EmptyJeu 26 Avr 2007 - 22:11

[Ouais, Tata Galadriel arrive: préparez les coussins pèteurs!]

_________________
le miroir de Galadriel Vardyxc3
Interpète également Ellendaë Hildorwen, Elladan & Elrohir & Elrond et Aran des Sables
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://troupeymaje.skyblog.com
Invité
Invité



le miroir de Galadriel Empty
MessageSujet: suite   le miroir de Galadriel EmptySam 28 Avr 2007 - 20:06

Galadriel écouta attentivement la réponse de Nessamelde et ne put éviter d'esquisser un sourire. Nessamelde consentait à bouger et à laisser ses affaires courantes de coté...c'était une bonne nouvelle à marquer d'une croix blanche dans les annales du palais.

Galadriel: "Votre réponse me fait plaisir, très plaisir même. Autrefois nous parcourions cette terre en long et en large, dans un perpétuel mouvement. Nous chantions sous la lumière des arbres merveilleux. Puis, l'ombre envahit nos terres et nos coeurs...pour nous figer durablement dans nos forteresses. Nous étions errants et nous sommes devenus sédentaires. Nous continuons à vivre encore dans cette appréhension du mal alors que le monde s'ouvre de nouveau à nous. Ce voyage sera un voyage heureux comme ceux que nous faisions d'antan. Nous allons voir nos amis et notre famille. Ce sera une promenade sous le ciel étoilé, non pour préparer la guerre et s'entretenir au sein d'un conseil secret, mais pour voir nos frères. Je suis heureuse que nous puissions partagé ce moment ensemble une dernière fois."

Galadriel regarda alors le ciel comme pour y puiser l'inspiration.

Galadriel: "Celeborn voyait donc juste" (rire) "il avait donc raison pour l'arc...(sur un ton plus grave et sérieux)...et bien voilà un choix de fait pour le futur héritier du trone. Et pour sa soeur que verriez vous? J'ai pensé à maintes choses et pourtant je reste indécise...que peut désirer une jeune princesse humaine dans cet âge nouveau? C'est une Dame et elle doit être sensible au bijou. Ces enfants ont du tellement grandir...comme le temps des hommes passe vite! J'avais pensé à un cadeau très particulier....unique...qui fut forgé il y a des millénaires, qui nous a protégé et redonné de l'espoir durant les temps sombres...qui a été désiré plus que tout par le maitre du mal et qui aujourd'hui n'est plus qu'un simple bijou sans pouvoir mais chargé d'une belle histoire...une histoire qui appartient à cette terre, à notre famille. Ce bijou vous pouvez le voir aujourd'hui à ma main et il fut la cause à la fois de joies et de nombreux tourments."

Galadriel était curieuse de voir la réaction de sa suivante à ce propos. Le sujet était grave et pourtant, aujourd'hui, dénué d'importance ...
Revenir en haut Aller en bas
Nessameldë

Nessameldë

Nombre de messages : 1963
Age : 32
Race, Pays : Noldo, Lothlorien
Metier : Dame de Compagnie de Galadriel
Age du personnage : 6559 ans, très précisément!
Date d'inscription : 16/09/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: My light shall be the moon And my path- the ocean My guide, the morning star As I sail home to you...
**Aime/N'aime pas**: Son pays/Tout ce qui sent mauvais et qui a des pustules...

le miroir de Galadriel Empty
MessageSujet: Re: le miroir de Galadriel   le miroir de Galadriel EmptyMer 2 Mai 2007 - 1:13

[Coussins-péteurs et seaux d'eau au dessus de l'entrée! Razz]

La Dame semblait véritablement animée d'une flamme toute nouvelle tandis qu'elle parlait avec passion de sa descendance humaine. Surprise, Nessameldë ne l'était ps tant qu'on eut pu l'imaginer. La grande Galadriel avait vécu de nombreuses années sous le coup d'un fardeau bien lourd, même pour l'héritière de la noble Maison des Noldor, et c'est pourquoi ceux qui ne l'avaient jamais connu que lors de ces heures sombres ne savaient pas quels trésors de gaieté elle pouvait renfermer, la gravité n'était pas son seul attribut.

Elle parla de ces temps où les Eldar étaient sans demeure et celui là demeurait un des plus pénibles au souvenir de Nessameldë, quoi de plus dur en vérité que de n'avoir nul part où aller, nul part où s'allonger et se laisser aller à la rêverie sans crainte d'une embuscade, errer sans but aucun sinon celui de survivre, sans personne pour vous attendre à l'autre bout du chemin, sans maison, ni attaches...
L'Elfe tiqua lorsque Galadriel dit "une dernière fois" mais ne releva pas. La Dame de Lumière avait-elle donc quelque desseins tangibles? La question demeura sans formulation, ni réponse.

Ce qui suivit fit sursauter la dame qui regarda sa maitresse avec une surprise si grande qu'elle n'aurait pu la dissimuler à qui que ce fut, et surtout pas à Galadriel. Ce devait être risible à la vérité, car Nessameldë ouvrit si grand ses yeux qu'ils auraient pu en sortir! Elle reportait son regard du visage de la Dame jusqu'à sa main et vice-versa jusqu'à ce qu'elle comprit que celle-ci était bien sérieuse. Elle souffla sans voix:


-... Nenya... C'est ce dont il s'agit? C'est le cadeau que vous espérez faire à la demoiselle? Oh ma Dame...

La phrase resta en suspens car Nessameldë même ne savait que dire ensuite. L'un des Trois Anneaux de pouvoir au doigt _si joli qu'il soit cela va sans dire! Cool_ de Son Altesse Tindomiel, c'était... Par tous les Valars sur le Taniquetil! Pour le coup, l'Elda n'en perdait pas son latin mais son Quenya!
A force de s'entendre bredouiller de la sorte, le rire vint à ses lèvres. Un rire irréprescible, rare chez les Premiers-Nés, tellement rare! Mais sans doute était-ce cette Humanité qui flottait si la clairière qui mettait toutes ses émotions en émois...
Elle dit entre deux éclats:


-Pardonnez-moi ma Dame... Il m'est venu à l'esprit la pensée du Noir Ennemi [hors de question de prononcer son nom quand même! Razz], quelle rage serait la sienne s'il pouvait imaginer l'objet qu'il a désiré jusqu'à la folie au doigt d'un ange de 15 ans! Puisse-t-il être maudit jusque dans le néant d'où il ne reviendra jamais!

Puis en un instant, la dame avait repris ses esprits et demeurait, le regard fixé sur l'anneau de diamant, un peu comme si elle s'adressait à lui-même:

- Il fut tout à la fois notre salvation et notre danger le plus grand, notre bénédiction et notre malédiction... Maintenant que son pouvoir s'en est allé, il me semble pourtant toujours ressentir son rayonnement et son pouvoir. Mais les objets ont ceci d'étrange que souvent, ils ne tirent leur pouvoir que du regard qu'on l'on porte sur eux. Pour la Princesse, il aura toujours un pouvoir malgré tout, car les légendes qu'on lui aura transmises et la magie de son esprit seront plus fortes. Puisse-t-il la garder dans la protection des Anciens...

_________________
le miroir de Galadriel Nessgo5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



le miroir de Galadriel Empty
MessageSujet: un voyage en perspective   le miroir de Galadriel EmptyVen 4 Mai 2007 - 23:18

Galadriel rit de bon coeur en écoutant les propos de Nessamelde.

Galadriel: "Oui, effectivement, l'ennemi enragerait de voir ce joyau entre les mains d'une jeune fille de 15 ans...mais il n'est plus en mesure de nous troubler à présent. Cet anneau sera un bien de la famille royale que la princesse transmettra de génération en génération à l'ainée des filles de la maison...jusqu'à ce que le souvenir de cette tradition soit perdu et effacé de la mémoire des hommes.

(Galadriel sur un ton plus sérieux) vous comprenez mieux pourquoi je trouve le cadeau pour l'héritier du trone modeste, d'un autre coté il n'aura que faire d'une bague je pense!"

Galadriel prit le chemin du palais...

Galadriel: "J'ai été heureuse de discuter avec vous. Je vais envoyer de suite un courrier à Minas Tirith pour les avertir de notre visite. Nous attendrons son retour pour envisager la préparation de ce voyage qui j'espère sera heureux".
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




le miroir de Galadriel Empty
MessageSujet: Re: le miroir de Galadriel   le miroir de Galadriel Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
le miroir de Galadriel
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un miroir pour une bataille sanglante! (PV Julian)
» Galadriel ? Dame de Lórien
» fête au chou à Roux-Miroir
» Les dons de Galadriel
» Galadriel ~ Les liens de la dame du lac (ou presque)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Terre du Milieu : Chroniques du Quatrième Âge :: ARCHIVES :: Archives des Pays Elfiques :: Archives de Lothlorien-
Sauter vers: