AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Thranduil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
*~Thranduil~*



Nombre de messages : 12
Age : 38
Date d'inscription : 08/01/2008

Qui suis-je?
**Citation personnelle**:
**Aime/N'aime pas**:

MessageSujet: Thranduil   Mar 8 Jan 2008 - 22:03

Nom : Thranduil « Printemps vigoureux » (Tout un programme Razz )

Race : Elfe Sindar

Âge : 6603 ans (590 – 469 + 3441 + 3021 + 20)

Force : Lumière ténébreuse nous dirons (Thranduil est assez ambigu)

Histoire : (La vérité Lexienne vient au secours de la vérité Tolkienienne là où cette dernière fait défaut Mr.Red )

Au Premier Âge

Thranduil est né en 469 du premier âge de la terre du milieu dans le royaume protégé de Doriath. Son père Oropher, elfe Sindar attaché à la suite du Roi Thingol, n’avait jamais vraiment été saisi du profond désir d’avoir un fils, cependant lorsqu’il apprit que de ses amours d’un soir avec une dame de la suite de Melian un fruit de sexe mâle avait vu le jour, il n’en fut pas mécontent et reconnut bien volontiers sa paternité. L’honneur de chacun demeura sauf, après tout le loyal serviteur de Thingol avait eu la délicatesse de « procréer » avec une Moriqueni, on demeurait ainsi en famille. Les Valar savaient à quel point il était important pour les gens de Doriath de rester entre soi, la neutralité étant une préoccupation quasi obsessionnelle de son Roi. On n’osait à peine imaginer le scandale si Oropher s’était avisé de « péchouiller » avec Galadriel ou à une autre Noldo de sa suite…
Oropher, bien qu’il eut le sang chaud et un tempérament assez emporté, remplit son devoir de père avec toute l’application dont il était capable
Le jeune Thranduil reçut donc toute l’éducation qui convient à un elfe de la terre du milieu, profitant des nombreux avantages qu’offrait le royaume de Doriath pour un enfant ou un jeune elfe adolescent : les longues chasses dans les forêts de Neldoreth, s’amuser à se perdre dans les milles caverne de Menegroth (après tout quand on a l’éternité devant soi, les labyrinthes ne sont pas vos ennemis…), tirer les nattes des petites Noldor des elfes de la suite de Galadriel. [Hj : Ness n’en faisait pas encore partie, dommage... mais c’est si bon Razz ]
En résumé, une petite enfance et une prime adolescence heureuse et insouciante, si ce n’était, légère ombre à ce tableau enchanteur, le côté quelque peu sanguin et séducteur de son père que seuls la bravoure au combat et un indéniable charisme sauvaient encore de l’attribution publique de ces vilains sobriquets que l’on donne aux coureurs de jupes, jupes en tissu d’or et de soie elfique, cela va sans dire.

Il est écrit quelque part (certainement dans la musique des Ainur) que tout ce qui est beau et idyllique doit un jour rencontrer l’anéantissement. Il n’a que 33 ans (un enfant donc Mr. Green ), lorsque le Doriath tomba pour la première fois et que le Roi Thingol fut assassiné par les Nains pour une stupide histoire de bijou un peu trop beau, on le sait. Thingol mort, Melian ayant décidé de quitter le Doriath, Oropher comprit qu’il était temps de faire un choix : rester le gardien d'un royaume en sursis à la merci des assauts de ses ennemis mortels ou bien sauver sa vie et celles de ses gens en fuyant loin d'un lieu désormais maudit, dépourvu de la protection magique de sa reine. Si Oropher aimait le bon vin et les jolies elfes, sa clairvoyance n’en demeurait pas moins grande pour ce qui concernait les affaires publiques. Il lui apparut que le Royaume du défunt Thingol n’en avait plus pour longtemps sans Melian pour le protéger et que comme tous les royaumes Noldor du Beleriand, le Doriath finirait par tomber.
Usant de son influence sur les autres elfes, il persuada une grande partie d’entre eux qu’il fallait partir et les convainquit de se joindre à sa maison. Il n’hésita pas à se servir de son fils pour renforcer la confiance des autres elfes, l’exhibant comme la garantie que sa maison allait survivre en dépit des épreuves à venir et de la dureté du voyage, étant donné qu’il avait un descendant.
Ce haut sens de la famille affiché par son père, bien que quelque peu affecté dans un but politique, frappa beaucoup le jeune et encore naïf Thandruil. Il en conçut une grande admiration pour son géniteur qui ne fit que croitre au cours des âges allant jusqu’à l’idolâtrie mais il en apprit aussi, peut-être de manière un peu exagéré, que le clan elfique est sacré et qu’un prince Elfe se doit d’abord de protéger les siens. L’avenir par le truchement de son père allait se charger de lui donner quelques déconvenues sur ce dernier point.
Etant parvenu à ses fins, bien qu’il échoua à convaincre Galadriel et les siens de le suivre, Oropher partit donc d'un Doriath devenu peu sûr et partit chercher asile vers l’Est accompagné d’une très nombreuse troupe d’elfes Sindar avec femmes et enfants. Il demeura toujours en bonne entente avec Galadriel qui, ne le cachons pas, l’impressionnait quelque peu. Peut-être même que le souvenir mélancolique des visages amis du temps de Doriath n’est pas étranger à la décision de Galadriel d’accepter la couronne du royaume de la Lorien si proche du royaume d’Oropher et de Thranduil.

Après une longue marche, Oropher s’installa dans la région qui sera plus tard nommé Rhovanion et bâtit sa capitale sur Amon Lanc, une colline entièrement dénuée d’arbres. Le jeune Thranduil, devenu prince, y tint toutes ses fonctions et termina son apprentissage de jeune elfe en même temps que commençait celui d’éternel prince héritier. [Hj : ça doit peser lourd au bout d’un moment Razz]

La dame de Melian qui avait enfanté Thranduil demeura en Doriath après la mort du roi et périt plus tard lors de l’assaut que les Noldor menèrent pour reprendre le Silmaril. Thranduil n’apprit que bien plus tard qu’il était orphelin de mère et lors son chagrin fut grand, même s’il savait que cela se terminerait ainsi. Son père lui enseigna alors à n’user de ses larmes qu’à des fins politiques. « Un prince qui pleure sa mère le jour où il apprend sa mort émeut le peuple, un prince qui pleure le lendemain du jour où il a appris la mort de sa mère est méprisé du peuple. » Tels sont les elfes de la forêt noire qui dans l’obscurité de l’ère des deux arbres, ont appris à confiner le malheur au fond de leurs coeurs.
Ils apprirent cette triste nouvelle en même temps que celle de la fin de la guerre de la grande colère et de l’immersion du Beleriand pour jamais.

Au deuxième âge

Le temps où Sauron devint « nuisible premier » fut un temps de calme relatif pour Thranduil et les siens, si l’on excepte les dernières guerres que les elfes et les hommes menèrent à la fin du deuxième âge. De plus Numénor était vraiment trop loin. Les pensées et entreprises du nouveau seigneur des ténèbres se concentrant principalement sur les elfes Noldor, habiles forgerons, il délaissa les elfes du Rhovanion pourtant voisins du Mordor son fief, les jugeant sans doute trop repliés sur eux même pour constituer une menace plausible. Oropher et son fils n’avait aucun goût pour les anneaux, leur préférant le bon vin que les hommes et les autres elfes faisaient.
La vie s’écoulait donc très paisiblement pour Thranduil, qui ne quittait pratiquement jamais la capitale où la forêt comme la majorité du peuple elfes de ces lieux. Ils se contentaient d’écharper quelques orques assez audacieux pour s’aventurer à la lisière de la grande forêt de Vert-bois-le-Grand.
Il ne connut pas les amours légères de son père, un père que la royauté n’avait guère rendu plus chaste qu’auparavant, c'était un jeune elfe "sérieux".
C’est une époque où le jeune homme murit doucement, s’informant des nouvelles du monde par les échanges réguliers de correspondance entre les princes elfiques.

Tout commence réellement lorsque la guerre contre Sauron fut déclarée par les Hommes de Numénor et les Elfes.
Rassemblant ses forces, le père de Thranduil, convaincu par Gil Galad et Elrond que Sauron finirait par s’en prendre à ceux de Vertbois-le-Grand, décida de se joindre à ceux qui allaient combattre l’Ennemi. Il amena en personne un fort contingent de soldats Elfes à la grande armée fédérée de la dernière alliance. Thranduil était du voyage.
Quelques escarmouches avaient eu lieu lors des guerres précédentes, mais jamais Thranduil n’avait participé à une bataille mettant en jeu des effectifs potentiellement si importants. Les Sindar font montre d’un grand talent pour la guerre d’embuscade, leur forêt où ils s’entraînent les pousse à le développer. En revanche ils sont beaucoup moins à l’aise lors des batailles rangées et ce fut probablement, avec le tempérament du père de Thranduil, une des causes de la tragédie qui survint.
Dans les plaines de Dagorlad, en désaccord avec la stratégie de temporisation proposée par le conseil de guerre de l’alliance, Oropher crut pouvoir profiter de ce que la Porte Noire était entrouverte pour s’y ruer avec sa grande armée et obliger ainsi les autres corps elfiques et numénoriens à engager le combat. Mal lui en prit, car dévalant des collines qui bordent la partie nord des portes, des hordes d’orcs et de wargs lui tombèrent dessus par derrière alors qu’il était à 50 pieds de l’entrée. Pris en tenaille entre les orcs qui descendaient la colline et ceux qui sortaient des portes béantes, les archers elfes ne purent se déployer et Oropher ainsi qu’une grande partie de ses gens furent impitoyablement massacrés.
Thranduil ne dut sa survie qu’à l’intervention d’Elrond, que le prince jugea bien tardive, qui permit de libérer la colline sur laquelle les restes de l’armée d’Oropher, guidée désormais par son fils, purent s’installer et se déployer pour la terrible bataille qui ne venait que de commencer.

Ecoeuré, attristé par la perte de son père et de tant de ses gens, la victoire finale n’offrit pas de joie à Thranduil qui voulut récupérer le corps des siens sur le champ de bataille. Malgré l’insistance des autres princes elfes Thranduil, désormais Roi, leur fit comprendre qu’il désirait se retirer et qu’il leur laissait la gloire du siège du Mordor, son effectifs étant devenu ridicule et son peuple trop éprouvé ayant besoin de son Roi.
Les Roi elfes comprirent et n’en tirèrent pas de reproche à Thranduil pour sa décision, d’autant que tous savaient dans le fond de leurs cœurs que la vanité d’Oropher avait permis d’épargner bien des vies des leurs en contraignant l’ennemi à enclencher trop tôt le piège de la colline.
La contribution des gens de VertBois dans la guerre contre Sauron était bel et bien achevée et c’est en sa capitale, alors qu’il pensait ses plaies et pleuraient encore leur gens et son père quelques années plus tard qu’ils apprirent la chute de Sauron.

Troisième Âge (les vieux)

Thranduil devint Roi avec le cœur amer empli des larmes qu’il ne versa pas suivant la volonté de son père. Sa première décision majeure fut en l’an 5 du troisième âge de déménager la capitale de son royaume pour s’établir plus au Nord-Est de la grande forêt. Qu’est-ce qui décida Thranduil d’abandonner ainsi la capitale de son père ? Sans doute le désastre de Dagorlad avait-il démographiquement et moralement trop éprouvé les Sindar de Vertbois, ils n’étaient plus raisonnable pour eux de vivre dans une cité devenue trop grande pour le nombre qui restaient d’eux. Peut-être leur nouveau Roi ne supportait-il plus de vivre dans un lieu qui lui rappelait le temps joyeux de son père, il avait besoin de s’éloigner du monde où il avait vécu si longtemps.
Ils partirent donc tous et s’installèrent dans les collines à l’ouest du Lac d’Esgaroth là où se joignent les deux rivières qui traversent le nord du Rhovanion.
Thranduil y fit creuser un grand palais sous les collines longeant la rivière. Des portes magiques infranchissables sans l’autorisation du Roi en garde l’entrée, mais il existe aussi d’autres entrée plus sécrète dont une porte d’eau par laquelle on évacue les tonneaux vides.
Une longue période de paix d’un millénaire commença pour Thranduil et les siens comme pour l’ensemble de la terre du milieu, une paix marquée seulement par des conflits sporadiques avec les Nains des Monts du fer.
Durant tout ce temps, Thranduil établit des relations amicales avec ses voisins Humains de Dale et d’Esgaroth et des bucherons Beornides, relation qui permirent de nombreux échanges commerciaux. Les arcs de factures elfiques s’échangeant contre du vin, si apprécié à la table du Roi, [Hj : dans Bilbo le Hobbit, les elfes de Thranduil sont des vrais pochtrons Razz] et des victuailles que ses gens ne pouvaient produire.

Tout allait pour le mieux dans le paisible royaume de Thranduil qui se remettait des blessures de la guerre, lorsque l’ombre réapparut. Un nécromancien dont on ignorait encore l’identité exacte s’installa au sud de Vert-Bois sur l’ancien site de la capitale d’Oropher que l’on rebaptisa Dol-Guldur. Le pouvoir de la colline du sorcier corrompit lentement vert-bois qui devint la forêt noire, peuplés de créatures sinistres surtout au sud.
Au bout d’une centaine d’années, s’alarmant des rapports de ses gens qui pouvaient de moins en moins circuler au sud de la forêt, Thranduil prit langue avec les gens de Lorien et évoqua le problème que posait la présence du Nécromancien. [Hj : on raconte même un petit incident lors d’une visite en Lorien qui aurait entrainé le bannissement d’un elfe excentrique qui parlait aux loups Mr.Red]
Le conseil des sages, composé des rois elfes et des Istari décidèrent d’avertir la puissance dominante de cette époque, le Gondor.
Leurs mises en garde reçurent peu d’écho chez les hommes du Gondor, alors trop occupés à faire fleurir leur gloire au sud et à l’est de la terre. Le conseil des sages en resta là, ce qui mécontenta vivement Thranduil qui considéra qu’on le négligeait lui et ses gens. Il se retira donc du conseil, fort courroucé de ce que l’inertie générale le condamnât à ne rien entreprendre, n’étant pas assez fort pour prendre les choses en mains lui-même. Il se contenta désormais, chaque fois que le conseil se réunissait, de n’envoyer qu’un messager porteur des mêmes mots laconiques : « L’ombre progresse dans la forêt ».
Ce n’est que 1000 ans après l’installation du Nécromancien, qu’enfin on se décida à faire quelque chose. Gandalf de sa propre initiative voulut se rendre à Dol Guldur pour enfin connaître l’identité de ce fameux Nécromancien qu’on soupçonnait d’être un Nazgul.
Pour cela il rendit visite à Thranduil pour lui demander la clé de la tour du sorcier que le roi elfique possédait puisque cette tour était bâtie sur l’ancienne capitale du royaume d’Oropher. Thranduil lui remit avec joie et compta désormais Gandalf comme l’un des amis de son peuple.
Par la suite Gandalf dut retourner par deux fois à Dol Guldur à 800 ans d’intervalle pour découvrir enfin que le Nécromancien n’était autre que Sauron.
Lorsque Thranduil l’apprit, il décida de réapparaitre au prochain conseil des sages devenu le conseil blanc pour plaider avec Gandalf la cause d’une intervention armée généralisée contre Sauron à Dol Guldur.
Mais Saroumane parvint à dissuader le conseil de lancer cette attaque, Thranduil conçut alors une grande haine pour l’istari et se retira une deuxième fois du conseil blanc, auquel il ne reparut plus jamais.
Beaucoup de choses sinistres se produirent durant cette époque : l’affaiblissement du Gondor, le retour des Nazgul et les attaques des dragons. Tout ceci ajouté au refus du conseil d’agir contre Sauron provoqua un repliement sur eux même des elfes de la Forêt Noire et de leur Roi Thranduil.


Dernière édition par le Mer 9 Jan 2008 - 3:25, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*~Thranduil~*



Nombre de messages : 12
Age : 38
Date d'inscription : 08/01/2008

Qui suis-je?
**Citation personnelle**:
**Aime/N'aime pas**:

MessageSujet: Re: Thranduil   Mar 8 Jan 2008 - 22:05

(Suite et fin du pavé elfique Razz )

Désormais, puisqu’on ne se souciait pas de leur sort, ils ne compteraient que sur eux même, n’ayant plus d’oreille que pour Gandalf qui avait toujours été leur allié.
Ils apprirent à s’accommoder de la corruption de la forêt noire, se montrant de plus en plus hostiles vis-à-vis des hommes, des nains et même des autres elfes, bornant leur relations au strict minimum. Ils laissaient même en paix les rejetons d’Ungoliant parce qu’ils éloignaient les curieux.
C’est aussi à cette époque, vers 2850 du troisième âge que naquit Legolas, fils de Thranduil de Mirkwood. Sa mère était une elfe du peuple de Thranduil née au début du 3ième âge qui fut tuée accidentellement peu de temps après lors d’une chasse dans l’ouest de la forêt.
Thranduil fit élever son fils par les matrones et s’occupa de lui enseigner les valeurs de son peuples pour que, si un jour il venait à périr, Legolas put reprendre les rênes du royaume avec autant de bonheur que lui l’avait fait en son temps.
Il tenta de lui inculquer le culte de l’indépendance des Sindar, la majesté de la forêt et le sens de la famille que lui avait transmis son père. Il fut toutefois un éducateur un peu plus rude que l’ombrageux bon vivant qu’était son père, il voulait que son fils correspondît à l’idéal que lui voulait être au yeux de son père. Il fut en partie déçu mais au quatrième âge…

Cent ans plus tard, en l’année 2941, Le conseil blanc planifia l’attaque de Dol Guldur mais Thranduil refusa d’y participer. Sauron ne s’y trouvait plus et était retourné au Mordor d’où il préparait sa grande guerre.
Certains sages du conseil blanc, dont Elrond et Saroumane (c’est un comble quand on sait ce que lui-même fera avec le palantir d’Orthanc) soupçonnèrent alors Thranduil d’avoir reçu des émissaires du seigneur du Mordor et de s’être entendu avec lui dans leur dos. Gandalf et Celeborn défendirent l’honneur de Thranduil et l’incident fut clos. Vrai ou pas, cela montre bien l’attitude ambigüe qu’entretiendra désormais Thranduil vis-à-vis des gens des peuples libres. Il se considérait comme délié de tout devoir les concernant et si l’Ennemi avait envoyé des émissaires, il est assez évident que le Roi de la Forêt noire les aurait écouté.
Mais en cette année 2941 l’essentiel des actions politiques de Thranduil consista à participer à la grande bataille des cinq armées. Après avoir fait prisonniers les nains de l’expédition qui se rendait au mont Erebor pour chasser Smaug le dragon alors qu’ils traversaient son territoire. Le Roi se sentit quelque peu humilié lorsqu’il apprit qu’ils avaient réussi à s’échapper grâce à Bilbon et son anneau magique. Cependant lorsque Gandalf survint et lui expliqua le but de l’expédition, que les nains avaient refusé de lui révéler, il se calma bien vite et se rendit avec son armée au mont Erebor.
Là il se joignit au capitaine Bard, un humain de Dale et réclama avec lui et Gandalf une part du trésor de Smaug qui venait d’être terrassé. Devant le refus des nains, ils s’apprêtèrent à se battre lorsque surgirent des Orques en grands nombres qui, ayant appris la mort de Smaug, voulaient eux aussi s’emparer du trésor. Ainsi les hommes, les elfes et les nains du Nord oublièrent leur querelle et combattirent ensemble les armées orques.
Après de rudes épreuves et la mort du roi nain Thorin, les armées fédérées triomphèrent et Thranduil recueillit une part du trésor en plus de l’amitié des nains de Dain désormais roi d’Erebor, des Hommes de Dale, de Beorn l'homme-ours bucheron et des aigles qui sauvèrent tout le monde grâce à leur intervention.
Thranduil devint aussi l’ami de Bilbon Sacquet qui refusa toutefois son hospitalité lors du voyage du retour, estimant avoir déjà largement profité des victuailles du Roi elfique lors de son séjour clandestin dans son palais. (Lisez Bilbo le Hobbit et vous comprendrez)

La guerre de l’Anneau

Quelques années plus tard, l’histoire de Thranduil rejoint celle de l’anneau unique. Alors que la paix semblait établie dans les terres du Rhovanion du nord depuis la grande bataille des cinq armées, il reçut plusieurs fois la visite sur ses terres de Gandalf et Aragorn le Rôdeur à la recherche de Gollum. C’est à cette époque qu’Aragorn se lia d’amitié avec Legolas. Thranduil respectait Aragorn parce qu’il était l’ami de Gandalf mais il ignorait tout de son ascendance royale.
Aussi lorsqu’en 3017, Aragorn vint chez lui pour lui confier la garde de Gollum qu’il avait capturé après que le Mordor l’eût relâché, il accepta sans condition, tout comme il avait accepté de l’aider à le chercher quelques temps auparavant.
L’année suivante le Mordor envoya une de ses légions pour attaquer le royaume de Thranduil qui se mit en état de défense. Son fils s’illustra par ses talents de combattant qui faisaient la fierté de son père et l’assaut fut repoussé mais dans la confusion Gollum parvint à s’échapper. Thranduil envoya les siens à sa poursuite, mais ils ne le rattrapèrent jamais.
Peu de temps après, il reçut un messager d’Elrond l’invitant à se présenter à un grand conseil des peuples libres qui devait décider du sort de l’Anneau. Toujours quelque peu en froid avec le Roi des Noldor, Thranduil était de nature rancunière, mais conscient que le sort de l’Unique était une affaire qui méritait qu’on s’y intéressât, il décida d’envoyer son fils Legolas représenter la cause des elfes de la forêt au conseil d’Elrond.
On pourrait penser que vu son caractère Thranduil avait le profil pour convoiter l’anneau, or il n’en était rien. Thranduil n’était pas un être avide de domination du monde, il se contentait de régner sur la forêt qu’il aimait et gardait jalousement. C’est pourquoi il approuva entièrement la décision de son fils de suivre la compagnie de l’anneau ainsi que le plan qui consistait à le détruire.

La suite des actions de Thranduil dans la guerre fut de combattre et purger Dol Guldur allié à Celeborn de Lorien et il intervint aussi, de manière moins directe, en harcelant depuis la forêt noire les armées d’Orientaux qui assiégeaient les nains et les hommes de Dale retranchés dans le Mont Erebor. Il les poursuivit jusqu’aux monts du fer lorsqu’elles se débandèrent après l’annonce de la chute de Sauron.

Lorsque la guerre prit fin avec le troisième âge, Thranduil put donc estimer avec justice faire partie du camp des vainqueurs. Il avait fait le maximum là où il se trouvait en fonction des forces dont il disposait et son fils, par son comportement loyal et brave aux côtés du Roi du Gondor, avait fait rejaillir la gloire sur le royaume de la forêt noire.

Quatrième âge

Les débuts du quatrième âge furent marqués par les accords avec la Lorien, le démantèlement complet de Dol Guldur et le partage de la forêt, le sud des Mont de Mirkwood devenant la Lorien orientale et Thranduil prenant possession de l’ensemble de la partie nord de la forêt.

Mais si politiquement Thranduil recueillait tout naturellement les fruits de la victoire sur l’Ennemi, en revanche ses affaires familiales se gâtèrent quelques peu. Il entra dans un violent conflit avec son fils lorsque ce dernier, revenant au pays natal pour la première fois depuis la guerre de l’anneau, se présenta devant lui avec une femme, Elestel, une humaine dont il comprit immédiatement qu’il était épris.
Il essaya par les moyens les plus bas de le détacher d’Elestel, jugeant, au contraire du sage Elrond, qu’un elfe ne doit pas s’amouracher d’une mortelle. Pour sa décharge on pourrait dire que Thranduil était né de parents elfes alors qu’Elrond était un semi elfe, l’histoire personnelle incite souvent l’esprit à la tolérance ou à l’intolérance.
La rupture avec son fils fut brutale et les conséquences fâcheuses puisqu’elles entrainèrent la mort d’Elestel et de l’elfe que son père voulait lui faire épouser (il fit exécuter cette dernière pour trahison, Thranduil sait aussi être très cruel).

La guerre de Galdarith mit en suspens les affaires de famille, Legolas participa une nouvelle fois glorieusement à la guerre tandis que son père défendait victorieusement la forêt noire des brûlots des troupes du traitre Galdarith.

Peu après Legolas disparut en mer, pour noyer son chagrin [HJ : Ah ah ah tagada tsouin tsouin]de la perte de l’amour de sa belle.

De son côté Thranduil bannit son fils et disait ne plus jamais vouloir entendre parler de lui. Officiellement du moins, il maintenait une ligne dure mais dans le secret de son être, les larmes du chagrin roulèrent à nouveau au fond de son cœur millénaire fossilisé par les épreuves d’une vie trop longue.

Aujourd’hui Thranduil demeure en Forêt noire, il continue à entretenir le voisinage des araignées qu’il juge bonnes gardiennes de son royaume, peu désireux qu’il est de la voir trop fréquentée.
La méfiance vis-à-vis du monde extérieur est toujours de mise et ses lois à l’égard des étrangers sont très dures. Seuls ses plus proches voisins que sont les elfes de Lorien, les Nains du Mont Solitaire et les hommes d’Esgaroth et de Dale avec lesquels il commerce toujours ont droit de s’aventurer sur ses terres sans risquer la prison ou la mort.

Description Physique : Thranduil a toute la beauté des Elfes, même si son visage est marqué par les longues années de 6600 ans de vie en terre du milieu. Les cheveux longs et blonds, les yeux bleus (quel cliché…), s’il n’a pas le charisme de son père beaucoup de majesté transpire tout de même de son être. Sa mine hautaine pourrait parfois irriter si sa prestance de dernier grand Roi Sindar de Terre du Milieu.
Toujours vêtu de noir, il porte parfois un petit sceptre en bois sculpté recouvert d’argent.
En audience on le voit souvent avec une couronne tressés de feuille qui change de couleur selon les saisons.

Psychologie : Thranduil est un être ambigu. Il est impossible de le ranger du côté du mal, il a fait preuve à maintes reprises qu’il était l’ennemi de l’Ennemi. [Hj : j’adore le doublon Mr.Red ] Cependant certains de ses actes sont un peu troublants. Il peut être parfois très cruel et très injuste selon son humeur et l’offense qu’on lui fait et il est à peu près certain que Thranduil a engagé à une époque des négociations avec Sauron mais on en ignore l’objet.
Les valeurs inculquées par son père, le nationalisme Sindar profondément ancré en lui l’aveugle en quelques occasions, on le voit très nettement dans ses relations houleuses avec son fils.
La survit du royaume transmis par son père, tâche à laquelle il s’est employé depuis 3000 ans, a fait de lui un être majestueux mais aux dispositions cruelles. Il n’hésite pas à recourir à toutes les formes de moyens, y compris les machinations, dès lors qu’il considère que c’est pour le bien du royaume.
Nous sommes loin ici du gentil roi elfique à la sagesse sans faille comme Elrond, mais on ne doit pas juger hâtivement Thranduil. Il ne manque pas toujours de sagesse, cela dépend juste des enjeux.
Il sait aussi se montrer juste en certaines occasions et n’est pas complètement fermé aux conseils s’ils viennent d’un être qu’il respecte.
En somme, on le répète, il est très ambigu voire contradictoire, mais sa noirceur s’exprime uniquement pour ce qu’il considère comme concernant la sauvegarde de son peuple. Il ne tuera jamais par plaisir mais sa main n’hésitera jamais si la nécessité se présente à ses yeux.
Il a hérité de son père le gout du bon vin dont il lui arrive d’abuser franchement, il a aussi hérité de l’hostilité naturelle des Sindar envers les Nains, à l’exception de ceux du Mont Solitaire.

Un autre de ses traits de caractère qui peut sembler un peu singulier, et qui le pousse parfois à l'injustice, est l'avidité.
Être un elfe n'implique pas fatalement le désintéressement (parfait de la tronche mais ça s'arrête là Mr. Green ) et Thranduil est un elfe qui aime l'or et les richesses, bien qu'il soit incapable de les produire lui même. Peut-être cela vient-il de ce vieux complexe des Sindar vis à vis des brillants forgerons Noldor dont les rois étaient immensément riches. Toujours est-il que Thranduil se fait force depuis des siècles d'accumuler l'or et les bijoux, comme s'il cherchait à égaler les grands rois du passé de la race rivale de la sienne. La salle de son palais où il garde ses richesses est de ce fait immense, tout comme le trésor qu'elle contient.

Gandalf et Aragorn sont ses amis, même s’ils ne viennent plus le visiter souvent (ça ne fait rien Thranduil n’aime guère les visites). Thranduil considère aussi Bilbon comme son ami malgré le tour que lui a joué le Hobbit naguère.
En revanche il méprise Radagast auquel il reproche d’avoir été longtemps le sous-fifre de Saroumane et il n’aime pas beaucoup Elrond qu’il rend responsable de la mort de son père.
La rancune est un de ses traits de caractère les plus marqués et presque devenue proverbiale dans son royaume.

Code : [Modo OK]

Comment avez-vous trouvé le forum : En cherchant des images pour mon propre forum, mais c’était il y a longtemps.


Dernière édition par le Mar 22 Jan 2008 - 16:41, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Thranduil   Mar 8 Jan 2008 - 22:21

C'est booooooooooooooooooooooo !

Mais tu sais, chez les elfes, faire l'amour = se marier. Me semble que c'est pour des histoires d'esprits qui se mêlent ou je sais pas trop quoi.

Oropher devait avoir un paquet de femmes du coup ! (et Maglor, du coup, se retrouve abstinent depuis 8000 ans vu que le remariage est très mal vu, le pauvre...)

Bienvenue ! Même si je crois que tu dois déjà jouer ici vu que tu connais tous ces détails :p
Revenir en haut Aller en bas
Vardë Moredhel



Nombre de messages : 1275
Age : 25
Race, Pays : Elfe Nandorin, banni de la Lorien
Metier : Vagabond mercenaire
Date d'inscription : 27/09/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: Dites, mon Prince, à propos de votre père... Galadriel, Lothlorien, vous situez plus ou moins? hé bien, il se trouve que...^^
**Aime/N'aime pas**: Regarder la Soleil se lever/Tomber comme un cheveu dans la soupe

MessageSujet: Re: Thranduil   Mar 8 Jan 2008 - 23:24

Ben, vi, c'est Gorny!
^^Merci d'avoir rendu justice à ce pauvre Vardy, mais tu t'es planté d'époque... Il a été banni juste après la Guerre de l'Anneau, donc, durant les négociations pour le partage de la forêt (si on veut respecter ton histoire hobbitsque!).
J'aime beaucoup ton point de vue: tu le rend à la fois ni affreux cruel, ni victime de ses propres frustrations. Comme quoi, faut pas trop vite juger les gens^^.
Bon, pour les infidélités d'Oropher, moi, j'en fais pas toute une affaire. Les Elfes ont beau être des parfaits de la tronches, il n'est nulle part dit qu'il n'y a pas entre eux des grands amateurs de parfaites de la tronche. Le contraire serait bien triste pour qui aime les histoires de famille compliquées.

Et pour continuer sur ma bonne lancée, doublement à ton service, sous la forme du fils de ton Intendant. Rien à faire, tu seras toujours cerné par les Vardys^^.

J'sais pas si faut te checker, mais je le fais quand même. Allé, hop, CHECK#1.

_________________

Interpète également Ellendaë Hildorwen, Elladan & Elrohir & Elrond et Aran des Sables
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://troupeymaje.skyblog.com
Legolas



Nombre de messages : 883
Age : 30
Race, Pays : Elfe sylvain de la forêt Noire
Metier : Archer
Date d'inscription : 11/04/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: "Je cherche la clef des évasions vers ces pays désirés et c'est peut-être la mort..."
**Aime/N'aime pas**: Les rousses ! / N'aime plus la mer...

MessageSujet: Re: Thranduil   Mer 9 Jan 2008 - 2:50

Allez oui on Check parce que c'est beau, c'est bien narré, c'est agréable, c'est complet, c'est enfin un Thranduil qui se respecte ! (Mais non j'en fais pas trop... Mr.Red)

Re-Welcome Home Papa ! (c'est bien la dernière fois j'espère que je dis ça *gla*)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://btvs.forum2jeux.com
Nessameldë



Nombre de messages : 1963
Age : 30
Race, Pays : Noldo, Lothlorien
Metier : Dame de Compagnie de Galadriel
Age du personnage : 6559 ans, très précisément!
Date d'inscription : 16/09/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: My light shall be the moon And my path- the ocean My guide, the morning star As I sail home to you...
**Aime/N'aime pas**: Son pays/Tout ce qui sent mauvais et qui a des pustules...

MessageSujet: Re: Thranduil   Jeu 10 Jan 2008 - 20:46

*chausse ses lunettes*
*prend son calepin*
Sigmund Freud a écrit...

*se prend le pavé de Gorny en pleine poire*
Waaaïïïe!!!

*puis un autre de Lau planquée dans les bosquets*
Maiis euh!

Bah moi je dis respect, respect! :bow

Enfin un Thranduil qui vaut quelque chose, on commençait vraiment à se demander si un huluberlu du genre aller se pointer et puis la silhouette royale s'est profilée dans la lumière au bout du tunnel accompagnée de chants grégoriens, très spectaculaire quoi! Razz

CHECK d'honneur ça veut dire! Razz

PS: Je supprime l'ancien compte Thranduil (sans trop de regret je dois reconnaître) tu pourras donc prendre le pseudo, quoique je dois dire que les fioritures autour du nom ont de la gueule... Cool

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Thranduil   Mar 15 Jan 2008 - 21:05

Superbe présentation... J'espère cependant qu'il apprendra a apprécier Radagast car un Radagast nouveau arrive, il va a présent affirmer son rang, juste assez pour prendre part aux affaires de la Terre du Milieu.
Revenir en haut Aller en bas
*~Thranduil~*



Nombre de messages : 12
Age : 38
Date d'inscription : 08/01/2008

Qui suis-je?
**Citation personnelle**:
**Aime/N'aime pas**:

MessageSujet: Re: Thranduil   Mer 16 Jan 2008 - 1:44

Citation :
PS: Je supprime l'ancien compte Thranduil (sans trop de regret je dois reconnaître) tu pourras donc prendre le pseudo, quoique je dois dire que les fioritures autour du nom ont de la gueule...

C'est vrai Nessie tu as raison, ça a de la gueule. J'avais pris modèle sur toi (je rends à César ce qui lui appartient Cool ) et finalement je vais les garder Razz

Merci, merci pour ces Checks (vous avez vu que j'ai la délicatesse de ne pas me Checker moi même Mr. Green )
Thranthran va vous en faire voir avec sa mauvaise humeur Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Thranduil   Mer 16 Jan 2008 - 2:06

Mais fichtre !
Né à Doriath, au premier âge de la terre du milieu ?
Un ancien de plus sur Tdm, qui risque certainement d'avoir connu ma vagabonde. Heu-reu-se !

Très belle fiche !
Et un avatar, qui bien qu'étonnant d'un premier abord, correspond tout à fait à l'image du grand Thranduil !

Au plaisir de te croiser un jour sous ces traits Wink
Revenir en haut Aller en bas
*~Thranduil~*



Nombre de messages : 12
Age : 38
Date d'inscription : 08/01/2008

Qui suis-je?
**Citation personnelle**:
**Aime/N'aime pas**:

MessageSujet: Re: Thranduil   Lun 21 Jan 2008 - 22:30

Relisant en ce moment "Bilbo le Hobbit", j'ai découvert un autre des traits de ce fameux ombrageux Thranduil : l'avidité Razz

Voici ce que j'ai rajouté dans la psychologie :

Un autre de ses traits de caractère qui peut sembler un peu singulier qui et le pousse parfois à l'injustice est l'avidité. Être un elfe n'implique pas fatalement le désintéressement [HJ: parfait de la tronche mais ça s'arrête là Mr. Green ] et Thranduil est un elfe qui aime l'or et les richesses, bien qu'il soit incapable de les produire lui même. Peut-être cela vient-il de ce vieux complexe des Sindar vis à vis des brillants forgerons Noldor dont les rois étaient immensément riches. Toujours est-il que Thranduil se fait force depuis des siècles d'accumuler l'or et les bijoux, comme s'il cherchait à égaler ces grands rois du passé de la race rivale de la sienne. La salle de son palais où il garde ses richesses est de ce fait immense, tout comme le trésor qu'elle contient.


Dernière édition par le Mar 22 Jan 2008 - 16:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nessameldë



Nombre de messages : 1963
Age : 30
Race, Pays : Noldo, Lothlorien
Metier : Dame de Compagnie de Galadriel
Age du personnage : 6559 ans, très précisément!
Date d'inscription : 16/09/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: My light shall be the moon And my path- the ocean My guide, the morning star As I sail home to you...
**Aime/N'aime pas**: Son pays/Tout ce qui sent mauvais et qui a des pustules...

MessageSujet: Re: Thranduil   Mar 22 Jan 2008 - 14:09

Un Picsou aux oreilles longues?! Razz Et le sou fétiche, il est où le sou fétiche?! Un petit bain matinal dans la salle aux merveilles?! lol!

Je connais mes classiques... Mr. Green

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Thranduil   Mar 22 Jan 2008 - 21:00

Interesant trait de caractère... j'aurai du venir le voir en l'appelant mon seignOR, il est l'OR, l'OR de se reveiller...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Thranduil   Aujourd'hui à 0:50

Revenir en haut Aller en bas
 
Thranduil
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Thranduil m'éneeeeeeeeeeerve !!!
» [Elfes] Blason de Thranduil et statut de messager
» Nandor du Royaume de Thranduil
» Lyndaria Thranduil
» Thranduil [ Résolu ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Terre du Milieu : Chroniques du Quatrième Âge :: PROLOGUE :: Registres :: Habitants validés-
Sauter vers: