AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Aglarond - La reprise de Khazad-dûm

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marnak Holderek



Nombre de messages : 70
Age : 26
Race, Pays : Nain
Metier : Officier et ingénieur
Age du personnage : 67 ans
Date d'inscription : 27/12/2008

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: Arouk, horisnéphalista! Homésneki poturi na afke gra tagra tsoul émenton.
**Aime/N'aime pas**: :) / :(

MessageSujet: Aglarond - La reprise de Khazad-dûm   Jeu 4 Juin 2009 - 13:06

[Il serait intéressant qu'un admin rebaptise ce forum en "Aglarond - Le Gouffre de Helm" Smile Ainsi que de corriger le post-it. Thank you!!!! Je sens que je vais commencer par un bon petit cliché Very Happy]


- Maître Holderek! Maître Holderek!

Un jeune petit nain courait dans tous les sens et faisait un de ces bruits! Impossible de se concentrer sur sa sieste. Marnak eut bien du mal à l'accepter mais il se devait d'ouvrir les yeux, ne fût-ce que pour mémoriser à jamais le visage de ce troubleur-de-sieste.
La première chose qu'il vit était sa pipe, éteinte, qui pendait toujours majestueusement hors de sa bouche. Il s'étira et arrangea un peu sa barbe et, tournant la tête vers la source sonore de ce tintamarre, vit en effet le petit Haakon, cette machine-à-bruit hors du commun. Pourtant, là, il se tenait calmement à côté de l'ingénieur, sans le tirer par les cheveux ou en criant son titre "Maître Holderek! MaaaAAAYTREEEUH!!!". Etait-ce grâce à la magnifique gifle qu'il s'était prise peu de temps avant?


- Maître Holderek! Le seigneur Gimli souhaiterait vous voir, il est à l'entrée et, le plus étonnant, c'est incroyable je ne l'avais encore jamais vu ici, les rumeurs étaient donc vraies...
- Mais quoi donc?!
- ...vous êtes identiques, à part la manière d'être bien sûr, eeeuh... Et donc votre frère est avec lui! Vous vous rendez compte? Votre frère est venu jusqu'à la cité!
- Raâgahal est ici? C'est impossible
- Si et même que...
- Va prendre une friandise dans l'armoire, je fonce les accueillir!
- Mais, maître?

Marnak s'était levé d'un bond - ce qui ne reste toujours pas très très haut pour les autres races, exceptés les semis-hommes bien évidemment - et s'était dirigé vers la porte de son atelier. Passant la salle des cartes, puis la salle des apprentis, ne manquait plus que la salle d'entrée quand il s'arrêta devant ses étudiants. L'un d'entre eux était en contemplation devant la bibliothèque, sans bouger. C'était Gerar - ses parents l'avaient étonnamment nommé ainsi - son meilleur élève.

- Gerar, que fais-tu? Tu sembles paralysé devant ces bouquins comme un...

Il n'eut pas vraiment l'occasion de dire à quoi ressemblait Gerar car, il se prit violemment la porte dans la figure laissant apparaître son frère, suivi de Gimli.

- ... mon frère Marnak ne peut vous faire attendre ainsi, messire Gimli. Ho! Marnak, excuse-moi, je ne t'avais pas vu hahaha
- Toi, espèce de... hahaha, dans mes bras mon frère! Qu'est-ce qui t'amène ici?
- Tu vas très vite le savoir...
- Marnak, dit Gimli, je suis fort content de vous revoir! La dernière fois remonte à deux semaines déjà, que vous arrive-t-il?
- Seigneur Gimli, je suis débordé par le travail, répondit Marnak.
- Allons bon, qu'il y-a-t-il de tellement important pour un ami comme vous?
- Les banalités de l'aménagement d'une ville, mon ami. Le chemin qui relie la nouvelle zone d'habitations, dans le secteur est comporte quelques problèmes pour l'acheminement des matériaux de constructions. Il y a quelques travaux de voirie à effectuer, et je travaillais actuellement à la réparation du pont.
- Allons bon, je suis sûr qu'un de vos élèves pourra s'en occuper, venez avec moi, vous deux.

Marnak confia ainsi la réparation du pont à Gerar, trop heureux d'être ainsi honoré que pour refuser! Le pont de Sarras-Ged, c'était là qu'il avait rencontré Nomira!
Les deux frères jumeaux et Gimli sortirent du bâtiment tandis que le petit Haakon les suivait à distance, il n'avait rien d'autre à faire.


- Votre frère, reprit Gimli en marchant dans les rues de la cité-caverne, est venu me dire que la Moria, que nous nous devons de remettre en état, devient un véritable parc animalier qui grouille d'Orques, de Gobelins et d'étranges Elfes.
- Je ne te dis pas le nombre d'abominations qui grouille en ces lieux, ajouta Raâgahal.
- La porte ouest, qui a été détruite et déblayée est une entrée libre pour toute sorte de créatures. Je n'ai pas encore eu de réponse d'Erebor concernant la reprise de la Moria, et je ne veux pas agir sans le consentement du roi Thorin, mais je vous charge, mon ami, de planifier la reprise de Khazad-dûm, ainsi que son nettoyage de toutes ses créatures, et de rencontrer les elfes pour recréer à l'identique la porte de Durin.
- Ce ne sera pas chose aisée, dit Marnak. Non pas d'exterminer orques et gobelins qui se nichent dans la Moria, mais de convaincre les elfes de nous aider à recréer la porte. Cette porte était utile au commerce entre elfes et nains et les nains de jadis ne l'utilisaient que très peu. Mais quel intérêt auraient le elfes de nous aider à refaire une telle entrée?
- Hahaha! Je parle de reconquête et vous me parlez de difficulté à traiter avec les Elfes! Il serait plus simple en effet, Marnak, que j'aille moi-même le demander. Mais nous irons ensemble dans ce cas, puisque vous serez chargé des travaux. Entre-temps, allez déjà déjà en repérage de la situation en Moria. Vous l'avez déjà fait jadis.
- Et bien... Je vais organiser tout cela, répondit Marnak, un peu dépité.
- Ca se passe toujours comme ça, ici, demanda Raâgahal?

Gimli prit congé des frères jumeaux, les laissant discuter seuls tandis qu'ils se dirigeaient vers l'auberge, pour prendre une pinte de Muthril.

- Pourquoi tu n'es pas venu me trouver en premier lieu, espèce de...
- Du calme! Je n'ai pas vraiment eu le choix. Je ne connais pas la cité et les gardes à l'entrée, me prenant pour toi au début ont trouvé étrange mon, enfin, ton comportement. Ils m'ont demandé ce que je venais faire ici. J'ai répondu que j'avais une nouvelle pour le seigneur Gimli. Tu peux t'imaginer la suite...
- Pas de problème, mon frère, je suis si heureux de te revoir, et ici!
- Et dis... Ca t'arrive souvent qu'il te demande des trucs comme ça, le grand chef Gimli?
- Bah... Je commence à m'y faire. Gimli parle de reconquête depuis longtemps, pour la mémoire de son cousin Balin. Et je dois avoir une étiquette "Moria" collée sur le front. C'est la deuxième fois pour nous qu'on y retourne. Tu viens avec moi bien sûr?
- J'ai rien de prévu dans les 30 années à venir, donc oui.
- Ah bon, il y a quelque chose dans 31 an?
- T'es parfois aussi lourd que le marteau d'Aulë...



(noteà ceux qui ne savent pas qui est Aulë : c'est grosso modo le dieu des nains.)


Dernière édition par Marnak Holderek le Jeu 4 Juin 2009 - 20:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fiddlerjohn90.blogspot.com/
Marnak Holderek



Nombre de messages : 70
Age : 26
Race, Pays : Nain
Metier : Officier et ingénieur
Age du personnage : 67 ans
Date d'inscription : 27/12/2008

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: Arouk, horisnéphalista! Homésneki poturi na afke gra tagra tsoul émenton.
**Aime/N'aime pas**: :) / :(

MessageSujet: Re: Aglarond - La reprise de Khazad-dûm   Jeu 4 Juin 2009 - 19:10

[oula, étais-je dans les vapes en écrivant mon précédant post, j'ai tout modifié, à l'attention des lecteurs qui auraient subi le résultat de la torture de mon esprit en plein blocus. Et voici la suite de la rectification]

Peu de temps après, les deux frères se retrouvaient chez Marnak. Raâgahal était assez impressionné par le contexte où vivait son aîné. C'était une demeure taillée dans la roche, comme beaucoup de demeures naines, avec de nombreuses décorations tant artistiques qu'honorifiques. Cela ne rentrait pas dans sa tête, que des bouts de papier, des petits objets quelconque pas spécialement beaux étaient exhibés ça et là pour témoigner du mérite de son frère. Pour lui, le mérite se devait d'être colporté, et non revendiqué par quelconques médaillons ou autres. Qu'importe, il était heureux d'être avec son frère et de découvrir son univers quotidien, bien qu'il ne pourrait lui convenir à lui. Il prit la parole :

- Je suppose que tu te demandes quelle est la vraie raison qui m'a amenée ici?
- Tu as raison, répondit Marnak. Je ne peux croire que tu te soucies un tant soit peu de l'avenir des nains ou de la Moria. Et il n'y a rien de neuf à tes nouvelles, tout le monde sait que la Moria est occupée par les anciennes forces du mal.
- Eh! Abuse pas non plus! Je suis indépendant mais je me soucie des nains et de la Moria rien que par le fait que ça t'implique toi!
- Merci... Et donc?
- Je m'ennuyais.
- Pourquoi ça ne m'étonne pas?
- Quand je m'ennuie, je te retrouve de toute façon et là, nous vivons de grandes aventures, des combats sanglants. Et au moins, je sers à quelque chose!
- Hola! Tu ne vas pas me faire une scène de déprime, tout de même.
- Non, tu as raison. Alors, on part?
- Le temps de préparer mes affaires, du matériel, quelques soldats. Et on y va.
- Et ça signifie combien de temps?
- Boarf, deux petites semaines.
- DEUX SEMAINES?! Mais c'est énorme, tu ne me retiendras pas tout ce temps dans cette cité, aussi belle soit-elle!
- Je ne te retiens pas...
- Tu as besoin de moi, tu ne sais même pas ce qui t'attend.
- C'est un fait, mais dans tous les cas, je dois être à même de me débrouiller sans toi.
- Ca fait plaisir...

Après une pause, Marnak repris :

- Ehoh! Raâgahal, je ne te reconnais plus là. Tu es malade?
- Laisse tomber...
- ... Bon... Alors, tu estimes qu'il faudrait combien de soldats pour ce repérage?
- Beaucoup! Ou alors ton intelligence.
- Je ne te suis pas, frérot.
- Il n'y a pas de combat qui tienne. Rien de nouveau si je te dis que Khazad-dûm est le repère de toutes les anciennes forces du mal. Et ce n'est pas en nous baladant avec des centaines de soldats que nous aurons une chance de survie. Je n'ai pas compris pourquoi Gimli t'envoie là-bas, d'ailleurs.
- Khazad-dûm est grand. Nous devons savoir précisément où se trouvent les ennemis et si une armée est à même de passer.
- Comment cela?
- Le pont a été détruit et remplacé par un pont de cordes. Tu t'imagines faire passer une armée par là?
- En fait, on retourne faire le même job qu'il y a 16 ans?
- En effet...

[Ces deux posts sont inachevés et soumis à rectifications]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fiddlerjohn90.blogspot.com/
Marnak Holderek



Nombre de messages : 70
Age : 26
Race, Pays : Nain
Metier : Officier et ingénieur
Age du personnage : 67 ans
Date d'inscription : 27/12/2008

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: Arouk, horisnéphalista! Homésneki poturi na afke gra tagra tsoul émenton.
**Aime/N'aime pas**: :) / :(

MessageSujet: Re: Aglarond - La reprise de Khazad-dûm   Ven 20 Nov 2009 - 1:37

Il fallu une semaine à Marnak pour tout apprêter, il ne s'agissait pas d'urgence mais il avait aussi grandement envie de repartir avec son frère, c'est pourquoi il accéléra les préparatifs. Enfin, ce n'était pas le point de vue de l'ex petit barbare qui quitta la cité en s'exclamant "On est mieux dehors que dedans, je t'y attends mon frère!".
Marnak ne s'encombra pas de soldats en surnombre, uniquement deux éclaireurs rodés dans l'expérience du combat et de la discrétion. Cet art - sans doute oublié des nains - est en fait bien plus difficile qu'il n'y parait, en particulier quand lesdits éclaireurs sont deux bons amis ayant refusé de partir sans leurs 3 tonneaux de muthril "pour tenir la route".
En effet, les trois barils furent engloutis sur le chemin en moins de deux mais revenons à nos moutons.
Le long voyage ne fut pas pénible, loin de là. Les deux frères jumeaux respiraient l'aventure tandis que les deux autres découvraient des contrées si lointaines. Le groupe ainsi formé tenta - en vain - de se trouver un nom. Il ne réussirent jamais à se mettre d'accord.

Passons cependant les détails, ce qui importe réellement, c'est que les quatres joyeux nains déchentèrent fort rapidement lorsqu'ils arrivèrent en vue de la Moria, peu après avoir franchi le Cours d'Argent...


[suite à la Moria]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fiddlerjohn90.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aglarond - La reprise de Khazad-dûm   

Revenir en haut Aller en bas
 
Aglarond - La reprise de Khazad-dûm
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La forge de Khazad Dûm
» [Caserne] Quartier Général des Gardes Khazad
» Khazad dum .
» La reconquête de Khazad-Dûm (Campagne)
» Thenen ~ Guerrier de Khazad-Dûm

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Terre du Milieu : Chroniques du Quatrième Âge :: ROHAN :: Le Gouffre de Helm-
Sauter vers: