AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ellain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ellain



Nombre de messages : 45
Age : 27
Date d'inscription : 01/06/2010

Qui suis-je?
**Citation personnelle**:
**Aime/N'aime pas**: la solitude, la forêt/les endroits fermés

MessageSujet: Ellain   Mar 1 Juin 2010 - 3:56

•|• Ellain •|•
Ellain de Combe, Ellain Lierane, Ellain fille d'Halbereth

• Age : 26 ans

• Force : Lumière

• Origines : Combe (Pays de Bree)

• Famille :
Mère : Halicia Lierane de Combe.
Une belle femme aux cheveux d’or rouge et au regard bleu, morte de maladie alors que sa fille avait sept ans. Ellain garde le souvenir probablement un peu idéalisé d’une femme douce, enjouée et rieuse.
« Regarde, Ellain, c’est un merle ! Sais-tu que si tu siffles bien, tu peux leur apprendre des airs ?»

Père : Halbereth, fils d’Halbaran, Rôdeur du nord.
Un homme de haute taille et de forte carrure, aux épais cheveux sombres et aux yeux gris. Un dunadan. Tombé amoureux d'Halicia lors d'un passage a Combe, il décida de l'épouser et de s'installer avec elle. Il a quitté son foyer il y a vingt-trois ans lorsque les rumeurs à propos de la guerre de l'Anneau et d'un roi au Gondor sont parvenues jusqu'au pays de Bree, et il n'est jamais revenu. Ellain n’a aucun souvenir de lui, mais elle àa entendu a son sujet plusieurs versions contradictoires.
« Il reviendra, un jour. C’est un homme droit et juste, ton père, et il avait des devoirs dans le sud, mais il reviendra. Il me l’a promis. ». Halicia, peu avant sa mort.
« Ton père ? Peuh ! Un lâche qui a préféré donner son amour et sa loyauté a un roi du sud plutôt qu’a la femme qu’il avait épousé ! Il a abandonné ta mère. Qu’il ose seulement remettre un pied ici, et il verra de quel bois je me chauffe… » Jehrald Lieran de Combe.
« C’était un grand type austère… il te ressemblait un peu. Vous avez aussi peu d’humour l’un que l’autre ! Il me faisait un peu peur… »
Eloisa Taillis de Combe

Grand-père : Jehrald Lierane de Combe
Vieil homme bourru arborant une broussailleuse barbe poivre et sel, il s’est pris d’affection pour sa petite-fille à la mort d’Halicia et a longuement veillé sur elle. Elle tient de lui son franc-parler et son absence de tact, mais il lui a également enseigné, entre autres, le tir à l’arc.
« C’est pas avec ton arc que tu vises et que tu tires, petite belette. C’est pas avec ta main non plus. C’est avec tes yeux, tu m’entends ? Tes yeux. Alors ouvre les bien grand tous les deux, et regarde attentivement »

Tante : Eloisa Taillis
La sœur cadette d’Halicia n’avait que 14 ans a la naissance d’Ellain, ce qui ne l’a pas empêchée d’accueillir généreusement la petite sous son toit, sept ans plus tard, après la mort prématurée de sa sœur, et de l’élever avec ses propres enfants. C’est une petite femme enjouée et rieuse, aimant plus que tout la conversation, les histoires et les ragots. Généreuse et expansive, elle est très différente d’Ellain, et bien que les deux femmes soient proches, elles n’ont jamais réussi à vraiment se comprendre.
« Allons, Ellain, ma chérie, tu ne vas pas rester toute la soirée à bouder dans ton coin ? Viens plutôt par la, et écoute les nouvelles : Il parait, c’est la vieille Loeia qui me l’a dit tout a l’heure, que la petite Goenne, tu sais, la fille du meunier, aurait acheté hier une robe neuve qui… »

Autres :
Rillon Taillis, le mari d’Eloisa
Ethelle (19 ans), Debriel (16 ans) et Lysia (12 ans), leurs enfants.


• Métier ou situation : Vagabonde, voyageuse, chasseresse


•|• Biographie •|•
• Physique :
De haute taille, Ellain est plutôt mince et ses formes sont discrètes. Elle a le teint clair de sa mère ainsi que quelques taches de rousseur, légères, au niveau des pommettes. Pour le reste, elle tient plutôt physiquement de son père, ce qui n’est jamais vraiment une bénédiction pour une fille. Ses traits sont taillés à la serpe, ses joues creuses et sa bouche fine ne rendent pas son visage particulièrement attirant au premier abord. Pas le genre de fille sur laquelle on se retourne en la croisant dans la rue. Ses yeux sont probablement son meilleur atout physique : grands, d’un gris-bleu sombre, ils attirent le regard et dégagent une force peu commune. Ses cheveux, épais et d’un brun sombre, sont également un legs paternel. Elle les porte longs et généralement nattés dans son dos.
Elle arbore rarement de vrais atours de femme, qui lui seyent de toute façon assez peu. Sa tenue de prédilection se compose de braies de cuir souple et de bottes hautes et confortables, d’une tunique de lin lacée sur le devant et d’un gilet en peau de mouton. Une cape en laine sombre d’un vert tirant sur le brun complète cet attirail généralement poussiéreux, boueux et usé par le voyage. Une broche en argent figurant une feuille de vigne, fermant ladite cape, est l’unique bijou qu’elle porte.
A sa tenue viennent s’ajouter un grand sac de cuir contenant ses affaires, une épée et une dague de facture médiocre, un arc ainsi qu’un carquois plein.


• Histoire :

« Enfant sans père ! Bâtarde ! Sans père ! »
J’avais cinq ans et j’étais en pleurs la première fois que je questionnais ma mère au sujet de l’auteur de mes jours, fuyant les moqueries des enfants du village. Elle me serra doucement contre elle, comme elle avait coutume de faire lorsqu’il m’arrivait de pleurer, et murmura :
« Non, ma chérie, tu n’es pas sans père. Et tu n’es pas une bâtarde. »
Et elle me raconta…

Mes parents se sont rencontrés alors que ma mère travaillait comme serveuse à l’auberge du Chêne d’Or, à Combe, il y a presque trente-cinq ans à présent. Lui était un rôdeur du nord, un de ces hommes sombres et silencieux qui s’arrêtaient parfois dans la région pour repartir aussitôt on ne sait ou. Il lui faisait un peu peur, me confia-t-elle.
Il fut le premier à bondir, pourtant, lorsqu’un client aviné aux mains trop baladeuses s’approcha de ma mère et tenta maladroitement de la plaquer contre un mur. Poignard au clair, il le fit décamper sans demander son reste avant que quiconque ne soit intervenu. Puis leurs regards se croisèrent et ma mère, rougissant, rajusta son corsage en le remerciant.

Après cet épisode, le grand Rôdeur (qui s’était présenté sous le nom d’Halbereth, fils d’Halbaran) revint souvent au Chêne d’Or, bien plus souvent en fait que la plupart de ses semblables. Ma mère et lui lièrent peu a peu connaissance, discutant souvent, passant de longues heures ensemble après son travail. Il restait quelques jours, puis repartait dans ses errances, avant de revenir à nouveau au bout de quelques mois.

Il demanda sa main à mon grand-père un jour d’été. Celui-ci refusa tout d’abord, puis finit par céder à condition qu’il cesse ses errances et offre à sa future femme un foyer digne de ce nom. Le prenant au pied de la lettre, il bâtit une ferme de ses propres mains, un peu a l’écart du village, et laboura lui-même les champs. Le Rôdeur se fit fermier, et après une première récolte fructueuse, obtint la main de ma mère. Ils se marièrent et s’installèrent enfin. Je naquis un an plus tard.

C’était une époque heureuse, me confia-t-elle, et pendant près de trois ans ils connurent un vrai bonheur, jusqu'à ce que les rumeurs se fassent plus inquiétantes. D’autres rôdeurs passaient parfois par la ferme, des amis de mon père, et leurs nouvelles parlaient d’ombres se levant à l’est, de guerre et de danger. Dans la campagne, on murmurait qu’on avait vu errer d’étranges cavaliers noirs.
Un soir, l’un de ces Rôdeurs du nord frappa a notre porte et demanda a s’entretenir avec mon père. Ma mère ne sut jamais ce qu’ils se dirent, mais au matin, son époux lui annonça qu’il devait partir.

« Il m’a parlé de troubles dans le sud-est, d’un Roi auprès de qui il devait se rendre. Il m’a promis de revenir. Je lui ai promis de l’attendre. Je sais qu’il tiendra parole. »

Il n’est pas revenu. Peut-être est-il mort, pour autant que je sache. Ma mère l’a attendu cinq années durant, bien que les troubles continuassent jusque dans la région, guettant souvent dans les collines en espérant son retour. Souvent, je l’accompagnais, et nous passions des heures assises là à surveiller la route tandis qu’elle me racontait des histoires.

J’avais sept ans lorsque, lors d’un hiver plus dur que les autres, elle pris froid. La maladie l’emporta en quelques jours a peine et c’est ma tante Eloisa, tout juste mariée et enceinte, qui accueilli l’orpheline que j’étais. Elle était bonne pour moi, et sa maison pleine de gaieté, mais je mis longtemps à surmonter la mort de ma mère. J’ai parfois le sentiment d’avoir été ingrate envers Eloisa, mais je crois qu’il n’existe pas de femme au monde plus différente de moi.

Ingrate ou non, joyeuse ou non, je grandis néanmoins. Je passais le plus clair de mon temps en extérieur, mes corvées terminées. Quoi que fasse ma tante, je me sentais comme une étrangère dans cette maison si lumineuse. J’allais parfois jouer dans les ruines de la maison de mon père, bien que le village la dit hantée. Le fantôme de ma mère, murmurait-on, errait la dans les ruines en attendant le retour de son époux disparu.

C’est mon grand père qui, un jour, me fit abandonner mon oisiveté.

« Une gamine de ton âge, qui couraille comme tu le fais par les bois et dans les lieux déserts, ça doit savoir quelques ficelles, sans quoi ça se fera croquer par un loup. »

C’était un vieil homme bourru mais encore plein de force, garde forestier, trappeur et probablement un peu braconnier. Il me fabriqua mon premier arc et commença à m’apprendre à tirer.

Je ne m’en tirais pas trop mal et cela me plût beaucoup. Durant les années qui suivirent, il m’emmena avec lui en foret, m’appris à être discrète et silencieuse, à suivre un gibier et à l’abattre d’une flèche, à reconnaître les baies et les champignons comestibles, et malgré bien des peines, j’en suis témoin, il eut la patience de faire de moi une chasseresse accomplie. Les proies que nous ramenions amélioraient grandement l’ordinaire de la maison d’Eloisa. Il m’enseigna comment préparer et tanner les peaux et les fourrures que nous vendions au marché, et cet argent supplémentaire, ajouté aux bonnes récoltes de la ferme, contribua à faire de la famille une des plus aisées du voisinage.

Grand-père prenait de l’âge, cependant, et au fil du temps il m’accompagna de moins en moins. Vint le jour ou il ne sortit plus du tout, se contenant de tanner les peaux que je ramenait, puis celui ou même ceci fut au dessus de ses forces.

Sa mort ne me pris pas vraiment au dépourvu, mais elle me laissa plus seule que je ne l’avais jamais été. Les enfants d’Eloisa étaient grands, l’aînée songeait à se marier. J’apportais largement ma contribution à la maisonnée, et pourtant je ne m’y sentais pas à ma place.

L’idée de partir me vint peu a peu au cours de l’année qui suivit. Sans que je sache pourquoi, la route semblait m’attirer, et l’idée du voyage me paraissait de plus en plus séduisante.
Et puis il y avait mon père. Nous savions maintenant qu’il y avait un Roi à Minas Tirith, une cité du sud-est, et que c’était probablement pour celui-ci que mon père avait quitté Combe. Peut-être là-bas saurait-on ce qui lui était arrivé. L’idée de voir de mes yeux ce monarque, celui qu’Halbereth, fils d’Halbaran, avait préféré a ma mère, me décida pour de bon.

J’annonçais mon départ a Eloisa et a son mari un matin de printemps, en l’an vingt de ce qu’on appelle maintenant le quatrième âge. Contrairement à mon père, je ne promis pas de revenir. Je sais ce que coûtent les promesses non tenues.


• Caractère :
En riant, il arrivait parfois au grand-père d’Ellain de comparer sa petite-fille a un faucon, et cette analogie peut souvent paraitre justifiée. Comme l’oiseau, la jeune femme est une solitaire. Discrète, silencieuse, elle ne se lie pas facilement a autrui et préfère généralement qu’on ne la remarque pas. Elle n’a que peu d’amis et préfère les grands espaces vides aux villes surpeuplées. Ne pas voir le ciel durant une trop longue période déclanche chez elle de vagues relents de claustrophobie. Elle déteste les cages.
Comme l’oiseau, Ellain est vive et farouche. Elle est dotée d’un fort tempérament et considère souvent les demi-mesures et les compromis comme un signe de lâcheté. Elle parle rarement sans réfléchir, mais lorsqu’elle donne son avis, c’est sans prendre de gants et lorsqu’elle s’engage dans quelque chose, elle va jusqu’au bout. Car comme l’oiseau, elle est fidèle. Elle ne fait pas de serments à la légère, mais s’y tient avec obstination.
Comme l'oiseau, enfin, son oeil est perçant et sa mémoire longue. Son regard bouge en permanence et ne se fixe qu'au moment de tirer une flèche. Elle voit, note, retiens et analyse minutieusement tout ce qui passe dans son champ de vision


• Talents :

Vue excellente
Ellain voit loin, ses yeux sont plus perçants que la moyenne. Talent utile pour une archère

Tir a l'arc
Entrainée par son grand père, lui-même chasseur, pisteur et parfois braconnier, Ellain fait preuve d'un talent certain lorsqu'il s'agit de viser juste.

Pistage
Ellain sait lire les traces et traquer un gibier avec aisance. Ses proies sont cependant bien plus souvent des animaux que des hommes ou des orcs.

Discrétion
Ellain a toujours été silencieuse, et en pleine nature, elle fait preuve d'un véritable don pour se dissimuler.

• Faiblesses :

Société
Ellain a à peu près autant de tact qu'un troupeau de buffles au grand galop, et bien qu'elle le cache, elle est rarement véritablement a l'aise avec le genre humain.

Culture générale

La jeune femme a grandi dans une ferme du pays de Bree, loin du monde et de ses nouvelles. Si elle connait les grandes lignes de l'histoire récente, elle est a peu près ignorante de tout le reste : dates, noms célèbres, batailles...

Corps à corps
Ellain porte bien une épée, mais elle ne sait s'en servir que de façon très, très sommaire.


•|• Au-delà de l'imaginaire •|•
• Prénom/Pseudo :Ellain suffit très bien
• Age : 21 ans
• Où et comment avez vous connu le forum ? Via Google. je cherchais un forum RP relativement sérieux sur le Seigneur des Anneaux.
• Présence sur le forum : A vrai dire je n'en sais encore rien
• Code : EDIT ADMIN : OK (Bah, c'est pour pas que le mythe s'écroule qu'on l'a caché en tout petit dans les règles...)
• Quelque chose à rajouter?
Quelques précautions histoire de vous prévenir :
Je pratique du jeu de rôles depuis de longues années sur tout un tas de supports (papier, IRC, MMORPGs, etc.) Néanmoins, je n'ai jamais réellement tenté le RP sur forum. Mon dernier essai dans ce domaine remonte à mes 14 ans, et j'ai laissé tomber rapidement après m'être faite lâcher par la personne avec qui j'interagissais.
J'écris un peu, mais pas énormément, et j'ai donc très peu d'expérience du rp par pavés entiers. Je ne sais pas du tout ce que ça va donner, ni même si ça va me plaire au final, mais j'avais envie de tenter l'expérience.
C'est une relecture en cours du Seigneur des Anneaux qui me donne envie de jouer dans ce monde en particulier, mais d'après ce que j'ai pu voir ici, j'ai l'impression que beaucoup de gens ont une connaissance quasi-encyclopédique de l'oeuvre, chose que je n'ai pas. Raison pour laquelle je crée un personnage simple qui n'a pas des siècles de vie ni de grandes conaissances historiques. Néanmoins, si je fais des erreurs ou des incohérences, merci de me le signaler Smile

Ma feuille est incomplète parce qu'il est tard, j'ai pas le courage d'écrire le background maintenant. J'éditerai pour la compléter.


Dernière édition par Ellain le Jeu 3 Juin 2010 - 1:57, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celebrían



Nombre de messages : 154
Age : 29
Race, Pays : Elfe, Imladris
Metier : Dame d'Imladris
Date d'inscription : 13/04/2008

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: Et Earello Endorenna utúlien - De la grande Mer en Terre du Milieu je suis venu
**Aime/N'aime pas**: Imladris, son époux, ses enfants/Les Orques

MessageSujet: Re: Ellain   Mar 1 Juin 2010 - 8:37

Welcome ! ^^ Bon courage pour ta fiche et pour le RP par la suite ^^

Citation :
j'ai l'impression que beaucoup de gens ont une connaissance quasi-encyclopédique de l'oeuvre, chose que je n'ai pas.
T'en fait pas, tu n'es pas la seule ^^"

_________________

Incarne aussi Lothíriel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eito-addict.livejournal.com
Nessameldë



Nombre de messages : 1963
Age : 30
Race, Pays : Noldo, Lothlorien
Metier : Dame de Compagnie de Galadriel
Age du personnage : 6559 ans, très précisément!
Date d'inscription : 16/09/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: My light shall be the moon And my path- the ocean My guide, the morning star As I sail home to you...
**Aime/N'aime pas**: Son pays/Tout ce qui sent mauvais et qui a des pustules...

MessageSujet: Re: Ellain   Mar 1 Juin 2010 - 12:25

Bonjour et bienvenue chère Ellain!^^

Bon courage pour la suite de ta fiche, elle me semble d'ors et déjà très prometteuse! Wink

Nous ne prétendons pas avoir des connaissances encyclopédiques et les erreurs ou concessions sont légions! Mais effectivement comme tu l'as noté, nous essayons de faire de ce forum un lieu respectueux de la mythologie "tolkienienne" au mieux, afin que le monde de la Terre du Milieu ne soit pas qu'un "prétexte".

Toutefois nous ne voulons pas en faire un lieu fermé, bien au contraire! Et ton personnage semble pouvoir s'y intégrer parfaitement! :smile

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellain



Nombre de messages : 45
Age : 27
Date d'inscription : 01/06/2010

Qui suis-je?
**Citation personnelle**:
**Aime/N'aime pas**: la solitude, la forêt/les endroits fermés

MessageSujet: Re: Ellain   Mar 1 Juin 2010 - 19:31

J'ai édité mon post pour rajouter une partie des informations manquantes. Il ne me reste plus maintenant que l'historique a rédiger, bien que j'aie déjà les grandes lignes en tête.

C'est un archétype, mais pour un premier personnage en JdR forum, surtout dans un univers que je ne maitrise pas vraiment totalement, je préfère faire quelque chose de pas trop trop original histoire de ne pas me planter.

J'ai pas contre une petite manie quand je crée mes personnages, c'est de ne pas répondre, volontairement, à toutes les interrogations. En l'occurrence il s'agit de son père. (Mort, vivant, ou, comment, pourquoi...). J'aime laisser certains éléments dans le flou. Habituellement, je donne les clés au MJ qui peut me préparer toutes les surprises qu'il veut, mais ici, je me dis qu'il pourrait être amusant de laisser les autres joueurs libres d'inventer des choses s'ils le souhaitent. Si ça ne tente personne, je finirais bien par fournir les éléments manquants moi-même, bien sur, mais en attendant, vu que mon personnage n'en sait rien, moi non plus.
Est-ce que ça pose un problème ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Braeghid Brise-de-Feu



Nombre de messages : 75
Age : 27
Race, Pays : Humaine, un-peu-partout
Metier : Apothicaire ambulante, écrivain publique, barde, cuisinière, etc.
Age du personnage : 25 ans
Date d'inscription : 01/04/2010

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: Oï ! Oï, bonnes gens ! Echange quelques légumes contre l'écriture de lettres et autres documents !
**Aime/N'aime pas**: Manger, boire, rire, chanter / Qu'on veuille la marier, devoir se battre et avoir les pieds trempés.

MessageSujet: Re: Ellain   Mer 2 Juin 2010 - 16:53

Bonjour Ellain et bienvenue à toi Smile
De ce que j'en lis, ton personnage a l'air très intéressant et s'entendra sûrement très bien avec la mienne Wink Vive les femmes au fort caractère dans les JdR ! x)
(Bien que ce soit la première fois que j'entends parler de ce genre de personnage comme d'un archétype o.o)

Je ne peux pas vraiment répondre à ta question - je laisse les admin' le faire Smile - mais à mon avis personnel, c'est au contraire une bonne chose car cela laisse une grande ouverture de jeu.

Bon courage pour la suite et bon jeu parmi nous Smile

_________________
Braeghid Brise-de-Feu - Fiche et Carnet de RP
Citation :
Italique : Souvenirs, rêves, illusions, etc.
« Blablabla » : Braeghid parle en Rohirrique.
« Blablabla » : Braeghid parle en Westron.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://suria.forumsactifs.com/forum.htm
Ellain



Nombre de messages : 45
Age : 27
Date d'inscription : 01/06/2010

Qui suis-je?
**Citation personnelle**:
**Aime/N'aime pas**: la solitude, la forêt/les endroits fermés

MessageSujet: Re: Ellain   Mer 2 Juin 2010 - 20:11

Voila qui est posté ! Merci pour vos encouragements Smile

J'espère que tout est juste/cohérent/correct et que ça vous convient, il ne se passe au final pas grand chose, mais l'aventure est devant, pas derrière.

Je pense que le père d'Ellain a du faire partie de la Compagnie Grise. Pour le reste... qui sait ?

Donc si j'ai bien compris, j'attends maintenant la validation de deux admins ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vardë Moredhel



Nombre de messages : 1275
Age : 25
Race, Pays : Elfe Nandorin, banni de la Lorien
Metier : Vagabond mercenaire
Date d'inscription : 27/09/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: Dites, mon Prince, à propos de votre père... Galadriel, Lothlorien, vous situez plus ou moins? hé bien, il se trouve que...^^
**Aime/N'aime pas**: Regarder la Soleil se lever/Tomber comme un cheveu dans la soupe

MessageSujet: Re: Ellain   Mer 2 Juin 2010 - 23:53

Bah, ça y est, tu ne dois plus en attendre qu'une! Je checke!

Fiche bien construite, beau style, jolie présentation, et personnage cohérent, que demander de plus. Et, sisi, Braeghid, la femme forte qui veut vivre des aventures masculines, dans l'univers de macho de notre cher Tolkien, c'est bien un archétype! Mais tout le monde n'a pas envie de jouer un mâle, et écrire des posts à raconter l'avancement d'une tapisserie ou la naissance du fils de la cousine de la fille des voisins n'est pas pas intéressant, alors il faut bien se rabattre sur autre chose Wink.

_________________

Interpète également Ellendaë Hildorwen, Elladan & Elrohir & Elrond et Aran des Sables
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://troupeymaje.skyblog.com
Ellain



Nombre de messages : 45
Age : 27
Date d'inscription : 01/06/2010

Qui suis-je?
**Citation personnelle**:
**Aime/N'aime pas**: la solitude, la forêt/les endroits fermés

MessageSujet: Re: Ellain   Jeu 3 Juin 2010 - 0:35

Bien résumé oui Very Happy Et étant moi-même une fille, j'ai beaucoup de mal a jouer des personnages masculins sans avoir l'impression d'être maladroite ou incohérente. Ou de trop les "féminiser". Il faut que je puisse m'identifier un peu au personnage pour que l'alchimie fonctionne, et pour ça, il me faut un personnage féminin.

Merci pour le check Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellain



Nombre de messages : 45
Age : 27
Date d'inscription : 01/06/2010

Qui suis-je?
**Citation personnelle**:
**Aime/N'aime pas**: la solitude, la forêt/les endroits fermés

MessageSujet: Re: Ellain   Dim 6 Juin 2010 - 17:19

*s'excuse pour le double post*

Je suis peut-être impatiente, mais le premier check est venu vite et ça fait déja 5 jours que j'attends l'éventuel deuxième...

S'il y a un problème avec ma fiche qui vous empêche de me le donner, dites-le moi, je peux parfaitement modifier Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nessameldë



Nombre de messages : 1963
Age : 30
Race, Pays : Noldo, Lothlorien
Metier : Dame de Compagnie de Galadriel
Age du personnage : 6559 ans, très précisément!
Date d'inscription : 16/09/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: My light shall be the moon And my path- the ocean My guide, the morning star As I sail home to you...
**Aime/N'aime pas**: Son pays/Tout ce qui sent mauvais et qui a des pustules...

MessageSujet: Re: Ellain   Lun 7 Juin 2010 - 17:50

Mes excuses, je pensais vraiment que c'était déjà fait et faut dire que cette semaine je suis un peu passée en coup de vent! :smile

Avec une fiche aussi bien construite et bien écrite, faudrait vraiment être difficile pour ne pas t'accepter parmi nous... Wink
Validation et cotillons! Razz

Bon jeu en espérant que tu trouves chaussure (compagnon) à ton pied dans notre modeste forum en chantier: Leggy fait tourner la bétonnière, Vardy pose le carrelage, Celeb' et moi on se crêpe le chignon pour le papier peint, Braeghid motive les ouvriers et les hommes boivent le pastis, comme d'hab'... Mr. Green
Bref tout ça pour dire que dans le petit monde de TdM il faut être un peu patient, en espérant que ça ne te fasse pas fuir!^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellain



Nombre de messages : 45
Age : 27
Date d'inscription : 01/06/2010

Qui suis-je?
**Citation personnelle**:
**Aime/N'aime pas**: la solitude, la forêt/les endroits fermés

MessageSujet: Re: Ellain   Lun 7 Juin 2010 - 19:54

Yeah, merci Smile

Je pense que je vais commencer par poster quelques trucs et ensuite probablement m'incruster quelque part... si c'est autorisé ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elúad Thingol



Nombre de messages : 32
Age : 26
Race, Pays : Sindarin d'Edeníand
Metier : Gné? Ben, sans...
Date d'inscription : 02/08/2008

MessageSujet: Re: Ellain   Mer 9 Juin 2010 - 9:31

On commence tous par s'incruster quelque part^^. Non?

Bienvenue!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thorontur



Nombre de messages : 30
Age : 27
Race, Pays : Nain - Originaire de l'Ered Luin
Metier : Au service du Roi Thranduil
Age du personnage : 43
Date d'inscription : 07/11/2009

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: Go not to the Elves for counsel, for they will say both no and yes.
**Aime/N'aime pas**: La rhétorique / L'orgueil mal placé.

MessageSujet: Re: Ellain   Mer 9 Juin 2010 - 19:26

Beh oui, sinon on arrive jamais nulle part =p

Bienvenue à toi Ellain Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ellain   Aujourd'hui à 0:52

Revenir en haut Aller en bas
 
Ellain
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Terre du Milieu : Chroniques du Quatrième Âge :: PROLOGUE :: Registres :: Habitants validés-
Sauter vers: