AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'entrée monumentale de la Citadelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Aragorn II Elessar



Nombre de messages : 735
Age : 38
Race, Pays : Gondor
Metier : Roi du Gondor
Date d'inscription : 17/12/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: Sauron ! Pour le salut du Gondor, je vais vous affronter !
**Aime/N'aime pas**:

MessageSujet: Re: L'entrée monumentale de la Citadelle   Mar 10 Aoû 2010 - 16:03

Aragorn était demeuré très concentré lors des réponses de Légolas et de Maegaldar. Il notait mentalement chaque élément pouvant forger sa conviction qui allait influencer le jugement final. Quand l'accusé, il faut bien l'appeler ainsi, eut fini, il reprit la parole:

Elessar : " La parole de Légolas fils de Thrandhuil vaut celle de Manwë, s'il dit que Maegaldar ne se trouvait pas dans les armées de Galdarith, c'est qu'il n'y était point.
Un doute demeure encore sur ta présence près de Dale à cette époque, mais ce doute sera levé en temps voulu.

Varamir, à moins que vous ne souhaitiez vous réserver encore pour plus tard, vous pouvez poser la deuxième question du membre du corps. "


Varamir : " Je vais poser ma question sire."

Varamir inspira et s'adressant à Maegaldar de sa voix toujours un peu hautaine, il dit:

Varamir : " Maegaldar, je vais prolonger la question du prince Légolas, car elle me semble cardinale et votre réponse ne m'a pas, moi le représentant des Gardes de la Citadelle, pleinement satisfait.
Si vous vous trouviez aujourd'hui dans une situation analogue à celle que vous rencontrâtes il y a vingt années et que vous soyez un membre reconnu du corps des Gardes de la Citadelle comment agiriez-vous ? Exerceriez-vous votre vengeance privé comme vous le fîtes alors ? Il me semble que le Roi ainsi que vos compagnons d'armes ont besoin de savoir s'ils peuvent à nouveau compter sur vous et si vous leur accordez enfin votre confiance. "


_________________


Incarne aussi Graganos l'orque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maegaldar Anertoar



Nombre de messages : 144
Age : 26
Date d'inscription : 28/10/2007

Qui suis-je?
**Citation personnelle**:
**Aime/N'aime pas**:

MessageSujet: Re: L'entrée monumentale de la Citadelle   Mer 11 Aoû 2010 - 13:11

La voix du fameux témoin de corps provoquait un agacement croissant sur le dunadan. Ses longues années d'exil avait renforcé sa répulsion envers les aristocrates imbus qui se sentaient obligés de se comporter en supérieur dédaigneux. Aussi fut-ce avec un léger sourire sardonique qu'il répondit à Varamir.

"Je vais donc vous ré-expliquer ce que je viens de finir d'exposer, monseigneur Varamir."

A cet instant tout éclat de sarcasme disparut de son visage. Il reprit sérieusement, la mine grave.

"Fort de la dure expérience du passé et du remords qui me dévore aujourd'hui encore, je crois fermement ne pas céder une seconde fois si j'étais confronté à pareille situation.
J'étais jeune alors, le plus jeune de la Compagnie Grise. Je manquais du froid recul sur la guerre et les pertes subies qu'acquiert le vétéran. Tout cela je crois désormais l'avoir acquis. Et même plus encore.

Non seigneur Varamir, quelque soit mon habilitation si je suis finalement réintégré au service de notre Roi Elessar, je ne m'égarerais jamais pour satisfaire à une vengeance personnelle.


Et effectivement il n'y avait plus guère de trace du jeune dunadan fougueux sur les traits de Maegaldar. Si l'on pouvait sentir cette fougue sous la forme d'un force potentielle violente et soudaine, il n'y avait plus guère de jovialité dans son regard, mais au contraire l'expression d'un homme qui a vécu dans et pour la mort qu'on donne. Le regard d'un homme capable de rester serein dans le péril, de repousser l'affolement. Le regard d'un homme qui ne céderait plus à ses démons s'ils devaient le détourner de la voie qu'il avait choisi, de sa parole donnée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vardë Moredhel



Nombre de messages : 1275
Age : 25
Race, Pays : Elfe Nandorin, banni de la Lorien
Metier : Vagabond mercenaire
Date d'inscription : 27/09/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: Dites, mon Prince, à propos de votre père... Galadriel, Lothlorien, vous situez plus ou moins? hé bien, il se trouve que...^^
**Aime/N'aime pas**: Regarder la Soleil se lever/Tomber comme un cheveu dans la soupe

MessageSujet: Re: L'entrée monumentale de la Citadelle   Mer 18 Aoû 2010 - 0:52

Les voix se répercutaient avec milles échos sur les murs de la salle. Formidable accoustique. C'était sans doute dû aux arches -7, exactement, il les avait comptées et recomptées.
Et ce n'était pas le seul détail idiot que Vardë avait réussi à noter entre-temps.

Son regard, aussi curieux que fuyant, balaya encore une fois l'assemblée. Le dernier des scribes avait une allure digne, et tous les Hommes présents affichaient cette fièrté si étrangement mature qui allait si bien aux Mortels. Pas un seul n'avait une tunique mal ajustée. Même Legolas avait retrouvé sa superbe.

Un bouseux dans le grand monde, voilà ce qu'il était.
Mal à l'aise, l'adolescent elfique tentait tant bien que mal de se concentrer sur le procès en cours, mais son esprit divaguait par trop souvent. On parlait de noms qu'il ne connaissait pas, de lieux qu'il ignorait, de guerres dont il n'avait rien voulu savoir, pour sceller le sort d'un homme qu'il avait certes appris à apprécier, mais qu'il estimait ne pas pouvoir juger.
L'histoire dont on évoquait le déroulement ne l'intéressait pas outre mesure, et il aurait été tout bonnement incapable de savoir sur quel point il siérait de poser une question supplémentaire.

Presque caché dans l'ombre du Prince de la Forêt Noire, Vardë n'avait plus qu'une envie : qu'on l'oublie - mais s'il savait que ce serait fort improbable. Les mains derrière le dos, triturant une lanière de son sac pour passer sa nervosité, il essaya pour l'énième fois de se recentrer sur la discussion, et racrocha le fil sur une flexion de voix de Maegaldar.


"Je vais donc vous ré-expliquer ce que je viens de finir d'exposer, monseigneur Varamir."

Excellente idée, il n'avait rien écouté de ce qui précédait. Fixant le Dunédain du regard, il tenta encore une fois de se replonger dans ce qui commençait à lui apparaître comme une véritable torture...

_________________

Interpète également Ellendaë Hildorwen, Elladan & Elrohir & Elrond et Aran des Sables
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://troupeymaje.skyblog.com
Aragorn II Elessar



Nombre de messages : 735
Age : 38
Race, Pays : Gondor
Metier : Roi du Gondor
Date d'inscription : 17/12/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: Sauron ! Pour le salut du Gondor, je vais vous affronter !
**Aime/N'aime pas**:

MessageSujet: Re: L'entrée monumentale de la Citadelle   Ven 3 Sep 2010 - 15:08

[HJ: bien joué Vardy, c'est à toi justement Razz . Encore une question de Vardé et une de moi et enfin ce sera le verdict ! On décidera alors si Maegaldar est thumleft ou Thumb down . Suspense insoutenable Mr. Green ]

Varamir ne dit rien, il se contenta de hocher la tête. La rapidité avec laquelle le roi reprit la parole l'empêcha de réagir autrement.

Elessar : " Les question morales me semblent s'éclaircir quelque peu. Tes paroles nous touchent Maegaldar, tes paroles et tes yeux disent la vérité. Mais nous savons qu'il est des hommes capables de feindre les meilleurs sentiments, c'est pour cela que les tribunaux sont instaurés pour rendre la justice : afin d'accorder son impartialité aux faits.'"


Ce disant, il était assez évident qu'Aragorn tentait de se défendre contre les élans empathiques qui le saisissaient à l'égard de Maegaldar . Il fallait qu'il demeurât juge impartial, s'attachant aux faits avérés jusqu'au bout sans laisser son jugement s'obscurcir par son affect. Il se voulait un roi juste et débonnaire, il ne désirait rien moins qu'être de ces tyrans absolus dont le seul verbe détermine ce qui est vrai ou faux. On aurait pu dire qu'il était une archaïque version du despote éclairé, mêlant la sagesse des Roi elfiques et la grandeur de Numénor. Ce furent ces modèles auxquels il chercha toute sa vie à se conformer, avec plus ou moins de bonheur. Il poursuivit d'une voix plus froide:

Elessar : " Le brouillard qui enveloppe cette affaire commence à se dissiper. Il reste cependant la question du pillage de la caravane d'Esgaroth... Si seulement nous avions un moyen de..."

Il se désespéra en cet instant que Falator [NdA : le Hobbit fou qui voulait être prince] ne soit pas à ses côtés. Lui aurait certainement trouvé une astuce pour confondre Maelgaldar ou l'innocenter. Il allait falloir s'en remettre au destin ou à d'autres serviteurs. Il jeta un œil à son scribe et changea de sujet :

Elessar : "Pour l'heure, je passe la parole au Moredhel. Comme de coutume, libre à lui de poser la question qui lui agrée, car tout ce que peut demander cette assemblée et toute réponse que Maegaldar est de nature à nous éclairer."

Aragorn ne se rendait pas vraiment compte que Vardë était dans la lune, mais quelle activité est plus importante qu'admirer l'architecture ou compter les arcades ? Mr.Red

_________________


Incarne aussi Graganos l'orque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'entrée monumentale de la Citadelle   Aujourd'hui à 0:50

Revenir en haut Aller en bas
 
L'entrée monumentale de la Citadelle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» demande gif entrée
» Article pour celebrer le bicentenaire de la citadelle/tire d
» Garde de la Citadelle a cheval.
» Recettes d'entrées en vidéo.
» Garde de la citadelle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Terre du Milieu : Chroniques du Quatrième Âge :: GONDOR :: Minas Tirith - La cité du gondor :: La citadelle-
Sauter vers: