AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rencontre à la lisière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Rencontre à la lisière   Dim 17 Mai 2009 - 0:53

La Pleine Lune avait repris sa route, après l'étape de Minas Tirith qui s'était finalement déroulée plus tranquillement que ne l'avaient auguré les premiers instants dans la capitale. Le chariot cheminait maintenant vers l'Ouest, et s'arrêtait chaque soir dans un nouveau village des Montagnes Blanches. Ce jour-là, les baladins avaient entamé la traversée de la forêt de Druadan. Le temps était chaud, et l'air lourd laissait peser la menace d'un orage avant la fin de la journée. Sur la piste entre les arbres, la roulotte et les deux cavaliers l'accompagnant avait avancé en silence, la chaleur se faisant trop écrasante pour que quiconque ait envie de parler plus que nécessaire.

La pause du midi avait été accueillie avec des soupirs soulagés, et, la chaleur ambiante associé à la période de digestion poussant à la somnolence, il avait été décidé qu'on s'accorderait une petite sieste avant de repartir. Darilyn, elle, n'avait pas envie de dormir, mais les sous-bois ombragés étaient bien accueillants, et elle s'y était engagée en compagnie de Brimfugol qui, comme sa jeune camarade, préférait occuper son temps autrement qu'en repos : cette pause pourrait être l'occasion rêvée pour une récolte de plantes aux propriétés diverses, que la blonde rohirrim avait appris à connaître il y avait bien longtemps. Les deux femmes allaient donc, la plus jeune suivant son aînée qui marchait le nez au sol pour repérer ce qui l'intéressait.


" Tiens, Dari, tu vois ces petites fleurs blanches ? Les feuilles sont très efficaces pour apaiser les maux de tête, et comme elles sont plutôt rares, tu peux ramasser toutes celles que tu trouves. "
Aussitôt dit, la danseuse s'était accroupie pour la cueillette.

" Je vais là-bas, il y a des boutons d'azur "

indiqua Brimfugol de la main, avant de s'éloigner dans une autre direction. Darilyn, elle, s'appliquait à emplir son petit sac de tissus avec les feuilles duveteuses. Elle allait d'un plan à l'autre, l'attention toute tournée vers sa récolte, sans se rendre compte que, pas après pas, elle s'enfonçait plus avant dans la forêt. Lorsque la quantité de végétal lui sembla suffisante, la jeune fille se releva pour aller retrouver sa camarade musicienne, mais n'en vit pas trace. Elle songea qu'elle s'était peut-être un peu trop éloignée de son point de départ, mais il lui suffirait de suivre les fleurs blanches pour le retrouver. La réalité s'avéra plus compliquée : il n'y avait pas une unique piste de ces fleurs, mais un nombre bien trop grand pour qu'elle s'y retrouve. Perdue, elle l'était bel et bien.

Alors, monta l'angoisse. Qui pouvait savoir ce qui se tapissait derrière ces buissons d'apparence pourtant si anodine ? Qu'adviendrait-il d'elle si elle ne parvenait pas à retrouver la 'Pleine Lune' ? Un bruissement se fit entendre, du côté justement de ces buisson si touffus qu'ils pouvaient dissimuler de ces choses que personne ne désirait rencontrer. Elle aperçut, ou crut apercevoir une ombre, et il n'en fallut pas plus pour qu'elle détale, comme un animal effrayé. Elle courut à perdre haleine, sans prendre le temps de se retourner pour savoir si sa fuite avait encore un sens. Mais en avait-elle eu un parfois ? Darilyn courait, comme le jour où elle avait finalement échappé à ses geôliers. Peu importaient les branches basses qui la giflaient au passage, ni les rameaux de petits épineux qui griffaient ses chevilles.

Alors qu'elle allait toujours droit devant elle, la luminosité commença à augmenter. Une clairière ? Elle ralentit ses foulées, prenant seulement conscience à cet instant du caractère totalement irrationnel de sa réaction. Eh bien, si elle était vaguement perdue après sa cueillette, maintenant, elle l'était totalement. C'était tout ce qu'elle avait gagné. Et elle approchait de la lisière de la forêt. Avait-elle couru aussi longtemps ? Il fallait croire que oui. En même temps qu'une conscience moins primitive que celle qui avait dominé pendant son mouvement de fuite, lui venait aussi la fatigue. Elle s'adossa à un arbre, en s'efforçant de reprendre son souffle. Au-delà, s'étendaient de douces collines chauffées par les rayons de soleil qui parvenaient à percer les nuages d'orage. Le vaisseau d'Arien, estima-t-elle, avait dû parcourir à peu près la moitié de son chemin depuis son zénith.

Elle frissonna à l'idée de rester seule, au-dehors, dans ce lieu inconnu. Mais comment faire pour retrouver ses compagnons musiciens ? Comment ? Toujours appuyée contre le tronc, elle ferma les yeux pour tenter de remettre un peu d'ordre dans ses pensées. Les battements sourds de son coeur, causés par sa course effrénée combinée à son angoisse, l'empêchèrent d'entendre qu'un cavalier approchait. Quand elle rouvrit les paupières, il était trop tard pour s'enfuir à nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Elúad Thingol

avatar

Nombre de messages : 32
Age : 27
Race, Pays : Sindarin d'Edeníand
Metier : Gné? Ben, sans...
Date d'inscription : 02/08/2008

MessageSujet: Re: Rencontre à la lisière   Lun 28 Déc 2009 - 12:23

[Yess! J'ai réussi à trouver un trajet plausible pour les Edeníadrim pour aller vers le Rohan sans passer par nulle part d'autre. On suppose donc qu'ils venaient vers la Forêt Noire au niveau de la Brèche Est, qu'ils ont contourné la Forêt Noire par le Sud, on traversé l'Anduin au niveau de Lorien, ont évité la Lorien par le sud aussi, et se sont retrouvés sur terres Rohirim en passant par le Plateau. Faut vraiment être stupide pour faire un trajet pareil, mais je veux jouer, alors...]

Cela faisait tellement longtemps que les Orientaux balottaient leurs fesses vermoulues sur les dos courbés de leurs montures qu'ils avaient cessé de compter les jours et les semaines. L'ambiance, déjà morose à la base, était descendue de plusieurs crans sur la route.

Trop effrayés pour faire face à leurs congénères, ils avaient en fait évité plus ou moins consciemment tous les lieux habités. Mais cela ne pouvait plus durer. L'hiver approchait, il faisait froid pour les Edeniadrim qui avaient l'habitude d'un climat plus clément, et en ces contrées, il était difficile de chasser sans attirer l'attention. Pour combler leur malheur, Anarowë était tombé malade, et s'affaiblissait de jour en jour. Privés de leur éclaireur, les membres de la petite troupe erraient bêtement depuis presque une semaine aux alentours de Fangorn, et étaient redescendus sans le savoir non loin de terres humaines.

Laissant leurs compagnons se reposer dans une clairière, Helyan et Mardall décidèrent d'un peu explorer les environs. Tandis qu'Helyan feignait son habituelle indifférence, à demi plongé dans de noires pensées, le jeune Célégormite ne cachait pas sa mauvaise humeur, et était descendu de sa monture pour déblayer le chemin à coups de machette rageuse.


Helyan : Arrête un instant, j'entends un bruit.

Mardall : Dans une forêt, c'est pas étonnant, c'est plein de piafs!

Helyan : Silence, Mardall, je t'ai dit que j'avais entendu quelque chose!

En guise de silence, Mardall se mit à grommeler.
Et c'est ainsi que, sans le vouloir, les deux Edeníadrim se retrouvèrent presque nez à nez avec une créature humanoïde qui paraissait dormir debout contre un tronc d'arbre...
Si elle se mit à hurler, au moins ne le fit-elle pas seule, mais accompagné du cri de surprise d'un Célégormite boudeur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Rencontre à la lisière
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Scénario : Attaque à la lisière de Fangorn (S.D.A)
» Fangorn
» À la lisière...
» Scénario : Attaque à la lisière de Fangorn pour S.D.A
» (LUCKY) à la lisière de nos rêves, m'éteindre entre tes lèvres.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Terre du Milieu : Chroniques du Quatrième Âge :: ROHAN :: Plaines du Rohan-
Sauter vers: