AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un retour inattendu...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Celebrían

avatar

Nombre de messages : 154
Age : 30
Race, Pays : Elfe, Imladris
Metier : Dame d'Imladris
Date d'inscription : 13/04/2008

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: Et Earello Endorenna utúlien - De la grande Mer en Terre du Milieu je suis venu
**Aime/N'aime pas**: Imladris, son époux, ses enfants/Les Orques

MessageSujet: Un retour inattendu...   Lun 14 Avr 2008 - 21:20

Le bateau qui la ramenait des Terres Immortelles accosta à l’aube d’un nouveau jour. Celebrían, ses mains aux doigts longs et fins posés sur le bastingage du navire et l’air marin venant jouer dans ses cheveux, fixait de ses yeux clairs la terre qui approchait. Voilà bien des siècles qu’elle n’avait plus contemplé cette terre. Avait-elle fait une folie en s’embarquant pour la Terre du Milieu ? Etait-ce une bonne idée de revenir sur une terre où elle avait connu maintes souffrances ?

Mais en y repensant, elle n’avait souffert qu’un court laps de temps, comparé aux nombreuses années de bonheur qu’elle avait connu, en Lorien d’abord, puis à Imladris. Et puis, elle se languissait de sa famille et rêvait de pouvoir à nouveau serrer dans ses bras ses fils chéris, comme au temps où ils n’étaient encore que des enfants, contempler la beauté de sa fille, ou encore embrasser son époux. 530 ans qu’elle avait quitté cette terre, 530 ans qu’elle avait laissé son cœur à Imladris…

Qu’étaient-ils devenus ? D’après les derniers arrivants à Tirion, sa fille aurait choisi une vie humaine et serait devenue reine du Gondor. Il semblerait même qu’elle ait eu plusieurs filles et un fils. Ses fils quant à eux, auraient également choisi une vie humaine, pour une raison qu’elle n’arrivait pas encore à cerner. De nouvelles raisons pour Celebrían de revenir en Terre du Milieu…

Seule passagère à faire le voyage du retour, les badauds attendant de monter à bord furent surpris de la voir descendre du bateau lorsque celui-ci accosta. Des murmures parcoururent la foule amassée sur le quai, était-ce bien la dame de Fondcombe qui venait d’accoster ? Et que faisait-elle là ? Pourquoi revenait-elle alors que tous les elfes quittaient la Terre du Milieu les uns après les autres ?

Malgré son expression douloureuse, elle se mit en devoir de sourire aux elfes attroupés et à leur répondre. Certains, heureux de voir revenir la Reine d’Argent, choisirent de reporter leur voyage pour l’escorter jusqu’à Imladris. Elle leur en fut reconnaissant, mais tenta tout de même de les en dissuader, elle ne souhaitait pas causer du tracas dès ses premières minutes ici. Mais le groupe était têtu, et ne souhaitait pas la laisser voyager seule, aussi c’est sous bonne escorte qu’elle fit le trajet jusqu’à Fondcombe.

Fondcombe, joyau des elfes dont la beauté n’avait pas été altérée par les années, bien que le calme qui y régnait témoignait à lui seul du départ de bon nombre d’elfes pour les Terres Immortelles. Lorsque Celebrían et son escorte arrivèrent, le soleil commençait déjà à décliner dans le ciel qui se teintait de couleurs rougeoyantes. Avec l’aide de l’un des membres de son escorte, elle mit pied à terre, lissa sa toilette tissée de fils d’argent et s’avança de quelques pas. Le seigneur Elrond était-il là ? Aurait-elle la chance de revoir rapidement ses enfants ? Les questions s’enchaînaient dans son esprit tandis que son cœur commençait à s’emballer. Plus de cinq siècles loin d’eux, c’était long…

_________________

Incarne aussi Lothíriel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eito-addict.livejournal.com
Elladan & Elrohir

avatar

Nombre de messages : 120
Age : 25
Race, Pays : Elfes Noldor; Fondcombe/Imladris
Metier : Princes d'Imladris
Date d'inscription : 03/01/2007

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: El'dan:Moi? Oh mais non, jamais! Mon frère peut-être? El'hir: Quoi? Mais qui aurait bien pu vous raconter un truc pareil! Vous devez me confondre avec mon jumeau...
**Aime/N'aime pas**: Avoir le droit à l'insouciance/ Être seuls.

MessageSujet: Re: Un retour inattendu...   Lun 14 Avr 2008 - 22:42

[Entre deux grattages de notes diverses, ressortons de son placard -euhm, du bureau d'Elrond, Erestor et Glorfindel- ce pauvre petit qui a hérité du titre de secrétaire des lieux. Lindir fera un bon guide!]

Une escorte qui s'avançait au loin sur le chemin. Le groupe de jeunes installés aux coffins u territoire d'Imladris n'avaient pas pu l'éviter, tellement cet événement était insolite. D'habitude, les escortes partaient, non? Qui pouvait donc bien arriver?
Les rumeurs s'élevèrent bien vite au creux des arbres.


"Ce doit être la Dame Galadriel. J'ai ouï dire qu'une de ses messagères était dans la demeure!" s'essaya finalement une voix encore à la frontière de la virilité.

Lindir, perché au-dessus de lui, avait écouté toute la discussion avec un léger sourire, et un désintéret certain. pour une fois qu'il n'avait pas à s'occuper de champs de blé et de bâteaux, qu'on lui fiche la paix avec la politique! Il la subissait déjà assez!
Pourtant, la remarque de l'enfant le fit éclater de rire. D'un geste léger, il se laissa retomber jusqu'à la hauteur des autres elfes et leur fit face avec l'air fier de celui qui sait. ca faisait toujours de l'effet sur les petits.


"Allons, imbécile! Qui d'autre qu'un nourisson oublierait donc que la Lothlorien se trouve à l'est, et non à l'ouest!"

"Ben, c'est un peu ça le problème." rétorqua violemment l'adolescent en se levant à son tour.
"De quel pays peut bien venir quelqu'un qui vient de l'ouest? Y aurait-il des elfes dans la Comté et que je n'en aurait rien su?
Dis-nous donc, Lindir, puisque tu me dis imbécile: attendons-nous quelqu'un de Valinor, peut-être?"


Quelques rires acquirent sa remarque bien sentie, et Lindir releva fièrement le menton, dédaignant les quolebiquets.
Il allait répondre lorsqu'un autre jeune se leva à son tour et descendit rapidement de son perchoir. D'une main, il hèla ses compagnons.


"Ai! Ne discutons donc pas de qui est le plus imbécile, nous y serions encore dans trois Âges.
La Comté, la Lothlorien, ou Valinor, je ne sais, mais ceux qui viennent ne doivent pas avoir oublié leur pays d'origine, je présume!"


Les rires redoublèrent, et une dizaine de jeunes apparurent subitement sur le chemin, bloquant le passage de l'escorte.
Lindir, poussé en avant malgré ses protestations par ses compagnons, se retrouva bien vite en tête de file. Il voulut jeter un regard noir derrière lui, mais la vision de ce qu'il y avait devant lui l'en empêcha.
Une fraction de seconde durant, il resta planté là, avec les yeux comme deux ronds de flans, à ne rien comprendre. Puis, il se resaisit. Ce n'était tout de même pas pour rien qu'il avait remplacé l'ancien secrétaire du maître des lieux, qui avait pris depuis peu le chemin des Hâvres.

Un sourire léger vint orner ses lèvres, et il salua bien bas.


"Veuillez excuser notre irruption, gens du voyage, pour nous permettre de vous souhaiter la bienvenue à Imladris-la-Belle, qui ne se portera que mieux de quelque présence supplémentaire en cette douce saison de l'année.
Mais face à la jeunesse avide, il vous faudra faire preuve de courage et de patience, car nous serions bien curieux de savoir d'où vous vener, vous qui marcher contrairement à tous courant, vers l'est. D'autant que parmi vous, je sais quelque visage qui avait pris le chemin inverse il y a peu..."


Son ton était vif, et rieur. Oh, si Imladris avait changé, cela aurait semblé au voyageur si peu: on riait, on chantait et on était toujours aussi bavard aux frontières.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://livre-des-etoiles.forumactif.com
Celebrían

avatar

Nombre de messages : 154
Age : 30
Race, Pays : Elfe, Imladris
Metier : Dame d'Imladris
Date d'inscription : 13/04/2008

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: Et Earello Endorenna utúlien - De la grande Mer en Terre du Milieu je suis venu
**Aime/N'aime pas**: Imladris, son époux, ses enfants/Les Orques

MessageSujet: Re: Un retour inattendu...   Lun 14 Avr 2008 - 23:13

Celebrían n'eut pas le temps de se questionner plus que déjà une dizaine de jeunes elfes bloquèrent le passage de l'escorte, la Reine d'Argent ne pouvant alors plus faire un pas. Alors qu'un jeune elfe - de son point de vue tout du moins - fut poussé en avant par les autres, Celebrían observait l'attroupement d'un oeil curieux. Ils semblaient tous trop jeunes pour qu'ils puissent la reconnaître... Le premier à s'être avancé, contre son gré, prit la parole, s'adressant au groupe entier.

"Veuillez excuser notre irruption, gens du voyage, pour nous permettre de vous souhaiter la bienvenue à Imladris-la-Belle, qui ne se portera que mieux de quelque présence supplémentaire en cette douce saison de l'année.
Mais face à la jeunesse avide, il vous faudra faire preuve de courage et de patience, car nous serions bien curieux de savoir d'où vous venez, vous qui marcher contrairement à tous courant, vers l'est. D'autant que parmi vous, je sais quelque visage qui avait pris le chemin inverse il y a peu..."


Avant que la dame de Fondcombe ne puisse prendre la parole, une jeune elfe de son escorte, du nom de Serindë, prit la parole:

"Nous revenons des Havres Gris où nous avons fait une curieuse rencontre. Nul doute que le seigneur Elrond nous en aurait voulu de ne pas escorter cette personne jusqu'ici. Nous avons donc tous reporté notre départ pour les Terres Immortelles..."


Se tournant vers Celebrían, Serindë la désigna d'un geste du bras, son menton fièrement relevé, heureuse d'avoir le privilège de présenter l'épouse du seigneur Elrond à ces jeunes elfes.


"Voilà la personne que nous escortons. Saluez donc l'épouse de votre seigneur, Celebrían. La dame de Fondcombe est de retour parmi nous..."

Suite à ces mots, plusieurs elfes de l'escorte baissèrent la tête en signe de respect tandis que la Reine d'Argent leur faisait signe que c'était inutile. Elle tourna son regard vers l'attroupement, et fixa plus particulièrement celui qui avait prit la parole. Avec un doux sourire, elle prit enfin la parole d'une voix claire.

"Quel est donc votre nom, mon jeune ami? Et vous serez-t-il possible d'avertir de mon arrivée?"

Elle n'était pas revenue des Terres Immortelles pour discutailler pendant des heures avec de jeunes elfes, qui n'étaient presque encore que des gamins. Mais après tout, elle s'était attendu à ce genre d'accueil, et même si savoir son époux si proche et pourtant encore si loin la rendait fébrile, elle ne pouvait simplement les congédier, puisqu'ils n'avaient aucun moyen de connaître son identité... En 530 années, il avait du se passer quantité de choses à Imladris, et les jeunes gens ne pouvaient réellement se souvenir d'elle...

_________________

Incarne aussi Lothíriel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eito-addict.livejournal.com
Elladan & Elrohir

avatar

Nombre de messages : 120
Age : 25
Race, Pays : Elfes Noldor; Fondcombe/Imladris
Metier : Princes d'Imladris
Date d'inscription : 03/01/2007

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: El'dan:Moi? Oh mais non, jamais! Mon frère peut-être? El'hir: Quoi? Mais qui aurait bien pu vous raconter un truc pareil! Vous devez me confondre avec mon jumeau...
**Aime/N'aime pas**: Avoir le droit à l'insouciance/ Être seuls.

MessageSujet: Re: Un retour inattendu...   Dim 20 Avr 2008 - 22:30

Alors là, pour une nouvelle, c'en était une. Une petite seconde durant, certain jeunes s'étaient même posé la question de savoir si c'était une blague ou si c'était vrai. Mais les visages nobles de l'escorte et la splendeur de la dame qu'ils escortaient eut tôt fait de les convaincre.
La stupeur fit monter une légère rumeur. La reine, la reine était de retour! N'était-elle donc pas chez les Valars? Pourquoi revenait-elle? Venait-elle chercher le seigneur et ses fils? Voire Arwen, pourquoi pas?
Puis, le silence revint. Elle avait parlé, et, respectueusement, ceux qui n'avait pas encore salué le firent avec empressement.


Citation :
"Quel est donc votre nom, mon jeune ami? Et vous serez-t-il possible d'avertir de mon arrivée?"

Lindir, qui était parmi ceux des aînés qui n'avait pas bavardé et gardé un air aussi digne et noble que possible, salua en posant un genou au sol comme cela se faisait, puis se releva.

"Lindir Liruliniond, en tecel Aran Elrond Peredhel, buiol cin, Tar-Celebrian.*
Avertir de votre arrivée me sera un honneur, héri nín**, et, avec votre permission, j'y vais de ce pas."


Tandis qu'il attendait une approbation, une fine silhouette se dégagea de la masse d'adolescent. C'était une des rares filles, encore toute jeune et dans la fragilité de son enfance. Elle avait de grands yeux verts brillants et ne portait, assez effrontément, qu'une légère tunique. Un sourire désarmant ornait son visage d'une touche d'innocence.

"Oh, Tar-Celebrian! Je vous en prie, permettez-nous de vous accompagner jusqu'à la demeure du seigneur. Nous ne serons pas une compagnie gênante, c'est promis.
Et puis, ce serait mieux si on vous montrait le détour qu'il faut prendre, puisque le pont a été détruit récemment..."


Lindir acquiesça à cette dernière phrase, un petit sourire fataliste aux lèvres.
Détruit, détruit, le mot était gentil... Le petit pont en bois avait, tout-à-fait honnêtement, fait les frais d'une autodafé par les elfes, qui craignaient que ce lieux de passage sur le Celebrant, de plus en plus connu, ne serve aux desseins de Galdarith et de ses elfes noirs, qui avaient été particulièrement actifs durant l'été passé.
Mais bon, ce genre d'affaire, ce n'était pas à des enfants de les expliquer...
Il re-darda donc respectueusement son regard sur la reine, pour attendre sa réponse.



*"Lindir fils de Lirulin, le greffier du Seigneur Elrond Peredhel, à votre service, Reine Celebrian."
**ma dame
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://livre-des-etoiles.forumactif.com
Celebrían

avatar

Nombre de messages : 154
Age : 30
Race, Pays : Elfe, Imladris
Metier : Dame d'Imladris
Date d'inscription : 13/04/2008

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: Et Earello Endorenna utúlien - De la grande Mer en Terre du Milieu je suis venu
**Aime/N'aime pas**: Imladris, son époux, ses enfants/Les Orques

MessageSujet: Re: Un retour inattendu...   Lun 21 Avr 2008 - 13:07

Il y eut une seconde de flottement, durant laquelle le groupe semblait se demander s’il n’avait pas rêvé les paroles qu’ils avaient entendu. Puis, comme s’ils s’éveillaient d’un rêve collectif, ils la saluèrent bien bas. Celebrían inclina doucement la tête comme pour leur signifier qu’elle ne leur tenait pas rigueur de ne pas l’avoir fait plus tôt.

L’elfe qu’elle observait un instant avant prit à nouveau la parole pour se présenter. Lindir fils de Lirulin, il était le greffier de son époux. Une chance que de tomber sur lui dès son arrivée, non ? La dame de Fondcombe sourit avec bienveillance, même si son regard restait quelque peu voilé, mais seul le regard averti d’une personne la connaissant bien aurait pu s’en rendre vraiment compte.

Lindir semblait attendre sa permission avant de les quitter pour partir plus avant, et elle allait la lui donner lorsqu’une jeune elfe sortit du rang. Vêtue d’une simple tunique, un sourire innocent aux lèvres et son regard brillant, elle s’avança vers Celebrían et s’adressa à elle.


"Oh, Tar-Celebrian! Je vous en prie, permettez-nous de vous accompagner jusqu'à la demeure du seigneur. Nous ne serons pas une compagnie gênante, c'est promis.
Et puis, ce serait mieux si on vous montrait le détour qu'il faut prendre, puisque le pont a été détruit récemment..."


Le pont ? Détruit ? Elle tourna ses yeux vers le greffier d’Elrond comme pour rechercher une confirmation de ces paroles et elle le vit acquiescer avec un certain fatalisme. Retournant ses yeux clairs vers la jeune elfe, dont l’innocence la faisait sourire, elle hocha doucement la tête.

"C’est très aimable à vous de m’épargner de faire fausse route et de m’offrir vos services de guide. Montrez-moi la voie et je vous suivrez. Mais qu’est-il donc arrivé à ce pont pour qu’il ait été détruit ?"

Ce n’était guère pratique pour les visiteurs n’étant pas au courant. Elle même se serait fourvoyé s’ils ne l’avaient pas averti… Un instant, elle tourna à nouveau son regard vers Lindir et lui fit signe qu’il avait sa permission pour partir devant et avertir de son arrivée s’il le souhaitait, mais attendant tout de même une réponse avant de se mettre à nouveau en marche.

Serindë, quant à elle, s’avança jusqu’à s’arrêter juste derrière Celebrían, bien décidée à jouer son rôle d’escorte jusqu’au bout. Elle n’était encore qu’une enfant lorsque la dame avait quitté Imladris, mais sa mère qui avait été assez proche d’elle, lui en avait beaucoup parlé et de là était née une véritable admiration pour la fille de Galadriel. Pouvoir la rencontrer à nouveau avait été un honneur qu’elle n’aurait jamais cru possible, et pourtant… Si bien que si la dame restait à Imladris, elle était tenté de faire de même…


"Nous vous suivrons également. Après des jours de marche, nous avons également besoin de repos avant de, peut-être, reprendre la route des Havres Gris..."

La plupart des elfes de l'escorte venaient de Fondcombe, ils rentreraient donc simplement dans leur ancienne demeure. Les autres ne doutaient pas de l'hospitalité du seigneur Elrond...

_________________

Incarne aussi Lothíriel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eito-addict.livejournal.com
Elladan & Elrohir

avatar

Nombre de messages : 120
Age : 25
Race, Pays : Elfes Noldor; Fondcombe/Imladris
Metier : Princes d'Imladris
Date d'inscription : 03/01/2007

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: El'dan:Moi? Oh mais non, jamais! Mon frère peut-être? El'hir: Quoi? Mais qui aurait bien pu vous raconter un truc pareil! Vous devez me confondre avec mon jumeau...
**Aime/N'aime pas**: Avoir le droit à l'insouciance/ Être seuls.

MessageSujet: Re: Un retour inattendu...   Lun 21 Avr 2008 - 22:20

[Précision: si ça ne te dérange pas, Celebrian, je propose de situer ce post à la mi-octobre, soit une bonne semaine après l'arrivée de Nessameldë à Imladris. Ca permettra une meilleure disponibilité des personnages, et retour plus prompt d'El&El.]

Lindir reçut le signe sans surprise, inclina la tête avec respect, et s'en alla au pas de course. Il avait l'habitude des commissions en tous genres, quoiqu'il lui était nouveau de servir la reine.

La toute jeune elfe s'éclaira d'un sourire quand elle reçut la réponse de la dame. Elle paraissait si fière que c'en était drôle.
Pourtant, l'idée d'un retour à la demeure n'amusait pas tous les adolescents, et lorsque l'escorte se remit en route, la moitié d'entre eux eut tôt fait de disparaître entre les fourrées.
A la tête de ceux qui restaient, Finyadiel marchait non loin de la reine. Elle accomplissait sa tâche de guide avec sérieux, et menait la petite troupe par des routes propres et praticables.
Puis, subitement, comme si quelque chose lui rappelait qu'elle n'avait toujours pas répondu à la question de Celebrian, elle stoppa net.
En face de l'endroit où elle se trouvait aurait dû être un chemin. Il était toujours bien là, mais son état était effarant: la route autrefois pavée, propre et large était jonchée de morceaux de pierres éparses, et couverte de boue. Et au bout de cette vision surprenante, le Celebrant, et le pont.
Ou du moins, ce qu'il en restait... Ceux qui avaient fait ça l'avaient fait proprement, et il ne restait que les vestiges de fondations et une planche calcinée, perdue dans un buisson.

Finyadiel, respectueusement, s'avança vers la reine, et, comme si celle-ci n'avait rien vu, lui indiqua le lieu du doigt.


"Voyez, Tar-Celebrian, c'est là.
Les Princes l'ont fait détruire à la fin de Cerveth, cette année. Et ils ont attendu la fin des travaux avant de repartir.
Je n'en suis pas vraiment sûre, mais j'ai entendu dire qu'on l'aurait coupé car il était sur les plans des gens de Galdarith. Dans ce cas, c'est une précaution élémentaire: les escarmouches aux frontières tuent déjà suffisamment sans qu'il faille que l'agresseur trouve le chemin de la ville."


Elle avait parlé d'un ton badin, n'envisageant même pas que la reine puisse être surprise de ses paroles, ou puisse ignorer les détails des affaires d'Imladris.

*Cerveth: juillet
______________________________________________________________



"Il faut se rendre à l'évidence, mon Seigneur. Il faudra encore quelques jours au moins à vos fils pour nous rejoindre, surtout s'ils sont accompagnés du Fëanoriond.
Nous ne pourrons pas compter sur leur avis ou leur présence si les choses commençaient à prendre de l'ampleur."


Elrond acquiesça et ouvrit la bouche pour répliquer. Il fut coupé net par un coup sec frappé à la porte.

"Oui, entrez."

Lindir apparut. Il était en nage.

"Hé bien, mon garçon!" s'exclama Erestor, riant.
"Même tes jours de liberté, le travail te manque tant que tu reviennes en courrant?"

"Ai, ne vous moquez pas, seigneur Erestor.
Je me suis fait messager d'une bien étrange troupe..."


Les sourcils des deux aînés s'arquèrent, et comme le greffier restait muet et reprenait son souffle, Erestor le harangua vivement.

"Alors, de quoi s'agit-il?"

"De la reine."

"Galadriel?"

"Non. La Reine d'Argent. Celebrian."

Erestor lacha une exclamation pas assez polie pour que je la retranscrive, et attrapa vivement Lindir par l'épaule.

"Que racontes-tu? Cela fait 5 siècles qu'elle a vogué vers l'ouest!"

"Et pourtant je ne mens pas, qu'Eru en soit témoin! Une escorte de gens revenant des Hâvres l'accompagnent, et les jeunes avec qui j'étais ont offert de la mener à la demeure."

"Comment est-elle?" exigea de savoir le conseiller, supicieux.

"Grande et élancée. Elle a le port noble et la voix douce. ces cheveux sont plus blonds que ceux du seigneur Glorfindel, et je ne saurais dire la couleur de ses yeux, car la luminosité les faisaient briller tantôt de bleu, tantôt de vert." débita le greffier sans reprendre son souffle sur toute la tirade.

Les sourcils d'Erestor prirent une inclinaison encore plus prononcé, mais il paraissait sincèrement troublé. Lindir n'avait jamais vu la dame Celebrian, il était bien trop jeune pour cela. Et les images qu'il y avait d'elle étaient difficilement accessible, et trop rarement en couleur pour qu'il sache ces précisions.
Après une longue seconde d'hésitation, il haussa finalement les épaules et tenta de reprendre un ton badin.


"Soit, allons voir de quoi il s'agit, et voyons si tu as raison.
Vous nous accompagnez, je suppose, mon seigneur...
Mon seigneur? Aran Elrond?"


Elrond avait une carnation pâle à l'origine, mais là, ce n'était vraiment plus normal.
Appuyé lourdement en arrière contre un meuble assez quelconque, il fixait Lindir avec insistance. Une respiration lourde soulevait son vêtement rouge bordeau à intervalles réguliers, mais, à part cela, on aurait pu croire qu'il était mort. Et il avait l'air de quelqu'un qui venait d'avaler quelque chose de très amer et qui le digérait mal.

S'il avait d'abord écouté son greffier avec intérêt mais inquiétude, la tirade lui avait coupé bras et jambes. Il cligna lentement des paupières en entendant son conseiller l'appeler, et tenta en vain de chasser la petite voix dans sa tête qui lui sussurait d'un air mauvais qu'il le savait, qu'il n'y avait pas cru, et que ça faisait des mois qu'il en rêvait, de toutes façons...


"Oui, oui, allons-y..."

Sa voix n'était qu'un ruisseau fluet, là où d'habitude elle avait la force du fleuve. En se recomposant un visage moins idiot et plus noble, il accepta le bras que lui tendait Erestor, et suivit celui-ci vers l'extérieur.

Lindir avait déjà filé, sur un signe d'Erestor, vers une nouvelle personne à prévenir.


[Glorfindel et Maeghad m'ont demandé de rejoindre l post, ils n'ont pas envie de causer forge pendant trois posts^^.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://livre-des-etoiles.forumactif.com
Celebrían

avatar

Nombre de messages : 154
Age : 30
Race, Pays : Elfe, Imladris
Metier : Dame d'Imladris
Date d'inscription : 13/04/2008

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: Et Earello Endorenna utúlien - De la grande Mer en Terre du Milieu je suis venu
**Aime/N'aime pas**: Imladris, son époux, ses enfants/Les Orques

MessageSujet: Re: Un retour inattendu...   Mar 22 Avr 2008 - 10:01

[Pas de problèmes de mon côté pour la date… Disons que Cel’ est arrivée aux Havres Gris, euh… environ une semaine avant ? J’ai du mal à évaluer le temps par rapport aux distances… Et je ne vois pas d’inconvénients à ce que Glorfindel et Maeghad nous rejoignent… ^^]

Celebrían regarda le jeune Lindir filer au pas de course et tourna à nouveau son regard vers la jeune elfe dont elle ignorait toujours le nom. Celle-ci souriait avec bonheur, visiblement heureuse de pouvoir la guider. La troupe se mit en marche, les jeunes elfes devant la reine, son escorte, menée par Serindë, derrière. Mais au fur et à mesure qu’ils avançaient, Celebrían voyait les jeunes elfes disparaître les uns après les autres. Comme elle les comprenaient, ils étaient encore jeunes, et n’avaient certainement pas envie de retourner si vite à la demeure…

Alors qu’elle se prenait à admirer les paysages si familiers et pourtant si lointains, et à repenser à sa jeunesse à Ost-in-Edhil, un peu plus au sud de Fondcombe aujourd’hui détruite, sa jeune guide stoppa net face à un chemin, arrêtant par la même occasion la procession. La Reine d’Argent contempla un instant le chemin qu’elle aurait prit d’instinct si le pont n’avait pas été détruit. La boue recouvrait les anciens pavés, à présent plus que des pierres éparses, et plus loin les vestiges du pont qui traversait autrefois le Celebrant.

La jeune fille s’avança vers elle et lui désigna le lieu d’un geste, indifférente au fait que le regard de Celebrían y était déjà fixé, puis elle commença son explication d’une voix claire mais avec le ton de la conversation anodine. Elle n’avait pas idée du tumulte que cette découverte provoquait chez la reine. Voir ainsi détruit un pont qu’elle avait certes traversé maintes et maintes fois n’aurait pas du tant l’affecter et pourtant… C’était la preuve évidente que les choses avaient bel et bien changées en cinq siècles…


"Voyez, Tar-Celebrian, c'est là.
Les Princes l'ont fait détruire à la fin de Cerveth, cette année. Et ils ont attendu la fin des travaux avant de repartir.
Je n'en suis pas vraiment sûre, mais j'ai entendu dire qu'on l'aurait coupé car il était sur les plans des gens de Galdarith. Dans ce cas, c'est une précaution élémentaire: les escarmouches aux frontières tuent déjà suffisamment sans qu'il faille que l'agresseur trouve le chemin de la ville."


Les Princes ? C’était sur la décision de ses fils que le pont avait été détruit ? Et qui était ce Galdarith dont elle n’avait jamais entendu parlé ? Des escarmouches ? Alors son sentiment que quelque chose de grave et de mauvais se tramait en Terre de Milieu ne l’avait donc pas trompé. Elle avait bien fait de revenir, mais se renseignerait sur la situation auprès de personnes plus au courant qu’une jeune enfant.

"Si les Princes en ont décidé ainsi, c’est que cela devait être fait ainsi… Merci pour cet éclaircissement mon enfant. Poursuivons notre route, je suis rompue de fatigue et n’aspire pour l’instant qu’à retrouver le foyer que j’ai laissé depuis si longtemps…"

Se remettant en route, elle fit quelques pas pour passer devant Serindë qui était restée muette et la tête basse. Elle aurait dû informer elle-même la reine de cette histoire, mais trop heureuse de la revoir, elle n’y avait plus pensé. Celebrían fit signe à la jeune elfe de repasser devant et offrit un petit sourire à Serindë, comme si elle avait perçut son sentiment, puis elle se remit calmement en marche, pressée tout de même de retrouver son foyer.

_________________

Incarne aussi Lothíriel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eito-addict.livejournal.com
Elladan & Elrohir

avatar

Nombre de messages : 120
Age : 25
Race, Pays : Elfes Noldor; Fondcombe/Imladris
Metier : Princes d'Imladris
Date d'inscription : 03/01/2007

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: El'dan:Moi? Oh mais non, jamais! Mon frère peut-être? El'hir: Quoi? Mais qui aurait bien pu vous raconter un truc pareil! Vous devez me confondre avec mon jumeau...
**Aime/N'aime pas**: Avoir le droit à l'insouciance/ Être seuls.

MessageSujet: Re: Un retour inattendu...   Mer 23 Avr 2008 - 19:47

Fenyadiel salua, et retourna vite se mettre en tête pour guider l'escorte à travers le détour qu'il fallait prendre. Si la dame était fatiguée, elle la laisserait tranquille.

Les jeunes menèrent les gens des Hâvres à travers un chemin tout neuf, à peine reconnaissable comme tel, le long des tumultes d'argent et de turquoise du Celebrant.
Sous leurs pieds s'étendait à perte de vue un tapis d'or, répandu là par les longs arbres d'Imladris, qui se dépouillaient de leur splendeur à la venue de l'hiver. D'autres encore s'étaient fait de sang, et formaient comme une voûte pleurant de larmes cramoisies la fin de l'été. Et puis, les derniers et moins nombreux, s'obstinaient à garder leur vert léger, apte à partager leur touche de légerté printanière avec les remous de l'eau, en contrebas.

Ils marchèrent longtemps, suffisamment pour s'imprègner à nouveau des parfums entêtants et de l'ambiance un peu surréaliste des elfiques bois d'Imladris.
A mesure de leur marche, le silence avait pris d'abord les plus âgées, et seules quelques vois enfantines continuaient encore de chanter doucement ou de bavarder à voix basse.

Puis, subitement, les arbres s'ouvrirent devant eux, laissant un grand espace libre devant eux. Le chemin continuait sur leur gauche, retournant sur leurs pas. Et à droite, à peine assez profondes pour mouiller les pattes d'une fourmi, les fougueuses roulades de la rivière d'argent se reposaient de leurs babillements et acrobaties.
A la vitesse du vent, les jeunes traversèrent le Celebrant, comme s'ils ne désiraient pas rester une seconde de plus dans cette clairière pleine de flaques de soleil et d'eau, laissant aux adultes le temps de faire la traversée à leur aise.
Ils ne les avaient de toute façon pas laissés seuls. Dans l'ombre d'un grand hêtre, un garde lourdement armé les regardait passer, le visage fermé. Son air était trop assuré pour que le doute soit possible: il était loin d'être seul ici...
Mais il fallut attendre l'autre rive pour que quelques-uns de ses compagnons se montrent.
Si quiconque avaient encore une envie belliqueuse en arrivant là, c'est sûr que ces gaillards-là auraient tôt fait de les en dissuader... Deux archers munis de solides arcs longs composites, trois lanciers, et leur chef armé d'une épée longue, voilà qui cadrait étrangement avec les toits blancs de la cité qui se profilait déjà au loin...
Mais vu leur attitude, sévère mais amène, ils étaient au courant de l'arrivée de quelqu'escorte.

S'arrêtant à une dizaine de pas de la reine, ils posèrent tous genou en terre et baissèrent humblement la tête. Alors que les autres restaient dans cette position -les militaires, c'est toujours un peu pompom dans les saluts...- , leur capitaine se releva promptement.


"Tous mes respects, madame, et soyez la toute-bienvenue à Imladris-la-Belle."

Son ton était raide, un peu sec, mais sincère. Et comme quelques autres de ses hommes apparurent subitement derrière l'escorte de la reine, comme s'ils avaient été mèlés parmi ses gens, l'elfe se racla légèrement la gorge et se permit une explication supplémentaire.

"Nous suivions votre troupe depuis votre entrée dans les bois, mais il nous a été donné ordre de ne jamais approcher les voyageurs sans avoir de bonnes raisons de le faire. C'est une impolitesse que j'espère que vous nous excuserez.
Le greffier Lindir vient de nous prévenir de votre présence, et, si nous avions su, nous vous aurions de toute évidence proposé plus tôt de vous mener pas des chemins plus praticables que ceux des enfants...

Mais il n'y a aucune crainte à avoir, à partir d'ici, le chemin est tout-à-fait tranquille, et vous n'aurez aucun problème à arriver à la demeure avant que la soleil ne se décide à se coucher.
Et, de ma part et celle de mes hommes, nous vous présentons nos excuses de ne pouvoir vous mener plus loin. Nos ordres sont clairs, et il est de notre devoir de les respecter."


Un léger sourire éclaira son visage, et il jeta un regard amusé à Finyadiel.

"Mais les enfants sont bons guides, et puisque c'est ma soeur qui vous mène, je pense n'avoir aucun souci à me faire quant à votre arrivée prochaine..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://livre-des-etoiles.forumactif.com
Celebrían

avatar

Nombre de messages : 154
Age : 30
Race, Pays : Elfe, Imladris
Metier : Dame d'Imladris
Date d'inscription : 13/04/2008

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: Et Earello Endorenna utúlien - De la grande Mer en Terre du Milieu je suis venu
**Aime/N'aime pas**: Imladris, son époux, ses enfants/Les Orques

MessageSujet: Re: Un retour inattendu...   Jeu 24 Avr 2008 - 0:01

Alors qu’elle avait fait quelques pas, la jeune elfe repassa devant afin de les guider à travers les paysages enchanteurs d’Imladris. Le chemin, qu’elle ne se souvenait pas avoir déjà prit, longeait le Celebrant et était jonché de feuilles ocre et jaune qui, sous la lumière du soleil descendant, ressemblaient à de fines feuilles dorées, tandis que les couleurs se mélangeaient dans les ramures des arbres.

Alors que les aînés s’étaient tus, marchant en silence, les plus jeunes bavardaient encore gaiement, même si discrètement. Celebrían, quant à elle, s’était une nouvelle fois replongée dans ses souvenirs. Avoir parlé de ses fils quelques instants plus tôt avait fait remonter de vieilles images de leur jeunesse, et l’air et l’ambiance de la forêt jouaient pour beaucoup dans ce retour vers le passé. Un instant, elle se cru revenue une centaine d’année après la naissance de sa fille, et les voix qu’elle entendait n’étaient plus celles de jeunes elfes inconnus, mais celles de ses propres enfants qui se chamaillaient gaiement lors d’une promenade dans ces mêmes bois…

Perdue dans ses pensées, elle suivit sa jeune guide comme dans un état second, et remarqua à peine lorsqu’ils débouchèrent sur une clairière ensoleillée, passant devant un garde qu’elle ne vit pas et enfin lorsqu’ils traversèrent le Celebrant. Ce n’est que lorsqu’elle sentit le petit cri surpris de Serindë qu’elle cligna des yeux comme si elle sortait d’un rêve éveillé. C’est là qu’elle remarqua les gardes qui se tenaient devant eux. Deux archers, trois lanciers et leur chef, qui s’approchèrent d’eux pour se placer à quelques pas devant elle. Ils posèrent tous un genoux à terre pour la saluer, puis leur chef se releva et prit la parole.


"Tous mes respects, madame, et soyez la toute-bienvenue à Imladris-la-Belle."

Celebrían hocha la tête pour le remercier et perçu quelques mouvement à l’arrière de l’escorte. Il reprit à nouveau la parole et la Reine d’Argent l’écouta avec attention.

"Nous suivions votre troupe depuis votre entrée dans les bois, mais il nous a été donné ordre de ne jamais approcher les voyageurs sans avoir de bonnes raisons de le faire. C'est une impolitesse que j'espère que vous nous excuserez.
Le greffier Lindir vient de nous prévenir de votre présence, et, si nous avions su, nous vous aurions de toute évidence proposé plus tôt de vous mener pas des chemins plus praticables que ceux des enfants...

Mais il n'y a aucune crainte à avoir, à partir d'ici, le chemin est tout-à-fait tranquille, et vous n'aurez aucun problème à arriver à la demeure avant que la soleil ne se décide à se coucher.
Et, de ma part et celle de mes hommes, nous vous présentons nos excuses de ne pouvoir vous mener plus loin. Nos ordres sont clairs, et il est de notre devoir de les respecter.

Mais les enfants sont bons guides, et puisque c'est ma soeur qui vous mène, je pense n'avoir aucun souci à me faire quant à votre arrivée prochaine..."


La dame d’Imladris hocha à nouveau la tête et se permit un sourire bienveillant. Si le greffier avait réussi à prévenir le chef des gardes, elle ne doutait pas qu’à présent son époux était au courant de son arrivée. Après tout ils avaient prit leur temps pour arriver jusqu’ici, et le jeune greffier avait du avoir le temps de prévenir les plus importants personnages de Fondcombe. Elle tourna un instant son regard vers sa jeune guide, puis fixant à nouveau son regard sur le garde, elle prit à son tour la parole.

"Ne vous inquiétez pas, je sais parfaitement que des gardes sont postés dans ces bois, et je me doutais que vous aviez reçu des ordres précis pour ne pas vous être présenté devant nous plus tôt.
Ne vous en faites pas non plus pour le reste, je comprends que vous ne puissiez contrevenir aux ordres qui vous ont été donnés. Et si vous m’assurez, en plus du sérieux de ma guide, je ne peux qu’être rassurée."


Elle sourit et inclina à nouveau la tête. Si le garde l’assurait qu’ils arriveraient avant la nuit, elle était sereine quant à cet état de fait, et en même temps impatiente d’arriver, mille et un scénario de ses retrouvailles avec Elrond se déroulant dans sa tête…

_________________

Incarne aussi Lothíriel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eito-addict.livejournal.com
Elladan & Elrohir

avatar

Nombre de messages : 120
Age : 25
Race, Pays : Elfes Noldor; Fondcombe/Imladris
Metier : Princes d'Imladris
Date d'inscription : 03/01/2007

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: El'dan:Moi? Oh mais non, jamais! Mon frère peut-être? El'hir: Quoi? Mais qui aurait bien pu vous raconter un truc pareil! Vous devez me confondre avec mon jumeau...
**Aime/N'aime pas**: Avoir le droit à l'insouciance/ Être seuls.

MessageSujet: Re: Un retour inattendu...   Ven 25 Avr 2008 - 22:35

[Petit post en attente de Glorfy et Maeghy. Par ici, les petits!]

On avait donc dit: en bas du grand escalier de marbre du hall. Lindir devait revenir d'un instant à un autre, et, entretemps, Erestor n'avait pas le loisir de s'ennuyer. D'autant que son seigneur ne parraissait pas vraiment en état de réagir.

D'un claquement de mains, le conseiller avait appelé à lui quelques servantes, ainsi qu'un des intendants du palais. L'échange de mots fut rapide. La situation avait beau être exceptionnelle, les ordres étaient simples, et l'efficacité des gens de la Dernière Maison Simple comme à l'ordinaire: pointue, précise et toute elfique.
En quelques instants, une petite réception fut improvisée, et quelques uns des plus importants d'Imladris appelés à venir accueillir la Reine.
Puis, l'ordre fut donné de ré-ouvrir les appartements de Celebrian, innoccupés depuis 5 siècles, et entièrement laissés tels quels, sur ordre du seigneur.
Avec un peu de chance -ou de malchance-, les serviteurs risquaient même de croiser un reste de repas parmi les araignées... Ils avaient bien du boulot avant la tombée du soir!
Mais on connait l'enthousiasme des gens d'Elrond. Aussi, l'entreprise fastidieuse mais tellement gratifiante fut-elle prise à la rigolade, et l'enfilade de pièces retrouva-t-elle sans tarder la hargne des Elfes face à tout ce qui pue.


Elrond, quant à lui, paraissait rêver tout éveillé. Il était là, statue millénaire, tenue dans un port fier et noble par une habitude prise au fil du temps, aussi innexpressif que les visages d'anciens rois Noldor représentés sur les tapisseries qui ornaient le couloir à sa gauche. Et cet effet de pierre n'était que renforcé par le fait qu'il s'appuyait sur une large colonne du vestibule, tout en fixant de son regard absent l'agitation que générait le retour de sa douce.

Et pourtant, malgré son calme apparent, que n'était-il pas agité, inquiet, affolé et effrayé même!
Il s'était forcé de continuer à vivre, d'essayer de l'oublier un peu, s'était plongé corps et âme dans l'administration de sa maison, sans plus compter ni prendre de repos. Il avait vu sa propre famille se relever, tellement meurtrie, de ses propres ruines hantées d'un fantôme. Ses fils le fuyaient, sa fille était loin. Et lui avait grandi la flamme de son renom, par tout ce qu'il pouvait bien apporter aux autres.

Tout avait changé autour de lui quand elle était partie. Sa vie avait paru s'effrondrer comme un château de cartes, puis, il s'était relevé, parce qu'il le fallait bien. Mais la blessure n'avait jamais tout-à-fait pu se refermer.
Tout comme la culpabilité n'était jamais tout-à-fait partie. Il aurait dû pouvoir la soigner. Il aurait dû prévoir les problèmes durant son voyage et lui donner un escorte plus solide.
Et tous ses soucis l'avaient fait vieillir, se renfermer sur lui-même et sur son sentiment grandissant de solitude.

Comment Celebrian allait-elle réagir? Qu'allait-il se passer maintenant? Il s'était tant fait une raison qu'alors qu'elle revenait, il ne savait plus quoi faire, ni quoi lui dire, ni comment l'accueillir.
Oh, non, son amour n'était pas mort! C'aurait été impossible, tant la flamme qu'il y avait eu entre eux était forte et vivace. Et bien au contraire, dans les moments les plus noirs, c'était au souvenir de son sourire qu'il avait toujours su se racrocher.
Mais, par tous les Valars, pourquoi n'avait-il jamais envisagé ni même osé rêvé de son retour?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://livre-des-etoiles.forumactif.com
Maeghad Arthír

avatar

Nombre de messages : 35
Age : 27
Race, Pays : Noldo, Imladris
Metier : Forgeron et prestidigitateur
Date d'inscription : 04/04/2008

Qui suis-je?
**Citation personnelle**:
**Aime/N'aime pas**:

MessageSujet: Re: Un retour inattendu...   Sam 26 Avr 2008 - 23:14

Suivant Lindir à la trace et à l'oreille, puis surtout les longues enjambées de Glorfindel qui se pressait devant lui, Maeghad avait fini par arriver lui aussi dans le grand hall.
L'agitation ambiante, il ne la voyait pas, mais il la sentait plus précisément que ses yeux n'auraient pu l'en informer. Même le seigneur, il eut tôt fait de le repérer parmi toutes les voix, les odeurs et les bruits de pas, silencieux et tendu, s'entourant d'une aura impénétrable que le vieux forgeron ne lui avait connu qu'en certaines occasions.

Nullement envieux de se mèler au remous qui agitait les elfes, et préférant la discrétion d'un petit coin tranquille, il finit par s'éloigner un peu des seigneurs et alla se poster non loin d'Elrond, dans un lieu où le passage n'était pas de mise, et lui adressa un léger sourire en passant.

Il verrait bien si on avait besoin de lui!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: RE : un retour inattendu   Dim 27 Avr 2008 - 20:51

[je ne pourrai vous répondre que mercredi pour ce qui est de la suite !! déso Embarassed Et déso pour la petite erreur, voici le post corrigé... Mr. Green ]

Enfin, Glorfindel arriva devant les imposants escaliers de marbre. Il repéra d’un coup d'oeil le seigneur Elrond, accoudé à une colonne du vestibule et nota tout aussi rapidement l'agitation qui régnait en ces lieux. Partout, des serviteurs courraient, ordonnaient, répondaient. Les uns chargés de balais, les autres de seaux d'eau...
Que se passait-il donc de si important ??

Il se demanda une fois de plus pourquoi la reine était-elle revenue... Et surtout si elle saurait reprendre sa place parmi sa famille. Famille qui avait sans doute plus changée qu'elle ne le supposait.

Il fit quelques pas dans la salle emcombrée de serviteurs. Elrond ne paraissait pas particulièrement éveillé et était certainement peu disposé à le recevoir. C’était assez compréhensible. Il avait vu sa fille devenir mortelle, avait assisté, impuissant, aux incessants voyages de ses fils ayant pour but évident de leur faire éviter Imladris. Et maintenant, il voyait son amour revenir et avait comme dure tâche de l’informer de tout cela…

Glorfindel alla s'incliner discrètement devant lui. Sans doute le Seigneur ne le remarqua-t-il pas. Il ne le savait. Il se dirigea enfin vers Erestor. Celui-ci était occupé à donner des ordres de tous côtés, ressemblant à un général d'une armée de balayeurs.
Il se posta à ses côtés, attendit patiemment que la kyrielle d'ordres cesse pour lui parler.


- Seigneur Erestor. Vous m'avez fait appeler ?

Ce n'était pas une question. C'était juste une façon de lui dire qu'il était enfin là et qu'il exigeait un semblant d'explication.
Revenir en haut Aller en bas
Celebrían

avatar

Nombre de messages : 154
Age : 30
Race, Pays : Elfe, Imladris
Metier : Dame d'Imladris
Date d'inscription : 13/04/2008

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: Et Earello Endorenna utúlien - De la grande Mer en Terre du Milieu je suis venu
**Aime/N'aime pas**: Imladris, son époux, ses enfants/Les Orques

MessageSujet: Re: Un retour inattendu...   Dim 27 Avr 2008 - 23:38

[Si on garde le même roulement, ça doit être à moi de répondre, non? ^^ ]

L'escorte reprit sa route doucement, la jeune elfe toujours devant, et Serindë un pas derrière Celebrían. Ils dépassèrent les gardes qui étaient pour la plupart, encore tous un genou à terre, et s'enfoncèrent un peu plus dans la forêt. Les bois d'Imladris fleuraient bon l'air automnal, et la dame du faire de gros efforts pour ne pas repartir à nouveau dans ses souvenirs... Au lieu de cela, elle commença à se torturer l'esprit par mille et une questions qui la tourmentaient. Comment l'annonce de son retour avait-elle été accueillie? Comment son époux allait-il réagir? Ses fils étaient-ils à Imladris? Les choses avaient dû bien changer depuis son départ, n'allait-elle pas tout bouleverser en revenant?
Serindë dut percevoir l'inquiétude qui la gagnait puisqu'elle s'avança jusqu'à être à sa hauteur et la questionna, un air soucieux sur le visage.


"Vous allez bien, ma Dame?"

Celebrían tourna son visage vers la jeune elfe et un sourire amer vint jouer sur ses lèvres. Pour une fois, elle avait eu du mal à se dissimuler derrière son sourire. Elle lui répondit néanmoins doucement.


"Ne vous inquiétez pas, Serindë. Je vais bien."

Son trouble était normal, et même plutôt logique, mais elle n'était pas prête à se livrer à sa jeune escorte, du moins pas pour l'instant, même si cette dernière avait été extrêmement prévenante avec elle depuis leur départ des Havres Gris.
Ils poursuivirent leur marche jusqu'à sortir enfin des bois et déboucher sur la Dernière Maison, alors que le disque solaire était encore plus descendu vers l'horizon, un peu plus et la nuit serait pleinement tombée. Le coeur de la Reine manqua un battement, le paysage était tel qu'elle s'en souvenait et les images du passé se superposaient à celle du présent. Sentant ses jambes vaciller, la fatigue qu'elle avait combattu des jours durant la prenant, elle dut prendre appui sur le bras de Serindë pour rester debout. L'escorte s'était arrêtée au pied du grand escalier menant au grand hall, semblant attendre que la reine se décide à monter les marches pour entrer, ou qu'au contraire les habitants de la demeure ne sortent pour l'accueillir...

_________________

Incarne aussi Lothíriel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eito-addict.livejournal.com
Elladan & Elrohir

avatar

Nombre de messages : 120
Age : 25
Race, Pays : Elfes Noldor; Fondcombe/Imladris
Metier : Princes d'Imladris
Date d'inscription : 03/01/2007

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: El'dan:Moi? Oh mais non, jamais! Mon frère peut-être? El'hir: Quoi? Mais qui aurait bien pu vous raconter un truc pareil! Vous devez me confondre avec mon jumeau...
**Aime/N'aime pas**: Avoir le droit à l'insouciance/ Être seuls.

MessageSujet: Re: Un retour inattendu...   Lun 28 Avr 2008 - 22:02

[Exact: roulement installé: Celebrian-Elrond&Cie-Maeghad-Glorfindel]

Erestor parut un moment presque surpris de voir Glorfindel et Lindir débouler, puis reprit sa contenance habituelle et les salua d'un sourire agacé.

"Ah! Seigneur Glorfindel, je désespérais de vous voir arriver! Je vous en prie, donnez-moi un coup de main!"

D'un geste de la main, il montra l'agitation ambiante, avec un regard en coin pour Elrond qui semblait tellement absent que ça en devenait vexant.
Puis, il remarqua aussi la présence du maître Arthír installé non loin. Le forgeron avait dû suivre son ami. Bien...

Claquant des mains, le conseiller lança quelques ordres à la ronde et reprit son travail fort peu gratifiant de général des balayeurs.

_________________________________________________________


Des pas sur l'escalier extérieur. Un garde entra dans le hall désormais presque désert, se courba, et annonça que l'escorte de la Reine était arrivée.
Elrond soupira profondément. Il avait réussi, au prix d'un effort conséquent, à se sortir de sa torpeur et à reprendre une attitude normale, gérant avec ses deux conseillers d'un air professionnel les derniers détails. A présent, tout était prêt à accueillir Celebrian.
Sauf lui...


Dans la lueur blafarde de la soleil qui se couchait au large de leurs visages, un groupe d'elfes s'avança lentement sur le parvis du grand hall, allant lentement à la rencontre de l'escorte royale.
A leur tête allaient Erestor et Glorfindel, qui avaient même réussis à trouver le temps de se changer pour se rendre un peu plus présentables.
Le premier, fier et droit comme à son habitude, le visage sévère encadré de ses longs cheveux noirs brossés avec soin, était resplendissant de simplicité et tout humble dans un long vêtement bleu nuit et vert foncé.

Et juste derrière lui, tranchant agréablement avec ses couleurs, et assorti aux tons de l'automne environnant, marchait le seigneur Elrond Peredhel.
Il paraissait calme et sage, comme à son habitude, mais lui savait bien à quel point son coeur battait à tout rompre dans sa poitrine. A cet instant, il se sentait comme de bien nombreux siècles auparavant, aussi maladroit que lorsqu'il essayait d'attirer l'attention de la splendide fille de Celeborn et Galadriel. Sa gorge était sèche, et aucune idée de salutation ne lui venait à l'esprit.
Donc, il marchait. Précédé de ses deux conseillers, suivi de Lindir, Maeghad, et nombreux autres grands de sa Maison qui avaient été appelés en toute hâte, il s'approchait de plus en plus dangereusement de l'escorte qui allait à leur rencontre.

Puis, les deux partis s'immobilisèrent.
L'air du soir était aussi lourd que leur silence et leur immobilité. Et d'un mouvement, la silhouette gracile de Fenyadiel vint briser effrontément ce moment de flottement, en saluant le seigneur avec déférence.
Et, alors seulement, il la vit, toujours aussi élancé, gracile, fière et splendide. Le Demi-Elfe eut l'impression de s'éveiller d'un rêve long de cinq siècles, comme si tout ce qu'il avait vécu de frustrations et de malheurs durant tout ce temps n'avait pas existé, tandis qu'il cherchait ses yeux pour s'assurer qu'à présent, il était bien réveillé.
Tout allait pouvoir recommencer. Tout allait s'arranger. C'était sûrement bête de penser ainsi, mais face à ce visage aimé, aucune autre solution ne lui venait à l'esprit: une telle personne ne pouvait vivre que dans un paradis...

Sans vraiment s'en rendre compte, Elrond quitta le refuge de ses gens et s'avança en solitaire, vers elle, et un nouveau départ.


[Elrond, un grand romantique, qui s'en serait douté? Mr. Green ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://livre-des-etoiles.forumactif.com
Maeghad Arthír

avatar

Nombre de messages : 35
Age : 27
Race, Pays : Noldo, Imladris
Metier : Forgeron et prestidigitateur
Date d'inscription : 04/04/2008

Qui suis-je?
**Citation personnelle**:
**Aime/N'aime pas**:

MessageSujet: Re: Un retour inattendu...   Mar 29 Avr 2008 - 22:57

L'agitation retombait, se replaçant par une légère impatience tiraillée d'inquiétude. Maeghad sentait se genre de choses. Il avait entendu les serviteurs s'en aller rapidement, le seigneur reprendre du poil de la bête et erestor grogner quelques derniers ordres. Une légère odeur de lavande fleurait à présent à sa droite, depuis les appartements de la Reine. Et au loin, le chemin résonnait déjà du maigre tremblement du martèlement des elfiques semelles.
Etendu, senti, humé, autant de mots qui pour le Noldo signifiaient "vu".

Aussi, lorsque l'escorte arriva, il fut l'un des premiers à se glisser derrière Elrond, lui adressant au passage un sourire chaleureux, encourageant, et limite un peu paternel. Parce que la gaucherie, il la sentait aussi, et d'autant plus que la personne dont elle émanait lui était connue depuis le temps de ses couches-culottes -ou presque.
Et, lorsque tous les autres s'extasiaient de voir que Tar-celebrian n'avait pas changé, maître Arthír souriait, un peu amusé. Oh, le pas léger de la reine s'était fait à peine plus furtif et plus léger, ce n'était pas ça qui le faisait tiquer.
Non, c'était une nouvelle odeur qu'elle portait avec elle, et que l'ancien suivant de Fëanoro connaissait bien: celle des larges étendues en bord de mer, celle des collines et des fleurs en plein épanouissement.
Celle de Túna, de Tirion, et même d'Aqualondë.
Celle de Valinor.

Et cette douce effluve ne put qu'émouvoir encore un peu plus l'ancestral forgeron. Que de souvenirs, plus ou moins doux, mais surtout si calmes et paisibles, ce parfum d'herbe fraiche et de sel marin n'amenait-elle pas dans son sillage!
Pourtant, il les chassa d'un tic au coin des lèvres, qui faillit faire tomber son bandeau, à nouveau ajusté sur ses yeux.
Il était bien curieux de savoir la suite de ces retrouvailles pour aller se plonger au pays des ombres!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un retour inattendu...   Mer 7 Mai 2008 - 19:40

Glorfindel avait revêtu un ample vêtement blanc tirant sur l’argenté. Il se devait d’être présentable en ce jour qui allait certainement rester dans les mémoires.

Il s’était glissé à la suite d’Erestor et s’était arrêté en même temps que tous les elfes de la procession. L’air était doux et rappela à Glorfindel celui de Gondolin. La Dame Celebrían et son escorte apparurent sur le sentier. Lumineuse et élancée, elle était restée telle qu’il se la souvenait et il sentit l’émoi qui étreignait le seigneur Elrond.
Le moment était historique. Glorfindel en avait conscience : la Dame d’Imladris revenait vers elle…

Mais le doux tableau fut à nouveau assombri par son inépuisable inquiétude. Et leurs enfants ? Comment allaient-ils réagir ? Il redoutait plus la réaction certainement démesurée d’Elladan et d’Elrohir que celle d’Arwen. Son front se plissa d’inquiétude l’espace d’un instant, mais il retrouva bien vite un visage serein. Tout cela allait arriver bien assez tôt, ils auraient le temps de s’inquiéter mais cet instant était un instant heureux.

Il suivit Elrond des yeux lorsque celui-ci se détacha du groupe pour s’avancer vers son épouse.
Il n’y avait aucun doute là-dessus, cette journée resterait dans les mémoires des elfes d’Imladris.


[oui je sais, elle a mis du temps à arriver... déso Mr. Green ]
Revenir en haut Aller en bas
Celebrían

avatar

Nombre de messages : 154
Age : 30
Race, Pays : Elfe, Imladris
Metier : Dame d'Imladris
Date d'inscription : 13/04/2008

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: Et Earello Endorenna utúlien - De la grande Mer en Terre du Milieu je suis venu
**Aime/N'aime pas**: Imladris, son époux, ses enfants/Les Orques

MessageSujet: Re: Un retour inattendu...   Jeu 8 Mai 2008 - 23:35

[Pas de soucis, avec Vardy et Maeghad qui ne reviennent que demain et moi qui suis en pleine période de révisions, on avait le temps ! ^^]

Celebrían, soutenue par la jeune Serindë, semblait comme dans un état second, immobile à observer l'entrée de la demeure encore close. Elle respirait lourdement, comme à bout de souffle, son cœur battant à tout rompre dans sa poitrine.

Soudain un groupe d'elfe sortit de la demeure et s'avança vers eux. Celebrían reconnu Erestor et Glorfindel, les deux conseillers d'Elrond et elle soupira un bon coup afin de calmer sa respiration laborieuse et se redressa doucement, lâchant de ce fait le bras de Senrindë. Derrière les deux conseillers, elle le vit, celui qui faisait battre son cœur... Elle soupira une nouvelle fois, comme pour se donner du courage et réfléchit à ce qu'elle allait bien pouvoir dire... Elle avait voyagé des jours durant, mais n'avait toujours aucune idée de ce qu'elle allait bien pouvoir lui dire après plus de cinq siècles d'absence...

Le groupe descendit les escaliers, s'avançant vers l'escorte jusqu'à s'immobiliser juste en face. Le silence plana entre les deux groupes et l'air sembla devenir lourd, mais c'était sans compter l'intervention de la jeune guide qui salua les seigneurs avec respects. Celebrían restait immobile, son cœur manquant un battement et l'air semblant fuir ses poumons... Elle avait son regard fixé sur les deux conseillers qui se tenaient comme un mur pour protéger Elrond, mais celui-ci quitta doucement le groupe pour s'avancer lentement vers l'escorte. Il s'avançait vers elle, il avait fait le premier pas, à elle de faire le second. Elle s'avança à son tour, dépassant la jeune guide dans un bruissement de tissu, réduisant à chaque pas un peu plus l'écart entre eux jusqu'à s'immobiliser juste face à lui.

Elle sourit doucement, tendrement, ses yeux s'embuant petit à petit alors qu'elle détaillait son visage qu'elle n'avait cessé de voir en rêve ces cinq derniers siècles. Elle leva une main, avec l'intention de le toucher, de vérifier qu'elle ne rêvait pas, mais elle stoppa son geste, hésitante. Que dire ? Que faire ? Elle avait rêvé de cet instant et à présent qu'elle y était, elle restait immobile et tremblante, totalement incapable de savoir quoi faire. Elle déglutit avec difficulté, mais continua néanmoins à sourire.


"530 ans que j'ai quitté Imladris-la-Belle en y laissant mon cœur et pourtant, à présent que je suis là, c'est comme si c'était hier..."

Sa voix était calme, mais un léger tremblement la faisait vibrer, l'émotion était forte et elle faisait un gros effort pour ne pas se laisser submerger par les larmes qui menaçaient de couler le long de ses joues à tout moment.

[Hmm... Pas terrible comme premier contact, si? xD Mais j'avoue que là... Que dire? :p]

_________________

Incarne aussi Lothíriel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eito-addict.livejournal.com
Elladan & Elrohir

avatar

Nombre de messages : 120
Age : 25
Race, Pays : Elfes Noldor; Fondcombe/Imladris
Metier : Princes d'Imladris
Date d'inscription : 03/01/2007

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: El'dan:Moi? Oh mais non, jamais! Mon frère peut-être? El'hir: Quoi? Mais qui aurait bien pu vous raconter un truc pareil! Vous devez me confondre avec mon jumeau...
**Aime/N'aime pas**: Avoir le droit à l'insouciance/ Être seuls.

MessageSujet: Re: Un retour inattendu...   Sam 10 Mai 2008 - 23:49

[Il redoutait plus la réaction certainement démesurée d’Elladan et d’Elrohir que celle d’Arwen=> Tu m'as trop écouté débiter des conneries, toi! Ou alors, toi aussi, tu as goûté aux champignons hallucinogènes d'Elladan? MDR!
Remarquez, je trouve ça hyper-marrant d'imaginer un Elrond amoureux, c'est pas du tout l'image qu'on peut se faire de lui dans le SDA!]


Dans l'escorte qui suivait sa reine, Elrond n'avait même pas pris la peine de reconnaître le moindre visage, alors qu'elle contenait certainement des gens de ça maison. Il ne manqua pas de s'en faire silencieusement le reproche, surpris qu'une pareille chose ait pu lui sortir de l'esprit aussi facilement.
Puis, répondant à son pas, Celebrían s'avança à son tour vers lui. Et les vagues connaissances imladriennes sortirent à nouveau derechef des sentiers de sa conscience.
Et lorsqu'ils s'arrêtèrent face à face, le regard d'ébène d'Elrond alla se raccrocher comme un noyé à une planche de bois à celui, vert d'eau, de son aimée.

Elle le dévisageait, et lui restait immobile, exprimant à la fois un bonheur indicible et une détresse sans nom. Tout noblesse avait disparu de ses traits, tout titre s'était envolé de son maintien. Son visage n'était ni le masque seigneurial qu'il affichait habituellement, ni le sourire franc qu'il accordait à ses enfants, ni même l'air sévère qu'il pouvait avoir lorsqu'on parlait de l'avenir d'Endóra. A cet instant, il était redevenu Elrond Eärendiliond, simple orphelin elfique dont le coeur n'avait jamais connu que l'état de manque et le besoin inassouvi d'être toujours reconnu et aimé, et dont toutes les blessures avaient été pensé par l'amour d'une jolie princesse de contes de fées.
Eru! Qu'elle était belle! Face à tant de splendeur, il en venait à oublier de respirer.

Ce qu'il fit d'ailleurs, lorsqu'il devina sa main et son intention, et plus encore lorsqu'elle suspendit son geste.


Citation :
"530 ans que j'ai quitté Imladris-la-Belle en y laissant mon cœur et pourtant, à présent que je suis là, c'est comme si c'était hier..."

Sa voix fut un baume sur son coeur, une liqueur dans ses veines qui le vivifia et le réveilla. Elle aurait pu dire n'importe quoi, peu lui importait. Elle était là. A l'avoir entendue, à la sentir si proche de lui, il en était désormais certain.
Elrond s'éveilla de la torpeur qui l'avait prise quelques minutes plus tôt, puis, plus lentement, plus douloureusement peut-être, émergea de l'état de semi-absence qui avait été le sien pendant 5 siècles.
Il inspira profondément, et l'air frais dans ses poumons glacés par l'émotion lui sembla être nouveau, et un sourire d'une sincérité désarmanate se dessina sur son visage.
Le message ne pouvait être plus clair pour elle: il était au comble du bonheur.

Bridant de toute sa volonté son envie puérile de lui témoigner sa joie de façon excessive, il dégagea doucement sa main de sa manche et attrappa avec une délicatesse insoupçonnée celle de sa reine, restée en suspens non loin de son visage, le tout sans la quitter du regard. Et, fièvreux, il y posa un baiser.


"Peu m'importe le temps, madame, si vous êtes de retour."

Il avait la gorge un peu nouée, et, pour qui le connaissait bien, cela s'entendait. Ce qui ne l'empêcha pas de continuer, d'une voix empreinte de tendresse et d'amour, et toujours sans lâcher la main de Celebrían.

"Je crains de n'avoir aucun mot assez fort pour vous souhaiter congruement la bienvenue. Votre venue honore la beauté d'Imladris d'un rayon de soleil supplémentaire."

Il la couvait du regard, incapable de se détacher d'elle, et ce encore lorsqu'il se détourna, et l'invita d'un geste ample -mais toujours sans lui lâcher la main...- à le suivre.

"Je vous en prie, venez, entrez. Avec votre permission, ce soir est à la liesse, car nombreux sont ceux que votre absence ont chagriné.
Mais vous avez fait long voyage, il me semble. Si vous désirez un temps de repos auparavant, vous n'avez qu'à dire un mot."


_____________________________________________________


Lorsqu'Elrond avait quitté le groupe, Erestor s'était glissé silencieusement jusqu'à côté de Glorfindel. Sans un mot, il observa la scène, un sourire fier sur le visage. Fier, oh, qui ne le serait pas en se voyant être au service d'un tel couple!

Et lorsque le seigneur invita la Dame à entrer, il tapa doucement sur l'épaule de son collègue.


"Hé bien, l'air est chargé d'embruns de poésie, ce soir."

Et, sur cette phrase énigmatique, il se tut à nouveau, continuant sa contemplation d'Elrond et Celebrían.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://livre-des-etoiles.forumactif.com
Maeghad Arthír

avatar

Nombre de messages : 35
Age : 27
Race, Pays : Noldo, Imladris
Metier : Forgeron et prestidigitateur
Date d'inscription : 04/04/2008

Qui suis-je?
**Citation personnelle**:
**Aime/N'aime pas**:

MessageSujet: Re: Un retour inattendu...   Lun 19 Mai 2008 - 20:48

[Blindé en retard, revoilà l'homme de la situation. Mea culpa, maxima mea culpa, j'avais juste la flemme ces derniers jours...
Je précise tout de suite, que je serai moins présent en raison de mes exams, et ce jusque mi-juin.]

Si la scène était visuellement touchante, Maeghad n'en sut rien et n'en voulut rien savoir. L'ambiance, les paroles échangées, les effluves délicates du jardin, tout cela lui paraissait être un tableau autrement plus intéressant qu'Elrond et Celebrian qui se faisaient simplement face, somme toute.

Aussi, la phrase d'Erestor le fit doucement sourire, lui qui était posté juste à un pied derrière Glorfindel.


Citation :
"Hé bien, l'air est chargé d'embruns de poésie, ce soir."

"Off, pas que de poésie... Il y a bien plus encore à lire dans le souffle du vent."

Sûr que ce n'était pas avec ce genre de phrases qu'on allait avancer. Et pour, couronner le tout, c'était fort à parier que le vieux forgeron en sortirait encore une bonne demi-douzaine du même genre avant la fin de la journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un retour inattendu...   Dim 25 Mai 2008 - 18:21

[bon, voilà ma réponse très tardive, je sais... Je serai moins présente à cause des examens les semaines prochaines...]

Glorfindel avait souri, la transformation soudaine d'Elrond l'avait surpris. Comme quoi, le destin nous réserve toujours certains étonnements, même lorsque la vie ne semble plus avoir de secret pour nous... Il suivit le couple des yeux et se demanda comment il réagirait si Faelwen revenait à lui. Son esprit se mit à vagabonder dans les méandres de sa mémoire...

"Hé bien, l'air est chargé d'embruns de poésie, ce soir."

Erestor semblait lui aussi penser que cette rencontre s'était on ne peut plus bien passée.

"Off, pas que de poésie... Il y a bien plus encore à lire dans le souffle du vent."

Bien qu'il le connaissât depuis bien des années, Glorfindel ne saurait jamais prévoir lorsque le forgeron déciderait de plaisanter ou de dire des choses censées... Mais il reporta son attention sur Célébrían et Elrond.
Revenir en haut Aller en bas
Celebrían

avatar

Nombre de messages : 154
Age : 30
Race, Pays : Elfe, Imladris
Metier : Dame d'Imladris
Date d'inscription : 13/04/2008

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: Et Earello Endorenna utúlien - De la grande Mer en Terre du Milieu je suis venu
**Aime/N'aime pas**: Imladris, son époux, ses enfants/Les Orques

MessageSujet: Re: Un retour inattendu...   Dim 1 Juin 2008 - 1:37

Celebrían attendait le coeur battant, la gorge nouée, incapable de faire un geste de plus. Fort heureusement, son attente ne fut pas longue, et si elle ressassait encore quelques doutes sur son retour, le sourire que lui offrit Elrond eut tôt fait de la rassurer. En réalité, son coeur manqua un battement et son souffle se suspendit pendant un instant qui paru durer une éternité. Le bonheur de son aimé était flagrant et si elle ne doutait pas de son amour, elle avait cependant eu peur de sa réaction, or celle-ci ôtait tout le poids du doute qui alourdissait son être tout entier.

Elle tressaillit lorsque la main de son époux attrapa doucement la sienne, et eut du mal à reprendre une respiration normale tant l'émotion était forte. Lorsqu'il prit la parole, après avoir fiévreusement embrassé sa main, elle lui offrit un sourire éclatant, l'un de ceux qu'elle n'avait plus pu donner depuis cinq siècles, et sans qu'elle ne puisse l'empêcher, une unique larme roula doucement le long de sa joue. Elle se sentait revivre, littéralement... Elle avait quitté la Terre du Milieu en pensant qu'elle finirait par mourir si elle s'obstinait à y vivre. La douceur d'Aman lui avait redonné du courage et de la joie de vivre, mais le poids d'avoir laissé ces êtres si chers à son coeur ne lui avait pas permis d'être complètement heureuse...

C'était chose faite à présent qu'elle se tenait face à Elrond, qu'elle sentait la chaleur de sa main autour de la sienne, et qu'elle entendait sa voix nouée par l'émotion. Elle n'arrivait plus à détourner son regard de son époux et se laissa porter par ses paroles. Elle du d'ailleurs faire un gros effort pour se concentrer sur ce qu'il lui disait... Ce soir est à la liesse avait-il dit. Soit, après une absence de cinq siècles on comprenait aisément le désir des gens d'Imladris de fêter le retour de leur Reine. Celebrían hocha simplement la tête comme pour montrer son consentement. Lorsqu'il lui proposa de se reposer avant, elle hésita à accepter. Certes le voyage l'avait grandement fatigué et sa condition physique n'était plus ce qu'elle était auparavant, mais l'idée de devoir à nouveau le quitter alors qu'elle venait à peine de le retrouver l'insupportait.


"Je n'ai pas besoin de repos, votre seule présence m'appaise et me suffit. Cependant..."

Elle tourna un instant les yeux vers son escorte avant de revenir sur le visage de son aimé.

"... Ces gens qui m'ont accompagnés depuis les Havres Gris méritent bien de se reposer, et je pense en particulier à une personne qui m'a accompagné depuis Aman."

Elle sourit encore une fois, son regard déviant légèrement pour se poser un instant sur Glorfindel. Le conseiller allait très certainement être plus que surpris lorsqu'il saurait qu'elle n'était pas venue seule, et surtout lorsqu'il apprendrait l'identité de l'elfe en question... Pour l'instant celle-ci s'était faite discrète, laissant les seigneurs d'Imladris à leurs retrouvailles. Aglaniel attendait, à demi cachée derrière Serindë, redoutant sans doute la réaction de son père, mais refusant pour autant de l'admettre en son fort intérieur.

Celebrían, quant à elle, laissa sa phrase en suspend et sur l'invitation de son époux se remit doucement en marche, le sourire aux lèvres et des étoiles danssant au fond de ses yeux...


[J'intègre donc Aglaniel ^^ On verra bien ce que ça donne...]

_________________

Incarne aussi Lothíriel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eito-addict.livejournal.com
Elladan & Elrohir

avatar

Nombre de messages : 120
Age : 25
Race, Pays : Elfes Noldor; Fondcombe/Imladris
Metier : Princes d'Imladris
Date d'inscription : 03/01/2007

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: El'dan:Moi? Oh mais non, jamais! Mon frère peut-être? El'hir: Quoi? Mais qui aurait bien pu vous raconter un truc pareil! Vous devez me confondre avec mon jumeau...
**Aime/N'aime pas**: Avoir le droit à l'insouciance/ Être seuls.

MessageSujet: Re: Un retour inattendu...   Lun 2 Juin 2008 - 22:55

Juste voir sa poitrine se soulever à un rythme régulier, amplement, dessinant sous sa robe au délicats tissus elfiques ces formes mille fois admirées...
Comment Arda pouvait-elle encore porter quelque chose de plus beau que ce souffle, cette infime palpitation des ailes de son nez, l'odeur sourde de rose lorsqu'elle expirait?
Comment se pouvait-il que l'univers ne s'était pas arrêté de tourner après avoir vu s'épanouir tant de splendeur?
Et lui, comment avait-il pu vivre et continuer d'être un grand homme sans elle? Elle ramenait avec elle, depuis les tréfonds de Valinor, la moitié de son coeur tout autant qu'une bonne part de sa majesté, de sa noblesse et de sa fièrté.
Il se serait damné pour elle. Et il l'avait fait, d'ailleurs...

En la regardant, et ce malgré tous ses efforts à profiter pleinement du bonheur de cet instants rêvé depuis cinq siècles, il ne pouvait s'empêcher de penser à tout ce qui aurait changé si elle n'était jamais partie. Avec une certaine insouciance, ou tout du moins une indolence maladive, elle avait brisé sa vie, du jour au lendemain, et il n'arrivait pourtant pas à lui en vouloir, préférant assumer seul et fort le poids de la culpabilité.
Il n'aurait probablement pas été en froid à ce point avec ses fils.
Il aurait pu offrir un cadre de vie plus épanouissant à sa fille.
Il aurait été plus calme, plus présent, pour son peuple et sa famille.
Il se serait peut-être même accomodé avec le sourire de sa belle-mère et de son aura de superbe.
Voilà ce qui aurait changé.
Et tant et plus...

Et tandis qu'il terminait de parler, il vit alors un ruisseau cristallin couler le long de ses joues aux couleurs du printemps, et son coeur se noua. Avait-elle senti son trouble? Il ne le savait pas, mais se força dès lors à ce que rien ne le laisse transparaître.
Délicatement, comme s'il avait peur de la briser ou de la voir disparaître devant ses yeux, il cueillit la perle translucide au creux de ses doigts, frissonnant comme un adolescent du contact avec sa peau.

Comme un esprit taquin, une image solitaire vint s'imposer à son esprit, sans qu'il sache s'il devait en rire ou s'en agacer: sa belle Undómiel pleurant dans les bras de l'encore si jeune Estél, juste avant le départ de la Compagnie.
Qu'il le veuille ou non, le seigneur d'Imladris devait bien admettre qu'il avait beaucoup en commun avec son fils adoptif: dans un cas comme dans l'autre, il leur avait fallu le sourire et l'amour d'une dame noble et de haute naissance pour assumer leurs responsabilités et devenir ce qu'ils sont.


Citation :
"Je n'ai pas besoin de repos, votre seule présence m'appaise et me suffit. Cependant, ces gens qui m'ont accompagnés depuis les Havres Gris méritent bien de se reposer, et je pense en particulier à une personne qui m'a accompagné depuis Aman."

Si la première partie de sa phrase lui fit lacher un léger soupir de bonheur, la seconde en revanche l'intrigua bien plus.

"Ciel! Il est bien certain que toutes les âmes qui vous ont accompagnés jusqu'ici sont bienvenues et hôtes de marque."

Arrêtant une seconde son pas, Elrond se tourna avec bienveillance vers l'escorte et la salua d'un geste de la tête et d'une main sur la poitrine.

"Merci à vous tous, tous autant que vous êtes, d'avoir accompli ce long voyage et d'avoir assuré la sécurité de la Reine tout au long du chemin."

Son regard capta subitement un visage qui lui était étrangement familier. Une femme-elfe aux cheveux d'un blond d'or éclatant paraissait se cacher derrière les autres. Son air était un peu farouche, et son regard de lapis-lazuli n'était certes pas commun parmi les Eldár d'Endóre.
Etait-ce une Vanya? Ou n'en avait-elle que l'apparence? D'où venait-elle pour que ses traits lui soient si bien connus?
Dans le doute, il ne fit aucun commentaire et se contenta d'un regard perçant dans sa direction.

Puis, répondant à ses devoirs d'hôté, il appela d'un claquement de doigts une groupe de serviteurs, qui accoururent immédiatement, et s'avancèrent dans la joie, la bonne humeur, et même quelques chants qui commençaient à s'élever, de l'escorte et invitèrent ses membres à les suivre vers des appartements parés à leur intention.

Elrond, quant à lui, précéda avec une attention touchante sa belle dans le grand hall, puis attendit en bon seigneur d'avoir vu que tous ses invités aient été congruement pris en charge avant d'entrainer d'une sourire Celebrían à sa suite.

Les couloirs n'avaient pas changés. La lumière du soleil qui saignait à l'horizon rougeoyait sur les murs de marbre jaune, dessinant des volutes de rubis sur leur chemin. Puis, les allées se firent moins amples, moins ouvertes sur l'extérieur, et finirent par n'être éclairées plus que par de fines lanternes ciselées d'argent, qui diffusaient autour d'elles une subtils lueur bleutée.
Et, enfin, au bout d'un chemin orné de sculptures murales du plus grand art, le seigneur de la demeure s'arrêta devant une porte peinte, avec tant de réalisme qu'on les aurait volontiers crus vivants, d'une multitude d'oiseaux dans un ciel éclatant de lumière et de purté.
Timidement, presque, il en poussa le battant. Elle savait évidemment où elle était, mais Elrond se sentait le devoir de lui ré-ouvrir le chemin de sa maison.


"Bienvenue chez vous, Reine Celebrían, melethrín*."

Les appartements de la Reine n'avaient point changés. Et la voir y entrer à nouveau était l'aboutissement de son retour. Puisqu'elle était à nouveau chez elle, elle ne pouvait qu'être vraiment là.
Et, humblement, Elrond Peredhel resta à la porte, à attendre sa réaction et son invitation, si elle désirait qu'il entre avec elle.



*Dame de mes pensées.

[Je propose que nos deux équipes se séparent un petit moment: laissons Glrofy, Maegh' et Aglaniel se retrouver de leur côté, et Elrond et Celebrian du leur. On pourra se retrouver dans ce post pour la petite fiesta du soir, si vous voulez^^.
Celebrian, je te laisse l'honneur du nouveau post^^.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://livre-des-etoiles.forumactif.com
Nessameldë

avatar

Nombre de messages : 1963
Age : 30
Race, Pays : Noldo, Lothlorien
Metier : Dame de Compagnie de Galadriel
Age du personnage : 6559 ans, très précisément!
Date d'inscription : 16/09/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: My light shall be the moon And my path- the ocean My guide, the morning star As I sail home to you...
**Aime/N'aime pas**: Son pays/Tout ce qui sent mauvais et qui a des pustules...

MessageSujet: Re: Un retour inattendu...   Lun 21 Juil 2008 - 18:30

[*voix d'infirmière qui rentre dans une chambre de soins palliatifs Razz* Excusez du dérangement, mais je me demandais simplement pourquoi ce topic n'avance plus?! scratch ]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celebrían

avatar

Nombre de messages : 154
Age : 30
Race, Pays : Elfe, Imladris
Metier : Dame d'Imladris
Date d'inscription : 13/04/2008

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: Et Earello Endorenna utúlien - De la grande Mer en Terre du Milieu je suis venu
**Aime/N'aime pas**: Imladris, son époux, ses enfants/Les Orques

MessageSujet: Re: Un retour inattendu...   Lun 21 Juil 2008 - 23:57

[Bah euh... *Cours se cacher* Jvous jure, j'essaie d'écrire la suite, j'ai déjà commencé, mais une chose en entrainant une autre j'arrive jamais à finir, et après je perds le fil... J'essaie de le faire demain soir (bien que là ce sera un nouveau topic vu qu'on se sépare en deux groupes)]

_________________

Incarne aussi Lothíriel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eito-addict.livejournal.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un retour inattendu...   Mar 22 Juil 2008 - 0:07

[Ne t'inquiète pas. Fais ça relax. Et puis, moi, je pars la semaine prochaine :happy1 . Donc une absente en plus !! Je crois que le topic en a déjà vu d'autre...]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un retour inattendu...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un retour inattendu...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Retour inattendu de Kenshin
» Océane R. Un retour inattendu ♥ [A FINIR]
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Terre du Milieu : Chroniques du Quatrième Âge :: ERIADOR :: Fondcombe-
Sauter vers: