AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le retour des nains

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marnak Holderek



Nombre de messages : 70
Age : 26
Race, Pays : Nain
Metier : Officier et ingénieur
Age du personnage : 67 ans
Date d'inscription : 27/12/2008

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: Arouk, horisnéphalista! Homésneki poturi na afke gra tagra tsoul émenton.
**Aime/N'aime pas**: :) / :(

MessageSujet: Le retour des nains   Ven 20 Nov 2009 - 2:18

(Suite de "la reprise de khazad dum")

Marnak, Raâgahal, Horek et Talik (c'étaient les noms des deux "spécialistes") étaient donc en vue de l'entrée Est de la Moria quand une bande d'orques, sous le commandement d'une étrange elfe encapuchonnée, leur tombèrent dessus. Il ne fallu pas de longues palabres pour engager le combat. A vrai dire, les orques se sont contentés de crier "Huuuuuuuurk" quand l'elfe leur désigna les nains insouciants complètement pris au dépourvu.

Les nains s'attendaient à devoir faire preuve de discrétion à l'entrée de la Moria, mais ces montagnes si accueillantes les avaient mis trop en confiance. C'est Horek qui entendit en premier un carreau d'arbalète siffler à proximité de son casque. Il n'eut pas le temps de crier que Marnak, et surtout Raâgahal se préparaient déjà au combat, tout de même affolés.
Ce fut un carnage. Ce fut un bonheur pour Raâgahal. Ce fut la prise de conscience du danger pour Marnak, et se fut le début des blagues pourries de Horek et Talik, toujours trop sûrs d'eux. Quoiqu'il en soit, un détail échappa aux nains quand le combat fut finit. Il n'y avait là que des cadavres de "cette vermine orque" et aucunement de corps svelte et élancé avec une cape...

Les nains commençaient à monter le camp, en retrait quand Marnak pris la parole, pour dire quelque chose d'intéressant cette fois :

- Je n'aime pas du tout ça...

Cette phrase quelque peu inattendue de la part des autres nains laissa place à un débat que nul n'aurait pu soupçonné être provoqué par une phrase aussi... commune.
- Moi j'ai plutôt bien aimé, commenta Raâgahal tandis que les deux autres acquiescèrent.
- Comprends-moi, mon frère. Qu'il y ait des orques dans le coin, on s'en doutait, mais que faisait cette étrange elfe avec eux?
- Tous les elfes sont étranges de toute façon, rectifia Horek provoquant les rires de son compagnon.
-Elle s'est enfuie...
- Et alors, demanda Raâgahal qui ne voyait vraiment pas ce que cela pouvait faire.
- Alors notre entrée discrète est déjà un échec.
- Jm'en fous moi. Les orques n'ont aucune chance face à moi.
- Une patrouille comme celle-ci peut-être, mais tu sais ce qu'il y a là-dedans mieux que nous, non?
- Ouais, je voulais juste vous motiver

Talik, pourtant pas très bavard pris la parole :
- Ils ne nous feront rien ce soir. Partons à l'aube et entrons par où ils ne s'attendent pas à avoir de la visite de quelques nains.
- Tu ne veux tout de même pas..., dit Marnak qui comprit immédiatement.
- Si, passer par le haut de la montagne. L'entrée est est forcément bien gardée, mais on doit tout de même s'en assurer.
- Il a raison, trancha Raâgahal. La porte de Durin à l'ouest, n'est pas bien gardée car tout est en friche et les chemins n'existent plus.

Marnak y avait déjà pensé, mais aurait préféré l'éviter. Passer par le haut ne serait pas chose aisée, surtout avec ce froid...

Ils s'endormirent dans la promesse de se décider au matin.

Le soleil commençait à peine à se lever quand Talik, de garde à ce moment-là réveilla discrètement ses 3 compagnons et leur montra deux patrouilles qui les cherchaient au loin. Ils remballèrent du plus vite qu'ils purent leur petit campement discret et partirent en direction des montagnes sans vraiment se poser de questions. Tous savaient que c'était là le seul moyen d'avoir une chance de faire quelque chose de leur mission tout en restant en vie.

Excepté quelques ennemis isolés, la traversée se passa sans encombre, si l'on ne tient pas compte de l'horrible sensation d'orteils et doigts gelés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fiddlerjohn90.blogspot.com/
Marnak Holderek



Nombre de messages : 70
Age : 26
Race, Pays : Nain
Metier : Officier et ingénieur
Age du personnage : 67 ans
Date d'inscription : 27/12/2008

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: Arouk, horisnéphalista! Homésneki poturi na afke gra tagra tsoul émenton.
**Aime/N'aime pas**: :) / :(

MessageSujet: Re: Le retour des nains   Sam 21 Nov 2009 - 13:48

De l'autre côté des Monts Brumeux, tout n'était que végétation en friche et d'étranges animaux rôdaient à proximité, mais se gardaient bien d'y rester. Les quatre nains manquaient désormais de provisions. C'était une urgence de se réapprovisionner. Chasser pour avoir de la nourriture ne suffisait pas, ils avaient également bu toute l'eau du Celebrant et il leur fallait également un peu de repos avant de pouvoir s'aventurer à l'intérieur de la Moria.

Leur décision fut vite prise, ils iraient à Ost-in-Edhil, l'ancienne cité elfique où furent jadis créés les anneaux de pouvoir. Il ne s'agissait que de ruines, mais restait un endroit stratégique parfaitement adapté à leurs besoins.
Avant de se remettre en route jusque là, ils durent prendre de l'eau près de la porte de Durin. Il y a un cours qui provient du sommet de la montagne mais il était dévié vers l'intérieur des mines et seule une infime partie parvenait jusqu'à la porte, où l'eau stagnait pour former un marécage.
Ils pesèrent le pour et le contre : d'un côté ils mourraient de soif, d'un autre, ils ne savaient pas ce que cette eau leur apporterait comme saloperie, même pour leurs constitutions naines! Epuisés, ils burent abondamment et remplirent leurs outres et partirent à toute vitesse.

Marnak eut cependant l'occasion de constater que l'état de l'entrée n'avait fait que se détériorer, mais qu'elle n'était pas surveillée.

Ils espéraient également pouvoir se renseigner de l'état de la Moria mais tout était à l'abandon, et les quelques bâtiments qu'ils croisèrent faisaient désormais office de serres pour des plantes fort peu accueillantes.

Petit à petit, le paysage se dégagea pour laisser enfin place à un terrain rocailleux. Ils étaient au Pays de Dun, venaient de passer le cours d'eau où ils s'approvisionnèrent et arrivaient enfin à Ost-in-Edhil. Ils commençaient à se demander ce qu'ils étaient venus faire par ici, finalement. Ils n'avaient croisé personne et ils n'en savaient toujours pas plus. Cependant, ils étaient ravis à l'idée de pouvoir enfin se reposer mais...
Ce fut Horek qui fut le premier à se sentir mal à l'aise, l'eau près de la porte de Durin devait être plus infestée que les quatre nains l'avaient imaginé. Les quelques jours de repos seraient plus longs que prévus...


Dernière édition par Marnak Holderek le Mar 24 Nov 2009 - 14:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fiddlerjohn90.blogspot.com/
Marnak Holderek



Nombre de messages : 70
Age : 26
Race, Pays : Nain
Metier : Officier et ingénieur
Age du personnage : 67 ans
Date d'inscription : 27/12/2008

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: Arouk, horisnéphalista! Homésneki poturi na afke gra tagra tsoul émenton.
**Aime/N'aime pas**: :) / :(

MessageSujet: Re: Le retour des nains   Mar 24 Nov 2009 - 14:15

Les nains furent gravement malades, tous les quatre. L'eau était grandement infestée en fin de compte, et peut-être que les nouveaux occupants de la Moria n'y étaient pas étrangers.
Quoiqu'il en soit, il n'est guère besoin de faire un dessin pour se figurer l'ambiance au campement : maux de ventres, coups de pompe et mauvaise humeur à volonté. Soucieux cependant de garder l'endroit un minimum sain, les nains s'éloignaient toujours des abords des ruines quand ils sentaient le besoin monter, ou plutôt descendre prestement. Et tout cela était fort épuisant pour les nains.

Le moral n'était évidemment pas vraiment au rendez-vous. Ils avaient fait un énorme détour complètement inutile et prévisible, mais ils avaient tout de même préféré tenter une entrée par le côté Ouest. En y réfléchissant à nouveau, Marnak se mordit les doigts pour son manque de prévoyance.

Raâgahal et Horek furent les premiers à commencer à se rétablir, il n'empêche qu'ils n'étaient pas tout à fait guéris. Ils décidèrent cependant d'explorer les environs à la recherche de renseignements. Ils auraient certainement plus de chances d'en trouver ici que près de la Moria.

Raâgahal fut soudainement pris d'une violente envie de faire ses besoins. Il laissa son compagnon d'arme quelques instants pour aller se décharger derrière un rocher. Et c'est dans cette héroïque action que l'ex-barbare remarqua grâce à ses sens affutés des empruntes assez récentes d'un poney et, semblerait-il, d'un petit porc.
Il en fit part à Horek et ils décidèrent d'aller chercher les autres.

Les quatre nains allaient très bientôt devoir affronter une terrible bête...


[suite en Eriador, où nous avons besoin de quelqu'un (toujours motivée, Vardë?) pour PNJiser le dragon.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fiddlerjohn90.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le retour des nains   Aujourd'hui à 6:43

Revenir en haut Aller en bas
 
Le retour des nains
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tactique gobelins contre nains
» [CONSEIL] Nains
» LES NAINS ! ( Jeu con )
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Terre du Milieu : Chroniques du Quatrième Âge :: RHOVANION :: Les Mines de la moria - Khazad-dûm-
Sauter vers: