AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lettres à Elrond

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elladan & Elrohir



Nombre de messages : 120
Age : 25
Race, Pays : Elfes Noldor; Fondcombe/Imladris
Metier : Princes d'Imladris
Date d'inscription : 03/01/2007

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: El'dan:Moi? Oh mais non, jamais! Mon frère peut-être? El'hir: Quoi? Mais qui aurait bien pu vous raconter un truc pareil! Vous devez me confondre avec mon jumeau...
**Aime/N'aime pas**: Avoir le droit à l'insouciance/ Être seuls.

MessageSujet: Lettres à Elrond   Jeu 24 Jan 2008 - 22:13

Au Seigneur Elrond Peredhil d'Imladris,
Le 23 Ivanneth


Ada-Meldë,

C'est avec plaisir que nous vous faisons part de notre arrivée imminente à Minas Tirith. Notre chevauchée fut donc finalement moins longue que prévue, malgré la pluie et le vent.
Nous nous portons tous les deux à merveille, et profitons de la beauté des paysages du trajet. Trajet qui, jusqu'à présent du moins, c'est déroulé sans la moindre anicroche. Au rythme que nous avons maintenant, nous devrions être en vue de la capitale du Gondor d'ici demain après-midi.

Comme vous vous en doutez certainement, nous nous faisons fête de revoir nos frère et soeur, et vous pouvvez être assuré que nous nous ferons un devoir de leur transmettre vos tendres salutations, à eux, ainsi qu'aux enfants. Nous avons aussi bon espoir de croiser la dame Elendaë pendant notre séjour.
Nous pensons rester deux ou trois semaines sur place, afin de prendre du temps avec notre famille et d'essayer de nous rendre utiles.
Mais, ne vous faites pas de souci: au pire des cas, nous serons de retour au début de Girithron.

Nous espérons de tout coeur que vous vous portez bien, vous tout comme tous nos amis, et qu'il n'y a pas le moindre problème à Imladris-la-Belle.
Et, nous vous en prions, ayez la gentillesse de transmettre nos salutations à Erestor et Glorfindel, ainsi que tous nos voeux de bonheur pour l'anniversaire de la jeune Raina.

Avec tout notre amour,

Vos fils,
Elladan et Elrohir.


____________________________________________________________

Ivanneth=septembre
Ada-Meldë=Très cher papa
Girithron=décembre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://livre-des-etoiles.forumactif.com
Elladan & Elrohir



Nombre de messages : 120
Age : 25
Race, Pays : Elfes Noldor; Fondcombe/Imladris
Metier : Princes d'Imladris
Date d'inscription : 03/01/2007

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: El'dan:Moi? Oh mais non, jamais! Mon frère peut-être? El'hir: Quoi? Mais qui aurait bien pu vous raconter un truc pareil! Vous devez me confondre avec mon jumeau...
**Aime/N'aime pas**: Avoir le droit à l'insouciance/ Être seuls.

MessageSujet: Re: Lettres à Elrond   Jeu 24 Jan 2008 - 22:37

Au Seigneur Elrond Peredhil d'Imladris,
Le 25 Ivanneth


Ada-Meldë,

Nous sommes arrivés hier en début de soirée à la Citadelle, sans plus de problèmes que pour le début de notre voyage. Undómiel nous a reçus sans tarder, et les retrouvailles furent bien joyeuses.

Estél a pris de l'âge, il nous semble, et cela nous chagrine. Il a beaucoup à faire, et il est certain que toutes les préoccupations qui sont siennes nuisent à sa santé. Il nous a paru plus fatigué qu'à l'ordinaire, mais fut néanmoins très heureux de nous revoir.
Arwen se porte très bien, et est plus jolie et bien-portante que jamais. Les nouvelles que nous portions sur votre bonne santé lui ont fait plaisir, car elle n'avait plus eu beaucoup d'échos à votre sujet depuis quelques temps.
Eldarion a beaucoup grandi, et entre autant de corps que d'esprit dans l'âge d'être vu comme un homme. Il s'est assagi, et parle d'un ton calme et doux. Le revoir après tout ce temps nous a surpris, et sa métamorphose est admirable. Il semble avoir parfaitement arrangé ses problèmes relationnels avec son père, et nous a paru plus responsable et noble que jamais.
Tindomiel était pareille à nos souvenirs, quoiqu'elle commence à devenir femme. Sa beauté se loue partout dans les couloirs, et ce n'est pas vain!

Hier soir fut pourtant une curieuse soirée. Nous avons été invités à la table du Roi et de la Reine, où nous avons retrouvé entre autres Maître Bilbon Sacquet. Tout a commencé dans la joie et la bonne humeur, Elladan s'efforçant de faire rire notre soeur et Elrohir s'entretenant avec Estél sur la politique.
Au moment du dessert, un Hobbit présent non loin du Roi -son conseiller Falator Brandebouc-, qui était soit aviné, soit victime d'un quelconque mauvais sort, s'est levé et a demandé la main de Tindomiel. Vous imaginerez aisément la pagaille qui s'en est suivi... Mais, heureusement, l'incident fut vite clos.

Ce matin, nous avons eu une discussion avec notre neveu, puis avons rejoint Arwen. Tous deux semblaient encore à cran suite aux événements de la veille, et nous avons fait de notre mieux pour essayer de démèler ce qui s'est passé.
Estél était en audience, et nous ne l'avons pas encore vu de la journée.
Soyez assurés que nous vous tiendrons au courrant de la suite de cette affaire.

Vous recevez avec la présence toute la tendresse de vos enfants et petits-enfants, ainsi que d'Armeleth qui nous a avidement demandé de vos nouvelles.
Maître Sacquet vous salue aussi. Il se porte comme un charme et compose toujours encore de jolies chansons.

En espérant que vous allez bien, nous attendons de vos nouvelles si vous avez le temps de nous écrire.

Avec tout notre amour,

Vos fils,
Elladan et Elrohir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://livre-des-etoiles.forumactif.com
Elladan & Elrohir



Nombre de messages : 120
Age : 25
Race, Pays : Elfes Noldor; Fondcombe/Imladris
Metier : Princes d'Imladris
Date d'inscription : 03/01/2007

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: El'dan:Moi? Oh mais non, jamais! Mon frère peut-être? El'hir: Quoi? Mais qui aurait bien pu vous raconter un truc pareil! Vous devez me confondre avec mon jumeau...
**Aime/N'aime pas**: Avoir le droit à l'insouciance/ Être seuls.

MessageSujet: Re: Lettres à Elrond   Dim 17 Fév 2008 - 18:44

Au Seigneur Elrond Peredhil d'Imladris
Le 26 Ivanneth


Ada-Meldë,

Si nous nous empressons de vous écrire en ce jour, et, nous le craignons, même avant que notre précédente missive n'ait quitté la Citadelle blanche, c'est pour vous annoncer de bien étranges nouvelles.

Tout d'abord, la première, qui, nous le pensons, devra vous réjouir. Maglor Fëanoriond, dont vous vous inquiétiez depuis sa dernière missive, est toujours bien vivant. Quoique fort peu agréable à voir, il faut l'avouer.
Nous l'avons rencontrés -Eru en soit témoin- à Minas Tirith même, mais ne savons pas très bien ce qu'il y faisait. Il a paru horriblement embarrassé de nous voir, et ne s'est pas montré très causant.
Un étrange personnage... Et qui, vous vous en doutez sûrement, a poussé notre curiosité. Mais nous sommes certains que nous pourrons avoir avec vous une plus ample discussion sur ce sujet à notre retour.

Ensuite, nous avons eu l'occasion de parler plus amplement à Estel aujourd'hui, et avons ainsi pu le mettre au courrant de vos intentions prochaines. Il en a parru terriblement chagriné et sa tristesse nous a fort fait craindre l'instant où nous devront en parler à Úndomiel.
C'est une bien lourde tâche que vous nous avez léguées, et sachez que notre frère espère de tout coeur votre visite avant votre départ -quoique nous soyons certains que vous n'y manquerez pas.

Car l'autre nouvelle que nous vous envoyons en est une qui mérite bien que tous vos enfants vous conjurent de ne pas vous hâter encore.
En effet, le Harad semble se réveiller après sa longue léthargie, pour notre plus grand regret, et n'est manifestement pas près à oublier l'affront de la guerre. L'affaire nous a semblé considérable, à notre esprit, mais surtout à notre coeur et nous nous inquiétons beaucoup.
Certes, nous savons qu'il s'agit ici d'une histoire d'Hommes, et qu'y interférer ne serait une fois de plus que la vaine ambition des Elfes de ne pas lâcher un continent qu'il leur faut aujourd'hui quitter. Que ce serait offensant pour les Nouveaux Venus de ne pas prendre leur destin au sérieux et de ne pas accomplir le nôtre.

Mais, Ada, nous vous en supplions: pour votre fille, qui est des leurs, pour votre pupille, qui aura encore besoin de votre aide, et pour vos fils, dont les coeurs en balance ne sont pas de bon conseil, sachez encore être là quand il le faut.

En mettant toute notre confiance en votre sage coeur et votre esprit de dissernement...

Avec tout notre amour,

Vos fils,
Elladan et Elrohir.


[J'anticipe un poil avec cette lettre, mais bon, comme vous aurez remarqué que les jumeaux racontent surtout ce qui les arrange dans leurs missives -à grands renforts de passages doucement euphémistiques et d'autre très exagérés^^-, on ne m'en tiendra, je l'espère, pas rigueur.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://livre-des-etoiles.forumactif.com
Elladan & Elrohir



Nombre de messages : 120
Age : 25
Race, Pays : Elfes Noldor; Fondcombe/Imladris
Metier : Princes d'Imladris
Date d'inscription : 03/01/2007

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: El'dan:Moi? Oh mais non, jamais! Mon frère peut-être? El'hir: Quoi? Mais qui aurait bien pu vous raconter un truc pareil! Vous devez me confondre avec mon jumeau...
**Aime/N'aime pas**: Avoir le droit à l'insouciance/ Être seuls.

MessageSujet: Re: Lettres à Elrond   Lun 14 Avr 2008 - 23:01

Aux Princes d'Imladris, Minas Tirith, Gondor
Le 1 Narbeleth



Rédin-Meldë,

J'ai été bien heureux d'avoir aussi prestement de vos nouvelles, et vous suis reconnaissants d'avoir songé à remettre mes cordiales salutations à la famille du Gondor.
Les bonnes nouvelles au sujet de leur santé dont vos missives étaient porteuses m'ont réchauffé le coeur, parmi les soucis que vous soulevez.

La situation me parrait bien étrange, et par bien des points. Aussi, je m'enpresse de vous en faire part. En espérant que vous aurez la présence d'esprit de transmettre ce qu'il faut au Roi.
Car le Gondor ne parrait pas la seule contrée troublée. La Dame Galadriel m'a fait parvenir une missive qui est arrivée dans la journée, confirmant les sombres présages dont je vous avait déjà parlé avant votre départ.

Mon inquiétude est grande, et mon souci à votre sujet n'en croit que plus.
Aussi, je vous enjoins à rentrer au plus tôt, et vous espère pouvoir vous attendre avant la fin du mois.

Mon autre souci va à Maglor Fëanoriond, dont la nouvelle du retour me semble d'une bien étrange augure. Et je voudrais vous demander de me faire la faveur de tenter par tous les moyens en votre possession de le convaincre de vous rejoindre dans votre retour vers Imladris.
La nouvelle de son retour rique de s'effeuiller à la vitesse du vent, le mettant en danger. Et bien que je n'ai aucun doute en ses capacités, mon amitié et ma gratitude pour lui me rendrait bien fat de ne pas lui offrir le logis.
Je vous fais confiance, Eldánonni.

Avec tout mon amour,

Elrond Peredhel.


___________________________________________________


Tel père, tels fils, hein...
Rédin-Meldë: Fils bien-aimés
Narbeleth: octobre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://livre-des-etoiles.forumactif.com
Elladan & Elrohir



Nombre de messages : 120
Age : 25
Race, Pays : Elfes Noldor; Fondcombe/Imladris
Metier : Princes d'Imladris
Date d'inscription : 03/01/2007

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: El'dan:Moi? Oh mais non, jamais! Mon frère peut-être? El'hir: Quoi? Mais qui aurait bien pu vous raconter un truc pareil! Vous devez me confondre avec mon jumeau...
**Aime/N'aime pas**: Avoir le droit à l'insouciance/ Être seuls.

MessageSujet: Re: Lettres à Elrond   Lun 16 Fév 2009 - 22:49

Au Seigneur Elrond Peredhel d'Imladris
Le 9 Narbeleth



Ada-Meldë,

Nous avons bien reçu votre missive, qui nous est parvenue dans la matinée.

Nous avons pu avoir audience avec le Roi il y a de cela deux jours, et il semble que les présages de la dame Galadriel de Lothlorien soient déjà parvenues à ses oreilles par une messagère venue en rendre compte.
L'inquiétude d'Estel est celle d'un homme qui sait mesuré le danger, nous avons pu nous en rendre compte. Il semble savoir où il va et comment mener sa politique de la meilleure façon qu'il soit, et, pour notre part, nous avons entière confiance en ses capacités et son bon jugement.

Pour ce qui est de Maglor Fëanoriond, nous sommes au grand regret de vous annoncer qu'il semble avoir totalement disparu de la circulation. Après de nombreuses recherches, il nous est apparu qu'il aurait quitté la Cité de Minas Tirith pour se rendre vers le sud, mais nous n'en savons pas plus. Que les Valars le gardent...

Nous nous proposions de vous revenir rapidement, mais n'avons point envisagé de nous mettre en route avant le fin Narbeleth. Nous devrions arriver en vue de votre demeure d'ici le temps des premières neiges au plus tard.

Avec notre missive, nous vous remettons l'amitié et l'amour dont nous ont chargé tous les nôtres, Aragorn, Arwen, les enfants.

Ainsi que le nôtre,

Vos fils,
Elladan et Elrohir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://livre-des-etoiles.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lettres à Elrond   Aujourd'hui à 8:44

Revenir en haut Aller en bas
 
Lettres à Elrond
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» henri II à Diane de poitiers( lettres inédites)
» Elrond le vieux kofkof
» tuto elrond
» Des chiffes et des lettres : ((((69x11):3)-167)x7)+299 = ?
» Des chiffres et des lettres : Salope

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Terre du Milieu : Chroniques du Quatrième Âge :: ERIADOR :: Fondcombe-
Sauter vers: