AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un Vieil Ami

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Gandalf

avatar

Nombre de messages : 128
Age : 29
Race, Pays : Istar, Valinor (Hypothétique)
Metier : Messager des Valar
Date d'inscription : 28/09/2007

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: En cas de problème, toujours suivre son flair!
**Aime/N'aime pas**: L'herbe à pipe/ Le mensonge

MessageSujet: Un Vieil Ami   Mar 2 Oct 2007 - 23:50

Le Cavalier Blanc arriva finalement à destination. Il arrêta sa monture devant la petite porte de bois de la palissade qui entourait Cul-De-Sac. Le trou de Hobbit était l'un des plus grands de toute la Comté, et encore maintenant, les rumeurs comme quoi le Vieux Bilbon possédait tout un tas de galeries souterraines menant à son trésor continaient de courir.

L'Etranger pousa la petite porte de la palissade, et monta les quelques marches qui l'ammenait au devant de la porte ronde du terrier.

A l'aide de son bâton, il y frappa trois coups. Puis il attendit...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vardë Moredhel

avatar

Nombre de messages : 1275
Age : 25
Race, Pays : Elfe Nandorin, banni de la Lorien
Metier : Vagabond mercenaire
Date d'inscription : 27/09/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: Dites, mon Prince, à propos de votre père... Galadriel, Lothlorien, vous situez plus ou moins? hé bien, il se trouve que...^^
**Aime/N'aime pas**: Regarder la Soleil se lever/Tomber comme un cheveu dans la soupe

MessageSujet: Re: Un Vieil Ami   Jeu 4 Oct 2007 - 21:18

[Allé, je vais vite chercher mon SDA 3, comme ça, tu auras droit à toute la clique des Gamegie!]

Frodon, assis à son bureau, écrivait paisiblement en regardant le jardin s'étendre derrière la fenêtre. Sûr qu'il n'y avait rien à reprocher à son entretien!
Le Hobbit s'était souvent demandé comment Sam faisait, avec tout le travail qu'il avait. D'abord, son poste de maire, ensuite, Rosie, et enfin, tâche non moindre, ses 12 enfants... Bientôt treize d'ailleurs.

Un brouhaha habituel, dû à ses nombreux occupants, remplissait Cul-de-Sac et le rendait plus vivant que jamais.
Cette nouvelle ambiance, après avoir un temps rebuté l'ancien porteur de l'Anneau, représentait à présent pour lui la chaleur de son foyer, jamais aussi bien entretenu qu'aujourd'hui.
Et lui, oisif, vivait sa petite vie à son aise, comme tout Hobbit le rêverait. Il lisait, écrivait, voyageait un peu, et aidait encore un peu moins au ménage. Les enfants l'adoraient, et il le leur rendait bien.

Un bruissement de tissu, juste derrière lui, le fit détourner la tête. Une tête blonde et bouclée lui souriait aimablement, habillée d'une magnifique robe verte.
Ah, depuis la temps, qu'est-ce qu'elle avait grandi, Elanor! La jeune Hobbite méritait mille fois son surnom de "Toute belle"... Sans une parole, elle posa une tasse de thé fumante sur le bureau.


"Merci beaucoup, Eldalotë."

"Oh, de rien, oncle Frodon! Maman termine de préparer le diner."

Tous les enfants de Sam avaient vite prit l'habitude de le considérer comme de leur tribu, et l'appelaient "tonton" ou "oncle". Il s'en amusait, mais ça le touchait.

"D'accord. C'est gentil."

L'adolescente s'éloigna rapidement, laissant presque aussitôt place à un petit minois curieux et intéressé, qui s'était caché derrière la porte.

"Qu'est-ce que tu fais?"

Frodon souria et hissa l'enfant sur ses genoux.

"Tu veux que je te raconte?"

"Oh, oui! Moi, j'aime bien tes histoires!"

"Alors, écoute bien, mon petit Bilbon! Il était une fois..."


On frappait à la porte.
C'était bien sa veine!
Rosie ferma un instant les yeux, inspira profondément. Robin, coincé entre ses bras, têtait goulument, et elle caressa ses cheveux blonds avec amour, puis se redressa un peu.


"Frodon!"

Une voix d'enfant lui répondit dans la seconde.

"Il est dans son bureau, il t'entend pas!"

Rosie soupira, en tentant vainement d'arracher le bébé à son repas.

"Non, pas celui-là, l'autre!"

"Ah... Ben, il est parti ce matin avec une fille vers le Brandevin. Il a promis à papa qu'il rentrerait avant la nuit."

Nouveau soupir.
La personne derrière la porte devait commencer à s'impatienter.
La Hobbite contenait avec grand-peine son agacement, dû en partie à sa fatigue.


"Bon sang! Que quelqu'un ouvre cette porte, par l'esprit des forêts!"


Mais quelqu'un avait déjà prit cette intiative... Du haut de ses petites jambes, Primevère -6 ans- se hissa sur la pointe des pieds pour actionner la poignée, et se retrouva, à sa grande surprise, face à un très grand monsieur...

"Ooooh..."

L'air hébétée, elle se laissa tomber sur ses fesses, sans cesser de fixer Gandalf d'un air hagard.

"Toi, t'es grand dis donc..."

Une seconde bouille ronde et brune vint s'en mêler. Juste un peu plus âgé, il essayait de prendre un visage sérieux, sans grand succès.

"Vous voulez voir qui?"

[Bon, je te laisse à cette adorable jeunesse pour l'instant. Si tu veux, je me ferai un plaisir de continuer à interpréter ce petit monde.]

_________________

Interpète également Ellendaë Hildorwen, Elladan & Elrohir & Elrond et Aran des Sables
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://troupeymaje.skyblog.com
Gandalf

avatar

Nombre de messages : 128
Age : 29
Race, Pays : Istar, Valinor (Hypothétique)
Metier : Messager des Valar
Date d'inscription : 28/09/2007

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: En cas de problème, toujours suivre son flair!
**Aime/N'aime pas**: L'herbe à pipe/ Le mensonge

MessageSujet: Re: Un Vieil Ami   Ven 5 Oct 2007 - 0:46

[Oh oui! Surtout ne t'arrête pas, je sens que je vais bien m'amuser avec tout ce petit monde, et Gandalf ne va plus savoir où donner de la tête...]

Le Cavalier Blanc attendait patiemment devant la porte. Il se doutait au remue-ménage qu'étouffait à peine l'épaisseur de la porte, que les hôtes étaient vraisembablement très occupés...

Il se demandait bien ce que Bilbon, ou même Frodon, pouvait bien faire pour faire autant de boucan. Une attitude qui ressemblait bien peu aux deux anciens porteurs de l'Anneau.

Le visiteur crut entendre des rires d'enfants, de petites voix rieuses et fraiches, la jeunesse emplissait cette maison...
Frodon aurait-il eut des descendants?
Cela aurait été certes une bien grande nouvelle, forte heureuse, mais aussi forte étonnante.

Il patienta. Il n'était pas réellement pressé, il prendrait le temps qu'il faudrait pour retrouver comme il se devait ses anciens amis.

Soudain, un frottement très léger se fit entendre derrière la porte, puis elle s'ouvrit comme par magie...
D'abord, le Cavalier Blanc ne vit rien. Puis il baissa complètement la tête, et vit, très, très près du sol, une petite bouille hagard qui le fixait comme si c'était une montagne qui venait de frapper à sa porte.


Primevère a écrit:
"Ooooh..."
"Toi, t'es grand dis donc..."

L'inconnu allait répondre, tout sourire, lorsqu'une seconde tête émergea de derrière la porte. Plus téméraire, celle-ci n'y alla pas par quatre chemins.

Deuxième bouille a écrit:
"Vous voulez voir qui?"

Le Cavalier Blanc sourit de toutes ses dents, presque aussi blanches que sa tunique. Il reconnaissait ses visages, bien qu'ils soient différents, il étaient le portrait presque craché de leur père...
Visiblement, Samsagace Gamegie et sa clique avaient investit les lieux...

Malgré tous les efforts qu'il devait subir pour executer cette pirouette, il s'agenouilla, réduisant(Un peu) l'écart entre lui et les jeunes Hobbits.


-Bien le bonjour, jeunes gens! Dit-il d'une voix légèrement enrouée, mais qui tintait comme du cristal.
Je suis un ami de Frodon et de Bilbon...
Vous ne sauriez pas , par hasard, où se cachent ces deux vieux débris?

_________________


Dernière édition par le Dim 7 Oct 2007 - 12:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vardë Moredhel

avatar

Nombre de messages : 1275
Age : 25
Race, Pays : Elfe Nandorin, banni de la Lorien
Metier : Vagabond mercenaire
Date d'inscription : 27/09/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: Dites, mon Prince, à propos de votre père... Galadriel, Lothlorien, vous situez plus ou moins? hé bien, il se trouve que...^^
**Aime/N'aime pas**: Regarder la Soleil se lever/Tomber comme un cheveu dans la soupe

MessageSujet: Re: Un Vieil Ami   Sam 6 Oct 2007 - 22:55

Les enfants observèrent Gandalf d'un air toujours aussi étonné et intéressé.
Primevère, voyant l'énorme visage s'abaisser à une hauteur correcte, ne put s'empècher de toucher la magnifique barbe-à-papa blanche qui ornait le menton du monsieur avec ravissement.


Citation :
Je suis un ami de Frodon et de Bilbon...
Vous ne sauriez pas , par hasard, où se cachent ces deux vieux débris?

Le plus âgé fronça les sourcils et planta ses poigns dans ses hanches d'un air qui se voulait sérieux, mais le rendait surtout encore plus mignon et ridicule.

"Tonton Frodon n'est pas un vieux débris, d'abord!"


Deux pièces plus loin, une bataille de polochons faisait rage. Trois adolescents, riant et criant, debout sur leurs lits, se lançaient leurs oreiller avec entrain.
Les deux ainés, bruns de cheveux et avec la même bouille fine que leur mère, avaient le regard malicieux et vif. La plus jeune, frèle pour une Hobbite et si souriante que des fossettes s'étaient creusées dans ses joues, tentait agilement, mais vainement, de déjouer les assauts de ses frères.
Un bruit, près de la porte, lui fermit une échappatoire.


"Chut! Il y a quelqu'un à la porte!"

L'ainé souria.

"On y va?"

Rapidement, ils sautèrent de leur lits, tout défaits, et se glissèrent dans le couloir.
Il n'eurent que le temps d'entendre la dernière phrase de Gandalf, et s'approchèrent, les visages rouges d'énervement.


"Primevère! Hamfast!"

Petites bouilles numéro un et deux ne se firent pas prier, et se tournèrent en un geste pour aller se blottir dans les bras de leur grande soeur.
Un des garçons s'abaissa vers eux.


"Ce monsieur veut voir l'oncle Frodon, c'est ça?"

"Oui, et Bilbon..."

Il éclata de rire et ébourifia la tignasse bouclée de Hamfast.

"Je vois... mais je suppose qu'il parle d'un Bilbon que tu ne connais pas, petit."

D'un air avenant, et suivi de quelques pas par son frère, il s'approcha du Mage Blanc et lui tendit une main.

"Bienvenue chez nous autres, Petites Personnes! Je crois deviner à votre apparence et votre... taille, que vous êtes le magicien Gandalf, non?"

Sans attendre de réponse, et un éclair amusé dans le regard, il continua.

"Je suis Merry Gamegie, et voici mes frères Pippin et Hamfast, et mes soeurs, Boucles d'Or et Primevère."

Pippin et Boucles d'Or saluèrent poliment, puis le premier prit la parole.

"L'oncle Frodon est dans son bureau, je crois... Hamfast, tu veux bien courir le chercher? Mais, je vous en prie, entrez!"


Hamfast ne se fit pas prier. De toute la vitesse que lui permettait ses jambettes de mini-Hobbit, il sprinta à travers la maison jusqu'à arriver au bureau, encombré par milles cartes et livres reliés.

"Tonton Frodon, tonton Frodon!"

L'ancien porteur de l'Anneau, surpris, se tourna, et posa le petit Bilbon au sol.

"Quoi? Le diner est servi?"

Comme quoi, malgré toutes les aventures, il n'en était pas moins resté Hobbit...

"Non, y a un Grande Gens pour toi à la porte, un elfe barbu avec un bâton, aussi haut que le lampadaire du hall d'entrée!"

La chaise de bureau, renversée avec fougue, atterri avec un bruit retentissant au sol.

"Gandalf!"

Frodon était parti au pas de course, suivi des deux enfants, très surpris...

[Ouf... Avec tout ce petit monde, j'aurai vite fait d'user tous les coloris de Forumactif...]

_________________

Interpète également Ellendaë Hildorwen, Elladan & Elrohir & Elrond et Aran des Sables
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://troupeymaje.skyblog.com
Gandalf

avatar

Nombre de messages : 128
Age : 29
Race, Pays : Istar, Valinor (Hypothétique)
Metier : Messager des Valar
Date d'inscription : 28/09/2007

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: En cas de problème, toujours suivre son flair!
**Aime/N'aime pas**: L'herbe à pipe/ Le mensonge

MessageSujet: Re: Un Vieil Ami   Dim 7 Oct 2007 - 0:03

[Par les Dieux, je viens d'ouvrir le Retour du Roi à la page des arbres généalogiques.... Sam a été très actif en quelques années... La pauvre Rosie ne doit plus rien sentir...]


Gandalf souriait quand le plus agé des deux jeunes Hobbits prit un air sérieux. Posant les poings sur ses hanches il s'exclama avec conviction:

Hamfast a écrit:
"Tonton Frodon n'est pas un vieux débris, d'abord!"

Ce à quoi le magicien eut tôt fait de répondre:

-Ah vraiment? Dans ce cas est-ce que je peut parler à ce jeune et fringuant Frodon?

Le petit allait une nouvelle fois répondre quand on l'interpella, lui et sa petite soeur.

Pippin a écrit:
"Primevère! Hamfast!"

Le Magicien redressa la tête. Du fond du trou, trois formes plus hautes s'approchèrent. Visiblement deux garçons et une fille.

Par tous les dieux, mais à combien vivaient-ils dans ce trou de hobbits? Ce n'était plus une famille, c'était déjà une dynastie...

Le plus âgé des nouveaux venus s'approcha et après avoir parlé avec son petit frère, Hamfast, il se tourna vers le Cavalier Blanc, lui tendant une main...

Merry a écrit:
"Bienvenue chez nous autres, Petites Personnes! Je crois deviner à votre apparence et votre... taille, que vous êtes le magicien Gandalf, non?"

Gandalf fut surpris d'entendre son nom prononcé par un individu, jeune de surcroit, qu'il ne connaissait pas...

-Eh bien...

Il fût interrompu, le jeune Hobbit renchérit immédiatement en se présentant, lui, ainsi que ses frères et soeurs. Que de noms qui lui rappelait de vieux souvenirs. Ainsi donc il s'entretenait avec Merry, et juste derrière se trouvait Pippin. Gandalf se prit à penser que Sam n'avait pas eu à chercher bien loin pour les noms de sa progéniture!

-Mon jeune ami, vous semblez bien renseigné pour votre âge! Lança Gandalf, quand il pu enfin en placer une...
Je suis effectivement celui que l'on nomme par ici Gandalf, Gandalf le Blanc plus précisément...


Il salua les deux autres arrivants, Boucle d'Or et Pippin.

-Et je suis heureux de voir que votre père et votre mère s'entendent à merveille...

Il fit un clin d'oeil comique à la petite Primevère, toujours entrain de tripatouiller sa barbe.

Un raclement de chaise bruyant suivit d'un fracas coupa court à la discution.

Gandalf vit arriver au pas de course un silhouette qu'il ne reconnu pas tout de suite, il faut dire que l'ex porteur de l'Anneau avait prit beaucoup d'embonpoint depuis la fin de son aventure.
Frodon s'arrêta net, stupéfait. Il s'avança encore un peu, son visage apparaissant enfin dans un rayon de soleil entrant par la porte. Il ouvrait de grand yeux, et sa bouche était béante.

Gandalf Prit un air très sérieux. Mais ne tint pas longtemps. un sourire se dessina sur son visage ridé...


-Allons Frodon, mon vieil ami, ne faite donc pas cette tête là, ce n'est pas un fantôme que vous dévisagez, du moins, je ne l'espère pas...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vardë Moredhel

avatar

Nombre de messages : 1275
Age : 25
Race, Pays : Elfe Nandorin, banni de la Lorien
Metier : Vagabond mercenaire
Date d'inscription : 27/09/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: Dites, mon Prince, à propos de votre père... Galadriel, Lothlorien, vous situez plus ou moins? hé bien, il se trouve que...^^
**Aime/N'aime pas**: Regarder la Soleil se lever/Tomber comme un cheveu dans la soupe

MessageSujet: Re: Un Vieil Ami   Dim 7 Oct 2007 - 15:01

[Les Gamegie sont actuellement 14 et demie: Sam, douze gamins entre la vingtaine et l'âge des couches-culottes, et Rosie qui est enceinte du p'tit dernier.]

Merry et Pippin, tout deux la tête légèrement penchée et une petite moue humble affichée sur le visage d'un air sérieux qu'il avaient sans aucun doute emprunté à leur papa, écoutaient Gandalf calmement.
Nul inquiétude de ce côté-là, il ne semblaient pas avoir hérité du caractère détonnant de leurs homonymes.
Boucles d'or, elle, tout en essayant en vain d'attirer à elle Primevère -mais qu'est-ce que cette barbe est intéressante...-, retenait un fou-rire nerveux en observant le visage si curieux de sa petite soeur.


Citation :
-Mon jeune ami, vous semblez bien renseigné pour votre âge! Je suis effectivement celui que l'on nomme par ici Gandalf, Gandalf le Blanc plus précisément...

Pippin souria d'un air amusé, et essuya un regard noir de son frère.

"J'ai quatorze printemps bien sonnés, et cela signifie à Cul-de-Sac autant de temps à entendre narrer l'histoire de l'oncle Frodon et de papa à toutes les sauces et par toutes les personnes possibles et imaginables, de l'Ancien jusqu'au Roi Elessar, qui a séjourné ici il y a quelques années."

Citation :
-Et je suis heureux de voir que votre père et votre mère s'entendent à merveille...

Une voix féminine amusée éclata de rire au détour d'un couloir, et répondit avec applomb.

"Ah, ça, ils n'ont pas chômé!"

Robin dans les bras, Elanor apparut dans un bruissement de tissu, suivie de près par sa mère, qui refermait encore d'un geste énervé le dernier bouton de son corsage.

"Bien le bonjour, maître Gandalf. Mais je vous en prie, en..."

Elle n'eut pas le temps de terminer sa phrase, que Frodon arriva en sprintant, essoufflé, tout rouge, et l'air aussi surpris qu'heureux.

Citation :
-Allons Frodon, mon vieil ami, ne faite donc pas cette tête là, ce n'est pas un fantôme que vous dévisagez, du moins, je ne l'espère pas...

Le Hobbit éclata de rire et, rajeunissant subitement de quelques années, alla se blottir dans les bras de son ami.

"Oh, Gandalf! Quel bonheur de vous revoir."

Le pouce en bouche, une petit bouille s'était rapprochée.

"Pourchoua yé pas chûr d'êtrche fifant le monchieur?"

Rosie fronça les sourcils.

"Bilbon! Soit poli, veux-tu! Ne te mèle pas de ce qu'il ne te regarde pas...
Vous tombez bien, nous allions justement passer à table, dès que mon Sam sera rentré. Faites-nous donc le plaisir de vous joindre à nous!"

_________________

Interpète également Ellendaë Hildorwen, Elladan & Elrohir & Elrond et Aran des Sables
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://troupeymaje.skyblog.com
Gandalf

avatar

Nombre de messages : 128
Age : 29
Race, Pays : Istar, Valinor (Hypothétique)
Metier : Messager des Valar
Date d'inscription : 28/09/2007

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: En cas de problème, toujours suivre son flair!
**Aime/N'aime pas**: L'herbe à pipe/ Le mensonge

MessageSujet: Re: Un Vieil Ami   Dim 7 Oct 2007 - 20:10

Gandalf serra Frodon dans ses bras. Il était très heureux de revoir le Hobbit...

Frodon a écrit:
"Oh, Gandalf! Quel bonheur de vous revoir."

-C'est également pour moi une grande joie de vous retrouver, mon ami...

Il lâcha Frodon, qui continuait de l'observer, encore stupéfait.
Il finit par se redresser, faisant craquer du même coup ses articulations rouillées. Un grimace comique fit naître le rire d'une demi-douzaine de petits Hobbits.
Les enfants s'amusaient vraiment d'un rien...


Bilbon a écrit:
"Pourchoua yé pas chûr d'êtrche fifant le monchieur?"

-Il y a bien des mystères en ce monde qu'il vaut mieux ignorer! Déclara solennellement le vieil homme.

Rosie a écrit:
"Vous tombez bien, nous allions justement passer à table, dès que mon Sam sera rentré. Faites-nous donc le plaisir de vous joindre à nous!"

-Ce sera avec plaisir, Rosie... Ou devrais-je dire Madame Gamegie? Demanda le Magicien aec un air faussement interrogateur...

Frodon L'invita à entrer en le tirant à l'intérieur, Gandalf dû se baisser pour passer la porte, et il manqua de percuter un chandelier de bronze accrocher juste à l'entrée.
L'ancien Porteur de l'Anneau referma la porte derrière lui.


-Le plafond est toujours aussi bas chez vous, ce me semble?

Cette question n'amenait pas de réponse. En réalité, son ventre commençait à lui crier famine, et le Magicien n'aurait refuser pour rien au monde une bonne collation.
D'une voix très intéressé, il s'adressa à Rosie:


-Ce repas, dont vous me parliez, où se trouve-t-il exactement?

Il ajouta un clin d'oeil à la charmante Hobbite...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vardë Moredhel

avatar

Nombre de messages : 1275
Age : 25
Race, Pays : Elfe Nandorin, banni de la Lorien
Metier : Vagabond mercenaire
Date d'inscription : 27/09/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: Dites, mon Prince, à propos de votre père... Galadriel, Lothlorien, vous situez plus ou moins? hé bien, il se trouve que...^^
**Aime/N'aime pas**: Regarder la Soleil se lever/Tomber comme un cheveu dans la soupe

MessageSujet: Re: Un Vieil Ami   Lun 8 Oct 2007 - 21:59

Frodon, en s'écartant de son ami, tout en lui tenant toujours encore le bout des manches, pour mieux l'observer, ne put s'empêcher de renifler. Une petite larme de joie vint lui couler le long de la joue, qu'il essuya du revers de son bras.

Le 'crac' retentissant du magicien qui se relevait fit sourire ou grimacer les enfants, selon l'âge et l'humeur. primevère, surprise, fit un petit bond en arrière et alla rapidement se blottir dans les bras de Merry, qui éclata de rire.


Citation :
-Il y a bien des mystères en ce monde qu'il vaut mieux ignorer!

Le petit Bilbon, son pouce toujours planté en bouche, et un peu refroidi par la remarque de sa maman, se contenta d'observer le Mage Blanc avec de grands yeux admiratifs.

Citation :
-Ce sera avec plaisir, Rosie... Ou devrais-je dire Madame Gamegie?

Rosie rougit violemment, et balayant une mouche invisible d'un geste nerveux de la main.

"Oh! Restez-en à mon prénom, voyons!
Allons, allons, les enfants! je veux que tout le monde se laver les mans avant le repas.
Elanor, soit gentille, va me chercher tous tes frères et soeurs. Merry, le savon est à côté du baquet."


En un clin d'oeil, les deux ainés disparurent, et quelques enfants se glissèrent à la suite de leur frère pour se laver déjà les menottes.

Citation :
-Le plafond est toujours aussi bas chez vous, ce me semble?

Frodon ria, et attrappa le chapeau et le bâton de Gandalf pour aller les poser près de la rangée de manteaux accrochés à la patère.

"Ah, ça, il est comme moi, il ne grandira plus... Pippin s'en plaint aussi, la porte commence à être basse pour lui. Mais comment auriez-vous voulu que les constructeurs de Cul-de-sac imaginent qu'un jour il y eut un Hobbit aussi grand!"

Il se frotta les mains, et repoussa vers la cuisine un contingant de mini-Sam et mini-Rosie qui venaient de faire irruption dans la hall, et fixaient Gandalf avec de grands yeux.

Citation :
-Ce repas, dont vous me parliez, où se trouve-t-il exactement?

Rosie ouvrit la bouche pour répondre, mais n'en eut même pas le temps.

"On parle de repas, ici... Eh, bien, on dirait bien que je rentre à temps..."

L'air aussi épuisé que Rosie, un brave petit gentilhobbit entra, sans même voire le visiteur impromptu. Ses cheveux châtains clairs étaient joyeusement emmèlés, et Frodon lui adressa un large sourire entendu.
Sam n'avait absolument pas changé...

Amusée, Rosie l'embrassa, puis le prit par les épaules pour le retourner.


"Nous avons de la visite, Samsagace...
Oh, oui, Frodon... Soyez gentil, j'entends du bruit suspect dans la cuisine..."


En effet, un étrange brouhaha d'arrière-fond, rempli d'éclaboussures venait de se lever. L'ancien porteur de l'Anneau secoua la tête d'un air mi-navré, mi-amusé, et se dirigea vers le bruit.

Sam, lui était tout pantois. Il n'avait pas encore vraiment réalisé ce qui lui arrivait, et affichait un air complètement hébété...


"Ah...
Ah, ça!
Monsieur Gandalf, ah, l'heureuse surprise! Cela faisait si longtemps qu'on ne vous avait plus vu.
Mais, euh, hé bien, entrez, entrez, ne restez donc pas sur le pas de la porte."


Tout agité, il ferma la petite porte ronde, et puis se souvint de la politesse, alla chaleureusement serrer la main du Mage Blanc, avant de lui indiquer la porte de la salle à manger.

"Venez, venez vous asseoir!"

Rosie, un sourire aux lèvres, se décida enfin à aller surveiller sa marmaille et ses marmites, seuls à la merci de Frodon...

_________________

Interpète également Ellendaë Hildorwen, Elladan & Elrohir & Elrond et Aran des Sables
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://troupeymaje.skyblog.com
Gandalf

avatar

Nombre de messages : 128
Age : 29
Race, Pays : Istar, Valinor (Hypothétique)
Metier : Messager des Valar
Date d'inscription : 28/09/2007

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: En cas de problème, toujours suivre son flair!
**Aime/N'aime pas**: L'herbe à pipe/ Le mensonge

MessageSujet: Re: Un Vieil Ami   Mar 9 Oct 2007 - 0:14

Gandalf ne savait plus où donner de la tête, des petits Gamegie, il en surgissait de partout, et tous parlant d'une chose différent, certains riaient, d'autres pleuraient, d'autres encore le regardaient comme s'il avait dit une énorme insulte.
Il avait vécut solitaire pendant ces vingt dernière années, certes les Elfes de l'ïle d'Aman étaient présents, mais les rares fois où il les croisaient, ils n'échangeaient que peu de mots.


Le Magicien Blanc souriait. Car pour la première fois depuis vingt ans, il était heureux, vraiment heureux.
Il laissa Frodon emporter son bâton et son chapeau, un chapeau qui ne l'avait jamais quitté, vieux, gris et peut-être pas d'une propreté infaillible, mais un fidèle compagnon dont il ne comptait pas se séparer de sitôt.


Frodon fût envoyé par Rosie pour remettre à l'ordre les diablotins qui s'agitaient avec l'eau dans la pièce du fond, et elle fit mine de l'inviter à la suivre quand le bruit cracatéristique d'une porte qu'on ouvre la coupa dans son élan.

Gandalf avait beau être encore au milieu du passage, la tête pleine de cheveux châtains clairs qui venait d'arriver ne l'avait visiblement pas remarquer.
Elle contourna Gandalf et vint embrasser sa chère et tendre, avant que celle-ci, d'un sourire moqueur et malicieux lui siginifie la présence du visiteur.


Un visage se leva, suivant la progression des jambe jusqu'à la tête, et un sourire ébahi vint éclairé le visage au traits pourtant tirés.

Sam a écrit:
"Ah...
Ah, ça!
Monsieur Gandalf, ah, l'heureuse surprise! Cela faisait si longtemps qu'on ne vous avait plus vu.
Mais, euh, hé bien, entrez, entrez, ne restez donc pas sur le pas de la porte."

Gandalf se baissa une nouvelle fois et prit Sam dans ses bras pour une accolade chaleureuse.

-Mon cher Samsagace! Je vois que vous avez investit la maison de votre ancien maître! C'est une bien belle famille que vous avez là!
Votre charmante épouse s'apprêtait justement à me montrer le chemin de la salle à manger...


Sam a écrit:
"Vnez vous asseoir!"

L'Istar suivit le Hobbit jusqu'à la salle commune, où une gigantesque table avait été aménagée pour que chaque marmot puisse manger sans être trop proche d'un autre. La promiscuité entraîne le complot, c'est bien connu.

Frodon revenait de la salle d'eau, poussant gentillement toute une ribambelle de jeunes Hobbits, plus ou moins minuscules pour le Mage. Sam tira une chaise à long dossier pour Gandalf.
Celui-ci ne se fit pas prier pour s'y asseoir, la position mi-penché mi-debout n'étant pas la plus agréable.
Il dut écrater les jambe en s'asseyant, celles-ci ne passant pas en-dessous.

Rosie mit le petit Robin dans les bras de son père, afin d'aller chercher le repas, elle disparue dans une pièce voisine. Peit à petit, tout ce beau monde se mit en place autour de la table, les places étant apparemment réservées. Frodon vient se placer au côté gauche de Gandalf, et Sam au côté droit.

Le sourire toujours aux lèvre, le Mage se redressa un peu...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vardë Moredhel

avatar

Nombre de messages : 1275
Age : 25
Race, Pays : Elfe Nandorin, banni de la Lorien
Metier : Vagabond mercenaire
Date d'inscription : 27/09/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: Dites, mon Prince, à propos de votre père... Galadriel, Lothlorien, vous situez plus ou moins? hé bien, il se trouve que...^^
**Aime/N'aime pas**: Regarder la Soleil se lever/Tomber comme un cheveu dans la soupe

MessageSujet: Re: Un Vieil Ami   Mar 9 Oct 2007 - 21:33

[Chaud devant, et... A Table!^^]

Dans la cuisine, on aurait pu croire qu'un feu d'artifice venait d'exploser...
Un peu trop près des marmites, trop gamins se courraient derrière. Merry et Pippin, débordés, tentaient vainement de convaincre leur soeur d'arrêter son concours de bulles de savon improvisé, et Elanor sprintait derrière ceux qui s'approchaient un peu trop près des marmites.
D'un seul coup d'oeil, Frodon fut totalement découragé... Herueusement que son humeur était au beau fixe. Il frappa dans les mains avec une autorité toute nouvelle -être tonton d'une telle bande demande quelques adaptations...-, et tendit la main aux enfants pour qu'ils le suivent.


"Allez, allez, bande de petits monstres! Dépêchez-vous de me suivre, de peur de servir de dîner à mes amis les Trolls!"

Un éclat de rire général le suivit, et tout le monde courrut vers la salle à manger.
Très vite, la table à manger fut assaillie.

Sam, Robin blotti d'un air blasé dans les bras -c'est quand même le douzième, il doit commener à être habitué...- invita rapidement son tout le monde à s'asseoir et à se taire.

Frodon s'installa en dernière, après avoir esquivé de justesse une serviette lancée par un petit bambin.


"Ah, mon cher Gandalf, si vous saviez ce que je subis ici... C'est pire que les plaines du Mordor..."

Son petit air faussement peiné fit rire Sam.

"Allons, ils sont pourtant si sages aujourd'hui..."

Mais subitement, comme par magie, le silence ce fit... Rosie apportait une énorme marmite de soupe au potiron...

[La table:

Sam(+Robin)-Merry-Hamfast-Pippin-Paquette-Bilbon-Elanor
Gandalf---------------------------------------------------------------------Rosie
Frodon-Libre-Libre-Ruby-Boucles d'Or-Primevère-Rose

]

_________________

Interpète également Ellendaë Hildorwen, Elladan & Elrohir & Elrond et Aran des Sables


Dernière édition par le Mar 9 Oct 2007 - 21:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://troupeymaje.skyblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un Vieil Ami   Mar 9 Oct 2007 - 21:34

[Je me suis dit qu'un peu de compagnie supplémentaire ne pourrait qu'être plus distrayante, je me suis donc permis d'inviter les Touque et un Brandebouc à la fête!]





Le dimanche, jour de repos! Voilà ce qu'aimait entendre un Hobbit normalement constitué, et celui qui dormait à ce moment précis, affalé comme une outre vide sur son grand lit, ne faisait pas exception à la règle. Mieux que cela, il l'illustrait parfaitement...

Qu'on était bien dans les bras de Morphée, à défaut de ceux de sa tendre épouse, qui elle n'avait absolument pas compris la notion de repos, d'ailleurs elle avait transmit cette ignorance à son fils, qui semblait trouver un malin plaisir à réveiller ses parents tôt le matin, et à les coucher tard le soir...
Ce petit allait finir par le tuer, et cela Pippin en était convaincu! Il faut dire qu'il traînait bien trop souvent avec les Gamegie, s'emplissant l'esprit des folles histoires qui étaient arrivées à son père et à ses amis quand ils étaient plus jeunes...

Pippin rêvassait, un oeil à demi ouvert scrutant la pièce vide et vaste qu'était sa chambre. Cependant, un bruit sonore et quelque peu dérangeant le força à relever la tête, afin de tendre l'oreille.

Un ronflement aussi gargantuesque que le barissement d'un oliphant faillit faire défaillir le pauvre Peregrin. Il avait toujours su que regrouper les chambres étaient une vilaine initiative, encore une idée de Diamond, décidément la pauvre Hobbite n'avait plus tous ses esprits...

Un troisième ronflement mit irrévocablement fin à la torpeur du maître des lieux, qui finit par se lever. Enfin... Se lever était un bien grand mot, il réussit plutôt à se mettre assis sur le bord de son lit grâce à un savant enchaînement de roulé-boulé et de gesticulations qui l'aurait pu faire passer pour une monstureuse migale... Avec beaucoup d'imagination tout de même...

Attrapant sa culotte poussiéreuse sur le dossier d'une chaise assez près pour qu'il n'ai qu'a tendre la main, il l'enfila et se mit dans l'idée de se lever du premier coup.
Grave erreur qui aurait pu virer au drame si le Hobbit n'était un expert en redressement de situations désastreuses, qu'il provoquait lui-même le plus souvent.

Il retenta, et réussi cette fois à tenir debout. Assurant son équilibre et sa prise, il se mit en marche pour la chambre de Merry.

La porte était ouverte, signe que Diamond ou Faramir avaient déjà tenté l'impossible. Mais impossible n'est pas Pippin, surtout quand il s'agit de son plus fidèle ami et cousin: Merry.

Celui-ci, étendu sur le dos, la bouche grand ouverte, n'avait même pas pris le temps de retirer son pantalon, ni même de se glisser dans ses draps.

Un sourire machiavélique vint illuminer le visage encore enfantin de Pippin. Ses yeux d'un bleu d'encre semblèrent luirent l'espace d'une seconde.

Prenant son temps, il se dirigea vers la cuisine, y ramassa une poêle et une cuiillère en bois, et revint dans la chambre du dormeur, toujours d'un air parfaitement naturel, il leva la poêle, puis la cuillère.

Soudain, comme pris d'un spasme frénétique, il se mit à frapper de toutes ses forces sur la poêle avec la cuillère en bois, provoquant un brouhaha innomable qui ne réveilla pas seulement Merry, mais également les trois terriers voisins.
Le dormeur sursauta dans son lit, avalant sa salive de travers, il suffoqua et se mit à tousser comme un forcené.

Pippin, hilare, continuait à frapper sur sa poêle.


Merry finit par calmer sa toux et entreprit d'arrêter ce cauchemar. Par cauchemar il entendait Pippin.
Il lui sauta dessus, et réussit à s'emparer des armes du crime.
Il se releva entitubant, brandissant ses trophées avec fierté, un air narquoi peint sur le visage.


-Alors mon cher Pippin, te croyais tu assez fort pour te mesurer à ton cousin?

Pippin sourit de plus belle, il lui avait sembler entendre les pas de sa bien-aimée venir par ici, et s'il y avait iben une chose qui la mettait de mauvais poil, c'était bien qu'on dérive ses appareils de cuisine pour d'autres utilisations douteuses. Ce qui était, vous vous en doutez, chose courante dans la maisonnée.

Sur un ton de confidence, Pippin glissa à son cousin:


-Assez fort, je ne sais pas, mais assez malin, il n'y a pas de doute!

Merry allait répondre quand la ménagère susnommée débarqua à ce moment, son regard analysa d'abord la situation, puis il repéra les pièces à convictions, et pour finir il jeta des éclairs au criminel piégé.

-Par les dents pourries de mon oncle Denwin! Merry! Cela t'amuse donc de réveiller tout le quartier avec MES instruments de cuisines?

Elle fonça sur le malheureux pour lui arracher des mains la poêle et la cuillère.
Mais son regard se tourna de suite vers Pippin. Son sourire si jovial s'évanouit presque aussitôt. Avis de tempête chez les Touques...


-Et toi, tu ne peux donc pas surveiller ton bon à rien de cousin cinq minutes pendant que je prépare le bain du petit?

Sans attendre de réponse, elle quitta la pièce comme une furie, un panache de fumée la suivant de près.
Diamond de Long Cleeve avait un caractère bien trempée, cela il n'y avait pas de doute. Elle vous est apparu sous un mauvais profil, mais c'est une Hobbite charmante, en règle générale, elle sait simplement comment diriger ses hommes. Et il y a de quoi lui descerner des médailles, car arriver à dompter les deux pires caractères de la Comté que sont Merry et Pippin est de loin la plus dure tâche qu'elle ai accomplie...

Dans un silence de mort, les deux cousins se regardaient, comme choqués, n'osant même pas bouger.
Merry fut le premier à se remettre de ses émotions.


-"Ton bon à rien de cousin"?
-C'est de ta faute, tu l'as bien cherché...
-Mais je n'ai rien fait!!
-Tu n'avais qu'à pas utiliser son matériel pour faire des ânneries...
-Pippin!
-Quoi?
-C'est toi qui a commencé!
-Ah bon? Tu es sûr?
-J'en suis sûr et certain!
-Maintenant que tu me le dis, c'est bien possible effectivement.

Tout en continuant de parler, ils sortirent de la pièce.
La matinée se déroula sans autre péripétie, et le dimanche allait pouvoir être savouré comme il se devait.
D'ailleurs, Pippin avait prévu une petit surprise aux Gamegie, il savait que ceux-ci aimaient recevoir, et Merry salivait déjà en sentant d'ici le doux fumet qui s'échappait de Cul-De-Sac. Aujourd'hui, ils déjeuneraient chez Frodon.

Vers midi moins le quart, la petite famille se dirigea vers le terrier des Sacquet. Faramir gambadait un peu plus loin, il fut le premier arrivé.
Pippin suivit de près avec Diamond et Merry.

Le Thain frappa...
Revenir en haut Aller en bas
Vardë Moredhel

avatar

Nombre de messages : 1275
Age : 25
Race, Pays : Elfe Nandorin, banni de la Lorien
Metier : Vagabond mercenaire
Date d'inscription : 27/09/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: Dites, mon Prince, à propos de votre père... Galadriel, Lothlorien, vous situez plus ou moins? hé bien, il se trouve que...^^
**Aime/N'aime pas**: Regarder la Soleil se lever/Tomber comme un cheveu dans la soupe

MessageSujet: Re: Un Vieil Ami   Mar 9 Oct 2007 - 22:05

[Encore? Bon, j'y retourne, alors!]

On frappait encore à la porte, et Rosie se leva d'un bon.

"Oh, non! Rose, Elanor, Merry! Soyez, gentils, allez me chercher quelques chaises!"

Primevère fixait avec des yeux hagards sa maman, tout comme la majorité des Gamegie, Sam compris. Pippin se décida à exprimer la pensée commune.

"Quoi? Il y a des invités? En plus de monsieur Gandalf?"

"Mais, oui, grand abruti! Et ton frère qui n'est toujours pas rentré!"

Frodon sauta de sa chaise et alla aider les enfants à rajouter des tabourets et fauteuils trouvés un peu partout.

"Et qui avons-nous l'honneur de recevoir, oh, belle dame de cette maison?"

"Ah, les hommes, je vous jure! Je vous l'avais déjà dit ce matin, Frodon! Nous recevons Diamond et les trois ouragans qui l'accompagnent."

Un 'houra' général souleva la table, reprit en choeur et à plusieurs reprises par les enfants. Sam frança les sourcils, et jeta un regard interrogateur à Frodon, qui répondit par un haussement de sourcils signifiant quelque chose comme 'bah, j'avais dû oublier'.


Au bout du chemin qui menait à Cul-de-Sac, un concert de rires s'éleva subitement.


"Arrêtes, allez, tu me fais marcher!"

"Moi? Non, jamais! Je ne me permetterais pas pas, ma petite Maggie."

"Frodon, arrêtes!"

Blonds des blés, le front d'intellectuel mais le regard du grand galopin, Frodon Gardner, 18 ans, était l'héritier Gamegie, et aussi le désespoir et la fièrté de ses parents...
Intelligent mais borné, aussi casse-cou que chien fou, il avait l'esprit rebelle et guindailleur digne du pire des Touques, et supportait avec humour et une pointe de cynisme piquant les remarques de l'Ancien, qui ne le supportait absolument pas.

Il ne tarda pas à remarquer les nouveaux arrivants.


"Hé, qui ne voilà-t-y pas! Bien content de vous voir, mes amis! Et comment va monsieur Faramir?"

Sans plus de cérémonie, le jeune Hobbite ébourifia le garçonnet, et salua d'un geste moqueur le Thain, son cousin et son épouse, le tout, sans lacher la main de la jeune beauté que l'accompagnait.

"Je vous présente Marguerite Bophin, la plus belle demoiselle de Hobbitebourg!"

A l'entente de la présentation pompeuse, l'adolescente rougit, et fit une petite courbette maladroite.


Quelques secondes plus tard, Rosie et Elanor vinrent ouvrir la porte.


"Hé bien, quel escadron! Mais quand il y en a pour 16, il y en a pour 20, non?"

"Seize? Tu dérapes, on est quinze, Elanor!"

"Raté! On a un invité surprise!
Oh, bonjour... Marguerite, c'est bien ça?"


"Oui, c'est ça... Merci de bien vouloir me permettre de manger avec vous, madame Gamegie, c'est très gentil."

"De rien ma petite. Venez, venez, entrez, la soupe va refroidir!"

Elle embrassa Diamond sur les deux joues, et le petit Faramir sur le front, puis prit les deux cousins par les épaules.

"Vous allez avoir une sacrée surprise, vous allez voir!"

La nouvelle petite compagnie entra bien vite, précédée par Frodon et Maggie. Vif, il repéra immédiatement le mage.

"Ah, ça, si je m'attendrais à une telle visite!" lança-t-il d'un ton jovial, avant de saluer d'un geste de tête toute la tablée et son homonyme en particulier, qui lui répondit d'un sourire.
"Très content de vous rencontrer, monsieur Gandalf!"

Samsagace, visiblement énervé, lui fit signe de s'asseoir et de la boucler, en jetant un regard scrutateur et étrangement connaisseur sur Maggie.

"Et si tu nous disais qui est cette charmante jeune fille, mon garçon..."

"Marguerite Bophin n'est pas que charmante, papa... Elle..."

Le papa en question grimaça et articula un "ça va, ça va" très agacé.
Merry et Pippin, après un échange de regards, sourirent, puis lancèrent à la cantonnade.


"Et de douze!"

Le "Gardner", manifestement piqué à vif, se leva d'un bond.

"Que veux-tu dire?"

[J'ai pas résisté à l'idée de faire de Frodon bis un p'tit rigolo et la bête noire des Gamegie. Ca mettra encore plus de piquant!]

_________________

Interpète également Ellendaë Hildorwen, Elladan & Elrohir & Elrond et Aran des Sables
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://troupeymaje.skyblog.com
Gandalf

avatar

Nombre de messages : 128
Age : 29
Race, Pays : Istar, Valinor (Hypothétique)
Metier : Messager des Valar
Date d'inscription : 28/09/2007

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: En cas de problème, toujours suivre son flair!
**Aime/N'aime pas**: L'herbe à pipe/ Le mensonge

MessageSujet: Re: Un Vieil Ami   Mar 9 Oct 2007 - 22:36

[Une bonne idée! Je sens que ce Rp va vraiment bien m'amuser...]

Des coups frappés à la porte rompirent le silence quasi-cérémonieux qui s'était instauré pour l'arrivée de la soupe tant désirée.
Même Gandalf se prit à saliver devant la soupière grande comme deux Robin (Une nouvelle mesure de contenance inventée dans la seconde).


Du bout de la table Gandalf avait une vue imprenable sur le balai qui se déroulait sous ses yeux, l'annonce de nouveaux invités avait soulevé une nouvelle vague de marmots qui s'étaient mis à tournoyer autour de la talbe, certain en profitant pour disparaître dans des pièces voisines.
Les grands tentaient vainement de rattraper les plus jeunes, faisant preuve néanmoins d'un sang froid admirable.


Rosie disparut dans l'entrée, avec Elanor. Des rires, des exclamations, et deux nouvelles têtes apparurent. l'une frappa le Mage par sa ressemblance avec toutes les têtes réunies autour de la tablée, l'autre en revanche, ne lui dit absolument rien...

Frodon Gardner a écrit:
"Ah, ça, si je m'attendrais à une telle visite!"
"Très content de vous rencontrer, monsieur Gandalf!"

-Moi de même mon garçon! S'exclama le Magicien, saluant de la tête le fils aïné des Gamegie, qui visiblement ne semblait pas réjouir son père...

Sam et lui se prirent rapidement le bec, Gandalf n'avait malheureusement pas le temps de tout suivre. Trop d'informations en une seule fois, il commençait à croire que la grâce divine l'avait abandonné...

Avant que Gandalf n'ai le temps de s'abandonner à de sombres pensées, une exclamation soudaine et proches le tira de ses songeries.
Un cri de joie lancé à l'unisson, et annonçant les pires terreur que la comté ai jamais enfantées: Peregrin Touque et Meriadoc Brandebouc.


Merry et Pippin a écrit:
"Et de douze!"

Le visage rayonnant, les traits à peine changés par l'âge, les deux cousins n'avaient visiblement rien perdu de leur fougue et de leur entrain.
Leur sourire se figea quand leurs yeux se posèrent sur l'invité surprise. Il rèstèrent là, en plein milieu du passage, observant avec stupéfaction.


L'invité, lui, souriait.

-Aurais-je quelque chose entre les dents ou coincé dans ma barbe? Demanda-t-il d'un air interrogateur fort bien imité.

Les deux Hobbits reprirent leurs esprits en même temps pour s'écrier au même moment:

-Gandalf!

Ils se lancèrent dans les bras du Magicien Blanc, leur joie faisait plaisir à voir, et ils n'avaient pas honte de l'étaler publiquement.

Rose, Elanor et Merry Gamegie revinrent, portant quatre chaises pour les nouveaux arrivants. Il les disposèrent de sorte à ce que Merry et Pippin se mirent, l'un à côté de Frodon l'Ancien, et l'autre à côté de Sam.
Diamond s'installa à côté de Rosie, Faramir à côté de Boucle d'Or. Au regard attendir que lancèrent simultanément Sam, Rosie, Pippin et Diamond aux deux enfants, il y a avait plus que de l'amitié entre ces deux-là...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un Vieil Ami   Jeu 11 Oct 2007 - 2:56

Les jeunes Hobbits sont doués d'une vivacité et d'une imagination débordantes, le jeune Faramir ne faisaient pas exception à la règle, et il faut dire que son parrain ne l'aidait pas vraiment à s'améliorer.
Merry n'avait pas encore digéré complètement la vilénie faite par son cousin, il avait donc décidé de le faire tourner chèvre-feuille avant la fin de la journée. Mais comme il savait que Diamond le surveillait de près, il devait la jouer fine, et rien n'était plus utile à ce moment qu'un filleul turbulent et toujours prêt à faire une bêtise.
Merry lui murmura très discrètement quelque chose, avant de rapidement détourner la tête quand Diamond tourna son regard dans sa direction.

Trop tard! Le message était passé, le virus communiqué, l'assaut lancé!
Faramir, du haut de ses douze ans, s'approcha de son père et glissa sa main dans la sienne.
Il était déjà grand pour son âge, aussi grand que sa mère en fait, autant dire qu'il avait, à peu de choses près, la taille d'un enfant humain du même âge. Cadeau de son père...

Celui-ci, surpris par l'inhabituel et suspect signe d'affection, baissa son regard vers le petit visage enfantin qui le regardait, il avait l'impression de se voir, avec juste un peu moins de rides.
Une perte de vigilance qui aurait pu tourné à la catastrpohe, si l'arrivée de l'aïné des Gamegie n'avait coupé le Brandebouc dans sa tentative vengeresse d'arrosage. Merry, un seau d'eau dans les mains, était prêt à commettre le crime, mais il se ravisa, faisant disparaître le seau de la même façon qu'il l'avait fait apparaître... Ce qui restait un mystère!

Le Thain serra la main du jeune Gardner, et salua avec un grand sourire la jeune Hobbite qui l'accompagnait. Il pressa Faramir d'en faire autant. Celui-ci avait visiblement tiqué sur le décolleté un peu trop tombant de la demoiselle, un décolleté qu'elle remplissait plus que largement.

D'ailleurs Pippin surpris les yeux baladeurs de son cousin, allègrement plongés entre les deux mamelons de la pauvre fille. Lui sentait déjà le regard de Diamond sur sa nuque, il préféra fixer le sien yeux, qui étaient d'un vert de jade très agréable...

La porte s'ouvrit enfin, laissant apparaître Rosie et Elanor, Faramir ne prit pas le temps de la saluer, il faut dire que le petit devait la voir au moins trois fois par jours, s'il ne passait pas toute sa journée chez les Gamegie.

Elle salua Diamond, puis se fût au tour de Merry et Pippin, elle les prit par les épaules, ce qui déjà en soit n'était pas commun, et leur dit d'une voix excitée:


Rosie a écrit:
"Vous allez avoir une sacrée surprise, vous allez voir!"

A ce moment ils auraient dû se douter de quelque chose. Alors qu'ils avançaient tous deux dans le corridor, Merry se tourna vers Pippin...

-Une surprise? J'espère que ce n'est pas encore Bertram Bolger et sa famille... Tu te souviens? Elle voulait absolument me caser avec la fille, Persépine, et elle voulait que tu écoute les conseils de Bertram...
-Oui, je me souviens... Mais ça ne peut pas être eux, il me semble que la dernière fois que nous les avons vu, nous avions traité de pieds tordus...
-TU les as traité de pieds tordus, je n'ai fait que t'approuver de vive voix...
-Ce n'est pas à cette Persépine là à laquelle tu as dit que tu la trouvais aussi grosse qu'un nain rempli de bière?
-C'est probable, il faut dire qu'il y avait de quoi! Tu l'as vu toi-même!
-C'est vrai! Et Bertram était insupportable, il n'arrêtait pas de me sortir ses théories fumeuses sur ses projets s'il devenait Thain. C'était à peine s'il ne me disait pas comment faire mon travail!

Sur ces mots, il arrivèrent dans la salle à manger...

Se tenant par les épaules, ils ne purent s'empêcher de crier haut et fort un :


Merry et Pippin a écrit:
"Et de douze!"

Qui retomba bien vite quand ils découvrirent le nouveau venu.

Après avoir accueilli le magicien comme il se devait, ils se mirent à table.
Quand Faramir s'assit à côté de Boucle d'Or, Pippin le regarda d'un air content. Ce petit savait ce qu'il voulait. Il se rappelait la première rencontre entre les deux jeunes Hobbits, ils s'étaient plut tout de suite, et depuis il se quittaient rarement longtemps...

Rosie ouvrit la soupière et un panache de fumée odorante vint emplire la pièce...

Elle servit d'abord les invités, Gandalf en premier, passa aux hommes de la maison, puis termina par ses marmots. Pour clotûrer elle se servit ce qui restait, juste assez pour une assiette.


l'Ancien Touque prit la parole avant que tout le monde ne se mette à manger.

-Le premier qui termine son assiette a le droit d'apporter le dessert!

Le challenge était lancé, déjà les plus hardis avaient la tête plantée dans leur assiette et n'utilisait leur couvert que pour donner l'impression de manger avec...
Il eut droit à un regard noir de Rosie, appuyé par un de sa femme, mais il se contenta de leur répondre par un sourire parfaitement narquois...

Il finit par baisser la tête pour s'intéresser à son assiette, il ne fallait pas laisser refroidir, les discussions viendront après!
Revenir en haut Aller en bas
Vardë Moredhel

avatar

Nombre de messages : 1275
Age : 25
Race, Pays : Elfe Nandorin, banni de la Lorien
Metier : Vagabond mercenaire
Date d'inscription : 27/09/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: Dites, mon Prince, à propos de votre père... Galadriel, Lothlorien, vous situez plus ou moins? hé bien, il se trouve que...^^
**Aime/N'aime pas**: Regarder la Soleil se lever/Tomber comme un cheveu dans la soupe

MessageSujet: Re: Un Vieil Ami   Lun 15 Oct 2007 - 19:39

[Je crois que tu t'es mépris sur la signification du "Et de douze!"... Merry et Pippin Gamegie tiennent en fait le décompte du nombre de petites amies que leur ainé à déjà rapporté à la maison cette année... D'où le subit accès de colère de Frodon Gardner.
Je ne me serais pas permise de faire jouer tes perso's...
Bon, d'ailleurs, pour la clarté, je rajouterai un G derrière Frodon, Merry et Pippin Gamegie...]

Sam(+Robin)-Peregrin-Merry G-Hamfast-Pippin G-Paquette-Bilbon-Elanor-Diamond
Gandalf--------------------------------------------------------------------------------------Rosie
Frodon-Meriadoc-Frodon G-Maggie-Ruby-Boucles d'Or-Faramir-Primevère-Rose


Citation :
-Le premier qui termine son assiette a le droit d'apporter le dessert!

Evidemment le truc à ne pas dire...
En moins de quelques secondes, le silence était de mise, et les éclaboussures de la soupe au potiron valsaient joyeusement à travers la pièce. Les enfants, le sourire au lèvres, s'en mettaient jusque derrière les oreilles, et même au-delà.

Pourtant, aucun des hobbits adultes n'intervenaient trop. Sam et Frodon étaient bien trop occupés dans leur propre assiette, et Rosie ne se souciait pas vraiment de ce genre d'agitation.
Non, elle regardait avec un petit sourire en coin Ruby, d'habitude impossible en matière de boustifaille -chose étrange parmi les Semi-Hommes- manger avec enthousiasme le liquide pateux et orangé, sans le moindre signe de protestation. Pour ça, il fallait l'avouer, Peregrin savait bien s'y prendre avec les enfants.
Il n'y avait qu'à voir le petit Faramir, toujours si gentil et si bien élevé: pas un mot de trop, pas un instant d'ingratitude... Il avait beau être un petit coquin, ce garçonnet n'en était pas moins un excellent exemple pour ses marmots, qu'elle accueillait dès lors avec d'autant plus de plaisir et aussi souvent qu'il le voulait.

Surtout que depuis quelques temps, son amitié pour Boucles d'Or se muait en quelque chose de plus tendre et plus adulte. Les deux bouts de chou grandissaient, et se découvraient très proches.
Ayant fini leur assiette, ils bavardaient à voix basse, mais la jeune demoiselle ne fit aucune difficulté quand Elanor lui fit signe de l'aider à débarasser et... elle planta sans plus de cérémonie et avec un petit sourire tout-à-fait désarmant une pile d'assiettes dans les mains du jeune Touque...

Quelques secondes plus tard, des débats animés avaient repris les enfants et les plus grands.
Les deux Frodon, malgré le Meriadoc interposé, discutaient avec animation de leur préférence pour les cartes d'origine humaine, elfique ou naine, et Maggie les écoutait d'un air décontenancé.
La marmaille Gamegie, assez calme pour l'occasion, martelait la table d'un entrainant "Tape le geste, tape le geste, tape-tape le geste, tape le geste!", lancé par Merry et Pippin G, soucieux de garder un minimum de dignité dans la petite assemblée, et sachant pertinemment que la présence du Thain et de son cousin n'était pas spécialement propice à ça...
Sam, prenant Peregrin à témoin, entreprit de raconter à au Mage Blanc ce qu'il avait raté dans la Comté... et sans lésiner sur les détails.


"Puis, l'Ancien nous a fait otite sur totite. Avec tous les gosses, on savait plus trop où se donner la tête. J'ai dû appeler Merry à la rescousse et il a passé quelques jours ici, hein, Pip'?
La naissance de Hamfast, ça a aussi été toute une affaire. On a parqué les enfants une soirée chez l'Ancien, et il l'a entièrement passée à se disputer avec Frodon -le mien... Ah, ça, m'sieur Gandalf, c'en est une d'histoire...
Enfin, tout est bien, et on n'est nulle part mieux que chez soi, même s'il faut y partager la table de douze adorables petits monstres... Croyez-moi que, sauf votre respect, il se passe ici en une journée beaucoup plus d'histoires qu'en un an sur les routes."


Malgré son petit air refrogné, Samsagace avait l'air tellement heureux et comblé que s'en était touchant.

Puis, le silence se refit. Elanor, Rose et Boucles d'Or, fidèlement suivie de Faramir, entrèrent, portant d'énormes plateaux de viande et de légumes.
Les tables hobbites sont connues pour être toujours abondantes, alors, imaginez pour vingt personnes...
Rosie se leva, et, avec l'aide de ses filles, entreprit de servir tout le monde.

_________________

Interpète également Ellendaë Hildorwen, Elladan & Elrohir & Elrond et Aran des Sables
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://troupeymaje.skyblog.com
Gandalf

avatar

Nombre de messages : 128
Age : 29
Race, Pays : Istar, Valinor (Hypothétique)
Metier : Messager des Valar
Date d'inscription : 28/09/2007

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: En cas de problème, toujours suivre son flair!
**Aime/N'aime pas**: L'herbe à pipe/ Le mensonge

MessageSujet: Re: Un Vieil Ami   Mar 16 Oct 2007 - 18:39

Le Magicien Blanc écoutait attentivement le petit monologue du Gamegie. Bien que tout ne soit pas passionnant, il était néanmoins content d'être mis au courant, même indirectement, des événements qui s'étaient déroulés ces dix-huit dernières années.

Sam a écrit:
"Puis, l'Ancien nous a fait otite sur totite. Avec tous les gosses, on savait plus trop où se donner la tête. J'ai dû appeler Merry à la rescousse et il a passé quelques jours ici, hein, Pip'?
La naissance de Hamfast, ça a aussi été toute une affaire. On a parqué les enfants une soirée chez l'Ancien, et il l'a entièrement passée à se disputer avec Frodon -le mien... Ah, ça, m'sieur Gandalf, c'en est une d'histoire...
Enfin, tout est bien, et on n'est nulle part mieux que chez soi, même s'il faut y partager la table de douze adorables petits monstres... Croyez-moi que, sauf votre respect, il se passe ici en une journée beaucoup plus d'histoires qu'en un an sur les routes."

-Il me semble s'être déroulé une éternité depuis mon départ. Tant de choses ont eu lieues, tant d'histoires ont été comptées... Malheureusement, je dois vous avertir que mon retour n'est pas dû à une simple lassitude de ma part, mais bel et bien pour annoncer des temps sombres...

Le magicien marqua une pause. Il n'avait pas parlé très fort, seuls les quatres Hobbits avaient pu entendre ses mots. Et visiblement, cela ne les réjouissaient pas...

-Allons, ne faîtes pas ces têtes. Si je suis ici, tout devrait bien se passer... Nous avons encore le temps de contrer la menace, même si pour le moment nous n'avons pas vraiment d'idée fixe sur sa nature...

Il dit cela comme si de rien n'était. Il observa ses hôtes, avec leur tête de détérrés, et sourit, un sourire rassurant et chaleureux.

-Je m'étonne que vous ne m'ayez pas encore bombardé de questions sur mon voyage au pays d'Aman...

Il se tourna vers Frodon.

-Surtout vous Frodon, votre passion pour les Elfes se serait-elle évaporée?

Présentant son assiette à Rosie qui approchait avec le plat de viande, Gandalf continuait d'observer les têtes de ces amis.
Il s'arma de sa fourchette et de son couteau, et entama avec appétit la belle tranche de boeuf qui trônait dans son assiette.

interpellant Rosie, il s'exclama avec entrain:


-Ma chère madame Gamegie, votre viande est un vrai régal. Vos mets devraient être consacrés!

Il rit de bon coeur, l'assemblée en fit de même. Comme quoi, même une nouvelle grave peut être rapidement évincée par la bonne humeur... Autant ne pas gâcher le repas, le temps des inquiétudes viendrait bien assez tôt...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un Vieil Ami   Jeu 18 Oct 2007 - 15:20

Le Thain de la Comté savourait avec appétit tout ce qui passait dans son assiette, il faut dire que la Gamegie savait y faire niveau cuisine, plus que Diamond, il devait le concéder, mais cela il préférait le garder pour lui.
Il n'écoutait Sam raconter les dernières années que d'une oreille, mais quand Gandalf se mit à parler, son regard vagabond vint se fixer sur le Magicien.

Gandalf a écrit:
-Il me semble s'être déroulé une éternité depuis mon départ. Tant de choses ont eu lieues, tant d'histoires ont été comptées... Malheureusement, je dois vous avertir que mon retour n'est pas dû à une simple lassitude de ma part, mais bel et bien pour annoncer des temps sombres...

-Vous parlez là, de bien mauvaises nouvelles... Dit-il, toute expression de plénitude ayant quitté son visage.

-Tant que je serais Thain de la Comté, ni le Mal, ni la Guerre n'atteindront la Comté, ni ne passeront ses frontières. J'en fais le serment.

Quand Gandalf sourit, étrangement, l'inquiétude de Pippin disparu, il ne doutait pas que le le Mage avait usé d'une quelconque magie, mais cela n'arrivait pas à le mettre de mauvaise humeur. Il était la pour passer un bon moment en faisant bonne bombance, il n'allait pas gâcher le repas!
Il accepta plus que volontiers la belle pièce de viande que déposa Rosie dans son assiette, il y planta sa fourchette et commença à la découper avec son couteau...



Merry ne suivait absolument pas la discussion entre Gandalf et Sam, il avait les yeux rivés sur la jeune Maggie, essayant d'être le plus discret possible. Il lorgnait abondamment dans le décolleté ô combien obsédant de la jeune Hobbite. Quand Sam prononça son nom, il se détourna rapidement, l'air coupable, comme un enfant qu'on aurait pris sur le fait, par la même, il essuya d'un revers de manche la bave qui s'était présentée à la commissure de ses lèvres.
Quand Gandalf annonça ce pourquoi il était venu, il pâlit, et instinctivement, son regard se tourna vers son cousin. Il avait beau le taquiner à longueur de journée, il n'en restait pas moins comme un frère pour lui, son meilleur ami, et il se souvenait de ce que celui-ci avait dût endurer lorsqu'il avait tenu le Palantir, sons esprit avait été malmené au-delà des limites de la raison, et Merry savait que son cousin n'en avait pas totalement guérit. Chacun des quatres Hobbits avait gardé la trace de la Guerre de l'Anneau, Frodon avait sa blessure du Mont Venteux, Sam ne supportait plus la chaleur depuis les plaines de Gorgoroth, Pippin avait régulièrement des crises d'angoisse dans son sommeil depuis le Palantir, et lui, Merry, ne sentait plus autant de chaleur dans son bras qu'avant le Combat contre le Roi Sorcier...
Bien sûr l'annonce du retour des forces des ténèbres n'était pas providentielle, Merry sentit monter en lui une grande inquiétude, pas pour lui, mais pour son cousin. Celui-ci avait la fâcheuse tendance à se mettre dans des situations difficiles, voire dangereuses, même quand il voulait bien faire...


Pippin a écrit:
-Tant que je serais Thain de la Comté, ni le Mal, ni la Guerre n'atteindront la Comté, ni ne passeront ses frontières. J'en fais le serment.

Et voilà que ça le reprenait. Décidément, son cousin n'avait aucun sens du danger, mais après tout, il n'était pas devenu Thain pour rien, et Merry se souvenait de Fangorn. Pippin était plus malin qu'il ne le laissait paraître, il l'étonnerait toujours...
Quand Gandalf sourit, l'inquiétude se dissipa, et Merry se sentit plus léger, son attention se reporta sur la demoiselle Bophin, il faillit presque en oublier de manger... Presque!



Faramir s'était installé à côté de Boucle d'Or. Il n'osait le montrer, mais il se sentait de plus en plus gêné par le regard de ses parents et des parents Gamegie, certes il appréciait beaucoup Boucle d'Or, mais il savait que ses parents y voyaient quelque chose d'autre... Certainement un truc que seules les grandes personnes peuvent voir...

Pippin a écrit:
-Le premier qui termine son assiette a le droit d'apporter le dessert!

Le défi était lancé, et déjà Faramir avait la tête plongée dans son assiette, il la releva le temps d'une inquiétude, celle de se rendre ridicule auprès de Boucle d'Or, mais il vit les cheveux blonds s'agiter frénétiquement au-dessus de leur assiette, rassuré, il retourna à l'assaut de la sienne.
Quand les assiettes furent convenablement "nettoyées" il releva la tête, satisfait de sa prestation. Mais il n'eut pas le temps de réfléchir que déjà la demoiselle Gamegie lui collait une grosse pile d'assiette dans les mains, pendant une seconde il observa le visage rayonnant d'un sourire narquois et totalement craquant, et soupira de désespoir, s'il n'arrivait pas à tenir face à un sourire, il était mal barré... La tête basse il rejoignit la cuisine précédé de Boucle d'Or.
Il déposa la pile d'assiette sur le rebord de l'évier et retroussa ses manches. La jeune Gamegie faisait déjà couler l'eau en la tirant avec la pompe. Il prit en main la première assiette et la plongea dans l'eau relativement froide. Il prit la brosse et gratta, heureusement la soupe n'était pas un aliment qui attache...
La vaisselle fut rapidement terminée, et les assiettes prêtes à être ramenées pour continuer la suite du repas...



Diamond était en grande conversation avec Rosie. Son petit Faramir et la petite Boucle d'Or devenaient grands, et il faut bien dire que leur amitié outrepassait les règles de l'amitié. Même si aucun des parents n'osaient en parler trop ouvertement, tous avaient en tête l'idée de marier ces deux-là, en temps et en heure...
Quand la soupe fut dûement engloutie, elle se leva pour aider Rosie à débarrasser et à ramener la suite du festin. Elle devait bien admettre que son hôtesse avait un don pour la bouftance, mais elle avait pris le parti de ne pas s'en offusquer, chose rare en matière de nourriture, car quoi de plus offensant pour un Hobbit de reconnaître son infériorité pour ce qui est de la cuisine!
Diamond s'amusait du comportement de la jeune Boucle d'Or avec son petit Faramir, elle le menait déjà par le bout du nez... Il n'était pas bien partit pour asseoir son autorité si déjà elle lui faisait faire ce qu'elle voulait.
Cela dit, il lui arrivait souvent de la blouser, et d'arriver à la duper, une petite vengeance bien méritée en comparaison.
Que les jeunes sont attendrissants...
Revenir en haut Aller en bas
Vardë Moredhel

avatar

Nombre de messages : 1275
Age : 25
Race, Pays : Elfe Nandorin, banni de la Lorien
Metier : Vagabond mercenaire
Date d'inscription : 27/09/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: Dites, mon Prince, à propos de votre père... Galadriel, Lothlorien, vous situez plus ou moins? hé bien, il se trouve que...^^
**Aime/N'aime pas**: Regarder la Soleil se lever/Tomber comme un cheveu dans la soupe

MessageSujet: Re: Un Vieil Ami   Mer 24 Oct 2007 - 22:56

[Je fais plus court, et désolé du temps, mais je suis en période de pré-bulletin, donc, interrogations de synthèse tous les jours, et c'est assez hard... Surtout pour les nerfs et la fatigue.]

L'annonce de future mauvaises nouvelles sortit Frodon de l'espèce de torpeur extatique dans laquelle il était plongé depuis une dizaine de minutes.
Relevant prestement la tête, il darda sur le Mage Blanc un regard scrutateur et profond, rappel des nombreuses souffrances qu'il avait enduré et de son expérience.

Sam, plus pragmatique, soupira bruyamment et haussa les épaules d'un petit geste fataliste, et posa une main rassurante du Peregrin véhément.
Un petit sourire tranquille vint se peindre sur ses traits, et quand il s'exprima, c'était avec un calme et une assurance qu'on ne lui connaissait autrefois guère, au petit jardinier...


"Paix, paix, mon ami! Les temps sombres, quand bien même ils furent meurtriers, n'ont jamais touché de très près notre chère Comté. Et ce n'est pas mon mandat de maire qui changera ses choses-là.
Vous savez bien, monsieur gandalf, nous, on vit à notre aise, paisiblement. les Petites Gens ont assez de malheurs avec les lombrics dans leurs plantations de pommes de terre que pour aller s'inquiéter de batailles de Grandes Gens, sauf votre respect!
Si temps sombres viennent, ce n'est pas pour moi et les miens que je me ferai le plus de souci, mais ce sera pour tous nos amis, là-bas... Grands-Pas, et monsieur Faramir, et Legolas, et Gimli, et maître Elrond et tous les autres."


Frodon acquiesça doucement à l'énonciation de ses anciens compagnons. Gandalf le hèla, et il se tourna à nouveau vers lui.

"Oh que non! Mais la soupe de Rosie est délicieuse, voilà tout!
Et puis, je suis certain que les enfants préfèreront écouter vos histoires assis paisiblement au coin du feu, quand notre conteur sera répu et installé confortablement dans un bon fauteuil, n'est-ce pas?"


La marmaille opina derechef, enthousiaste, et l'ancien proteur de l'Anneau fit un clin d'oeil au Magicien.

"Et évidemment, je me considère comme une des enfants..."

_________________

Interpète également Ellendaë Hildorwen, Elladan & Elrohir & Elrond et Aran des Sables
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://troupeymaje.skyblog.com
Gandalf

avatar

Nombre de messages : 128
Age : 29
Race, Pays : Istar, Valinor (Hypothétique)
Metier : Messager des Valar
Date d'inscription : 28/09/2007

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: En cas de problème, toujours suivre son flair!
**Aime/N'aime pas**: L'herbe à pipe/ Le mensonge

MessageSujet: Re: Un Vieil Ami   Ven 26 Oct 2007 - 2:40

[Ce n'est pas un mal de faire plus court, ça permet de tenir un rythme un peu plus régulier, et de faire durer le RP, les enchaînements se feront peut-être un peu plus simplement...]




Chaque Hobbit savourait désormais silencieusement le plat de résistance, enfin aussi silencieusement qu'un douzaine de Hobbits avec la fureur de gagner le défi lancer par le Thain...

Le Magicien sourit une fois de plus. La tranquilité qui régnait en ces murs lui semblait plus douce que n'importe quelle musique. Il se rappelait désormais pourquoi il appréciait à ce point les Semi-Hommes, leur insouciance et leur inconscience étaient aussi inébranlables que les murs d'Orthanc...
Les Hobbits avaient ceci de fascinant qu'ils ne s'intéressaient guère au passé, ni à l'avenir d'ailleurs, enfin sauf si l'on compte l'avenir qui sépare le déjeuner de la collation de deux heures.

Gandalf venait de finir son assiette, il sortit sa pipe et entreprit de la bourrer de tabac elfique, un piètre tabac en comparaison du Vieux Tobin...
Il s'arrêta dans son geste, et se tourna vers Frodon senior.


-Mon cher Frodon, seriez-vous prêt à partager un peu de votre herbe à pipe avec un vieil ami?
Dit-il tout sourire...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vardë Moredhel

avatar

Nombre de messages : 1275
Age : 25
Race, Pays : Elfe Nandorin, banni de la Lorien
Metier : Vagabond mercenaire
Date d'inscription : 27/09/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: Dites, mon Prince, à propos de votre père... Galadriel, Lothlorien, vous situez plus ou moins? hé bien, il se trouve que...^^
**Aime/N'aime pas**: Regarder la Soleil se lever/Tomber comme un cheveu dans la soupe

MessageSujet: Re: Un Vieil Ami   Ven 2 Nov 2007 - 21:21

Le repas était excellent, et avait surtout cet qualité savoureuse d'être le seul moment de la journée où Cul-de-Sac retrouvait un semblant de tranquillité.
Si du moins on oubliait le raclement des cuillères et le tintement des assiettes passées de main en main.

Rosie et ses filles s'étaient surpassées pour l'occasion, et les mets se suivaient sans se ressembler.
Un magnifique rôti trônait au milieu de la table, juste entre la marmite de ragout et celle de pommes de terre à l'étuvée. Quelques plats de saucisses et d'autre salades chèvre et miel pointaient ça et là leur nez.
Et le tout, non content de dégager un fumet digne des cuisines de Valmar, était savoureux, goutu et épicé juste comme il le fallait. Personne autour de la table n'aurait refusé à la maîtresse de maison le titre de grand cordon bleu.

Petit à petit, les plats se vidèrent, et quelques conversations reprirent d'abord à voix basse, puis plus haut.


Citation :
-Mon cher Frodon, seriez-vous prêt à partager un peu de votre herbe à pipe avec un vieil ami?

Frodon souria, sortit sa propre pipe de sa poche, la mit dans sa bouche, et tendit à Gandalf un petit sachet contenant la précieuse herbe.

"Evidemment, servez-vous! De la feuille du plus grand cru! Vous m'en direz des nouvelles, j'en suis convaincu."


A l'autre bout de la table, Rosie se pencha vers Diamond.

Rosie: "Dis-moi, il a bien grandi Faramir! Je n'ai jamais vu d'enfant aussi grand... Pour ça, il tient de son père. Mais pour le reste, il est bien sage, tu as de la chance..."

Du coin de l'oeil, elle observait sa fille, qui taquinait le pauvre jeune Touque.

Boucles d'Or: "Oui, t'es grand, mais on dit grand et bête, hein!"

Son sourire craquant et ses grand yeux verts s'illuminèrent quand, d'un geste faussement dédaigneux, elle rejeta en arrière ses magnifiques cheveux blonds.


Sam: "Alors, l'ami, comment vont les Grands Smials et le coin par là?"

Sam, qui venait de repousser son assiette, avait levé un regard de diplomate agguerri vers Peregrin, qui tranchait assez fort avec le fait qu'il était en train de nourir Robin, et voyait sa chemise se maculer petit à petit de taches de purée verdâtre.
Merry G, vite suivi de son frère, s'intéressa immédiatemment à la conversation, curieux des nouvelles de l'extérieur, et prenant bien garde à rester discret et aussi silencieux qu'une petite souris.

_________________

Interpète également Ellendaë Hildorwen, Elladan & Elrohir & Elrond et Aran des Sables
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://troupeymaje.skyblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un Vieil Ami   Mer 7 Nov 2007 - 17:17

Les assiettes se vidaient petit à petit, tout le monde était plus ou moins occupé à jouer avec la nourriture, sauf un Hobbit, visiblement concentré sur quelque chose d'autre.
Meriadoc Brandebouc avait le regard à nouveau plongé dans le décolleté vertigineux de la jeune Bophin.
Malheureusement pour lui, son cousin, avait remarqué son manège.
Le Thain, fermement décidé à taquiner le pauvre Hobbit, récupéra sa fourchette. Il l'approcha discrètement de la main de Merry, étendu sur la table, en face de lui.


Mais la voix de Sam vint interrompre son méfait.
Il se dépécha de remettre la fourchette à sa place alors que son cousin détournait des yeux méfiants à son encontre.


Sam a écrit:
"Alors, l'ami, comment vont les Grands Smials et le coin par là?"

Pippin reprit son air sérieux. L'air du Thain, l'air du Grand Conseiller des Terres du Nord.

Pippin: Pour le moment pas de problèmes majeurs. Néanmoins on a pu constater une recrudescence d'étrangers plutôt louches...
Ce ne sont surement que des voyageurs solitaires, mais je préfère rester sur mes gardes.
Depuis l'incident de la Comté, j'ai tendance à être un peu plus méfiant envers les Grandes Gens.
Sans vouloir vous vexer!
Dit-il en se tournant vers Gandalf.


Rosie a écrit:
"Dis-moi, il a bien grandi Faramir! Je n'ai jamais vu d'enfant aussi grand... Pour ça, il tient de son père. Mais pour le reste, il est bien sage, tu as de la chance..."

Diamond sourit.

Diamond: Ca pour être grand, on ne peut pas s'y tromper... Par contre, pour ce qui est d'être sage, il n'y a que chez toi qu'il est comme ça. A la maison c'est une vrai tempête... Il n'arrête pas de faire tourner son père en bourrique.
Je crois que ta petite Boucle d'Or a un effet bénéfique sur lui.


Elle regardait la jeune Gamegie. Elle était déjà très jolie, ses magnifiques boucles blondes valsant à chaque fois qu'elle tournait la tête. Elle serait fière d'avoir un petit fils ou une petite fille aussi jolie...


Faramir écoutait Rosie. En entendant l'éloge, il se dressa fièrement, se tournant vers Boucle d'Or, un grand sourire satisfait aux lèvres, le torse bombé.

Boucle d'Or a écrit:
"Oui, t'es grand, mais on dit grand et bête, hein!"

Son sourire se volatilisa et il se dégonfla comme un ballon de baudruche...
Ca, c'était un coup vache! Est-ce qu'il lui disait que ces cheveux ressemblait à de la paille? Non.
Mais comment être énervé face à de si belles boucles, à un sourire si radieux, à des yeux si pétillants?
Revenir en haut Aller en bas
Vardë Moredhel

avatar

Nombre de messages : 1275
Age : 25
Race, Pays : Elfe Nandorin, banni de la Lorien
Metier : Vagabond mercenaire
Date d'inscription : 27/09/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: Dites, mon Prince, à propos de votre père... Galadriel, Lothlorien, vous situez plus ou moins? hé bien, il se trouve que...^^
**Aime/N'aime pas**: Regarder la Soleil se lever/Tomber comme un cheveu dans la soupe

MessageSujet: Re: Un Vieil Ami   Dim 11 Nov 2007 - 23:08

L'ambiance bon enfant avair peint un sourire sur la plupart des visages.
Rose et Elanor, voyant que leur mère étaient en pleine discussion, s'éclipsèrent en lui faisant un petit signe pour aller chercher le dessert.
Merry et Pippin G, tout en sauçant leur assiette, tentaient très professionnellement de garder l'ordre dans la smala. Quand on est ainés d'une telle fratrie, meixu valait savoir garder l'oeil.
Ce que le Gardner n'aurait sûrement pas fait... Après un regard noir qui annonçait de mauvaises choses pour après le repas vers Meriadoc, il s'était remis à conter fleurette à sa charmante amie, qui rougissait comme une pivoine devant son éloquence effrontée...


Citation :
Pour le moment pas de problèmes majeurs. Néanmoins on a pu constater une recrudescence d'étrangers plutôt louches...
Ce ne sont surement que des voyageurs solitaires, mais je préfère rester sur mes gardes.
Depuis l'incident de la Comté, j'ai tendance à être un peu plus méfiant envers les Grandes Gens.
Sans vouloir vous vexer!

Frodon émit un petit éclat de rire tout en alumant sa pipe.

Frodon Sacquet: "Quel Thain responsable vous faites, monseigneur! Voyons, où est passé le petit Pippin, personne ne l'a vu?"

Sam souria de bon coeur, bien que blasé de ce genre de boutades... Il fallait bien la sortir une fois sur le repas!

Citation :
Ca pour être grand, on ne peut pas s'y tromper... Par contre, pour ce qui est d'être sage, il n'y a que chez toi qu'il est comme ça. A la maison c'est une vrai tempête... Il n'arrête pas de faire tourner son père en bourrique.
Je crois que ta petite Boucle d'Or a un effet bénéfique sur lui.

Rosie: "Ah, ça! Avec ma tribu, j'ai bien vite appris que l'éducation est un produit d'exportation! Quand on les laisse faire et qu'il n'ya pas d'invités, c'est le chaos de tous les Valars, ici.
Tiens, pas plus tard que tout à l'heure, j'ai dû arrêter Merry, Pippin, et Bouclette en pleine bataille de polochons... Ils avaient mis le grapin sur Hamfast et l'avaient presque étouffé sous les coussins et les couvertures. Et pourtant, vois comme ils sont sages maintenant...
Mais bon, les enfants, c'est un tel bonheur qu'on leur permet facilement de vivre à font leur jeunesse..."



Voyant Faramir tout dépité, Boucles d'Or lui fit un sourire radieux, et, subitement, l'attira contre elle.

Bouclette: "Halala, t'es bien un garçon, hein! J'disais ça pour rire, faut pas croire! Moi, j't'aime bien!"

En rougissant un peu, elle se pencha vers l'oreille du fils de Thain.

Bouclette: "Même que t'es mon meilleur-meilleur ami!" chuchota-t-elle d'un petit air mutin.

_________________

Interpète également Ellendaë Hildorwen, Elladan & Elrohir & Elrond et Aran des Sables
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://troupeymaje.skyblog.com
Gandalf

avatar

Nombre de messages : 128
Age : 29
Race, Pays : Istar, Valinor (Hypothétique)
Metier : Messager des Valar
Date d'inscription : 28/09/2007

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: En cas de problème, toujours suivre son flair!
**Aime/N'aime pas**: L'herbe à pipe/ Le mensonge

MessageSujet: Re: Un Vieil Ami   Lun 12 Nov 2007 - 21:22

Derrière un épais nuage de fumée, deux yeux d'un bleu froid observait la tablée.
Le sourire avait disparu, les sombres pensées revenaient. La menace était imminente, et d'une ampleur considérable, car même les Terres Immortelles étaient en danger.
Il avait sentit cette vague d'énergie malfaisante, une énergie souillée par une Force maléfique puissante...

Encore maintenant, toute trace de cette énergie n'avait pas disparue, il en ressentais encore les effets négatifs.

Il y avait aussi cette épée de Damoclès qui trônait dangereusement au-dessus de la tâte de la Terre du Milieu. Quelque chose se rapprochait d'Isengard... L'ancienne forteresse des Istari était menacée... Par quoi? Il n'aurait sur le dire...
C'était comme si la menace venait d'un être qui ne serait pas conscient d'en être une...

De bien sombre pensées pour un vieillard si fatigué, mais tant de choses à mettre en place, tant de personnes à prévenir...

Le Magicien Blanc restait silencieux, pensif, les yeux désormais dans le vague, loin, très loin de la Comté et de son insouciance...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un Vieil Ami   Sam 17 Nov 2007 - 15:21

Les conversations repenaient alors que le dessert se faisait attendre. Des éclats de rire, des discussions enflammées, des coups fumants en pleine mise au point...
Décidément les petits Gamegie étaient bien vifs, et le Touque était content de voir que son fils n'était pas des derniers à fomenter une jolie bêtise...
Il se revoyait à son âge... Lui était beaucoup plus agité, mais il réfléchissait moins... Son fils cependant était très intelligent, et montait des coups particulièrement bien pensés, et tout ça sans sourciller...
Pippin avait sortit sa pipe et sa tabatière, occupé à transvaser le précieux Tobin il n'acordait plus beaucoup d'attention au reste de la tablée.
Il songeait à la semaine qui s'annonçait, celle-ci serait bien remplie, et il devrait la passer hors de la Comté, ce qui ne le réjouissait guère. Ces histoires d'étrangers ne lui disaient rien qui vaille, mais il devait se rendre sur place, avec Merry, afin d'éclaircir les choses.
En leur qualité de Conseillers du Nord, à tous deux, ils ne pouvaient rester ici à gére cela de loin, de plus le Thain avait besoin de bouger un peu, malgré toute la mauvaise volonté qu'il mettrait à le faire.
Il était tellement dans ses pensées, qu'il ne releva même pas la plaisanterie de Frodon senior...
Il sortit une allumette qu'il craqua sur le bord de la table et la plongea dans l'âtre de sa pipe, il tira une longue bouffée et laissa échappé un large nuage de fumée opaque, qui lui dissimula le visage.
Un air satisfait vint éclairer son visage et il se détendit sur sa chaise, s'affalant un peu. Un rien suffisait à satisfaire un Hobbit.



Les mains de Merry avaient d'elles-même prit la direction de ses poches et ses peids celle du bord de la table. tenant sur les deux pieds arrières de sa chaise, il taillait une bavette à l'Ancien:

-Dis-moi mon vieux, comment occupes-tu tes journées? Je ne pourrais jamais passer mon temps à lire et à écrire, ce serait mortel pour moi...


Faramir était requinqué par les paroles de Bouclettes, meilleur-meilleur ami, ce n'était pas rien!
Il lui répondit sur le même ton de confidence:


-Toi aussi t'es ma meilleure-meilleure amie!

Sans vraiment y penser, il prit la main de la petite Gamegie et la serra dans la sienne. A ce moment précis, il était réellement ce qu'on pouvait qualifié d'heureux...


Diamond aidait Rosie à débarasser, tout en lui faisait la conversation.

-Tu sais que mes deux têtes brûlées repartent demain? Ils disent devoir s'occuper de ce problème d'étrangers en bordure de la Comté et à Bree.
Je n'aime pas trop voir partir mon Pippin, même si je sais que c'est pour la bonne cause...
Tu n'as pas ce souci avec ton Sam...
Revenir en haut Aller en bas
Vardë Moredhel

avatar

Nombre de messages : 1275
Age : 25
Race, Pays : Elfe Nandorin, banni de la Lorien
Metier : Vagabond mercenaire
Date d'inscription : 27/09/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: Dites, mon Prince, à propos de votre père... Galadriel, Lothlorien, vous situez plus ou moins? hé bien, il se trouve que...^^
**Aime/N'aime pas**: Regarder la Soleil se lever/Tomber comme un cheveu dans la soupe

MessageSujet: Re: Un Vieil Ami   Dim 25 Nov 2007 - 20:47

Les pipes une fois allumées, une légère fumée enveloppa bien vite la tablée. Un gamin quelconque toussa bruyamment, et sortit de la pièce en courrant pour aller prendre l'air, et Sam, en père avisé, recula un peu sa chaise pour éviter d'exposer pleinement son fiston -Robin- aux émanations odorantes.
[HP: Le membre du club anti-tabac à parlé^^.]

Citation :
-Dis-moi mon vieux, comment occupes-tu tes journées? Je ne pourrais jamais passer mon temps à lire et à écrire, ce serait mortel pour moi...

Frodon se laisa aller sur le dossier de sa chaise et tira une bouffée.

Frodon: "En effet, la surchauffe des méninges n'est pas très indiquée, chez toi..."

Après un léger sourire et un clin d'oeil, il reprit plus sérieusement.

Frodon: "Hé bien, tu l'as dit: je lis et j'écris. Je compte bientôt terminer mon récit, et puis, être tonton d'une telle marmaille demande aussi du temps. Et beaucoup d'imagination. Les occuper une après-midis relève de l'art..."


Citation :
-Toi aussi t'es ma meilleure-meilleure amie!

Bouclettes sentit ses joues s'empourprer, et souria béatement en sentant la main de Faramir prendre sienne.
lentement, très lentement, elle approcha son visage de celui son ai, et lui colla tout doucement un bisou juste à la comissure des lèvres, à la fois gènée et heureuse comme tout.



Citation :
-Tu sais que mes deux têtes brûlées repartent demain? Ils disent devoir s'occuper de ce problème d'étrangers en bordure de la Comté et à Bree.
Je n'aime pas trop voir partir mon Pippin, même si je sais que c'est pour la bonne cause...
Tu n'as pas ce souci avec ton Sam...

Rosie souria.

Rosie:"C'est sûr, Sam, on sait toujours où il est et où il n'est pas... Mais ne te fais pas de soucis, va! Ils en ont vus de pires, nos hommes, et ils sont toujours revenus!"

Elle jeta un regard en coin, et sentit un petit pincement de coeur en voyant Bouclettes et Faramir s'embrasser timidement.

Rosie: "Mais regarde-les... C'est tellement adorable..."

Le dessert relança le silence: une énorme tarte aux fraises...

_________________

Interpète également Ellendaë Hildorwen, Elladan & Elrohir & Elrond et Aran des Sables
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://troupeymaje.skyblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un Vieil Ami   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un Vieil Ami
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» le vieil indien
» [recherche] maison de retraite pour vieil aigri
» Un lac, un étalon, un vieil homme et une jument
» (disparu) samuel h. adams - civilian - vieil homme prêtre
» vieil Ipad

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Terre du Milieu : Chroniques du Quatrième Âge :: ERIADOR :: La Comté :: Hobbitebourg :: Cul-de-Sac-
Sauter vers: