AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La Chevauchée (suite)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gandalf

avatar

Nombre de messages : 128
Age : 28
Race, Pays : Istar, Valinor (Hypothétique)
Metier : Messager des Valar
Date d'inscription : 28/09/2007

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: En cas de problème, toujours suivre son flair!
**Aime/N'aime pas**: L'herbe à pipe/ Le mensonge

MessageSujet: La Chevauchée (suite)   Lun 4 Fév 2008 - 23:49

Alors que le soleil était désormais haut dans le ciel, les plaines du rohan résonnèrent du martèlement des sabots du Seigneur des Mearas.
Gripoil était en son pays natal et cela semblait lui améliorer considérablement l'humeur.

Il galopait presque aussi vite que le vent, et sautait pardessus des énormes rochers ou des tertres élevés. La forme grise fermement accrochée à son encollure tentait de garder son chapeau pointu à bords long bien ancré sur sa vieille tête.

Gandalf avait quitté Nessameldë la veille, la saluant brièvement avant que chacun ne partent dans des directions opposées. Il lui fallait rejoindre rapidement le Gondor désormais.
Il appréciait donc que Gripoil soit aussi rapide, bien qu'il aurait préféré ne pas être ainsi malmené.

Il ne ferait pas de pauses avant trois jours, minimum, s'il voulait gagner assez de temps. Il avait trop flâné ces derniers temps et ne pouvait plus se permettre le moindre retard, quelle que soit l'ombre qui s'étendait, aussi lente soit-elle, il fallait à tout prix éviter qu'elle ne prenne trop d'ampleur.
La lettre de Galadriel, quoi qu'assez énignmatique, comme d'habitude, n'engageait cependant rien de bon. Et si Gandalf n'avait montré aucun signe d'inquiétude en présence de l'Elfe, pour qu'elle mène sa mission à bien avec le courage au coeur, il n'en pensait pourtant pas moins.
C'était peut-être très grave, et peut-être ne pourrait-on pas arrêter la menace.

C'était un risque qui avait toujours été présent, l'incertitude de pouvoir l'emporter sur le Mal. Certaines prophéties annonçaient très clairement la fin du monde, sans que qui que ce soit puisse y faire quelque chose, sans que l'on puisse changer la donne.
C'était un risque constant, que Gandalf mesurait bien, que même les Valars, aussi puissants soient-ils, redoutaient...
Un jour viendrait où l'une de ses prophéties se réaliserait, et où il ne sera même pas possible de se battre....

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La Chevauchée (suite)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Décès « suite à un malaise » du numéro deux de la police dans le Nord-Ouest.
» urgent caniche de 12ans à placer suite décés ADOPTE
» Journée Portes-Ouvertes [Suite]
» Pas de suite pour Spirit of the Sun
» suite dans l'histoire ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Terre du Milieu : Chroniques du Quatrième Âge :: ROHAN :: Plaines du Rohan-
Sauter vers: