AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La glorieuse quête du palantir d'Osgiliath par Eldarion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aragorn II Elessar

avatar

Nombre de messages : 735
Age : 39
Race, Pays : Gondor
Metier : Roi du Gondor
Date d'inscription : 17/12/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: Sauron ! Pour le salut du Gondor, je vais vous affronter !
**Aime/N'aime pas**:

MessageSujet: La glorieuse quête du palantir d'Osgiliath par Eldarion   Mer 13 Fév 2008 - 2:22

Je ne dis pas que tout se déroulera ici, mais disons que ce sujet servira à faire le point sur l'avancement de cette fameuse quête lancée il y a un an (déjà Mr.Red ), Eldarion ayant manifesté le désir de s'y lancer.

Alors voici les éléments de base que je rappelle :

Objet :

Suite à une vision à travers le palantir d'Orthanc, Aragorn a décidé d'envoyer son fils sur l'île de Tol Falas au sud du Gondor où se trouverait peut-être la pierre maîtresse d'Osgiliath perdue dans l'Anduin au moment de la guerre civile du Gondor il y a environ 2500 ans, (c'est cette pierre qui est apparue en vision sur une plage).

Conditions de départ de la quête :

J'ai donné un certain nombre d'indications dans le sujet : La Salle des Trésor anciens du Gondor
J'invite Eldarion (et ceux que ça intéressent Razz ) à relire ce sujet car je ne rappellerai pas tout ce qu'il contient ici, mais juste ce qu'il faut rassembler avant de partir :

- C'est une mission secrète, le départ officiel se fait avec pour but une soi disant affaire diplomatique à régler avec la Lorien.

- Eldarion doit choisir sous les traits de quel personnage il voyagera lorsqu'il se rendra au sud : marchand, troubadour, maréchal ferrant, maçon, tonnelier, bousier, pêcheur, ce qu'il veut du moment que ce n'est pas une fonction officielle. (à choisir avec soin cependant car cela orientera toute la suite du RP ! )

- Eldarion doit choisir son équipement en se souvenant bien qu'il s'agit d'aller à la chasse au trésor sur une île, il donnera des précisions dans son premier post.

- Les compagnons Rôdeurs Arutha et Lyam ainsi que Locklear sont prévenus et disponibles pour le service d'Eldarion (à lui de les faire intervenir et les (re)présenter dans son premier post)

- Falator étant "indisposé" Aragorn donnera comme compagnon à Eldarion un certain Ragnarolf qui est un de mes vieux pnj. C'est un courrier royal d'origine Rohirim assez haut en couleur mais qui connait bien le pays et a toute la confiance d'Aragorn, Eldarion n'apprendra la substitution qu'au moment de partir. Je me servirai de ce personnage pour orienter la quête (vers les ennuis bien sûr Mr. Green )


Je propose que tu commences par un sujet dans la cour de Minas Tirith où tu mets tout en place et j'enchainerai avec le début de l'intrigue.

A toi Eldy ! (Si tu as des commentaires ou des questions, n'hésite pas cette section est là pour ça)

PNJ de la quête :(un groupe très masculin Razz )

Lyam : Lyam, 21 ans, était un jeune homme de petite taille, blond comme les blés avec des yeux bleus azurs magnifiques. Il avait beaucoup plu à Eldarion pour sa bonne humeur inattaquable, visible par un sourire persistant sur son visageet enfin parce que ce cher Lyam était la personne la plus maligne qu'il connaisse, capable de trouver une solution dans des situations toujours plus compliquées... Discret quand il le faut et très bon à l'arc, il faisait un bon rôdeur.
Lyam, plutôt versé dans l'improvisation et parfois même un peu trop imprudent, s'associe très bien avec Arutha,


Arutha : Arutha, qui quant à lui aime tout prévoir à l'avance et a des dispositions naturelles pour tout ce qui relève de la stratégie militaire... Le jeune homme de 25 ans est quelqu'un de plutôt réservé et prudent mais avec qui il est très agréable de parler si on le lance dans une sonversation qui l'intéresse. Plutôt grand et mince, les cheveux aussi noir de jais que ses yeux, Arutha manipule toutes sortes d'armes bien qu'il préfère les grandes épées... Enfin, contrastant avec le caractère impétueux de Lyam, Arutha fait preuve d'un sang-froid inégalable en toutes circonstances, ce qui a permis plus d'une fois à ses hommes de rester en vie, dont Eldarion qui l'avait suivi en mission alors qu'il était sous son commandement. Cependant lorsqu'il arrive qu'il se mette en colère, Arutha peut devenir dangereux, même pour ses propres amis...

Locklear : neveu du connétable Valtaïr et les deux jeunes gens s'étaient rencontrés il y a donc un mois et ils s'étaient de suite très bien entendu, se trouvant pas mal de points communs. Eldarion aime plus que tout s'entrainer face à lui car il trouve la tête de Locklear se retrouvant désarmé hilarante... Le jeune homme de 18 ans, aux cheveux bruns longs toujours attachés en queue de cheval, est un séducteur invétéré mais ce qu'il considère comme étant la chose la plus importante à ses yeux est sans nulle doute la protection de la famille royale... Si bien qu'il s'est mis en tête d'être le garde du corps du Prince à chaque fois qu'il est en sa compagnie...Eldarion trouve cela plus drôle que génant et sait qu'il peut lui faire confiance aveuglément. De toute façon, Locklear est bien la dernière personne qu'Eldarion aurait oublié pour ce genre de quête, vu qu'il est doué en pas mal de domaines. Les yeux gris acier, on peut le voir souvent srcuter le ciel à la recherche de son aigle nommé Anar...

Dashel : Il s'appelle Dashel, il est orphelin et vit dans les rues... Je l'ai connu il y a quelques années alors qu'il m'arrivait de m'enfuire du Palais pour me ballader dans Minas Tirith. Nous nous sommes entendu dès le premier jour et depuis il m'arrive souvent d'aller le voir, ne serait-ce que pour savoir comment il s'en sort tout seul. N'ayant plus de famille, il habite ici ou là, et je vous mentirais si je vous disez qu'il ne volais pas pour vivre... Malgré qu'il fasse partie du "Bas Peuple" comme disent certains, je l'admire profondément car toute sa vie se résume à survivre d'un jour à l'autre. Ce qui est admirable, c'est qu'il sait se défendre avec tout et n'importe quoi et qu'il est capable de retrouver son chemin avec une vitesse ahurissante, même s'il ne l'a fait qu'une fois... Je pense qu'il serait utile qu'il vienne avec nous, ne serait-ce que pour sa connaissance des milieux mal famés..."

Ragnarolf : Blond, barbu les yeux bleus et un sourire carnassier. Un courrier royal d'origine rohirim qui a sillonné le monde dans tous les sens et a toujours des histoires incroyables (vraies ou fausses) à raconter, histoires ayant souvent pour sujet les dames...
Voici une description que j'avais faite la première fois que je l'ai utilisé :

"L'homme était tête nue. Il avait les cheveux mi long de couleur blonde et portait une belle barbe fournie et hirsute empoussiérée par la terre des chemins.
Ses yeux couleurs ciel de mois d'aout avait une sorte de pétillement qui n'était pas dénué d'une certaine malice moqueuse, ajouté au fin sourire qu'il abordait, on devinait que cet homme là ne voyait pas le monde comme tout un chacun...
Bien que n'étant pas très grand, il semblait assez costaud sans doute rompu aux rudes exercices de la guerre et de la voltige équestre.
Son habillement de voyage était un mélange de noblesse, de légèreté et de crasse. Enfilée par dessus sa cotte de maille légère, il arborait sur sa sobre et poussiéreuse tunique de voyage les armes des courriers du roi Gondor. Son cheval de couleur baie qui reprenait son souffle à quelque mètre de lui semblait être un croisement de Meharas et de ces chevaux rapides qu'on ne trouve qu'à l'extrême sud du Gondor [HJ: je peux pas dire chevaux arabes, c pas le bon contexte, enfin vous avez compris que c pas un percheron ], croisement réalisé et maitrisé par les Rohirims qui avait ainsi obtenu une race de chevaux à la fois rapides et endurants : idéaux pour les couriers.
A côté des fontes du cheval, pendait un écu frappé du cheval blanc du Rohan, un casque de bataille rohirim et une longue épée à la courte garde en demi cercle elle aussi de facture Rohirim."

et une autre fois j'avais mis :

"Il était velu des pieds à la tête comme un Viking et son poil était blond avec des reflets roux sous le soleil que toute la crasse accumulée sur la route laissait tout de même encore voir.
Il avait l'air d'un Rohirim et pour cause s'en était un."




note : les passages en italic sont des extraits de la prose d'Eldy.

_________________


Incarne aussi Graganos l'orque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eldarion

avatar

Nombre de messages : 255
Age : 28
Race, Pays : Homme, Gondor
Metier : Prince héritier du trône de Gondor et d'Arnor
Date d'inscription : 30/08/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: .:Peu importe la façon, l'amour triomphe toujours... :.
**Aime/N'aime pas**: Sa douce Kahlan, Taquiner sa soeur^^, s'entrainer au combat à l'épée avec Locklear.../ la jalousie de sa soeur, certains choix de son Père...

MessageSujet: Re: La glorieuse quête du palantir d'Osgiliath par Eldarion   Jeu 24 Juil 2008 - 13:47

[Aha, vous croyiez que je l'avais oubliée celle-là, hein? Et ben non, il m'a juste fallu du temps pour concocter quelque chose de bien et qui me plaisait. J'ai pris quelques libertés au début du sujet pour revenir sur des passages importants des pensées d'Eldarion, histoire de mieux comprendre son état d'esprit lors de son départ.]

Quelques heures avant l'aube, chambre d'Eldarion.

Eldarion fixait le vide depuis bientôt quelques minutes. Le regard ainsi dans le vague, il était le seul à savoir ce qui se passait dans sa tête à cet instant précis. Debout depuis plus d'une heure, il avait pris son temps pour rassembler les dernières petites affaires de sa chambre dont il pouvait avoir besoin lors du voyage comme par exemple du linge propre, un ou deux livres qui pouvaient être utiles et bien entendu son épée qu'il avait accroché à sa ceinture, le reste des armes lui appartenant il les récupèrera quand il commencera sa véritable quête. Après un brin de toilette pour dire d'être présentable, le jeune homme avait décidé de prendre un peu de temps pour lui, histoire de mettre ses idées en place. Il faut dire que ces derniers jours avaient été riches en émotions fortes pour lui. En effet, entre son entrevue avec son Père qui l'avait conduit à être dans cette situation de départ, ses discussions avec sa soeur dont la détresse et le mépris pour Kahlan le touchait au plus profond de son âme et enfin sa courte entrevue avec Kahlan, le Prince héritier ne savait plus où se donner de la tête...
Un panel d'émotions plus variés les uns que les autres semblait étreindre son coeur si bien qu'il peinait à retrouver la paix intérieure...
Heureusement pour lui, il y avait aussi eu des effets bénéfiques à ces remouds de sentiments et effectivement, rien ne pouvait l'empêcher de sourire en pensant à ce qu'il avait entendu la veille au soir de la bouche de Kahlan...


La veille au soir

Anxieux, Eldarion tournait en rond dans les jardins des Maisons de Guérison , guettant par un coup d'oeil discret l'arrivée d'une certaine personne. Bient entendu, il savait ce qu'il avait à dire mais ignorait totalement comment s'y prendre et le Prince si calme d'ordinaire, s'en rongeait les sangs... Il avait envoyé un page discret pour faire mander la personne de ses pensées et l'attente était tout simplement insupportable pour lui. Avisant soudain du mouvement sur sa gauche, Eldarion s'immoblisa, cherchant des yeux la démarche gracieuse de Kahlan. C'est ainsi qu'elle apparut, telle un spectre dans sa robe blanche, avançant d'un pas à la fois plein de force et de grâce vers la silhouette fine du jeune homme. Une fois l'un en face de l'autre, les deux jeunes gens restèrent immobiles à se regarder l'un l'autre. Après quelques minutes ce fut la jeune femme qui prit la parole. Comme d'habitude, elle parla franchement, bien qu'elle fit soigneusement attention à ses paroles:

"Sans vouloir vous vexer, Altesse, pourrais-je savoir pourquoi vous me faites mander ici à cette heure?"

Bien qu'elle semblait sûre d'elle, Kahlan était en proie à une panique sans nom, son coeur battait à cent à l'heure et elle redoutait autant qu'elle attendait avec impatience la réponse du Prince. Remettant machinalement une mèche de cheveux derrière son oreille, son regard gris clair brillait à la lumière des torches autour d'eux et Eldarion ne pouvait s'en défaire, parvenant pourtant à articuler quelques mots:

"D'avance, je vous prie de m'excuser de vous avoir fait ainsi venir sans vous prévenir auparavant, mais hélas je n'ai eu le temps de m'en occuper. Voyez-vous, je pars demain pour une mission diplomatique et... Je... Enfin il fallait absolument que je puisse vous parler avant."

Décidemment, il n'était pas facile d'avouer de tels sentiments! Eldarion tentait de garder son calme mais il craignait la réponse de Kahlan... Et si elle ne partageait pas ses sentiments? Si elle le rejetait? Prenant son courage à deux mains, Eldarion s'avança doucement vers la jeune femme et prit sa main avec toute la douceur et la tendresse dont il était capable.
Kahlan, quant à elle, se demanda bien comment elle ne s'était pas déjà enfui et restait tétanisée, se sentant rougir, elle qui jamais ne supportait de montrer ses faiblesses. Et pourtant toutes ses certitudes étaient balayées, envoyées au loin par le regard doux d'Eldarion, sa voix chaude et rassurante et sa main à la fois ferme et pleine de tendresse...


"Ma Dame, je ne pourrais supporter de garder plus longtemps en moi ses sentiments que j'éprouve pour vous...
Dès le premier regard, vous m'avez envouté, tétanisé et depuis je ne cesse de chercher vos yeux. Votre image me hante jour et nuit et pas un moment ne passe sans que je ne pense à vous. Je ne pensais pas que c'était ainsi mais j'ai bien peur que de tomber amoureux de vous est bien la plus belle chose qui me soit arrivée!"


Le regard à présent brillant, une flamme s'était allumée en lui et Eldarion ne s'était jamais senti aussi bien qu'à ce moment précis, libéré d'avoir avoué ses sentiments et heureux de voir que Kahlan ne semblait pas y être contre... En effet, ce n’était ni du dégoût, ni du mépris qu’il voyait dans ses yeux mais simplement de la surprise et aussi une joie à peine contenue. Un sourire doux vint se peindre sur le visage de la jeune femme, tandis que des larmes de joie coulaient lentement le long de ses joues. Voilà seulement quelques semaines qu’ils se connaissent et au fil de leurs conversations discrètes, les deux jeunes gens avaient su s’apprécier et s’aimer, si bien qu’ils en étaient là…
D’une voix pleine d’émotions, Kahlan répondit alors :


« Sachez, mon Prince, que mon cœur n’a jamais battu que pour vous… Jusque là, j’ignorais quels sentiments m’étreignaient lorsque je vous voyais. Aujourd’hui je comprends…. Je vous aime, Prince Eldarion et je crois bien que je n’ai jamais été aussi heureuse ! »

Serrant la main d’Eldarion, la jeune femme lui rendit un regard plein de tendresse, tandis qu’Eldarion essuya doucement les larmes de la jeune femme, la faisant rougir par le même coup. S’avançant doucement, le jeune homme déposa un chaste baiser sur les lèvres de Kahlan, ne sentant plus son cœur qui s’affolait dans sa poitrine. Enlaçant doucement Eldarion, Kahlan se serra contre lui. Ils restèrent longtemps l’un contre l’autre, s’embrassant parfois sans dire un mot. Seuls leurs regards comptaient.
Malheureusement, leur rencontre ne pouvait pas s’éterniser et c’est à contre cœur qu’Eldarion se défit de l’étreinte de la jeune fille. Ils n’avaient pas besoin de mots. Chacun connaissait sa place, et devait retourner là où on les attendait. Après un long baiser et un regard rempli d’amour, Eldarion murmura à Kahlan :


« Je reviendrais et personne n’aura le droit de nous séparer. Je t’aime Kahlan… »

La jeune femme regarda partir le Prince, espèrant au fond de son cœur que ses paroles seront exactes mais sachant également par lucidité que leur amour ne sera pas béni par tout le monde et qu’ils devront se battre pour le garder…

Une fois arrivé au Palais, le Prince héritier soupira longuement en entrant dans sa chambre et décida d’aller voir sa sœur, puisqu’il le lui avait promis….


De retour au Présent, dans la chambre d'Eldarion

[Voilà, maintenant la suite sera vraiment le commencement de la quête--->A SUIVRE]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eldarion

avatar

Nombre de messages : 255
Age : 28
Race, Pays : Homme, Gondor
Metier : Prince héritier du trône de Gondor et d'Arnor
Date d'inscription : 30/08/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: .:Peu importe la façon, l'amour triomphe toujours... :.
**Aime/N'aime pas**: Sa douce Kahlan, Taquiner sa soeur^^, s'entrainer au combat à l'épée avec Locklear.../ la jalousie de sa soeur, certains choix de son Père...

MessageSujet: Re: La glorieuse quête du palantir d'Osgiliath par Eldarion   Jeu 24 Juil 2008 - 17:45

Retour à la chambre d'Eldarion_Présent

Toujours un sourire vague sur les lèvres, Eldarion fut soudain tiré de ses pensées par quelques coups donnés à la porte de sa chambre. Fronçant les sourcils, il se demanda qui pouvait venir à cette heure et se leva doucement, se dirigeant avec velours jusqu'à la porte. Lorsqu'il l'ouvrit, il ouvrit de grands yeux surpris, se souvenant à l'instant qu'il avait convenu avec Locklear, le neveu de Valtaïr, le connétable,qu'ils se dirigeraient ensemble vers la cour de Minas Tirith , tout en discutant des derniers préparatifs. Passée la surprise, Eldarion lui fit un grand sourire fatigué et lui dit d'une voix encore pensive:

"Pardonne-moi, j'avais complètement oublié notre accord..."

Le jeune homme qui se tenait face à lui, paraissait autant fatigué que lui, comme s'il avait veillé toute la nuit. Eldarion remarqua que ses cheveux bruns longs avaient été attachés en queue de cheval sans grand ménagement et qu'il ne ressemblait plus au grand séducteur qu'il était d'ordinaire. Les deux jeunes gens avaient le même âge et Locklear mettait un point d'honneur à être le garde du corps "personnel" du jeune Prince, considérant la famille royale comme sacrée et inattaquable. Fronçant les sourcils, Eldarion rajouta, avec un sourire taquin:

"Tu n'as pas l'air dans ton assiette, mon ami... Problème d'insomnie ou bonne compagnie?"

Le jeune homme brun lui renvoya un sourire mi-géné et répondit, d'une voix ensommeillée:

"Et bien figurez-vous, Altesse, que j'ai passé la nuit à parfaire tous les détails nécessaires à votre protection durant le voyage et qu'il faut que vous soy...."

"Là, je t'arrête! Ce n'est pas le moment, Locklear. Je n'ai aucune envie d'entendre tes sermons à propos de ce que je dois faire ou pas pour rester en sécurité. J'en ai eu assez comme ça avec mon Père."

Comprenant qu'il ne devait pas insister, Locklear aquiesca d'un signe de tête, tout en tournant machinalement une sorte de protection de cuir autour de son bras, qui permettait à son aigle Anar de s'y poser, sans qu'il ne soit blessé. Tandis qu'Eldarion récupérait ses affaires, son "garde du corps" l'observa et le jeune Prince sentait bien par ce regard insistant que Locklear se demandait pourquoi il avait une mine aussi effroyable... Mais sachant qu'il ne lui poserait aucune question, Eldarion resta silencieux. Une fois qu'il eut tout récupéré, il ferma sa porte de chambre et se dirigèrent tous deux vers la cour de Minas Tirith où leur petite troup était déjà rassemblée. Bien évidemment, tout avait été fait pour qu'on croit qu'il s'agisse d'une simple expédition pour affaire diplomatique en Lorien et les armes supplémentaires avaient été cachées, tout comme leur équipement nécessaire à cacher leur véritable identité.
Après aoir longuement discuté avec ses équipiers, ils avaient convenu, qu'Eldarion se ferait passer pour un marchand de vin de toutes sortes, d'où les barriques planquées dans les charriots qui les accompagnent en Lorien. Locklear, de part son port noble, se fera passer pour le cousin du marchand et c'est ensemble qu'ils ont cette entreprise de vente de vins.

Arrivé auprès du reste de ses épuipiers, Eldarion les salua l'un après l'autre. Tout d'abord les deux rôdeurs Arutha et Lyam, qui pour le voyage, avaient opté pour le même uniforme que le reste de l'escorte, pour se fondre dans le décor. Lyam, homme de petite taille aux cheveux blonds comme les blés et aux yeux bleux azurs,chargeait ses affaires sur son cheval et fit un clin d'oeil au Prince, qui lui répondit à son tour par un grand sourire. Cet homme plaisait beaucoup à Eldarion pour sa bonne humeur mais aussi pour son don à l'arc, son don pour l'improvisation et pour le fait qu'il est très malin quand il le faut. A côté de lui se tenait au contraire un homme discret, aux cheveux et aux yeux noirs de jais, qui, aparemment, semblait refaire le tour de son équipement. Lorsqu'il vit le Prince arriver, il le salua brievement mais avec respect pour le rang qui lui ait du. Si Eldarion avait besoin de cet homme dans son équipe, c'était qu'en effet, le dénommé Arutha était très versé dans toutes les stratégies militaire et savait garder son sang-froid en toutes circonstances, ce qui était ue qualité précieuse dans ce ganre de quête... Locklear les salua égalementavec respect, sachant qu'eux aussi feraient tout pour protéger le Prince.
Quant à leur couverture pour leur quête, il avait été décidé qu'Arutha, l'air austère et sérieux ferait un parfait comptable et que Lyam serait un mercenaire qu'ils payeraient pour protéger sa cargaison.


Eldarion regarda autour de lui, cherchant des yeux le dernier membre de son équipe. Il savait que celui-ci ne se montrait pas si facilement, mais il lui avait donné des instructions précises sur l'heure de leur départ. Soudain, dans l'ombre encore présente des escaliers, une silhouette furtive et discrète se dessina. Eldarion, avec sur ses talons Locklear, se dirigea vers le dernier membre de son équipe.
L'air vagabond, l'oeil vif et le corps souple, le jeune homme qui se tenait devant lui, lui fit un sourire charmeur et le salua d'une révérence grotesque, ce qui fit grimacer Locklear, qui trouvait fort peu convenable ce genre de salutations. Eldarion, quant à lui, explosa de rire pour la première fois depuis quelques jours, et lança à son joyeux compagnons:


"Nous n'attendions plus que toi, mon ami..."

Le jeune homme aux cheveux bouclés roux hirsutes sourit à pleines dents. De son prénom Dashel, il s'était lié d'amitié avec le Prince lorsque celui-ci s'enfuyait du Palais pour vivre une autre vie bien plus palpitante que celle de Prince. Ses yeux verts foncés étaient sublimes et brillaient d'une intelligence peu commune, car en effet, Dashel était passé maitre dans l'art de la débrouillardise... Utile pour une telle quête! Même s'il avait fallu du temps pour le convaincre, Eldarion avait réussi à lui faire porté l'uniforme de l'escorte, si bien qu'il ressemblait "presque" aux autres, si ce n'était ses étranges couteaux qu'il portait à sa ceinture...

Une fois tout le monde réunis, Eldarion fit les présentations, puis alla parler avec le chef de l'escorte pour voir si le message était bien passé. Revenu à son point de départ, il dirigea son regard vers le Palais, d'où devait certainement venir la dernière personne de son groupe, autrement dit la personne de confiance de son Père....



[Et voilà... FINISHHHHHHHHH *Pfiouu*]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aragorn II Elessar

avatar

Nombre de messages : 735
Age : 39
Race, Pays : Gondor
Metier : Roi du Gondor
Date d'inscription : 17/12/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: Sauron ! Pour le salut du Gondor, je vais vous affronter !
**Aime/N'aime pas**:

MessageSujet: Re: La glorieuse quête du palantir d'Osgiliath par Eldarion   Sam 2 Aoû 2008 - 21:00

[HQ: Bon et bien alors on dit qu'on continue ici ]

Ragnarolf sortit non pas du palais mais de l'écurie. Il portait des habits de voyage propres, ceux qu'il avait l'habitude de porter pour les courses lointaines. Il n'était pas rare de voir les courrier accompagner les ambassades, ils servaient principalement d'éclaireur à la troupe. Un deuxième homme du corps des Courriers du Roi allait d'ailleurs les accompagner.
Il avança jusqu'à se planter devant le chariot et les mains sur les hanches, il scruta les jeunes hommes avec un regard malicieux.


Ragnarolf : " Bonjour mes damoiseaux, pour ceux que je n'ai pas encore l'honneur de connaître je me nomme Ragnarolf et voici mon collègue mais néanmoins ami Thordred."

Il désigna l'autre courrier qui s'inclina doucement devant Eldarion.

Ragnarolf : " J'ai l'esprit moins leste qu'un Hobbit, mais je courre moins après les filles de rois... Sa majesté m'a donc attaché à votre service pour cette mission en remplacement de ce pauvre Falator. Que les dieux de la lubricité l'épargnent. "

L'affaire Falator avait beaucoup amusé Ragnarolf, y-avait-il d'ailleurs une chose au monde qui n'eût pas amusé Ragnarolf... Cette histoire d'honneur s'étant transformé en histoire paillarde lorsqu'elle avait atteint les tavernes de la ville basse. Selon les alcooliques du coin, Falator s'était donc jetté sur la fille du roi en brandissant un gourdin en plein banquet. On s'interrogeait beaucoup sur la nature du gourdin, mais on était sûr que cela avait la cour et le bon roi en grand émoi. Ragnarolf qui les fréquentait beaucoup avait délaissé la vraie version pour cette version plus olé olé.

En regardant les uns après les autres les membres de la bande réunie par le prince. Il dit:


Ragnarolf : " Fort bien mes damoiseaux, fort bien... Je vois que la fine équipe a été réunie. Vous voilà fin prêt pour aller faire la bise à la dame de Lorien notre amie."

Puis désignant le chariot.

Ragnarolf : " Je suis sûr que les gens de Lorien vont adorer ce magnifique présent, les elfes des bois ont toujours été très amateurs du vin des hommes, les gens de Thrandhuil consomment jusqu'à 50 barils par semaine !"

Il s'approcha et frappa avec fermeté la bâche qui recouvrait le vin.

Ragnarolf : " Ah les mystères de l'ivresse... On imagine difficilement à quel point le vin peu être une arme efficace dans une négociation et quel pouvoir étonnant se cache dessous... "

Se retournant vers Eldarion.

Ragnarolf : " Votre altesse, le Roi votre père ne pouvant être présent à votre départ, il m'a chargé d'un dernier baiser de sa part. Laissez moi être lui pour l'instant qui vient. "

C'était la formule habituelle de la procuration royale. Il embrassa Eldarion à droite, puis à gauche et lui glissa à l'oreille:

Ragnarolf (murmure) " A l'issue de notre première étape.......... je vous remettrai les dernières instructions de votre père. "

Puis se tournant vers tous:

Ragnarolf : " Vous êtes tous prêts mes damoiseaux, chacun de vous a bien embrassé père, soeur, promise et... maîtresse ?"

Son oeil malicieux eut un éclair en regardant Eldarion et ses dents blanches se montrèrent sans pudeur à ce dernier mot alors qu'il pliait le genou devant lui.

Se relevant il sourit et dit:


Ragnarolf : " Alors en route, nous n'attendons que l'ordre du Prince. "

Il saisit son propre cheval par la bride et monta en selle avec souplesse.
Les pieds calé dans les étriers il rejoignit la tête de l'escorte tandis que son alter ego prenait l'arrière garde.


[CONSIGNE QUETE : la troupe sort du palais, à toi de voir comment elle est organisée (il y a une quinzaine de gardes en plus de tes gens et Ragnarolf et son collègue).
Vous traversez la ville sous les vivas, le lieutenant Haakon a fait dégager les rues. Tout va bien, tu salues la foule qui est immense (le prince est très populaire Cool ) mais soudain un incident se produit:
Une roue du chariot se prend dans un nid poule et la roue mal serrée à l'essieu se brise sous le choc. Le chariot se met à pencher faisant glisser la bâche. L'équipement caché dessous se révèle en partie aux yeux du publique.
Voyons comment tu gères ce problème.
Ensuite vous rejoignez les portes de la ville. Arrête le post une fois arrivés dans les champs du pellenor.]

_________________


Incarne aussi Graganos l'orque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La glorieuse quête du palantir d'Osgiliath par Eldarion   

Revenir en haut Aller en bas
 
La glorieuse quête du palantir d'Osgiliath par Eldarion
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (Galerie Amon Barad) Osgiliath // Mordor
» Arrivée du homme du harad à Osgiliath
» Les égouts d'Osgiliath
» Palantir
» Visite d'Osgiliath

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Terre du Milieu : Chroniques du Quatrième Âge :: QUETES-
Sauter vers: