AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 En route vers ce qui reste de la porte noire...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Graganos



Nombre de messages : 139
Age : 38
Race, Pays : Orc
Metier : Combattant, pillard, gros méchant
Date d'inscription : 03/12/2005

MessageSujet: En route vers ce qui reste de la porte noire...   Lun 5 Déc 2005 - 5:06

Au milieu des terres noires et desséchées du nord du Mordor, il n’y avait rien que de la poussière volcanique et des rochers noirs aux formes déchiquetées. Un faible changement de luminosité indiquait la différence entre le jour et la nuit, car malgré la disparition de Sauron le ciel ici était toujours sombre : on ne se débarasse pas comme ça de millénaires de présence maléfique. En gros on peut dire que c’était le paradis des Orcs ! Tous les Orcs ? A ce moment non…
Car au milieu d’une de ces grandes plaines grises, il y avait un Orc en Mordor qui aurait voulu en être loin : c’était Gragn alias Graganos.

Depuis deux jours qu’il avait pris le commandement de sa bande, il n’arrêtait pas de brailler après ses troupes, leur reprochant leur trop grande lenteur.


Graganos : " Avancez ! Bande de tire au flanc ! "

Depuis son "honnête" prise de fonction, Graganos n’avait qu’une idée : mettre le plus de distance possible entre lui et les seigneurs noirs avant qu’ils ne s’aperçussent que le groupe de Crogh manquait à l’appel.
Il était inquiet, il le cachait en hurlant après tout le monde mais il était inquiet parce que toutes les patrouilles d’autres Orcs qu’ils croisaient les regardaient avec de drôles d’airs, comme s’ils savaient que ces "batards de Morgull" n’avaient rien à faire dans le coin.
En effet, bien qu'ils ne sussent pas vraiment à quel seigneur ils étaient affiliés, Graganos et ses Orcs portaient sur leurs vieux plastrons les écussons au dessin de lune de Morgul, leurs armures ayant été récupérées sur les cadavres des Orcs servant l'ancienne gloire du mal de la cité maudite.

Plusieurs fois les insultes avaient fusé entre deux bandes qui se croisaient. Pour les Orcs c’était presque une routine, mais Graganos avait plusieurs fois refusé la bagarre menaçant de trancher la main du premier qui répondrait aux provocations.
Ce refus de combattre, uniquement par soucis de gagner du temps, avait certainement du sembler louche aux autres Orcs. Et puis toute cette compagnie commandée par un vulgaire nabot, voilà qui faisait beaucoup d’éléments suspects même aux yeux des plus simplets des Orcs…

Il n’était pas exclu que certains eussent parlé à leurs chefs, que ces chefs avaient parlé à leurs grands chefs et que les grands chefs en eussent causé à leur super grand chef qui eux même avaient certainement envoyé des messagers à leur seigneur, pour ceux qui avaient la chance de le connaitre…

C’est en compagnie de ces sombres et paranoïaques pensées que lui autorisait sa faible boîte crânienne, que Graganos devait supporter le voyage vers la porte noire.

Et les plaines étaient interminables, l'affaissement du terrain qui s'était produit avec l'éruption de la montagne du destin lors de la chute de Sauron n'arrangeait rien : les crevasses étaient nombreuses et ralentissaient la progression…
Quand on a des pattes aussi courtaudes que celles des Orcs, le trajet semble encore plus long et tout le monde commençait à être fatigué de marcher : deux heures de sommeil depuis hier, et le festin de Crogh commençait à être loin dans les estomacs, on ne mangeait plus que des racines pourries et du pain noir de route écoeurant.
Même pour un Orc à la longue, ça devenait dur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Graganos



Nombre de messages : 139
Age : 38
Race, Pays : Orc
Metier : Combattant, pillard, gros méchant
Date d'inscription : 03/12/2005

MessageSujet: Re: En route vers ce qui reste de la porte noire...   Lun 5 Déc 2005 - 21:41

Tandis que Graganos marchait au milieu du groupe, un de ses lieutenants, Cogor, vint se placer à son niveau pour lui parler un peu tout en continuant à marcher.
L’Orc renifla un coup et de sa voix cassée lui demanda :


Cogor : « Dis donc Gragn… »

Graganos (sifflant comme un serpent): « Graganos ! Je m’appelle Graganos maintenant ! »

Cogor : « Dis Graganos. Les gars sont crevés et ont faim. Moi j’ai mal aux pieds, on n’est pas des Uruks… Faudrait peut être songer à faire une petite pause… »

Graganos qui était déjà de mauvaise humeur, s’énerva encore plus.

Graganos : « Ne nous compare plus jamais à cette race dégénérée en ma présence Cogor ! Jamais ! Les Uruks sont pires que des wargs, ils savent marcher oui, mais quand il faut se battre ils ont toute la lâcheté des humains ! Je les ai vu nous abandonner des dizaines de fois au cours des batailles contre les grands hommes de la cité blanche. Pour eux on est bon qu’à crever et eux récolter la victoire. Des fainéants oui ! Des fainéants et des couards ! Alors ne me parles plus jamais d’eux ! Plus jamaaaaiis...»

Cogor : « Bon comme tu veux… Mais et pour la pause ? »

Graganos : « Tu veux faire une pause ? Est-ce que moi je veux faire une pause ? Non. Moi je continue à marcher. Et qui est le chef ? Moi. Donc tant que moi j’aurais envie de marcher, on marchera et personne n’aura envie de faire de pause. Vu ?»

Ce raisonnement pourtant simple commença à chauffer un peu la cervelle de Cogor, il resta muet un moment, semblant réfléchir, se grattant le menton tout en continuant à marcher. Il finit par dire :

Cogor : « Heuuu. Oui »

Après quelque seconde de nouveau silence, dans la magnifique ambiance sonore de la troupe d’Orcs en mouvement, Cogor se décida à reprendre le dialogue, ayant définitivement digéré le précédent.

Cogor : « Et au fait Gragn »

Graganos lui assèna un grand coup de coude dans la cage thoracique qui lui arracha un petit cri de douleur et le fit trébucher. Il manqua de faire tomber un soldat Orc qui marchait juste derrière lui.
Il se redressa en jurant dans ses dents et tout en se massant les côtes :


Cogor : « Pardon, dis Graganos. Quand on sera à la porte noire, qu’est qu’on dira à la chiourme pour qu’elle nous ouvre ? »

Graganos soupira violemment, voilà encore un des problèmes qui le rongeait depuis deux jours : qu’est ce qu’il allait bien pouvoir raconter aux portiers de la Porte Noire pour qu’ils le laissent passer. Il n’avait aucun ordre officiel, de qui le tenir de toute façon. En ces temps troublés, on ignorait même quel seigneur tenait la porte, était-elle seulement encore debout...
De plus sa tête n’était pas connue et son terrain d’action habituel était plutôt l’Ithilien et les alentours d’Osgiliath que le nord du fleuve. Encore un casse tête non résolu…


Graganos (violement) : « On dira que… qu’on vient chercher du bois pour Morgull ! »

Cogor : « Du bois ? Où ça ? Dans les marais des morts ? Y a aucun bois à proximité, quel bois tu veux qu’on aille chercher. »

Graganos (éludant) : « Mais heu... Un bois spécial qu’on trouve qu’à Fangorn par exemple, on nous a demandé ça pour… Roh et puis tu m’ennuis avec tes questions débiles ! »

Cogor : « Faudra bien dire quelque chose… Tu sais combien ils sont à la porte ? »

Graganos : « Non je ne sais pas ! Parce que tu sais compter toi maintenant ?!»

Cogor : « Bah aujourd'hui je sais pas, mais autrefois on disait 6000 Orcs... Je sais pas combien ça fait, mais ça veut sûrement dire beaucoup, bien plus que nous… »

Graganos (renfrogné) : « Oui ça fait plus que nous ! Et sans parler des Trolls des collines, des gobelins, des Uruk bouffis, des derniers Olog-Haï et de tout ce qui grouillent encore dans le Gorgoroth. Beurk ! »

Et il cracha par terre, mais le "projectile" atterit sur les pieds de Cogor.

Cogor : « Alors c’est pas gagné même quand on y sera …. »

Graganos : « J’ai jamais dit que ce serait facile et maintenant tais toi et marche ! »

Cogor grommella quelque chose d’inaudible et continua à se concentrer sur ses pas.

Soudain dans la plaine, un bruit de pas cadencés se fit entendre grondant dans le lointain par dessus celui des Orcs de la bande. Graganos l’entendait, il fit stopper un instant la troupe et tendit l'oreille dans la direction des bruits pour être sûr, il entendit les pas qui se rapprochaient :

Slam-slam Slam-slam slam-slam slam-slam Slam-slam

*Graganos : "Grrrr... Encore une bande de je ne sais quoi qui vont me..."*

Graganos (hurlant) : "En avant ! Et rappelez vous : je ne veux pas de vagues, sinon !"

Et il fit le signe de trancher sa main.

La petite troupe se remit en marche, avançant à la rencontre de la troupe qui venait d'en face.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arohter
Invité



MessageSujet: Re: En route vers ce qui reste de la porte noire...   Lun 5 Déc 2005 - 23:04

mais les bruit redoublèrent d'intensité slam slam slam slam slam mais il s'avéra que se n'était pas une bande d'orc mais un cavalier noire qui arrivait au galop
-ola , orc que faite vous en mordor
il toisa la bande en éssayant de trouver un chef
Revenir en haut Aller en bas
Graganos



Nombre de messages : 139
Age : 38
Race, Pays : Orc
Metier : Combattant, pillard, gros méchant
Date d'inscription : 03/12/2005

MessageSujet: Re: En route vers ce qui reste de la porte noire...   Mar 6 Déc 2005 - 3:02

[Hj : Arf, c'était Araldarion qui devait venir avec une petite bande, mais c pas grave plus on est de fous ! Tu peux venir Arladarion y a pas de prob je pense Wink , on sera trois sur le coup c tout]

Quand le cavalier s'arrêta à son niveau et se mit en travers de la route, la petite troupe stoppa.

Les Orcs regardèrent le cavalier Haradrhim avec méfiance, levant leurs armes avec un "courage" digne de leur race : un homme seul sans escorte, à un contre trente c'était jouable, ça c'est les Orques.


*Graganos : "J'étais pourtant sûr d'avoir entendu les pas d'une troupe et voilà un individu tout seul..."*

Graganos sortit crânement du rang de ses soldats au milieu duquel il se planquait, mais laissa quand même deux orcs entre lui et le cavalier (pas fou le diable, un coup d'épée est si vite arrivé...).
Pour faire le malin, il se mit à bredouiller en utilisant les quelques idiomes de parler noir qu'il maitrisait :


Graganos : " Gara trago Uruk mourta Mordor davla do Kaag sa Mordor ! Vis nar to gaa Harad taalok ! Was tala pelok nartu ?(*) "

Bien que ses "hommes" ne comprenaient rien au parler noir, ils se doutèrent quand même, au ton de leur chef, qu'il fallait se montrer agressif, histoire d'impressionner le voyageur.
Les archers encochèrent leurs flèches tordues et bandèrent leurs arcs, tandis que les porteurs de pique tendirent leurs longues lances pointues et rouillées en direction du cavalier en poussant des petits grognements menaçants.

Graganos regarda avec suffisance le cavalier Haradhrim solitaire, très sûr de lui, ne se rendant pas compte que le bruit de pas venant du lointain n'avait pas cessé...



(*) trado (g tout inventé je vous rassure) : "Trouver des Orcs du Mordor en Mordor ne devrait pas vous surprendre ! Mais y trouver des hommes du Harad (Graganos l'a reconnu à son costume), est beaucoup plus suspect ! Qui êtes vous longue jambe ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arohter
Invité



MessageSujet: Re: En route vers ce qui reste de la porte noire...   Mar 6 Déc 2005 - 9:17

il ne fit pas attention au arme orcs ils se contentat de crier :
-arréter ! Vous n'êtes pas des orcs du mordor votre signe vous trompe !
-vous êtes des sales chien de minas morgul ! il cracha au sol
-maintenant , je répète ma question ,que faites vous en mordor ?
Revenir en haut Aller en bas
Graganos



Nombre de messages : 139
Age : 38
Race, Pays : Orc
Metier : Combattant, pillard, gros méchant
Date d'inscription : 03/12/2005

MessageSujet: Re: En route vers ce qui reste de la porte noire...   Mar 6 Déc 2005 - 15:49

Au vilains mots de ce fat de cavalier, le hérisson de pique se resserra un peu plus sur lui, les Piquiers tenant leurs armes avec de plus en plus de nervosité.
Un mumure mécontent traversa le groupe d'Orcs, prêt à bondir à la gorge de l'impudent.

Graganos lui, grimaça encore plus qu'à l'accoutumé, serrant rageusement les deux poings.
Qu'on le traite de chien, ça il avait l'habitude, mais de Morgul, ça c'était trop !
Il faut dire que leurs armures n'aidaient pas à éviter la confusion, mais ça il était trop bête pour s'en apercevoir...


Tapdur, le deuxième lieutenant de Graganos, Orc au visage bouffi et couverts de pustulles, se trouvait juste à côté de lui. Il se pencha à l'oreille de son chef pour lui murmurer:[/i]

Tapdur : "Et si on le mangeait ? Il est seul, on est trente et on a tous faim. C'est bon la chair d'Haradhrim, un peu épicé mais c'est bon..."

Graganos après une demi seconde d'hésitation et sans quitter le cavalier des yeux fit non de la tête.
Il voulait s'en tenir à sa première idée : pas de vague.
Peut être que malgré son aspect, ce cavalier était un chef important et si tel était le cas alors c'était des coups à se retrouver avec toutes les bandes du Harad sur le dos...
Même un orc comme Graganos était capable de comprendre qu'on doit parfois renoncer à un festin pour ne pas finir soit même sur une broche, surtout que sa position était loin d'être solide.
Il choisit donc de la jouer plus détendue :
Sans dire à ses gars de relacher la pression sur le cavalier, il prit un ton plus calme et cette fois ci en langue commune :


Graganos : "Cavalier ! Nous ne sommes pas des serviteurs de la cité noire, nous servons... heu"

Graganos marqua une hésitation cherchant dans sa faible mémoire le nom d'un des nombreux seigneurs du Mordor actuellement en poste dont il avait entendu parler par Crogh, il finit par en trouver un :

Graganos : "Nous servons le seigneur Araldarion ! Et toi cavalier du Harad ! Qui es tu et qui sers tu ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arohter
Invité



MessageSujet: Re: En route vers ce qui reste de la porte noire...   Mar 6 Déc 2005 - 19:34

*Ah araldarion ,le numénoréen noir sa va être drôle *
il eut un petit rire nerveux mais il finit pas répondre :
-Je suis arohter , et je sers ... Sauron .
il vit tout les orcs se demander comment pouvait il servir Sauron alors qu'il était morts ?
-Oui , sauron je le vengerai des hobitts qu'il l'on vaincu !
Revenir en haut Aller en bas
Araldarion



Nombre de messages : 598
Age : 27
Race, Pays : Nùménoréen, Indéterminé
Metier : ......
Date d'inscription : 22/07/2005

MessageSujet: Re: En route vers ce qui reste de la porte noire...   Mar 6 Déc 2005 - 21:26

A ce moment un puissant cor se fit entendre....De faibles cris se faisaient entendre plus loin...
Un masse noir se profilait en direction de la Porte Noire à grande vitesse...On pouvait à présent distinguer la forme de cavaliers et des portes--étendarts....
C'était le seigneur Araldarion qui se rendait rejoindre son frère pour se rendre à Minas Tirith....

L'histoire de Graganos n'était pas encore parvenu à ces oreilles dû au mouvement qui se préparer ces temps ci en Mordor...
Tous les orcs devait être prêt au travail afin de fortifier le Mordor qui était à présent faible depuis la chute de Sauron....

Le cor se refit entendre...On distinguait à présent des voix...Les cavaliers qui était sûrement des hommes, chantait un chant de guerre...Probablement en nùménoréen...
Des cris rauques parvenait parfois à dépasser le tumulte signe que des orcs faisaient partis de la compagnie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arohter
Invité



MessageSujet: Re: En route vers ce qui reste de la porte noire...   Mar 6 Déc 2005 - 22:19

arohter se remit a rire
-on dirait que ton chef va partir rejoins le .
puis il cria et fit des signes pour appeler la troupe qui avançait.
Revenir en haut Aller en bas
Graganos



Nombre de messages : 139
Age : 38
Race, Pays : Orc
Metier : Combattant, pillard, gros méchant
Date d'inscription : 03/12/2005

MessageSujet: Re: En route vers ce qui reste de la porte noire...   Mar 6 Déc 2005 - 22:44

L'histoire du cavalier et sa fidèlité à un esprit mort aurait pu faire rire Graganos, mais la grande troupe qui s'avançait vers eux ne lui dit rien de bon.

*Graganos : "Grrrrr ! Je crois qu'il est plutôt temps de filer"*

Graganos (s'adressant au cavalier) : "Nous sommes justement l'avant garde, nous sommes ses éclaireurs. Il nous faut tailler la route pour ouvrir la voie à notre maitre."

Il fit un vague mouvement de bras qui se voulait un salut et déclara à l'attention de ses hommes :

Graganos : "En route, nous avons du chemin à faire !"

Et tous les orques se remirent en ordre de marche, en désordre de marche seraient plus juste d'ailleurs. Ils commencèrent à courir sur la route en direction de la Porte noire, sous les hurlements de Graganos et aussi vite que leurs petites pattes courtaudes le leur permettaient, laissant le cavalier tout seul au milieu de la route.


Dernière édition par le Mer 7 Déc 2005 - 2:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arohter
Invité



MessageSujet: Re: En route vers ce qui reste de la porte noire...   Mar 6 Déc 2005 - 23:14

arohter regarda les orcs partir
-pauvres fous .
*je ferais mieux de partir*
il monta sur son cheval puis il partit dans la même direction que les orcs quoi qu'un peu plus vers la droite
*sale orcs !*
[hj] dsl j'avais mal compris [hj]


Dernière édition par le Mer 7 Déc 2005 - 16:30, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Graganos



Nombre de messages : 139
Age : 38
Race, Pays : Orc
Metier : Combattant, pillard, gros méchant
Date d'inscription : 03/12/2005

MessageSujet: Re: En route vers ce qui reste de la porte noire...   Mer 7 Déc 2005 - 3:10

[HJ : Parfait arother Wink ]

Laissant le cavalier Haradrhim, la bande de Graganos filait en direction de la Porte Noire, espérant y arriver avant l'armée d'Araldarion venant de Barad dur par une autre route.

Pour les "encourager", Graganos poussait des hurlements de bête sauvage de sa voix stridente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: En route vers ce qui reste de la porte noire...   Mer 7 Déc 2005 - 20:43

Mais aux portes noires se rouvait déja un atroupement d'Uruk-hai et d'hommes, c' était les troupes du Sombre Seigneur Nergal, qui avait changé ses plans et, au lien d' attendre son frère chez lui, il avait préferé se diriger vers les ruines des portes noires et l' attendre ici. En voyant au loin la bande d' Orcs, il parut d' abord étonné, puis de sa vu percante, il se rendit vite compte qu"il ne s'agissait nullement d'Orcs du Mordor, il ordonna à ses troupes de se tenires prêt, et si nécessaire de sortir les armes.
Revenir en haut Aller en bas
Araldarion



Nombre de messages : 598
Age : 27
Race, Pays : Nùménoréen, Indéterminé
Metier : ......
Date d'inscription : 22/07/2005

MessageSujet: Re: En route vers ce qui reste de la porte noire...   Mer 7 Déc 2005 - 21:12

Araldarion et sa troupe arriva près de la Porte Noire....
Il fit sonner du cor afin d'annoncer son arrivée toute proche aux gardiens de la porte...
Les fociférations des orques à la vue de la porte dépassait presque le tumulte des pas et des sabots sur le sol rocailleux...
Une réponse vint de la porte...Nergal se trouvait là prêt au départ pour Minas Tirith....
Araldarion stoppa la troupe au une centaine de mètre de celle de Nergal et s'avança suivit des hommes de sa maisons...

Il aperçu un groupe d'orques en pleine course mais ceux-ci ne semblait pas portait l'écusson d'Araldarion mais celui de Minas Morgul...
Sûrement devaient ils venir de Cirith Ungol répondre à l'appel d'Araldarion pour servir de main d'oeuvre...


" Attrapez moi ce groupe d'orc...Leur blason pourrait être utile...
Apportez moi juste leur chef et laissez les autres à part..."

Trois cavaliers partirent en leur directions...Sur ce, Araldarion rejoint son frère et tous deux rentrèrent dans un poste près de la porte....

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: En route vers ce qui reste de la porte noire...   Mer 7 Déc 2005 - 21:24

Nergal était irrité.

Nergal s'adressant à son frère : "Décidément, il s' en passe des choses au Mordor ces temps-ci. D' abord cette filles qui prétend me servir, ensuite les Ents qui prévoit de nous attaquers, et maintenant, des Orcs de Minas Morgul. Et qu' est ce que se sera demain. Une troupes de Rohirimes déchainé???
Revenir en haut Aller en bas
arohter
Invité



MessageSujet: Re: En route vers ce qui reste de la porte noire...   Mer 7 Déc 2005 - 21:37

aroher regarda de loin les deux groupes d'homme du numénor se rejoindre ,puis il vit trois cavalier partir en dierction de graganos ,
il éssaya d'avancer vers la porte sans se faire remarquer mais son cheval se cabra en henissant ,ce qui prevint les numénoréen

-calme , je suis la en amis
mais les hommes continuez d'avancer vers lui.
Revenir en haut Aller en bas
Araldarion



Nombre de messages : 598
Age : 27
Race, Pays : Nùménoréen, Indéterminé
Metier : ......
Date d'inscription : 22/07/2005

MessageSujet: Re: En route vers ce qui reste de la porte noire...   Mer 7 Déc 2005 - 21:39

"Calme toi...Des espions sont caché partout et rien ne peut passer à travers la maille de nos filets...
Dès que le Mordor sera fortifié nous n'aurons plus rien à craindre...
Et puis ces orques vont nous être utile...En portant la marque de Minas Morgul il ne révèleront pas notre identité aux yeux de l'ennemi qui croit que Galdarith est son seul ennemi...
Tache quand même de te retenir d'en tuer...Il sont précieux..."
Il regarda son frère le sourire au lèvres et leva sa coupe à leur succès...
"La Porte Noire est en train d'être remonter car depuis la chute de Sauron elle s'est presque complètement éffondré...Des ruines nous avons pu recommencer les bases...C'est pour cela que j'ai fais quérir de la main d'oeuvre afin que le travail avance plus vite...
Le temps presse car ce maudit Ent complote...Nous nous occuperons des ces chiens d'Haradrims ensuite..."

Mais à ce moment des cris se firent entendre...Un cavalier venait d'être repéré...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arohter
Invité



MessageSujet: Re: En route vers ce qui reste de la porte noire...   Mer 7 Déc 2005 - 22:01

un homme en armure s'approcha suivit de deux autres cavaliers.. arohter il lui dit
-ne me tuer pas je suis a la recherche d'indice qui me permetrait de retrouver la trace de se qui on annéanti sauron


Dernière édition par le Mer 7 Déc 2005 - 22:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Araldarion



Nombre de messages : 598
Age : 27
Race, Pays : Nùménoréen, Indéterminé
Metier : ......
Date d'inscription : 22/07/2005

MessageSujet: Re: En route vers ce qui reste de la porte noire...   Mer 7 Déc 2005 - 23:09

Qui est tu et comment ose tu te présenter ici, vile crapule du désert ?
Les cavaliers étaient loin d'être acceuillant car ils savaient que des tribus d'Orient se rebellaient et que par conséquent la guerre était sûrement proche...Pour eux les hommes du Sud ne sont que des vils hommes cruelles comme les orcs et dépourvu de bon sens et de discipline...

"Tu répondra de tes actes devant le seigneur Araldarion...En avant et gare à toi si tu n'obéis pas correctement car tu ne trouvera que la mort ici..."

le groupe se dirigea vers le poste où Araldarion et son frère étaient devant l'entrée curieux de savoir ce qui se passait....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Graganos



Nombre de messages : 139
Age : 38
Race, Pays : Orc
Metier : Combattant, pillard, gros méchant
Date d'inscription : 03/12/2005

MessageSujet: Re: En route vers ce qui reste de la porte noire...   Jeu 8 Déc 2005 - 2:14

[Hj : ici est la scène se déroulant là où se trouve la bande de Graganos, après la jonction entre les armées de Nergal et Araldarion]

Arrivés à environ 1500 mètres de la porte, Graganos hurla l'ordre à ses soudars de stopper : la poussière soulevée par le mouvement des des armées commençait à retomber et il venait seulement d'apercevoir les Uruks et les orcs de Nergal alignés comme en bataille.

Au milieu des soufflements rauques de ses soldats fatigués, Graganos eut un geste de colère.


Graganos : " Rahh ! Qu'est ce que c'est que tout ça !"

Graganos embrassa du regard l'ensemble de l'armée de Nergal avec dépit et comprit que sa fuite hors du Mordor commençait à être passablement compromise...

Cogor et Tapdur, ses deux lieutenants, s'approchèrent de lui pour tenir une sorte de petit conseil.


Cogor : "Euh. On fait quoi là ?"

Tapdur : "On fonce dans le tas !"

Graganos se mit à hurler :

Graganos : "Pas fou non ! Tu as vu combien ils sont ! Une seule volée de leurs flèches et nous serons tous morts avant d'avoir pu dire "les Uruk sont tous des porcs" !"

Tapdur : "Qu'est ce qu'on fait alors, on fiche le camp ?"

A cet instant Graganos aperçut les trois cavaliers de l'armée d'Araldarion venir dans sa direction.
Il crispa le poing et se mit à grimacer à s'en faire éclater les pustulles.


Graganos : " Grrrr. Trop tard on a été repéré !"

Cogor (ton idiot) : "Heu, bah on fait quoi alors ?"

Graganos tappa du pied par terre, faisant cliqueter les pièces de son armure. Il se tourna vers Cogor et lui hurla en pleine face :

Graganos : "On fait ce que font tous les orcs ! ON SE SOUMET et on fait bonne figure, mais à la première occasion..."

Et Graganos fit un geste sans aucune ambigüité avec ses mains qui voulait dire : on se carapate.

Il mit en ordre autant qu'il se put sa pitoyable troupe d'orcs aux armures debraillées et attendit au milieu d'eux, le nez levé, que les cavaliers arrivent à leur niveau.

[HJ : à toi Arladarion !]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: En route vers ce qui reste de la porte noire...   Jeu 8 Déc 2005 - 14:59

Lorsque Nergal vit le Haradrim, sont iritation se changa en colère, car il se souvint de leur tentative pour prendre le Mordor il y de nombreuse années de cela. A l' époque où il était au service de Barad-Dùr beaucoup de Haradrim étaient eux aussi des lieutenant de Sauron, et à sa mort, avaient tous tentés de prendre le pouvoir du Mordor, convoitaient Barad-Ghot et avaient essayé de l'envahir, mais s'étaient tous faits tués par le Sombre Seigneur.

Nergal : "Quoi, les Haradrim remetent ca!!!"

Il tira son épée et se dirigea vers Arother.

Nergal : "Sale fils de porc je m'en vai t'écorcher vif."

La rage le rendait aveugle, tel sa haine en vers les Haradrims était grande.
Revenir en haut Aller en bas
Araldarion



Nombre de messages : 598
Age : 27
Race, Pays : Nùménoréen, Indéterminé
Metier : ......
Date d'inscription : 22/07/2005

MessageSujet: Re: En route vers ce qui reste de la porte noire...   Jeu 8 Déc 2005 - 22:13

Il fut arrété par son frère...

"Ne gaspille pas ainsi les espions...Si il dois mourrir, cette mort est bien trop douce pour un espion ennemis...
Et je suis certain qu'il doit avoir plein de secret à nous révéler...
Il pourrait peut être nous servir aussi qui sait..."

Pendant ce temps, le groupe de cavalier avait rejoind le groupe de Graganos...

Un cavalier prit le devant et toisa les orques d'un air malveillant...
Cavalier : " D'où venez vous raclure ??!! Le rassemblement de la pourriture n'était pas prévu à la Porte Noire mais à Barad Rûth...
Et quelle autorité vous donné la permission de porter la marque de Morgul aujourd'hui renversé ?
Vous essayaient peut être de fuir le travail ? Oubliez cette idée...
Vous êtes à présent sous les ordres du seigneur Araldarion et vous allez contribuer de grès ou de force au renouveau du pays noir...

Il parla d'un ton sec aux orques qui ne répondaient rien...Heureusement car la rébéllion chez les orques ne faisaient pas "bonne figure"....Les machines de tortures qu'ils avaient conçu servaient aussi bien pour eux...

Cavalier : "Qui est votre chef bande d'idiot ? Le seigneur Araldarion veut lui parler..." Les autres restez là.... Ne tentez pas de vous éloignez car vous seriez vite retrouvé et tout vous sera fait payer..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Graganos



Nombre de messages : 139
Age : 38
Race, Pays : Orc
Metier : Combattant, pillard, gros méchant
Date d'inscription : 03/12/2005

MessageSujet: Re: En route vers ce qui reste de la porte noire...   Jeu 8 Déc 2005 - 22:50

Ravalant une haine féroce, Graganos prit un air soumis et fit un pas en avant.
Il sortit du rang en pliant l'échine avec un air veule mais n'en pensant pas moins (et oui un orc pense, un petit peu, mais il pense).


*Graganos : "Tu me paieras cette courbette fils de Warg..."

Cogor et Tapdur suivirent Graganos, ainsi ce sont trois Orcs se trouvèrent juste devant les trois cavaliers.

Puis, d'un ton aussi mielleux qu'un Orc à la voix nasillarde pouvait avoir :

Graganos : "Mais nous sommes au service du très puissant seigneur Araldarion. N'est ce pas mes braves ?"

Cogor (air idiot) : "Heuu. Ah bon pourtant je croyais que c'était Gal..."

Il ne put pas terminer sa phrase, car Graganos lui coupa la parole.

Graganos : "Mais non abruti ! Pas Galardarion !"

Au cavalier avec l'air de s'excuser :

Graganos : "Cet imbécile se trompe toujours, la langue commune le fait cafouiller..."

A la mine sinistre et implacable du cavalier, Graganos comprit qu'il valait mieux ne pas insister et tenter sa chance seul devant le seigneur avant que ses deux abrutis de lieutenants ne les fissent tous exécuter, lui et sa bande.

Graganos (courbant la tête et toujours aussi mielleux): "Je te suis monseigneur, guide moi jusqu'à notre maitre à tous..."

A ses orcs :

Graganos : "Restez ici et attendez moi. Sa haute seigneurie, l'illustre Araldarion, fléau du Mordor, me mande à son conseil et je ne peux m'y soustraire.
Vous avez tous compris ce qu'on vous a dit tas de glaireux : ne bougez pas, si vous voulez vivre !"

Et Graganos suivit en trottinant les cavaliers qui l'amenaient à leur maitre, se demandant combien de minute il lui restait encore à vivre...

Hj : Et oui Graganos sait aussi bien parler des fois, c'est surement encore un effet du brin d'herbe... Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Araldarion



Nombre de messages : 598
Age : 27
Race, Pays : Nùménoréen, Indéterminé
Metier : ......
Date d'inscription : 22/07/2005

MessageSujet: Re: En route vers ce qui reste de la porte noire...   Sam 10 Déc 2005 - 14:57

Graganos fut donc conduit à Araldarion...
Ils durent traverser les troupes qui se reposaient devant la porte en attendant le départ...
Des moqueries se firent entendre depuis le groupe des Ourouks présents lorsque l'orque représentant Morgul passa devant eux...
Ils arrivèrent enfin là où se trouvait Araldarion et Negal...
Cependant une interrogation était déjà en cours....Graganos reconnu l'hommes de Harad...Il ne percevait pas leurs mots car ils étaient plus près du groupe des orcs que d'Araldarion...
Il put seulement voir un homme frappant en pleine figure le Haradrim puis ces deux hommes rentrèrent sous le batiment...

Un autre homme était resté dehors...Il fit signe d'approcher à Graganos et aux cavaliers...
Ils arrivèrent à son niveau... Un violent coup venant de derrière mis à terre Graganos...


Cavalier : " A genou racaille ! Voici le seigneur Araldarion... Prie Morgoth pour que tu lui serve car tu serai déjà mort à l'heure qu'il est...
Batard de Morgul et serviteur des 9 !!

Araldarion: " Bien... Voyons voir ce que faisais ce groupe d'orc dans sur terres brandissant la marque tombé de Morgul...
Qui es tu petit rat ?

Le visage d'Araldarion n'était certes pas amical... Il savait qu'on ne pouvait faire confiance aux orcs surtout à la racaille du Mordor qui a toujours voulu agir de son propre chef...Seul la crainte de leurs seigneurs les gouvernaient...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Graganos



Nombre de messages : 139
Age : 38
Race, Pays : Orc
Metier : Combattant, pillard, gros méchant
Date d'inscription : 03/12/2005

MessageSujet: Re: En route vers ce qui reste de la porte noire...   Sam 10 Déc 2005 - 15:54

Subissant les humiliations avec un opportun sang froid inspiré par la quantité d'Ourouks, de cavaliers et de gardes autour de lui (et aussi par l'habitude), Graganos rampant, tête courbée, sans regarder Arraldarion dans les yeux, résolut de rejouer le numéro qu'il avait fait au Haradrhim.

Il se mit donc à bredouiller en parler noir, sachant que le parler noir était autrefois la langue des lieutenants de Sauron, Graganos l'ayant lentement apprise en écoutant Crogh et les autres chef le parler entre eux.

Graganos, d'une voix feignant la soumission :


Graganos : "Darous gluk odoï, minark taar vituk, alim thus rodosh nar barad dur, nush traak jolkruh taraahj lok todwas naar vishuk...
Waas sclavuk nogaï, nosh falto za Morgull, falto yar, nosh Morgul (*) "


(*) = Puissant seigneur, fléau de la terre du milieu, héritier du très redouté maitre de la sombre, mon médioce nom ne mérite que trop peu d'être prononcé à vos nobles oreilles...
Je suis un serviteur de votre grandeur et pas un batard de Morgul, un batard oui, mais pas de Morgul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: En route vers ce qui reste de la porte noire...   

Revenir en haut Aller en bas
 
En route vers ce qui reste de la porte noire...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» FDJ 2015 : En route vers les sommets ! 1/3
» La route vers la mer [Libre]
» Maison de Nara
» En route vers Sushi Island ! (PV Xam)
» Repons Peyizan en route vers le 14 mai

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Terre du Milieu : Chroniques du Quatrième Âge :: MORDOR :: Les Plaines du Mordor-
Sauter vers: