AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les Eldar parlent aux Eldar...!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nessameldë

avatar

Nombre de messages : 1963
Age : 31
Race, Pays : Noldo, Lothlorien
Metier : Dame de Compagnie de Galadriel
Age du personnage : 6559 ans, très précisément!
Date d'inscription : 16/09/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: My light shall be the moon And my path- the ocean My guide, the morning star As I sail home to you...
**Aime/N'aime pas**: Son pays/Tout ce qui sent mauvais et qui a des pustules...

MessageSujet: Les Eldar parlent aux Eldar...!   Mar 29 Jan 2008 - 18:56

[EXPLDR! Je sais même pas le pourquoi d'un tel titre! Allez savoir mais j'ai eu la voix de ce bon vieux général De Gaulle dans ma tête! Razz]

Un nouveau crépuscule. La forêt se parait des couleurs fauves de ce début d'automne. L'ombre de Nessameldë sur sa monture était longue et caressait la poussière du sol. Les sabots claquaient lentement sur le chemin et les rossignols heureux dans les branches basses, laissaient éclater leur chant pour accompagner les rayons orangés du soleil mourant.
Cela faisait bien longtemps que la dame avait arrêté la course de son cheval, depuis leur entrée dans la forêt qui marquait le commencement du domaine d'Elrond. Depuis dix jours et onze nuits qu'elle était partie, elle était bien certaine de pouvoir s'octroyer le luxe d'approcher Imladris en paix. Quelle que soit la menace qui s'élève au Sud, elle souffrirait bien d'attendre quelques poignées de minutes supplémentaires que l'Elfe calme son coeur battant de la chevauchée et savoure un instant, même fugace, de contemplation elfique...

Les gardiens de la faille enchantée vinrent à la rencontre de Nessameldë qui, sans qu'ils n'eurent besoin de demander, les informa _brièvement sans détails aucun qui n'étaient réservés qu'au maître des lieux_ de la raison de sa visite. L'Elfe n'avait pas fait annoncer sa venue, sa maîtresse avait bien insisté sur la rapidité avec laquelle sa dame de compagnie devait se rendre en Eriador, il n'y avait pas de temps à consacrer à l'échange de missives!
Escortée par un garde, Nessameldë continua la route vers la vallée dont l'approche commençait à se faire sentir. Le tonnerre des cascades d'argent roulait déjà dans ses oreilles.

Enfin, la maison d'Elrond apparut au bout du chemin, joyau caché aux yeux des indésirables comme une femme à la beauté enivrante et l'Elfe de Lorien, au coeur fatigué, se sentit pourtant comme en son pays et se laissa porter par son étalon jusque dans les jardins toujours fleuris de Fondcombe oubliant pour la première fois depuis son départ, le message dont elle était porteuse.

_________________


Dernière édition par Nessameldë le Mer 5 Mar 2008 - 18:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vardë Moredhel

avatar

Nombre de messages : 1275
Age : 25
Race, Pays : Elfe Nandorin, banni de la Lorien
Metier : Vagabond mercenaire
Date d'inscription : 27/09/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: Dites, mon Prince, à propos de votre père... Galadriel, Lothlorien, vous situez plus ou moins? hé bien, il se trouve que...^^
**Aime/N'aime pas**: Regarder la Soleil se lever/Tomber comme un cheveu dans la soupe

MessageSujet: Re: Les Eldar parlent aux Eldar...!   Lun 4 Fév 2008 - 21:13

Et pourtant, même le hâvre de paix avait changé. Imperceptiblement, ou presque, mais changé.
Le temps de la magnificence des Elfes était passé autrement ici qu'ailleurs, gardant une certaine grandeur dans le souvenir de l'ascendance humaine d'Elrond. Mais les gardes ne chantaient plus comme autrefois, et une certaine mélancolie avait englouti Imladris encore plus profond dans la Combe Fendue.
Etant sur le chemin des Hâvres, on y trouvait de nombreux Elfes en route vers les Terres Immortelles, s'attardant, par lassitude ou par amour, sur ce continent qui n'était déjà plus le leur. Et ils n'étaient pas peu à repousser ainsi le temps du départ, se refusant à quitter les pays qu'ils avaient habité si longtemps, ou ayant perdu sur leur voyage immortel un peu de curiosité, et ne désirant plus que la tranquillité et le temps de faire ce qui devait s'accomplir.

Elrond n'était pas de reste dans cette ambiance. D'humeur morose, on le voyait moins souvent déambuler dans ses jardins. Comme les autres, il craignait un peu le moment où il irait voguer vers Aman. Il craignait d'être seul... En effet, qui des siens le suivrait? Arwen avait choisi le destin des Hommes, et ses fils semblaient répugner l'idée de l'abandonner. Mais lui irait: Celebrian l'attendait depuis trop longtemps.
Assis dans sa salle de travail, les yeux dans le vague, le Peredhil entendit à peine qu'on grattait à sa porte.


"Mmmh... Entrez."

Par politesse et habitude, il se leva pour accueillir son visiteur, néanmoins curieux d'entendre son message. Qu'est-ce qui pouvait bien s'être passé? Des nouvelles de ses enfants? De ses petits-enfants? D'un ami?
Ce fut presque ça.


"Monseigneur, une messagère de la Lothlorien vient d'arriver. Elle est dans les jardins. Faut-il la faire venir?"

D'un vague geste de la main, le Semi-Elfe repoussa cette idée. Il sourit et déposa délicatement sa plume sur son bureau.

"Non, Lindir, si c'est de Lothlorien qu'elle vient, elle a dû chevaucher longuement. Il est innutil d'encore l'astreindre à un interrogatoire diplomatique dans une pièce aussi sombre que celle-ci.
Je te suis, mène-moi."


Son ton doux, son timbre grave et son assurance tranquille firent sourire avec un certaine admiration le serviteur. Il s'effaça pour laisser passer le maître des lieux, et le suivit promptement.

Au détour d'un couloir, les jardins apparurent. D'or et de sang à cette époque tardive de l'année, leurs effluves ennivraient tout Imladris, répandant une douce senteur d'herbe coupée et de lavande fraiche.


"La voici! C'est Endil qui l'a escortée jusqu'ici, voyez, il est juste à côté."

Elrond acquiesça. Invitant Lindir à continuer de l'accompagner, il s'approcha de Nessameldë.
Un visage qu'il connaissait, assurément, mais sur lequel il n'arrivait momentanément pas à poser de nom. Un peu honteux, mais toujours digne, il la salua d'un signe de tête amical.


"Le suilon, Hiril."

[HJ: Ah! Je rêvais de le placer, Lindir! Authentique Elfe d'Imladris, dans Bilbo le Hobbit^^. J'aimais bien son nom.]

_________________

Interpète également Ellendaë Hildorwen, Elladan & Elrohir & Elrond et Aran des Sables
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://troupeymaje.skyblog.com
Nessameldë

avatar

Nombre de messages : 1963
Age : 31
Race, Pays : Noldo, Lothlorien
Metier : Dame de Compagnie de Galadriel
Age du personnage : 6559 ans, très précisément!
Date d'inscription : 16/09/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: My light shall be the moon And my path- the ocean My guide, the morning star As I sail home to you...
**Aime/N'aime pas**: Son pays/Tout ce qui sent mauvais et qui a des pustules...

MessageSujet: Re: Les Eldar parlent aux Eldar...!   Lun 11 Fév 2008 - 1:24

Une fois pied posé à terre, Anarfin avait été mené d'un côté et Nessameldë d'un autre. Ils avaient chevauché depuis bien trop longtemps pour ne pas se sentir chacun bien soulagé de quitter un peu l'autre... L'Elfe se trouvait bien aise également de se trouver de nouveau parmi ses congénères après de longues journées où elle n'avait croisé qu'oiseaux et herbes hautes avec pour but un horizon qui paraissait ne jamais cesser de s'éloigner. Aussi, lorsque l'aimable Endir qui l'avait accompagnée depuis les portes de la vallée lui proposa de prendre place sur un banc d'albâtre en attendant des nouvelles du seigneur des lieux, elle déclina bien vite l'invitation, elle se jurait de ne plus s'asseoir que pour reprendre la route de nouveau.
Nessameldë ne rechignait pourtant jamais à faire de si longs voyage auparavant. Allez comprendre, finalement peut-être bien que oui, comme les autres, les Elfes finissaient par vieillir à leur manière.

La dame apprécia tout autant les efforts de son escorte pour lui rendre l'attente dans les jardins un peu plus agréable, bien que tous ses sens se trouvaient comblés par tant de magnificence. Comprenez ce qu'un Elfe entourée de bois, même d'or et d'argent, peut ressentir au milieu d'un verger et de bosquets soignés, prolixes en fruits et en fleurs. (C'est Disneyland ma parole! Razz)

Enfin, on s'approchait. Les joues un peu plus roses, le teint moins las, Nessameldë fit face à Elrond Peredhel qui venait à elle. L'honneur était grand, il était rare qu'un seigneur vienne à elle et non l'inverse. La dame saisit toute l'ampleur de l'attention portée et n'en présenta ses hommages que plus respectueusement:


-Marà ùndomë, heru. Revoir Imladris est un enchantement pour mes yeux et mon coeur.

Levant les yeux, elle put voir, à l'ouest, le soleil s'engouffrer inexorablement dans la faille de roche.

-L'heure est tardive, j'aurais aimé pouvoir faire précéder une annonce à ma venue mais la requête de Dame Galadriel était bien trop pressante pour, hélas, en prendre le temps. Soyez, quoiqu'il en soit, assuré de ses meilleurs sentiments, Seigneur Elrond.

Soit, la requête de sa maîtresse ne souffrait aucun délais. Mais puisse-t-il souffrir tout de même le temps des politesses d'usage de ce moment pour excuser celles qui n'avaient pu être faites avant! A peine introduite au seigneur Elrond, Nessameldë se serait bien sentie indigne de lui présenter la raison de sa venue de façon si abrupte. Usant peu de paroles, et encore moins sans y être invitée, la Noldo tairait toute nouvelle alarmiste tant qu'elle n'aurait pas été priée de les dire. Elle risquait déjà bien assez de se laisser emportée de nouveau aux idées noires...

[Et une pipilule rose pour Ness avant de se coucher... Razz]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elladan & Elrohir

avatar

Nombre de messages : 120
Age : 25
Race, Pays : Elfes Noldor; Fondcombe/Imladris
Metier : Princes d'Imladris
Date d'inscription : 03/01/2007

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: El'dan:Moi? Oh mais non, jamais! Mon frère peut-être? El'hir: Quoi? Mais qui aurait bien pu vous raconter un truc pareil! Vous devez me confondre avec mon jumeau...
**Aime/N'aime pas**: Avoir le droit à l'insouciance/ Être seuls.

MessageSujet: Re: Les Eldar parlent aux Eldar...!   Dim 17 Fév 2008 - 17:48

Satisfait de la salutation de la Galadhrim, Elrond inclina doucement la tête. Lindir, toujours silencieux, ne put pourtant s'empêcher de penser que le maître de la maison se montrait très taciturne ce soir.

Citation :
-L'heure est tardive, j'aurais aimé pouvoir faire précéder une annonce à ma venue mais la requête de Dame Galadriel était bien trop pressante pour, hélas, en prendre le temps. Soyez, quoiqu'il en soit, assuré de ses meilleurs sentiments, Seigneur Elrond.

Dardant ses yeux sur le visage de Nessameldë, le Peredhel fronça les sourcils. Des nouvelles pressantes? Ai! On pouvait s'attendre à quelque chose d'inquiétant.

"L'heure est tardive en effet, mais il ne serait pas raison de vous en tenir rigueur. Annoncée ou non, et quel que soit l'heure, vous êtes toujours la bienvenue en cette demeure, tout comme toute personne du noble peuple de la Lothlorien."

D'un geste ample et qui se voulait chaleureux, le maître de maison invita Nessameldë à le suivre à l'intérieur. Endil et Lindir, spontanément, sautèrent à leurs côtés. On ne leur avait pas encore donné leur congé, et le plus jeune comptait bien sur cette bévue -ou pas- pour glaner quelques nouvelles...
En marchant tout à son aise, Elrond mena son invitée le long des jardins, vers une grande pièce, en partie ouverte sur le dehors, qui embaumait déjà la fraicheur nocturne. Quelques Elfes s'y affairaient, pour la plupart des femmes, se dirgeant de ci de là vers de grands escaliers de pierres. Impérieusement, il frappa des mains, et une jeune fille s'approcha en souriant.


"Veuillez veiller à préparer un appartement pour cette dame, et faites mettre son couvert à ma table ce soir, Lenya."

Faisant voltiger ses boucles moirées en acquiesçant d'un air enthousiaste, la demoiselle s'en alla d'un pas vif.

"Nul nouvelle, n'est, je crois, trop pressante pour ne pas permettre à son porteur un peu de repos avant de la délivrer. Si cela vous sied ainsi, mangeons d'abord, et parlons de problèmes ensuite."

Un petit sourire -était-ce possible- espiègle rajeunit instantanément Elrond de quelques siècles. Ou alors le vieillissait, si on voyait aussi le cynisme et la fatalité qui s'y cachait.

"Car à votre visage et votre célérité je peux déjà deviner un message inquiétant. Et si vous préférez vous en délivrer dès maintenant, je vous écouterai."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://livre-des-etoiles.forumactif.com
Nessameldë

avatar

Nombre de messages : 1963
Age : 31
Race, Pays : Noldo, Lothlorien
Metier : Dame de Compagnie de Galadriel
Age du personnage : 6559 ans, très précisément!
Date d'inscription : 16/09/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: My light shall be the moon And my path- the ocean My guide, the morning star As I sail home to you...
**Aime/N'aime pas**: Son pays/Tout ce qui sent mauvais et qui a des pustules...

MessageSujet: Re: Les Eldar parlent aux Eldar...!   Jeu 28 Fév 2008 - 18:14

[Encore toutes mes excuses pour ce petit retard! Wink]

Suivant l’invitation du Seigneur d’Imladris, Nessameldë marcha à son côté jusqu’à sa demeure tout en longeant les jardins qui profitaient de la douceur de cette soirée pour diffuser leurs senteurs avec de devoir s’endormir pour toute la nuit à venir. L’accueil de la Maison d’Elrond était toujours d’une chaleur et d’une douceur réconfortante pour le voyageur que la fatigue et le déracinement accable, l’Elfe remercia chaleureusement le Seigneur qui lui donnait le gîte et le couvert _à sa table même, c’était bien peu dire de l’honneur qui lui était fait !
Ce lieu inspirait la paix entre tout autre, Nessameldë se prit à trouver que la mélancolie, la langueur que la Lothlorien ressentait depuis ses dernières années ne semblait pas se lire ici, bien à tort certainement. Le temps prenait prise sur Fondcombe autant que n’importe où, seulement on y savait bien mieux préserver les apparences, en ce début du Quatrième Age, la dame ne voyait guère plus de différences avec les premières années du Troisième… Moins de monde peut-être, moins d’éclat et de rires peut-être, mais aux yeux d’un mortel rien de perceptible…
Nessameldë appréhendait l’instant où il lui faudrait délivrer son message. Les nouvelles alarmantes jettent bien trop d’ombre sur les cœurs pour autoriser son messager à les dispenser sans états d’âme.

"Nul nouvelle, n'est, je crois, trop pressante pour ne pas permettre à son porteur un peu de repos avant de la délivrer. Si cela vous sied ainsi, mangeons d'abord, et parlons de problèmes ensuite.
Car à votre visage et votre célérité je peux déjà deviner un message inquiétant. Et si vous préférez vous en délivrer dès maintenant, je vous écouterai."


Elrond n’avait point oublié l’objet de sa visite en ces quelques instants de quiétude extrême. Il savait tout comme la Dame de Lumière lire jusque dans les cœurs les plus noirs, Nessameldë ne jugeait pas utile de se fermer : son esprit était tourmenté, il le savait et lui offrait de se libérer.
L’Elfe secoua légèrement la tête et répondit en souriant dans le vague :


-La paix de cette soirée est trop douce pour y laisser pénétrer des nuages. Laissez moi ne point souhaiter en voir la Soleil, si flamboyante, s’en trouver voilée par ma faute. Nous parlerons ce soir, à la nuit tombée, si vous le voulez bien.

Tandis qu’ils continuaient de marcher, Endil et Lindir à leurs côtés, la dame, comme pour se pardonner par avance des annonces qu’elle aurait à faire, entama une discussion courtoise avec le maître des lieux. Autant par soucis de se déculpabiliser que par réel intérêt, l’Elfe voulait entendre d’agréables nouvelles :

-Je peux voir avec ravissement que votre Maison se porte toujours à merveille, Mon Seigneur. Qu’en est-il des vôtres, vos fils et votre fille ? Je ne puis imaginer qu’ils ne puissent se languir d’un paysage et d’un art de vivre si enchanteur.

Elles savaient que les deux garçons d’Elrond battaient la campagne sans cesse, aussi insaisissables que le vent. Pour les avoir connus de longues années en résidence auprès de leur grand-mère en Lorien, Nessameldë n’arrivait guère à se les imaginer autrement qu’enfants, d’autant qu’ils étaient presque de l’âge de son propre fils (à un ou deux siècles près, kiffe kiffe quoi !Razz) En ce qui concernait Etoile du Soir, bien que Nessameldë ne s’était jamais permis et ne se permettrait jamais de dire quoi que ce soit à ce sujet, elle n’avait jamais compris ce qui l’avait poussé à choisir une vie d’humaine. Elle la respectait ainsi qu’Elessar et leur mariage, mais elle ne comprenait pas, voilà tout.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elladan & Elrohir

avatar

Nombre de messages : 120
Age : 25
Race, Pays : Elfes Noldor; Fondcombe/Imladris
Metier : Princes d'Imladris
Date d'inscription : 03/01/2007

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: El'dan:Moi? Oh mais non, jamais! Mon frère peut-être? El'hir: Quoi? Mais qui aurait bien pu vous raconter un truc pareil! Vous devez me confondre avec mon jumeau...
**Aime/N'aime pas**: Avoir le droit à l'insouciance/ Être seuls.

MessageSujet: Re: Les Eldar parlent aux Eldar...!   Sam 1 Mar 2008 - 15:44

Elrond accepta d'un léger signe de la tête la proposition de la Galadhrim de laisser la Soleil briller en paix, et continua de longer les jardins.

De très mauvaises nouvelles, donc... Voilà qui était surprenant, et inquiétant. Surtout venant de Galadriel.
Si le Semi-Elfe avait la chance de bien s'entendre avec la belle-maman, il savait très bien que celle-ci le considérait toujours encore comme le jeune héraut de Gil-Galad qui faisait maladroitement sa cour à Celebrian, et que si elle venait l'embêter jusqu'au fond de sa vallée avec quelconque souci, c'était que c'était au moins aussi important que l'annonce d'un tsunami à Tol Eressëa.
Il pouvait s'attendre au pire.


Citation :
-Je peux voir avec ravissement que votre Maison se porte toujours à merveille, Mon Seigneur. Qu’en est-il des vôtres, vos fils et votre fille ? Je ne puis imaginer qu’ils ne puissent se languir d’un paysage et d’un art de vivre si enchanteur.

Un poids énorme se leva des épaules d'Elrond en un soupir. Ouf! On ne venait donc pas lui annoncer de problèmes ayant attrait à ses enfants.
Se tournant vers Nessameldë, il sourit légèrement.


"Oh, si languir ils ont, aucun des trois n'en fait rien voir! Eldánonni est parti il y a un mois voir leur soeur à Minas Tirith. Les nouvelles en sont bonnes."

Préférant éluder le détail des pérégrinations de ses coups de vent de fils, le seigneur détourna le sujet d'un air badin.

"Et qu'en est-il du seigneur et de la dame de Lothlorien? Je n'en savais plus rien depuis bien des mois...
Comment va le Bois d'Or?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://livre-des-etoiles.forumactif.com
Nessameldë

avatar

Nombre de messages : 1963
Age : 31
Race, Pays : Noldo, Lothlorien
Metier : Dame de Compagnie de Galadriel
Age du personnage : 6559 ans, très précisément!
Date d'inscription : 16/09/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: My light shall be the moon And my path- the ocean My guide, the morning star As I sail home to you...
**Aime/N'aime pas**: Son pays/Tout ce qui sent mauvais et qui a des pustules...

MessageSujet: Re: Les Eldar parlent aux Eldar...!   Mer 5 Mar 2008 - 18:06

Elrond ou l'homme qui ne parlait point trop, mais jamais pas assez, tout un art de la mesure en somme! On pouvait deviner à la plissure que prenait son front et aux papillons de sa voix que ses rejetons, tous autant qu'ils étaient, étaient pour lui à la fois bien des sources de tracas et d'allégresse.
Il rendit la politesse des nouvelles en évoquant les seigneurs de Lorien, Nessameldë s'empressa de lui répondre:


-Ne voyez point d'offense à ce silence, seigneur. Point de nouvelles mieux vaut que funestes... Le Seigneur et la Dame se sont trouvés fort occupés par une visite rendue au roi Thranduil ce dernier mois. Voilà bien longtemps que ni l'un ni l'autre n'avait quitté nos frontières sans être pressé par la nécessité, et à l'heure où nous parlons, ils doivent avoir béni le Bois de leur présence depuis de nombreux jours déjà.

Que dire de celui-ci? Pour le coup l'Elfe n'avait plus guère envie de se perdre dans un récit qui menaçait bien d'être pâle d'éclat...

-La Lorien justement voir les jours et le temps couler comme le Cours d'Argent. Chaque soir avec un peu moins de lumière et de chant et un peu plus de langueur que le précédent...


***

[Ellipse, passons dans le vif du sujet! Wink]

La Soleil s'était couchée, le dîner à la table d'Elrond s'était achevé tard dans la nuit et les convives restaient à proser et à chanter lorsque Nessameldë délivra enfin son message comme promis.

A l'écart du bruit et du monde, s'excusant presque, sans trop de discours, l'Elfe donna la lettre écrite par Galadriel au seigneur d'Imladris d'une main pourtant tremblante.
[Je te repasse le contenu]

Citation :
L'aube se levait à peine derrière les sommets de l'Ephel Duath. Mon visage était baigné par les doux rayons de la Soleil, le ciel était clair.
Comme je me tournais en direction du Midi, je pouvais voir la mer qui dansait à l'horizon dans la baie de Belfalas. La crête écumante des vagues brillait si fort que mon esprit crût qu'il y avait là-bas quelques diamants. L'eau n'était pas bleue, elle était verte...
Et puis, tandis que mon attention était toute tournée vers ce spectacle que je viens de vous décrire, en un instant un vent se leva de cette même direction. Un vent chaud, que dis-je brûlant, rien de ce que nous connaissons sur ces Terres même par la plus accablante des journées d'été. Au dessus de moi, le ciel d'azur se couvrit de nuages menaçants, noirs et lourds. Et enfin un cri dont je ne saurais dire à qui il appartenait, homme ou femme, déchira le silence, à moins que ce ne fut un coup de tonnerre de la tempête qui se déchaînait...
Tout ce que je viens de vous conter ne fut pas qu'en images dans mon esprit, tous mes sens étaient en éveil. Ce songe me laisse, depuis mon réveil, une impression toujours si forte, que je ne le crois pas dénué de fondement. D'autant qu'il n'est l'aboutissement que de semaines de tourments et d'inquiétude.

Si depuis sa rencontre fortuite avec Mithrandir, la chappe lourde qui pesait trop sur le coeur de Nessameldë s'était sensiblement allégée, elle n'en demeurait pas moins pressée de s'en délivrer totalement.
A présent que son rôle était censé être achevé, elle croyait pouvoir respirer librement de nouveau. Mais les ombres du Mal, une fois répandues ne se dissipent jamais totalement...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elladan & Elrohir

avatar

Nombre de messages : 120
Age : 25
Race, Pays : Elfes Noldor; Fondcombe/Imladris
Metier : Princes d'Imladris
Date d'inscription : 03/01/2007

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: El'dan:Moi? Oh mais non, jamais! Mon frère peut-être? El'hir: Quoi? Mais qui aurait bien pu vous raconter un truc pareil! Vous devez me confondre avec mon jumeau...
**Aime/N'aime pas**: Avoir le droit à l'insouciance/ Être seuls.

MessageSujet: Re: Les Eldar parlent aux Eldar...!   Jeu 6 Mar 2008 - 0:22

Quand la Noldo lui tendit la lettre, Elrond l'attrappa lentement, effleurant au passage ses doigts tremblants.
Toujours sans se hâter, il la déplia, semblant presque prendre un malin plaisir à faire durer le moment. Mais l'inquiétude de la messagère amie de Galadriel le perturbait, et il se prit à regretter d'avoir accepter de recevoir sa missive en fin de soirée. Il allait encore passer un mauvaise nuit.

Immédiatement, il reconnut l'écriture ronde et soignée de sa belle-mère. Ses yeux parcoururent le message sans le lire, devinant déjà à l'un ou l'autre trait nerveux, écart de ligne ou grattage excessif ce qu'il fallait lire entre les lignes.
Puis, il lut. Et un noeud se forma dans son estomac, au fur et à mesure qu'il s'approchait de la fin de la missive. Il s'appliqua à n'en laisser rien parraître, et continua sa lecture jusqu'au bout, sans que le relief de son visage ne change.

Mais chaque mot avait été comme une dague, plantée à vif dans une blessure encore ouverte. Chaque mot qui redessinnait devant lui le cauchemar qui l'avait tourmenté depuis quelques semaines, inlassablement, le privant du repos dont il avait besoin.
Oh, certes, il avait l'habitude des rêves très violents, et ce n'était pas ça qui l'embêtait. Mais quand galadriel s'y mettait aussi, et de concert avec lui qui plus est, ça n'avait plus rien de juste gênant.
C'était carrément flippant.

Lentement, la tête baissée, et en fronçant les sourcils de manière très professionnelle, il replia le morceau de parchemin, puis planta son regard dans celui de Nessameldë.


"Et qu'en pensez-vous?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://livre-des-etoiles.forumactif.com
Nessameldë

avatar

Nombre de messages : 1963
Age : 31
Race, Pays : Noldo, Lothlorien
Metier : Dame de Compagnie de Galadriel
Age du personnage : 6559 ans, très précisément!
Date d'inscription : 16/09/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: My light shall be the moon And my path- the ocean My guide, the morning star As I sail home to you...
**Aime/N'aime pas**: Son pays/Tout ce qui sent mauvais et qui a des pustules...

MessageSujet: Re: Les Eldar parlent aux Eldar...!   Mar 11 Mar 2008 - 20:56

Du moment où la lettre n'était plus entre ses mains, Nessameldë se laissa aller à s'adosser contre une colonne sculptée, reposant son corps lourd et fatigué sans plus de peur, ni de remors.
Elle n'osa pas, pendant un long moment, relever le regard sur le visage de maître Elrond, craignant ce qui pouvait s'y lire tandis qu'il parcourait le rêve retranscri de Galadriel.

Une chouette hulotte brisa le silence de la nuit de son chuitement saccadé en même temps que l'Elfe osait un regard en direction des sourcils solennels du seigneur des lieux: ils se froncèrent... Nessameldë avait bien raison de ne pas se sentir tranquille en vérité!


Citation :
"Et qu'en pensez-vous?"

Les yeux qui la scrutèrent durent bien lire en elle avant que la dame ait à se prononcer. Nessameldë se redressa de son pillier et se composa une attitude bien plus sage que ses émotions ne le lui permettaient.

-Puisque vous me le demandez, mon seigneur: rien de bon. Nous connaissons la clairvoyance des songes de Dame Galadriel et elle se dit elle-même inquiète et tourmentée, comment faire autrement que de ne pas l'être à son tour?
Cette menace qu'elle dit avoir ressenti m'échappe totalement, je n'ai bien sûr pas ses pouvoirs... Mais j'ai eu l'occasion de m'entretenir fortuitement avec Mithrandir qui dit avoir également perçu une activité étrange. Avez-vous, vous-même, eut quelque vent de tels troubles?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vardë Moredhel

avatar

Nombre de messages : 1275
Age : 25
Race, Pays : Elfe Nandorin, banni de la Lorien
Metier : Vagabond mercenaire
Date d'inscription : 27/09/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: Dites, mon Prince, à propos de votre père... Galadriel, Lothlorien, vous situez plus ou moins? hé bien, il se trouve que...^^
**Aime/N'aime pas**: Regarder la Soleil se lever/Tomber comme un cheveu dans la soupe

MessageSujet: Re: Les Eldar parlent aux Eldar...!   Mer 12 Mar 2008 - 19:18

L'attitude de la messagère finit de convaincre Elrond, s'il en était encore de besoin, qu'il se passait quelque chose d'assez grave pour mériter sa réaction.

Des troubles... Mithrandir, dont il avait vaguement appris quelques petites nouvelles par-ci par-là, avait ressenti des troubles. C'était le pompon. La dernière fois qu'une telle coordination s'était produites entres les pré-Pythiques de la Terre du Milieu, on avait vu un Hobbit parcourir le Mordor avec son jardinier dans l'idée d'aller jeter un artefact magique dans un vieux volcan, et ça s'était terminé quelque part entre la baston général et le happy end. Et puis, surtout, là aussi, Elrond avait eu beaucoup à faire et à s'inquiéter.
Autant dire que l'idée de recommencer une opération de cette envergure ne l'enchantait guère...

Et puis, à quoi bon? Pour encore y perdre un de ses proches? Pourquoi ne s'en laverait-il pas les mains, ne remettrait-il pas son tablier de vieux sage elfique et ne laisserait-il pas cette fichue jeune génération faire les héros, hein?
Après tout, les Hommes avaient voulu leur Quatrième Âge, qu'ils se débrouillent!

Mais malgré ses bougeonnements intérieurs, Elrond savait très bien qu'il ne lâcherait pas le morceau de si tôt, du moins pas temps que les visages d'Elros, d'Aragorn et d'Arwen ne se soient perdus dans les méandres de sa mémoire.


"J'ai lu quelques nouvelles étranges du Gondor, pour ma part, car, comme vous le savez, Eldánoni y séjourne. Ils semblent inquiets et font cas de certains événements tout-à-fait improbables, mais je n'y avais pas encore prêté énormément de crédit, car je redoutaits de leur part un stratagème pour retarder mon départ."

Un sourire amusé naquit sur ses lèvres aux dernières mots, puis disparut à nouveau.

_________________

Interpète également Ellendaë Hildorwen, Elladan & Elrohir & Elrond et Aran des Sables
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://troupeymaje.skyblog.com
Nessameldë

avatar

Nombre de messages : 1963
Age : 31
Race, Pays : Noldo, Lothlorien
Metier : Dame de Compagnie de Galadriel
Age du personnage : 6559 ans, très précisément!
Date d'inscription : 16/09/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: My light shall be the moon And my path- the ocean My guide, the morning star As I sail home to you...
**Aime/N'aime pas**: Son pays/Tout ce qui sent mauvais et qui a des pustules...

MessageSujet: Re: Les Eldar parlent aux Eldar...!   Mar 18 Mar 2008 - 18:47


Ceux qui auraient aimé un peu d’action en Terre du Milieu auraient sans doute bien trouvé ces deux là frisquets, voire même sacrément gelés sur place. On leur parlait de danger, diffus, mais qui sait peut-être imminent, et tout ce qu’ils trouvaient à faire c’était à tordre du nez et à se demander lequel aurait le premier le courage de suggérer de prendre ses jambes à son cou…
Connaître une guerre, voire deux dans une seule vie d’homme fait passer le vétéran pour un héros, un survivant : d’avoir connu une partie du Premier Age, l’intégralité du Second et du Troisième et d’avoir entamé le Quatrième faisait des Elfes ici présents des fous d’être restés en ces Terres qui visiblement étaient condamnées aux ravages et aux malheurs. Les guerres, les menaces, ils ne les comptaient plus. Nessameldë comme tous avait payé cher son tribut aux Terres du Milieu et à la folie de Morgoth et de ses vassaux.
Après la chute de Barad-Dûr, elle avait secrètement espéré couler des jours heureux et paisibles dans sa chère forêt jusqu’à ce que la raison et la lassitude la pousse à (littéralement) mettre les voiles. Nenni ! Les ténèbres en avaient décidé autrement…
Bien loin dans son cœur un sentiment surgissait : ce serait sa dernière résistance. Que l’issue soit favorable ou non aux Peuples Libres, il n’y en aurait pas d’autre pour elle. A quoi bon ? Il y en aurait toujours et les Elfes n’étaient plus ceux à qui il incombait d’édifier les ultimes défenses, ce temps là était terminé…
Citation :
"J'ai lu quelques nouvelles étranges du Gondor, pour ma part, car, comme vous le savez, Eldánoni y séjourne. Ils semblent inquiets et font cas de certains événements tout-à-fait improbables, mais je n'y avais pas encore prêté énormément de crédit, car je redoutaits de leur part un stratagème pour retarder mon départ."

Soucieuse d’avoir quelque chose à rapporter à sa maîtresse _si possible des nouvelles plus rassurantes mais elle semblait avoir abandonné cette idée depuis un bon moment déjà_ du moins des pistes pour réfléchir plus en profondeur sur cette possible menace, ce qu’elle était et ce qu’elle pouvait signifier, Nessameldë frémit et interrogea, elle, sans sourire :

-Des événements improbables ? Puis-je, avec votre permission, vous demander quelques éclaircissements?


[J'écris dans un environnement un peu "chargé" alors pardon d'avance pour les fautes d'ortho ou éventuellement de syntaxe qui m'aurait échappé à la relecture! Razz]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vardë Moredhel

avatar

Nombre de messages : 1275
Age : 25
Race, Pays : Elfe Nandorin, banni de la Lorien
Metier : Vagabond mercenaire
Date d'inscription : 27/09/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: Dites, mon Prince, à propos de votre père... Galadriel, Lothlorien, vous situez plus ou moins? hé bien, il se trouve que...^^
**Aime/N'aime pas**: Regarder la Soleil se lever/Tomber comme un cheveu dans la soupe

MessageSujet: Re: Les Eldar parlent aux Eldar...!   Mar 1 Avr 2008 - 16:56

Au dernier mot de la phrase de la Galadhrim, Elrond hocha lentement de la tête, puis lui fit signe de le suivre.

"La soirée est déjà bien avancée, évitons d'épaissir l'obscurité de ceux qui cherchent la paix."

Après un dédale de couloirs tortueux, Elrond poussa une porte en boix ouvragé, découvrant le grand bureau de travail qu'il occupait avant l'arrivée de la messagère.
Quelqu'un c'était chargé de l'aérer, mais sinon, le lieu restait pareil à lui-même. Il y respirait un air suffoquant, chargé d'odeurs d'encre et de bois, et de relents de travail appliqué. Trois meubles, un au centre, un à gauche et un à droite, l'occupaient, tous trois proprement rangés. Dans le coin, non loin de l'unique fenêtre, une lourde bibliothèque à archives ployait sous le poids de nombreux rouleaux.

Assis à droite, tête baissée, un grand elfe au traits sévères griffonnait méthodiquement d'une écriture serrée et penchée sur un morceau de parchemin vieilli.
Derrière lui, au grade-à-vous ou presque, le jeune Lindir attendait patiemment qu'il ait fini. Il fut le seul à réagir à l'arrivée des nouveaux venus, et leur adressa poliment un petit signe de la tête, sans quitter sa place.

Le Peredhel hésita une seconde, puis lui répondit de la même façon et s'éclaircit la gorge.


"Maître Erestor*!"

Vivement, l'autre redressa la tête, mais se contenta pour seul salut d'une grimace agacée, et, se replongeant dans son travail, il sembla se croire obligé de faire un rapide rapport.

"Les récoltes seront rentrées à temps avec nos directives, mais nous manquons de près de moitié d'ouvriers. Soyez assuré que je..."

Un sourire naquit sur les lèvres d'Elrond, amusé du zèle de son bras droit.

"Oui, vous ferez de votre mieux, je n'en douterais pas une seconde. Mais les récoltes attendront bien quelques instants, j'ai à vous entretenir d'autre chose."

L'expression d'Erestor passa en l'espace de quelques secondes de la vexation d'avoir été coupé à un vague intérêt, en passant par un froncement de sourcils qui pouvait se traduire par "Nié? Quoi?".

D'un geste du seigneur des lieux, le conseiller se leva d'un bond et le suivit vers le bureau central. Un autre geste invita Nessameldë à s'asseoir. Lindir, discret mais curieux, ne se fit pas prier pour changer de poste d'observation et se glissa à la suite d'Erestor, qui lui jeta un regard sévère mais pas désapprobateur.

Elrond attrappa vivement quelques parchemins dans un tiroir, en choisit trois, et rangea le reste. Ils étaient couverts de l'écriture ronde de ses fils. Les fameuses missives**.
Sans aucun complexe, et après un regard et un sourire avec son conseiller, le seigneur les tendit à Nessameldë pour qu'elle en prenne connaissance.
Et vu le visage des deux autres présents, elle n'était pas la première à le faire.



*Chef des conseillers d'Elrond.
**Voire "Lettres à Elrond":http://terre-du-milieu1.forumactif.com/fondcombe-f14/lettres-a-elrond-t1454.htm

_________________

Interpète également Ellendaë Hildorwen, Elladan & Elrohir & Elrond et Aran des Sables
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://troupeymaje.skyblog.com
Nessameldë

avatar

Nombre de messages : 1963
Age : 31
Race, Pays : Noldo, Lothlorien
Metier : Dame de Compagnie de Galadriel
Age du personnage : 6559 ans, très précisément!
Date d'inscription : 16/09/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: My light shall be the moon And my path- the ocean My guide, the morning star As I sail home to you...
**Aime/N'aime pas**: Son pays/Tout ce qui sent mauvais et qui a des pustules...

MessageSujet: Re: Les Eldar parlent aux Eldar...!   Ven 11 Avr 2008 - 1:45

La requête du seigneur Elrond semblait plutôt claire: il ne voulait pas mettre tout Imladris en émois car comme on le sait, les Elfes ont de grandes oreilles, promptes à entendre ce qu'elles ne devraient peut-être pas... Nessameldë jugea que les quelques "éclaircissements" qu'elle osait demander devaient être d'importance pour l'affaire dont ils s'entretenaient car voilà qu'elle se trouvait menée vers les appartements du Semi-Elfe, sans un mot, mais silence entre deux Eldar ne signifiait que rarement malaise. Elle ne sentait pas Elrond mal à son aise, plutôt concerné, titillé par la façon dont se recoupait étrangement des faits qui n'avaient pourtant, a priori, rien à voir les uns avec les autres.

Pénétrer dans la pièce de travail du Seigneur de Fondcombe, respirer son odeur lourde et entêtante de cire et de vieux papier, c'était s'empreigner de tout le poid de la charge d'un patriarche du peuple elfique, de tout un savoir à la fois ancien et inconnu.
Nessameldë adressa à un salut discret mais poli à Lindir qui grattait fébrilement sa plume sur le parchemin, le conseiller avait fort à faire même la nuit depuis longtemps tombée, la dame savait ce qu'être "derrière" signifie, dévouement et passion. Bien loin d'être un fardeau, tous ceux qui avaient déjà eu à le vivre auraient pu témoigner en faveur d'une grande satisfaction.

Elle fut en retour invitée à s'asseoir, elle qui ne s'était pourtant pas encore tenue assez debout pour se délasser de sa chevauchée presque écoeurante. Toutefois, elle accepta bien volontiers, allons, il fallait le reconnaître, elle réfléchissait bien mieux la tête un peu moins haut perchée...

Les rouleaux entre les mains, Nessameldë entreprit une lecture consciencieuse de ce qui semblait être le premier des trois. Une lettre... L'annonce familière réduisait le champ des expéditeurs à trois personnes. La dame se trouva un instant vaguement confuse d'entrer de la sorte dans des affaires de famille, mais enfin, puisqu'on les lui donnait à voir...
On aurait pu suivre le fil de sa lecture aux émotions qui naissaient sur son visage: la première missive était empreinte de tendresse, c'était celle de deux fils rassurant un père après de longues semaines de voyage et la seconde commençait dans la même veine: voilà qui la rendait bien heureuse à son tour, car en vérité elle avait plaisir à lire quelques nouvelles des enfants d'Elrond et du Gondor.
Arrivée à mi-chemin de cette fameuse seconde lettre, ses yeux azur s'agrandirent de stupeur si bien qu'ils faillirent lui sortir de la tête et rouler sur le sol. Puis elle sentit de nouveau la présence d'Elrond et de Lindir tout à côté et elle jugea plus seyant d'arborer un visage bien plus neutre. Mais voyons, elle imaginait la scène d'ici: un Hobbit, le ventre et l'esprit rempli de liqueur, perdant ses moyens devant toute la Cour du Roi, de mémoire d'Elfe ça ne s'était jamais vu... L'affaire semblait s'être vite conclue, Nessameldë passa donc à la troisième missive, écrite le lendemain de la précédente. L'écriture couchée indiquait la promptitude du geste et la rapidité de l'écrit, il y avait importance et urgence.

Et en effet... Le coeur de la dame manqua un battement et le sang fit battre ses tempes et frémir ses narines. Un vieux fantôme du passé venir de ressurgir entre les lettres griffonnées à la hâte du fils d'Elrond et avec lui les cris, le sang et le feu... La fumée était partout, la peur étouffait sa gorge, Nessameldë croyait ne plus pouvoir respirer, l'air ne parvenait plus jusqu'à sa poumons. Elle suffoquait.
L'angoisse qui coulait dans ses veines, le cerveau embrumé, elle qui savait se composer une mine selon toutes circonstances ne le pouvait plus. C'était bien trop... Elle était préparée à beaucoup en arrivant jusqu'à Imladris, mais à cela jamais... Elle était hantée. Par la peur, par la douleur et même par la haine.

Livide et horrifiée, d'un bras mou, elle rendit le rouleau à qui voudrait bien le reprendre. Son attitude aurait appellé la honte, un sentiment qu'elle n'avait jamais ressenti, de se donner ainsien spectacle. En avait-elle conscience seulement? Ce qu'elle ressentait était bien au-delà de la honte.

Pour elle, il n'y avait aucun doute la menace du Sud, c'était celle-là. Elle n'avait pas lu la fin de la lettre, point de Harad dans son esprit.

Maglor Fëanoriond

Ils périraient tous de sa main...



[Et une petite crise d'angoisse et de parano! Razz Je te refile le bébé, bon courage! loool!]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elladan & Elrohir

avatar

Nombre de messages : 120
Age : 25
Race, Pays : Elfes Noldor; Fondcombe/Imladris
Metier : Princes d'Imladris
Date d'inscription : 03/01/2007

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: El'dan:Moi? Oh mais non, jamais! Mon frère peut-être? El'hir: Quoi? Mais qui aurait bien pu vous raconter un truc pareil! Vous devez me confondre avec mon jumeau...
**Aime/N'aime pas**: Avoir le droit à l'insouciance/ Être seuls.

MessageSujet: Re: Les Eldar parlent aux Eldar...!   Mar 15 Avr 2008 - 22:20

Manifestement, l'affaire faisait son petit effet sur la Galadhrim. Au fur et à mesure de sa lecture, elle parraissait de plus en plus soucieuse. Puis, elle rendit les missives.
Sans se formaliser de son teint trop blanc, Erestor les récupéra, et les posa en évidence sur le bureau sur lequel il s'appuyait lourdement.
Le maître des lieux la fixait d'un regard scrutateur, comme s'il lisait à travers elle plutôt que de voir son visage.


"C'est la situation au Harad qui m'inquiète le plus." lança-t-il d'un ton durci.
"Cela ne me présage rien de bon. Maintenant se pose la question cruciale: quelle sera notre position dans cette affaire? Aurons-nous à y être mèlés?"


Erestor acquisça gravement, , et fit un léger signe à Lindir qui s'empressa de s'installer non loin de sa table d'écriture, au cas où quelque chose devrait se noter.

"Jusqu'à présent, le coeur du problème nous parrait essentiellement humain, et nous voyons peu ce que les elfes auraient à y faire.
Et malgré cela, la clairvoyance de la Dame de Lothhlorien nous met elle aussi en garde. Il me semble que bien des choses nous sont encore cachées..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://livre-des-etoiles.forumactif.com
Nessameldë

avatar

Nombre de messages : 1963
Age : 31
Race, Pays : Noldo, Lothlorien
Metier : Dame de Compagnie de Galadriel
Age du personnage : 6559 ans, très précisément!
Date d'inscription : 16/09/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: My light shall be the moon And my path- the ocean My guide, the morning star As I sail home to you...
**Aime/N'aime pas**: Son pays/Tout ce qui sent mauvais et qui a des pustules...

MessageSujet: Re: Les Eldar parlent aux Eldar...!   Sam 19 Avr 2008 - 11:31

Pâle, oui pour l’être, ça elle l’était… Nessameldë portait des couleurs pastels ce soir là, elle ne faisait que s’aligner dans la tendance.
Il lui sembla se sentir un peu plus légère une fois que les rouleaux lui furent ôtés des mains. Puis, peu à peu, le voile d’angoisse sur son esprit se dissipa et lui permit d’en retrouver toute, ou presque, la possession et de s’arrêter plus posément sur ce qu’elle venait de lire.
Voilà que le fils de Fëanor le Maudit resurgissait du passé. Un passé meurtrier et fratricide. Et pour quoi sinon remettre sur la table ce vieux serment qui avait entraîné la condamnation de tout un peuple ? Pendant des Ages entiers, les Noldor fidèles s’étaient efforcés de se repentir pour obtenir le pardon des Valar, Galadriel même avait été pardonnée. Quel bien pouvait donc signifier le retour de Maglor sur ces terres ? Rien que de la malice, voilà tout.
Nessameldë releva son regard groggy sur Elrond. A voir son front soucieux, elle se souvint alors quels liens le fils d’Eärendil et son ravisseur entretenaient jaids. C’était des rumeurs… On disait que durant la captivité des deux jumeaux, ils avaient été bien traité et particulièrement par Maglor. Et encore heureux ! Ne pas affamer ou torturer deux enfants, quel acte louable de mansuétude était-ce ? Ca ne rendait pas le crime moins pendable si on demandait son avis ! … Et visiblement non on ne le demandait pas, bon… Razz

La situation du Harad ? Ah bon, où était-ce ? Nessameldë, désarçonnée par son ignorance, joua les bonnes cancres et opina du chef au fur et à mesure qu’Elrond parlait. Il croyait que la menace venait des Hommes du Sud, c’était son droit. La dame n’avait pas sa sagesse mais elle avait vécu au moins assez longtemps pour reconnaître un présage funeste lorsqu’elle en voyait un. Et pour elle, pas de doute, le second rejeton de Fëanor était un oiseau de mauvais augure. Comme il l’avait toujours été. Elle se souvenait du murmure apeuré qui parcourait les rangs des Elfes en exil lorsque la rumeur annonçait que les « sept frères » étaient à vue… Ils étaient ceux dont on menace les enfants turbulents, et encore, elle avait toujours jugé ce moyen d’intimidation bien trop sévère…
Le Seigneur d’Imladris avait dû percevoir son trouble et il ne semblait visiblement pas disposé à en discuter, ni maintenant, ni avec elle. Elle n’était pas venue chercher le conflit à Fondcombe et ne le provoquerait certainement pas, elle n’était que la messagère. C’était à sa maîtresse de statuer sur l’attitude qu’adopterait la Lorien face à ce retour impromptu.
Le Harad donc… Nessameldë se releva de son siège comme pour retrouver toute sa hauteur pour juger des choses et elle répondit :


- A présent que se lève l’Age des Hommes, la place qui était autrefois la notre n’est plus. S’il s’agit d’une lutte intestine, notre place n’est sans doute pas entre eux. Mais en effet, Mon Seigneur, bien que ce ne soit sans douter pas à moi de me prononcer sur l’attitude à adopter, si les Elfes ont été donné un aperçu de la menace qui pèse sur ces terres, c’est fort certainement car ils ont un rôle à jouer, de quelque manière que ce soit. Peut-être seulement d’oracles, ça je l’ignore.

Il fallait bien le reconnaître, les Eldar étaient impuissants tant qu’on ne leur donnait pas de quoi se prononcer plus. Mais les Valar ne les laisseraient pas sans signes, ils ne pouvaient qu’attendre.
La dame s’inclina finalement pour prendre congé de son hôte:


- La nuit se fait plus sombre et il semble les réponses à nos questions ne viendront pas encore, je vous prie de bien vouloir m’excuser. J'espère que les songes laveront la lassitude de ma route et l'inquiétude de mes pensées. Puisse Lorien veiller sur votre nuit, Elrond Peredhel.

Puis elle adressa un salut courtois aux deux autres qui étaient présents. Avant d'essayer de trouver un peu de repos, elle écrirait à sa Dame. Elle espèrait une réponse rapide. Elle saurait quoi faire.

[Je me suis permis d'entamer une conclusion... Wink]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elladan & Elrohir

avatar

Nombre de messages : 120
Age : 25
Race, Pays : Elfes Noldor; Fondcombe/Imladris
Metier : Princes d'Imladris
Date d'inscription : 03/01/2007

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: El'dan:Moi? Oh mais non, jamais! Mon frère peut-être? El'hir: Quoi? Mais qui aurait bien pu vous raconter un truc pareil! Vous devez me confondre avec mon jumeau...
**Aime/N'aime pas**: Avoir le droit à l'insouciance/ Être seuls.

MessageSujet: Re: Les Eldar parlent aux Eldar...!   Lun 21 Avr 2008 - 21:13

Elrond laissa tranquillement la messagère se remettre et se relever avant qu'elle ne réponde, immobile comme une statue de marbre, les mains croisées sous son menton. Erestor, quant à lui, montrait un peu plus de signes d'impatience, probablement pressé de retrouver son travail.
Dès que Nessameldë ouvrit la bouche pour parler, les trois elfes s'animèrent à nouveau. Un sourcil s'arqua sur le visage du conseiller, Elrond, la scruta d'un air impassaible, et Lindir, la langue entre les dents, grattait consentieusement toutes ses paroles. Ca pouvait encore servir après.

Elle eut d'ailleurs tôt fait d'avoir fini, et, quand elle demanda à se retirer, Elrond hocha gravement la tête, et mit comme une fraction de seconde à réagir. Puis, seulement, il se leva et fit signe à Erestor qu'il n'avait qu'à retourner à ses occupations.
Sans un mot, il accompagna la messagère jusqu'à la porte, le visage fermé et l'expression si impénétrable qu'il en devenait presque inquiétant.
Ce ne fut qu'après avoir ouvert la porte qu'il s'aventura à un sourire amical.


"Dame Nessameldë, grand merci d'avoir fait tout ce chemin jusqu'à nous. les informations dont vous êtes porteuses nous seront sûrement précieuses.
Puisse les astres de Varda éclairer vos songes. Je vous souhaite une agréable nuit."


Il claqua des mains, et une jeune fille s'approcha, pour mener Nessameldë à sa chambre.

____________________________________________________


Le seigneur avait regardé quelques instants durant la silhouette de la Galadrim s'éloigner dans le couloir, avant de se tourner à nouveau vers son bureau. Erestor confiait justement son papier de commission au jeune greffier, qui s'empressa de saluer et de partir en courrant.
Erestor le retint de sa voix de tonnerre.


"Lindir! Quand tu auras fini, va te reposer, mon garçon, tu tiens à peine debout!"

Le Peredhel semblait ne pas avoir entendu, et alla familièrement s'appuyer contre la table de travail du conseiller.

"Que pensez-vous de toute cette affaire, Erestor?"

"Qu'en plus de manquer d'ouvriers, nous manquons aussi de soldats. Tout cela ne m'augure rien de bon..."

Un léger sourire étira les lèvres du seigneur de la demeure, et, en silence, il alla s'asseoir derrière son bureau. Ses fils avaient suffisamment attendu de ses nouvelles, il les enverrait aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://livre-des-etoiles.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Eldar parlent aux Eldar...!   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Eldar parlent aux Eldar...!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» land speeder dark eldar
» Nouveaux Hornet eldar
» Space Hulk et eldar
» Apocalypse 12 000-ts 30 mars Chaos/Eldar/Tau/Sister
» 2 Questions à propos de le Fluff Eldar.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Terre du Milieu : Chroniques du Quatrième Âge :: ERIADOR :: Fondcombe-
Sauter vers: