AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 De la courtoisie des Nains en Rohan.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thorontur



Nombre de messages : 30
Age : 27
Race, Pays : Nain - Originaire de l'Ered Luin
Metier : Au service du Roi Thranduil
Age du personnage : 43
Date d'inscription : 07/11/2009

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: Go not to the Elves for counsel, for they will say both no and yes.
**Aime/N'aime pas**: La rhétorique / L'orgueil mal placé.

MessageSujet: De la courtoisie des Nains en Rohan.   Lun 11 Jan 2010 - 0:09

*cling - cling* *cling - cling*

Mais qu’est-ce qui fait ce bruit…

*cling - cling* *cling - cling*

Thorontur s’arrêta, et attacha le premier âne qu’il menait par la bride à un arbre tout proche. Puis, il détacha les quatre autres ânes, qui étaient en file indienne, et les plaça aux cotés du premier. Cette drôle de petite procession, un Nain vêtu comme un Elfe suivi par cinq ânes, était partie de la Forêt Noire depuis deux semaines, longeant Anduin la Grande, poursuivant à l’Ouest après les chutes du Rauros. Thorontur n’était plus qu’à une journée de marche d’Edoras, et il s’était arrêté près du seul arbre qui se dressait au milieu de cette praire verdoyante. Le jour commençait à décliner, et on entendait, non loin d’ici, le Snowbourn que Thorontur suivait depuis quelques jours et qui menait à Edoras ; il vérifia les paquetages de chacun des ânes, et c’est sur le dernier qu’il trouva deux pots de verre mal attachés qui devaient s’entrechoquer dans un des sacs. Les bêtes tiraient sur les licous pour brouter l’herbe renommée de ces terres, mais Thorontur souhaitait encore marcher ce soir, pour arriver en fin de journée au plus tard au Palais.
Deux heures plus tard, la nuit s’installait tandis que Thorontur retirait les paquetages des ânes, puis les détacha afin qu’ils puissent paître en paix ce soir et demain matin, tandis que lui dormirait. Il sortit du petit matériel de son manteau pour allumer un petit feu, et réchauffa un lambas avec de la viande séchée. Ce dîner frugal ingurgité, il ressortit la lettre qu’il lui avait été donné avant son départ, et la relut de bout en bout.


  • À l’attention de Maître Thorontur.

    Thorontur, Sa Majesté a bien reçue votre dernière missive, mais votre requête ne peut-être allouée de suite. En effet, nous avons reçu une lettre, il y a une semaine, venant des Mines de l’Ered Luin, demandant à Sa Majesté de vous nommer pour une mission de maintient des bonnes relations avec le Rohan, au nom du Peuple Nain de l’Ered Luin. Aussi, après vous être rendu dans le Royaume du Rohan, vous pourrez faire votre rapport au Conseil siégeant dans vos montagnes natales, et remplir votre souhait de revoir vos proches comme vous nous l’exprimiez dans votre missive.
    Notez bien que vous serez au service du Royaume de Rohan si nécessaire.

    Que la grâce du Peuple de la Forêt Noire vous accompagne,

    Le Roi Thranduil - par son Secrétaire Orofadrë.


Au service du Royaume de Rohan… Si je jure fidélité à un troisième Royaume, je vais finir par ne plus pouvoir vaquer une seule journée en forêt qu’une fois toutes les décennies…

C’est sur cette pensée que Thorontur s’endormit, le regard posé sur ses ânes se déplaçant de-ci de-là, cherchant les touffes d’herbe les plus tendres possibles.


Les braises étant encore chaudes quand les premiers rayons de la Soleil pointèrent à l’horizon, réchauffant les corps de Thorontur et des ânes, qui commençaient déjà à brouter, en prévision d’une dernière journée de marche avant de pouvoir se reposer dans des étables royales. Thorontur profita de ces premiers moments de la journée, emmitouflé dans ses couvertures, les pieds au plus près des braises. Avec cinq bêtes de somme, il pouvait se permettre un confort non négligeable.
Alors que la matinée s’avançait, le ciel devint nuageux, et une pluie fine tomba toute la journée, ce qui créait un voile sur l’horizon, obstruant la vue au loin. C’est ainsi que Thorontur arriva, en fin de journée, au pied d’Edoras, et plus vite qu’il ne l’avait imaginé. Il profita d’un bosquet pour changer ses vêtements, abandonnant bottes de cuir usées et manteau Elfique souillé pour mettre son armure et des vêtements plus soignés.

Il entra dans la cité peu avant le dîner, et il pouvait sentir les fumets s’échapper des maisons qu’il croisait. Ses ânes furent pris en charge par des écuyers, et il se dirigea à pied vers Méduseld, le Palais d’or d’Edoras. Il monta les marches, et comme de coutume les gardes de la porte tournèrent leurs fourreaux, manches vers l’invité en signe de paix. Les mesures concernant les armes, telles qu’on les avaient connues alors que Grima empoisonait l’esprit de feu Théoden, n’étaient plus appliquées, et Thorontur fut annoncé à l’autorité des lieux par un garde qui pénétra dans le Palais, tandis que le Nain patientait sur le seuil.


Eh bien nous y voilà, pensait Thorontur, après deux semaines de voyage sans prononcer un mot, il va falloir jouer de fine rhétorique.


[HRP : je reprends un code que j'ai l'habitude d'utiliser : italique pour les descriptions, couleur pour les paroles, gras et couleur pour les pensées... et désolé, c'est un peu court, mais je voulais vraiment te laisser libre de gérer mon entrée comme tu le désires Wink ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lothíriel



Nombre de messages : 39
Age : 29
Race, Pays : Humaine, Rohan
Metier : Reine du Rohan
Date d'inscription : 20/05/2008

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: Fille de Dol Amroth, mais Femme du Rohan...
**Aime/N'aime pas**: Sa famille, son pays/Le mal

MessageSujet: Re: De la courtoisie des Nains en Rohan.   Lun 11 Jan 2010 - 14:43

    [Je le trouve pas si court moi xD Le miens le sera certainement plus… Je suis rouillée il faut croire XD Etant donné que je ne sais pas comment notre bon Roi se positionne, je le fais à nouveau quitter Edoras, la Reine ne saurait accueillir un visiteur sans la présence du Roi s’il est au château et comme je ne peux le PNJser s’il est incarné… Breeeef…]

    Eomer était à nouveau partis quelques jours alors que des Orcs avaient osé poser le pied sur le sol Rohirrim, cependant cette nouvelle expédition était moins importante que la précédente et serait très certainement moins longue. A nouveau, Elfwine avait bon gré mal gré accompagné son père, laissant Lothiríel seule à Edoras.

    La Reine avait l’habitude, ce n’était ni la première, ni la dernière fois qu’une telle chose arriverait. Ils étaient partis deux jours plus tôt et si tout se passait comme l’avait prévu le Roi, ils devraient être de retour d’ici trois à quatre jours. En attendant, Lothiríel s’occupait comme à son habitude dans ces moments là, recevant les rapports des gardes entre deux travaux d’aiguilles et un peu de lecture, tenant audience comme chaque semaine, dirigeant le Château comme à ses habitudes... L’audience d’hier l’avait fatigué, toujours des plaintes et des cris, deux hommes avaient même failli en venir aux mains mais furent stoppés à temps par les gardes du Château d’Or. Jamais un incident pareil ne se serait arrivé en présence du Roi, mais malgré tout le respect qu’on témoignait à la Reine, dans des moments pareils, on oubliait totalement être en face d’une souveraine. A croire que les hommes ont mémoire courte. Si son autorité était la même, sa voix, hélas, n’était pas aussi puissante que celle de son époux. D’où la présence constante et nécessaire des gardes pour l’épauler.

    Mais l’audience d’hier était déjà loin et la Reine, vêtue d’une robe verte émeraude finement ouvragée, écoutait les gardes faire leur rapport de la journée alors que ceux en poste pour la nuit s’étaient déjà attelés à leur tâche. L’heure du dîner approchait et la Reine n’attendait que de pouvoir enfin se restaurer. Pourtant, elle portait toujours une grande attention à ce que lui disait le capitaine de la garde, hochant la tête de temps à autre pour signifier qu’elle avait bien compris tout ce qu’il lui disait. Tout était parfaitement normal, il n’y avait absolument rien a signaler. Les gardes se retirèrent pour rentrer chez eux, leur journée achevée.

    Alors qu’elle pensait qu’enfin, sa journée se terminait et qu’elle pourrait quitter son trône et dîner en paix, un autre garde entra dans la salle du trône, stoppant Lothiríel dans son geste. Constatant que le garde s’avançait vers elle et s’inclina, elle se réinstalla correctement et l’écouta parler.


    « Ma Reine, un visiteur vient d’arriver, il est aux portes du Château. »
    « De qui s’agit-il ? »
    « Maître Thorontur, ambassadeur Nain au service des elfes de Forêt Noire. »
    « Je ne crois pas le connaître... Mais ne le laissez pas sur le pas de la porte, faites-le donc entrer. »
    « Bien ma Reine. »

    Le garde s’inclina et s’éloigna. L’instant d’après les portes du Château d’Or s’ouvrirent en grand, laissant apercevoir la silhouette trapue du seigneur Nain. Il fut introduit dans la salle par les gardes aux portes, et un sourire accueillant naquit sur les lèvres de la souveraine alors qu’elle haussa le ton pour se faire entendre jusqu’à l’autre bout de la salle. Fort heureusement, l’accoustique était suffisante pour que sa voix porte suffisament, d’autant plus que le silence y régnait en maître jusque là.

    « Bienvenue à Edoras, Maître Nain. Je ne crois pas avoir eu déjà le plaisir de vous rencontrer. Que nous vaut votre visite en ces lieux ? »

    Lothiríel s’adossa à son trône et après un léger signe de tête aux gardes, elle releva fièrement le menton et attendit qu’il s’avance et se présente alors que les gardes refermaient la porte derrière le seigneur nain et prenaient place pour certains, derrières les colonnes qui longeaient la salle du trône. Prudence était mère de sureté, c’était bien connu, et la Reine était d’autant plus prudente lorsqu’Eomer était absent.

    [Bon alors, ton personnage ne parle pas dans ton post mais j’imagine qu’il s’est présenté aux gardes avant qu’ils ne préviennent Lothi’, j’espère cependant que cette présentation est correcte, mais je peux toujours la changer. ^^ Et comme dit, c’est encore plus court que toi >.<]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lily-nee.livejournal.com/
Thorontur



Nombre de messages : 30
Age : 27
Race, Pays : Nain - Originaire de l'Ered Luin
Metier : Au service du Roi Thranduil
Age du personnage : 43
Date d'inscription : 07/11/2009

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: Go not to the Elves for counsel, for they will say both no and yes.
**Aime/N'aime pas**: La rhétorique / L'orgueil mal placé.

MessageSujet: Re: De la courtoisie des Nains en Rohan.   Lun 8 Fév 2010 - 20:33

[HRP : alors juste une chose, avant de réponde dans le sujet, Thorontur n’est le seigneur de rien du tout : ne change rien pour ce post, je vais te faire un petit clin d’œil à ce sujet dans ma réponse, mais pour la véracité du statut, dans les prochaines réponses mieux vaut juste mettre Thorontur ou Maitre Nain, ou quelque autre nom que tu puisses trouver, mais aucun titre officiel Wink à part peut-être Ambassadeur des Elfes Smile]

C’était la première fois que Thorontur posait son regard sur l’intérieur du Palais d’Or d’Edoras, et la lumière feutrée était agréable, tout comme la chaleur qui y régnait : chaleur de l’air présent, mais aussi de l’accueil - le Nain n’avait pas manqué de remarquer l’effort de courtoisie qu’avait manifesté la Reine à son entrée en esquissant un sourire, bien qu’il sache que l’heure était assez tardive pour se présenter aux portes de la Maison de la Dame de Rohan. La bruine s’était déposée en un voile de gouttelettes sur son armure, la faisant briller et miroiter comme une parure rutilante des Seigneurs Nains de jadis, bien que Thorontur ne soit le seigneur d’aucune terre, ne fut-ce même de l’endroit qu’il lui avait été donné en Forêt Noire. Les pièces de son armure étaient finement ajustées et jointoyées par d’autres pièces de cuir sous-jacentes, si bien que le Nain ne faisait quasiment aucun bruit en se déplaçant - sans compter les enseignements qu’il avait reçu des Elfes pour améliorer sa discrétion. Après s’être présenté brièvement aux gardes, il patienta quelques instants avant que les portes ne s’ouvrent en grand, retira son casque et pénétra dans la salle plus en avant après avoir entendu les premières paroles de la Reine. Néanmoins, la surprise était de taille, car il ne s’attendait pas à être reçu directement, et encore moins par la Reine seule. Étant arrivé à une distance assez éloignée pour témoigner le respect dû à Lothiriel, Thorontur s’inclina profondément, tout en s’annonçant :

On m’appelle Thorontur, et je suis un Ambassadeur Nain au service du Roi Thranduil, et par extension à tout le peuple des Elfes de la Forêt Noire. Mon allégeance fût donnée en premier lieu à mon peuple, les Nains de l’Ered Luin, et c’est en ces deux qualités que je me présente devant vous.

Posant alors son casque à terre, il porta les mains à son épée dont il détacha le fourreau, prit son bouclier attaché dans le dos alla déposer des effets aux pieds de la Dame, avant de revenir de quelques pas se placer à côté du casque laissé au sol.

Le Roi Thranduil m’a mandé d’une mission dans votre Royaume, et mes armes sont ainsi à votre service pour un temps que votre Majesté décidera. Mon mandat originel est donc de préserver les liens d’amitié qui existent entre nos trois peuples, et de les renforcer si affaiblissement il y aurait eu.

Thorontur prit une pause, afin de marquer l’importance de sa présence et de peser ses mots. Puis il reprit :

Vous avez donc l’amitié des Elfes de la Forêt Noire, mais aussi des Nains de l’Ered Luin. Serait-ce qu’aucune tâche particulière ne me soit demandée ici pour le moment, je souhaite néanmoins personnellement séjourner ici au minimum une semaine - et si mon utilité n’est pas prouvée à la fin de ces sept jours, je ne saurais rester plus longtemps sans me sentir coupable de peser le poids d’une bouche en plus à nourrir pour votre peuple.
D’autre part, et je parle ici en mon nom propre, je vous remercie grandement pour le soin qui est pris pour s’occuper de mes cinq ânes, car ils font pâle figure face aux puissants coursiers de Rohan dont j’ai entendu maintes fois les exploits. Et puisqu’il est sujet d’exploits et de renommée, je dois vous avouer que ma venue ici avec mes cinq bêtes est aussi pour leur faire apprécier la légendaire herbe des terres du Rohan, car je porte un amour non dissimulé pour mes ânes, et mon souhait est de leur procurer la vie la plus plaisante qui soit après ces années de dure chère que tous les Peuples de la Terre du Milieu ont connu. Comme second gage de ma bonne volonté, je me séparerais volontiers d’une de mes bêtes, si vous veniez à le désirer, afin qu’elle serve votre peuple aussi bien qu’elle ma servie.
Enfin, veuillez m’excuser pour mon arrivée tardive dans votre demeure, mais les voyages sont ce qu’ils sont, et des imprévus il est difficile de se séparer, même pour un voyageur averti. Toutefois, j’aimerais oser vous demander le couvert pour ce soir, car mon dernier repas remonte au lever de la Soleil, et je dois avouer que le boire et le manger occupent une place croissante dans mon esprit à mesure que je vous parle.


Après cette entrée en matière, Thorontur s’inclina, et plongea son regard dans celui de son hôte au port altier, signifiant ainsi qu’il rendait la parole.


[HRP: pas super long, mais je tenais à répondre aujourd'hui pour pas faire trainer l'histoire Wink ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lothíriel



Nombre de messages : 39
Age : 29
Race, Pays : Humaine, Rohan
Metier : Reine du Rohan
Date d'inscription : 20/05/2008

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: Fille de Dol Amroth, mais Femme du Rohan...
**Aime/N'aime pas**: Sa famille, son pays/Le mal

MessageSujet: Re: De la courtoisie des Nains en Rohan.   Sam 27 Fév 2010 - 15:48

    [J'ai pris pas mal de temps, désolée, mais le mois de février a filé à une vitesse c'est dingue >.<]

    Alors que son visiteur, après s'être approché à distance raisonnable, s'inclinait profondément tout en se présentant, la reine le détailla de la tête au pied. Son armure rendue brillante par les gouttes de bruine avait beau sembler lourde, seuls ses pas avaient résonné dans la pièce à son approche, les seuls cliquetis d'armure qu'elle avait pu entendre provenant des gardes du palais.

    Le Maître Nain confirma ce que lui avaient rapporté la garde quelques minutes plus tôt. Il était ambassadeur auprès du Roi Thranduil. Détachant son épée de son fourreau et son bouclier, il vint déposer ses effets aux pieds de Lothiriel qui le regarda faire en silence, le laissant poursuivre sa présentation, tout en appréciant le geste. Il était mandé par le Seigneur de la Forêt Noire pour maintenir les liens qui unissaient déjà leurs différents peuple, et la reine hocha la tête à cette annonce, un fin sourire jouant sur ses lèvres. Il était bon de savoir que les elfes, ainsi que les nains, se souciaient autant que les hommes de la bonne entente de tous les peuples libres de la Terre du Milieu.

    Thorontur poursuivit en demandant son hospitalité pour au moins une semaine, pour lui ainsi que pour les cinq ânes qui l'accompagnaient, et s'excusait pour son arrivée à la tombée du jour, à une heure où chacun rentrait en son foyer pour partager un dernier repas avant le coucher.

    Lothiriel l'avait écouté attentivement tout au long de son discours avant qu'il ne s'incline une dernière fois pour plonger ses yeux dans les siens. Un sourire jouait toujours sur les lèvres de la Reine, et elle se redressa un peu plus sur son trône avant de prendre la parole.


    "Soyez le bienvenue en Rohan, maître Thorontur. Je ne saurais faire mauvais accueil à un ambassadeur de peuples alliés et je remercie le Roi Thranduil pour son initiative. Le Roi mon époux est absent pour quelques jours, mais nul doute qu'il ne verrait, tout comme moi, aucun inconvénient à vous accueillir vous, ainsi que vos ânes, pour quelques temps à Meduseld. Soyez assurez d'ailleurs que vos ânes recevront les meilleurs soins possibles dans nos écuries."

    La Reine se tourna sur sa gauche et fit signe à Ailean, sa première dame de compagnie qui la suivait presque partout, de s'approcher.

    "Ailean, voulez-vous bien vous charger de préparer une chambre pour notre invité?"
    "Bien ma Dame." s'inclina la jolie brune, sans pour autant manifester une quelconque émotion, avant de quitter la salle du trône sans un mot de plus.

    La Reine se tourna à nouveau vers Thorontur et se leva d'un mouvement gracieux.


    "Ne vous en faites pas pour l'heure tardive, maître Thorontur. Je dirais même que vous tombez à point nommé. J'allais justement dîner et avoir un peu de compagnie serait fort agréable. Je vais demander à ce que l'on ajoute un couvert."

    Elle fit une pause et sourit un nouveau.

    "Si bien sûr, dîner en ma compagnie vous agréé, bien entendu."

    [Je fais plus court que toi, alors ne t'excuses pas de la longueur de tes RP XD]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lily-nee.livejournal.com/
Thorontur



Nombre de messages : 30
Age : 27
Race, Pays : Nain - Originaire de l'Ered Luin
Metier : Au service du Roi Thranduil
Age du personnage : 43
Date d'inscription : 07/11/2009

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: Go not to the Elves for counsel, for they will say both no and yes.
**Aime/N'aime pas**: La rhétorique / L'orgueil mal placé.

MessageSujet: Re: De la courtoisie des Nains en Rohan.   Dim 14 Mar 2010 - 15:59

Thorontur n'arrivait pas à détacher ses yeux de la Reine. Tandis qu'elle parlait, ses mots semblaient pénétrer son esprit sans avoir besoin d'utiliser l'ouïe. Ses quarante printemps ne semblaient pas avoir une autre emprise sur son corps que celui de la rendre plus noble et majestueuse, et cet âge lui donnait une prestance sans pareil dans ses actes et ses dires. Le Nain avait pris soin de se renseigner sur l'histoire et la culture des Rohirrim, sur le Roi et la Reine, afin de ne commettre aucun impair. Mais les dires au sujet de la beauté de Lothiriel n'étaient que de pâles reflets comparés à ce que Thorontur pouvait à présent voir. De longs cheveux bruns tombaient en une cascade soyeuse et délicate dans son dos, et son port altier renforçant encore plus son allure élancée. Son visage était souriant, et il semblait qu'il l'avait toujours été et le seraient pour toujours, tout comme ses yeux verts pailletés de marron qui semblaient ne transmettre que gaieté et bienveillance, bien que derrière semblaient toutefois se cacher l'ombre d'années difficiles, barrière impénétrable d'événements passés. Thorontur avait la preuve devant ses yeux que la Dame de Rohan avait bel et bien du sang elfique dans les veines, et n'avait jamais vu de tels traits chez une humaine. Cette grâce n'égalait pas celle des femmes des elfes qu'il avait eu l'occasion de côtoyer en Forêt Noire, mais elle semblait plus terrestre, plus accessible pour ainsi dire, n'enlevant rien à ce charme indescriptible. Thorontur essayera maintes fois de poser sur papier les sentiments qu'il avait éprouvé lors de cette première rencontre, mais jamais il n'y parvint.

Alors que ses pensées vagabondaient, il réalisa que la Reine l'avait invité à sa table pour le repas du soir, et elle semblait même apprécier de partager son diner avec l'Ambassadeur du Roi Thranduil. Le sourire qu'elle arborait semblait sincère, et Thorontur appréciait - il n'aimait pas vraiment les formalités que l'on ne peut refuser, et une invitation forcée parce qu'il était un membre représentant deux des Peuples Libres de la Terre du Milieu n'aurait pas été pour lui plaire.


Votre proposition me fait honneur Ma Dame, et je ne saurais refuser telle invitation - c'est avec le plus grand plaisir que je vous accompagnerai. Toutefois, pouvez-vous me permettre de me retirer avant le dîner, cette armure n'étant pas des plus confortables pour un repas en intérieur, d'autant qu'elle rendrait mes mouvements maladroits et quelque peu hasardeux. Quand il est question de couper avec une épée, elle sied parfaitement, mais l'usage d'un couteau requiert plus de précision que celle nécessaire à trancher le coup d'un Orque.

Et ainsi, je pourrais enfiler quelque chose d'un peu plus élégant et de plus adapté à la magnificence de mon hôte et de son château
, pensa-t-il.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lothíriel



Nombre de messages : 39
Age : 29
Race, Pays : Humaine, Rohan
Metier : Reine du Rohan
Date d'inscription : 20/05/2008

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: Fille de Dol Amroth, mais Femme du Rohan...
**Aime/N'aime pas**: Sa famille, son pays/Le mal

MessageSujet: Re: De la courtoisie des Nains en Rohan.   Dim 11 Avr 2010 - 15:10

    [Désolée pour l'attente ^^"]

    Un infime moment de silence passa entre eux, le temps sans doute que sa proposition ne soit rapidement étudiée par son invité. Celui-ci reprit la parole pour accepter son invitation tout en formulant une requête bien compréhensible. Il était vrai qu'une armure n'était pas des plus pratique et élégant lorsqu'on devait dîner à une table.

    Ailein revenait déjà se placer à quelques pas de la Reine après avoir prévenu les femmes de chambre, qui s'étaient sans doute déjà mise au travail pour préparer le plus rapidement possible la chambre pour l'invité de Lothiriel. Cette dernière la vit arriver du coin de l'oeil mais préféra concentrer son attention sur le maître nain qui n'avait toujours pas bougé.


    "Je comprends très bien et ne vous retiens pas plus longtemps. Ailein vous conduira aux appartements qui vous sont réservés et vous conduira ensuite jusqu'à ma table. Prenez le temps qu'il vous faudra."

    Puis se tournant sur sa droite, elle fit signe à une autre dame de compagnie qui s'avança de quelques pas avant de s'incliner légèrement, attendant les instructions de la Dame du Rohan.

    "Nóirín, pouvez-vous aller en cuisine demander à ce qu'on ajoute un couvert ?"
    "Bien, ma Dame." s'inclina une nouvelle fois la jeune femme avant de quitter les lieux.
    "Ceci étant réglé... Ailein ?"

    La brune au visage quasi inexpressif s'avança jusqu'à Thorontur et s'inclina légèrement devant lui. Après tout, il était un invité de marque de sa Reine.

    "Maître Thorontur, je vous confie donc aux bons soins d'Ailein. Si vous avez la moindre requête n'hésitez pas à lui en faire part. Je vous dis donc à tout à l'heure." termina Lothiriel avec un nouveau sourire.
    "Si vous voulez bien me suivre..." souffla la jeune femme à l'intention du nain avant de se mettre en marche pour le guider jusqu'à ses appartements.

    Les couloirs du château d'Or étaient relativement bien éclairés et c'était d'un pas sûr mais tout de même ralentit que la jeune dame de compagnie guidait leur invité. Elle voulait laisser encore un peu de temps aux femmes de chambre bien qu'elle les ait prévenu qu'il fallait que la chambre soit prête le plus rapidement possible.

    Ailein n'était pas quelqu'un de bavard, aussi ne se serait-elle pas permis de s'adresser au nain qui l'accompagnait pour une autre raison que la nécessité. C'est donc dans un silence, peut-être un peu pesant pour Thorontur, qu'elle avançait jusqu'à sa destination.

    A l'autre bout du couloir donnant sur les divers appartements réservés aux invités, de jeunes servantes accompagnées d'une femme bien plus âgée, sortaient de l'un d'entre eux. En apercevant la silhouette d'Ailein se profiler au loin, la plus âgée lui fit un signe de tête entendu avant de presser ses compagnes pour qu'elles quittent toutes au plus vite le pas de la porte et retournent à leurs quartiers. Arrivés devant la porte, Ailein l'ouvrit en grand et enjoignit le maître nain à la précéder à l'intérieur.

    Les chandelles étaient déjà allumées et offraient à la pièce une ambiance apaisante et tamisée. Les tapisseries et le dessus de lit rappelaient bien les couleurs du Rohan, le vert et le jaune doré prédominaient dans la pièce mais rendait celle-ci, de part l'heure qu'il était, assez sombre malgré les chandelles. Des deux fenêtres que comportaient la pièce, on avait une vue imprenable sur la plaine du Rohan, et plus en contrebas que Edoras.

    Sur le pas de la porte, Ailein laissa à leur invité le temps de découvrir un peu les lieux avant de prendre la parole.


    "J'ose espérer que la chambre vous agréé, si ce n'était le cas nous pouvons vous en proposer une autre."

    Elle s'inclina à nouveau avant de quitter la pièce.

    "Je vais vous laisser vous mettre à votre aise. Je vous attendrez dans le couloir, si vous avez le moindre souci, n'hésitez pas à m'appeler."

    Un léger sourire vint enfin naître sur ses lèvres, mais disparu si vite qu'on aurait pu croire à un mirage. Ailein n'était pas quelqu'un de désagréable, elle était juste... particulière. Doucement et après un dernier signe respectueux de la tête, elle laissa le maître nain et referma la porte derrière elle, puis, dans un bruissement de jupe, elle alla s'asseoir sur l'une des banquettes placées entre chacune des portes et attendit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lily-nee.livejournal.com/
Thorontur



Nombre de messages : 30
Age : 27
Race, Pays : Nain - Originaire de l'Ered Luin
Metier : Au service du Roi Thranduil
Age du personnage : 43
Date d'inscription : 07/11/2009

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: Go not to the Elves for counsel, for they will say both no and yes.
**Aime/N'aime pas**: La rhétorique / L'orgueil mal placé.

MessageSujet: Re: De la courtoisie des Nains en Rohan.   Mer 5 Mai 2010 - 20:38

Ayant pris congé de la dame de Rohan en lui adressant un signe de tête, il avait suivit la dame de compagnie nommée Ailein. Les couloirs étaient bien éclairés par des chandelles de toutes tailles, et la dame semblait marcher à un pas ralenti - ce que Thorontur appréciait, car cela lui laissait le temps de s’imprégner de l’atmosphère de ces lieux et d’observer les travaux qui avaient été appliqués sur toute la boiserie des couloirs. Se laissant porter par ses pensées, il ne remarqua qu’au bout d’un certain temps que ni lui ni son guide ne parlaient, et cela l’intriguait quelque peu - en effet, il était connu que les femmes humaines étaient bavardes - il semblait avoir trouvé l’exception parmi elles. Le couloir dans lequel ils marchaient étaient relativement long, et Thorontur aperçu de l’agitation au loin alors qu’il arrivait ; mais il était bien trop occupé à se questionner sur la raison de l’absence de puits de lumière, qui auraient été du plus bel effet dans un tel couloir, pour remarquer toutes ces femmes qui sortaient précipitamment de cette pièce au loin.

Arrivant devant la porte de ladite pièce, Ailein l’ouvrit en grand, et s’écarta pour laisser le Nain entrer en premier. Thorontur découvrit alors une chambre qui semblait être dans le plus pur style de Rohan. Les couleurs vert et jaune doré étaient les teintes dominantes, avec des tentures accrochés au plafond et des tapisseries dépeignant des scènes classiques simplifiées de la vie en Rohan, tandis que les tapis et le dessus de lit étaient ornés de motifs abstraits, qui n’étaient pas sans rappeler dans la géométrie les arabesques dont sont parées les mines Naines. Un lit d’une place était l’élément principal de cette chambre, avec une table de nuit à côté où étaient posées deux chandelles, et sur le mur opposé à la porte étaient percées deux fenêtres, donnant sur les immenses plaines de Rohan situées en contrebas d’Edoras. Malgré les chandelles qui étaient accrochées aux murs, la pièce restait tout de même assez sombre, mais là où le sombre peut sembler glauque et froid dans un trou d’orque, cette demi-obscurité était chaleureuse et apaisante dans le Palais d’Or.

Ailein adressa quelques mots à Thorontur avant de quitter la pièce en laissant planer sur son visage ce qui pouvait être un sourire. Thorontur sourit plus franchement pour lui-même une fois la porte fermée, et son cerveau s’activa de nouveau :


Au moins, ce ne sont pas les mots qui étoufferont Ailein… Bien, à présent, il s’agit de se vêtir convenablement.

Thorontur remarqua avec plaisir que tous ses bagages avaient été montés dans sa chambre, il supposait donc que ses ânes avaient reçu un traitement tout aussi bon que le sien. Il fouilla un peu dans le sac qui contenait ses vêtements, avant de trouver un des tuniques elfiques qu’il avait pour habitude de porter lorsqu’il devait se rendre à dîner à la table de Roi Thranduil. Elle était d’un doux brun, avec pour seule ornement une ceinture en cordelette finement dorée. Puis, il sortit d’un autre sac une grande cape, parée de motifs rappelant une lisière de forêt, qui était faite d’un tissu léger et un peu transparent, dont le ton dominant était gris. Le Nain enfila sa tunique, puis posa la cape sur ses épaules en la nouant à hauteur de sa clavicule gauche avec une broche en forme de feuille de Mallorne, arbre emblématique des elfes. Il opta aussi pour des bottes plus légères, réservées à l’usage à l’intérieur, d’un brun très foncé qui n’était pas sans rappeler du cuir.

S’observant un instant dans le miroir, Thorontur pensa à l’étiquette que lui imposait un tel dîner :


Si j’arrive dans la Salle à Manger avec ces vêtements qui proviennent tous de la Forêt Noire, cela ne reflètera pas mon rôle au sein des deux Peuples… Il faut que je trouve quelque chose qui rappelle mon propre peuple…

Soudain, une idée s’imposa à son esprit comme une évidence : il avait, dans le peu de bijoux qu’il avait eu en cadeau lors de son départ pour la Forêt Noire, des perles cubiques, gravées avec des Runes Naines qui sont les premières lettres des sept valeurs de sa famille. Ces perles étaient faites de granit poli, qui leur donnait un aspect raffiné malgré l’aspect brut au premier abord de cette roche, et étaient destinées à être accrochées dans les cheveux aussi bien que dans la barbe : et c’est ainsi qu’il les porterait, une perle accrochée à chacune de ses deux tresses qui encadraient sa barbe.

Il remit de l’ordre dans ses sacs, puis ouvrit la porte pour voir qu’Ailein l’attendait patiemment sur une banquette situé juste à côté de sa porte, qu’il n’avait pas remarquée lors de son arrivé
e.

Dame Ailein, si vous voulez bien me montrer le chemin jusqu’à la Salle à Manger, je serai ravi de vous suivre. Il adressa un sourire à la dame de compagnie, satisfait et confiant de sa nouvelle tenue qui était beaucoup plus appropriée que sa lourde armure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lothíriel



Nombre de messages : 39
Age : 29
Race, Pays : Humaine, Rohan
Metier : Reine du Rohan
Date d'inscription : 20/05/2008

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: Fille de Dol Amroth, mais Femme du Rohan...
**Aime/N'aime pas**: Sa famille, son pays/Le mal

MessageSujet: Re: De la courtoisie des Nains en Rohan.   Ven 9 Juil 2010 - 13:30

    Alors que la porte devant laquelle elle attendait s’ouvrait, Ailein se releva souplement de sa banquette pour voir apparaître leur invité. Il avait revêtu une tunique brune et était ceint d’une cordelette dorée, sur ses épaules était accrochée une cape en fin tissus gris. L’ensemble donnait une impression elfique qui détonnait avec la carrure du nain, mais rien d’étonnant lorsqu’on savait qu’il était ambassadeur auprès de Roi Thranduil.

    Dans sa barbe pourtant, des bijoux ornés de runes naines étaient accrochés. Ailein n’avait jamais vu de bijoux semblables et se demanda fugitivement en quelle matière ces perles étaient faites. Le nain la sortit cependant bien vite de sa rêverie en s’adressant à elle.


    « Dame Ailein, si vous voulez bien me montrer le chemin jusqu’à la Salle à Manger, je serai ravi de vous suivre. » énonça-t-il en lui adressant un sourire auquel la jeune femme ne put que répondre en souriant en retour.

    L’instant d’après, elle reprenait une expression neutre en effectuant un quart de tour sur elle-même avant de commencer à marcher.
    « Par ici s’il-vous-plait. »

    Ils réempruntèrent le couloir par lequel ils étaient arrivés, avec une allure légèrement plus rapide que précédemment, mais bifurquèrent dans un couloir adjacent avant d’atteindre la salle du trône. Quelques mètres plus loin, un garde leur ouvrit la porte alors qu’ils approchaient et Ailein le remercia d’un simple signe de tête. Elle traversa le chambranle et se posta à l’entrée, attendant que l’invité de la Reine entre à son tour.

    Lothirìel, elle, s’était levée pour accueillir le nain lorsque la porte s’était ouverte. C’est avec un sourire chaleureux qu’elle quitta la table pour venir à sa rencontre.


    « Je suis ravie de voir que vous avez pu vous mettre à votre aise. Vous êtes fort élégant dans cette tunique. »

    D’un geste du bras, elle désigna la grande table installée au milieu de la pièce et dressée pour deux convives de part et d’autre du bout de table, place réservée au Roi Eomer. La table n’avait rien de tape à l’œil mais arrivait à combiner simplicité et raffinement.

    « De ce que j’ai cru comprendre, les cuisinières ont décidé de nous gâter et ont préparé assez de victuailles pour un régiment entier. » expliqua-t-elle d’un ton léger. « Si vous voulez bien prendre place à table… »

    Elle rejoignit sa place, à la gauche du siège vide d’Eomer, dans un bruissement de jupe et attendit que son invité s’installe pour s’asseoir à son tour. D’un signe de tête, elle signala aux servantes postées dans un coin qu’elles pouvaient prévenir en cuisine qu’ils étaient prêts pour dîner. D’ici quelques minutes, les premiers mets arriveraient sur la table…

    [C’est court et en plus c’est bof, mais je ne voulais pas laisser traîner plus étant donné que je pars trois semaines. Ca a au moins le mérite de faire avancer un peu la scène, à toi de voir comment tu veux démarrer la conversation. ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lily-nee.livejournal.com/
Thorontur



Nombre de messages : 30
Age : 27
Race, Pays : Nain - Originaire de l'Ered Luin
Metier : Au service du Roi Thranduil
Age du personnage : 43
Date d'inscription : 07/11/2009

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: Go not to the Elves for counsel, for they will say both no and yes.
**Aime/N'aime pas**: La rhétorique / L'orgueil mal placé.

MessageSujet: Re: De la courtoisie des Nains en Rohan.   Ven 20 Aoû 2010 - 20:18

Thorontur accepta le compliment avec plaisir, et tira un chaise pour s'y asseoir. La Reine en fit de même, et les servantes venaient à peine de disparaitre qu'un garde fit irruption dans la salle à manger, suivit de près par un Elfe.

S'avançant avant même que le garde n'ait pu ouvrir la bouche, il dit:


Ma Dame, veuillez accepter mes excuses les plus sincères et respectueuses pour cet arrivée inopinée dans votre Palais, mais je me dois d'emmener le Maitre Nain Thorontur ici présent, sur ordre du Roi Thranduil. J'espère que vous comprendrez que, pour des raisons de sécurité, il nous est impossible de vous préciser plus de choses.

Son ton était doux, et Thorontur se leva immédiatement.

Ma Dame, cette visite, si courte soit-elle, fût un véritable plaisir. Je m'en vais reprendre mes équipements et je vais suivre les désirs de mon Seigneur dès à présent. Je vous remercie pour votre accueil chaleureux, au plaisir de vous revoir, sur ces terres ou d'autres.

Il s'inclina profondément, puis se hâta vers la chambre pour reprendre ses affaires. Il se changeât rapidement, pour réapparaitre dans la Salle à manger, saluer la Dame, et suivre le messager Elfe de la Forêt Noire. Une dizaine de minutes plus tard, on pouvait voir Thorontur, suivit de ses ânes, en route derrière le cavalier Elfe - le Nain ne devait jamais revoir la Dame de Rohan de son vivant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De la courtoisie des Nains en Rohan.   Aujourd'hui à 23:22

Revenir en haut Aller en bas
 
De la courtoisie des Nains en Rohan.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Liste d'armée naine..
» Armée rohan
» Tactique gobelins contre nains
» [CONSEIL] Nains
» LES NAINS ! ( Jeu con )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Terre du Milieu : Chroniques du Quatrième Âge :: ROHAN :: Edoras - Capitale du Rohan :: Meduseld-
Sauter vers: