AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Test mp Aragorn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nessameldë

avatar

Nombre de messages : 1963
Age : 31
Race, Pays : Noldo, Lothlorien
Metier : Dame de Compagnie de Galadriel
Age du personnage : 6559 ans, très précisément!
Date d'inscription : 16/09/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: My light shall be the moon And my path- the ocean My guide, the morning star As I sail home to you...
**Aime/N'aime pas**: Son pays/Tout ce qui sent mauvais et qui a des pustules...

MessageSujet: Test mp Aragorn   Ven 16 Déc 2005 - 19:13

Bon voilà, j'avoue que je savais vraiment pas trop où caser ça mais je tenais à vs faire partager la production que "Graganos-Aragorn" m'a fait parvenir en mp parce que j'ais vraiment bcp aimé...
Voilà le sujet que je lui avais soumis(ne sachant pas trop à quoi un test pouvait ressembler! lool!):

Contexte:Tu es le Roi Elessar. Toi et tes armées arrivez sur le champ de bataille où vous devez affrontez l'ennemi.
Pistes: J'aimerais que tu décrives tes sentiments, tes motivations à propos de ce conflit. Evoque de possibles doutes, peurs, mais aussi ce qui te pousse à avancer. Parle aussi de tes hommes et de ta relation avc eux. Et comme tout bon chef qui se respecte (si tu le sens! lol!) tu pourras peut etre faire un petit "speech" d'encouragement...


Et voilà le résultat:

Contexte de la bataille :

Peu de temps avant la chute de Sauron, les Orientaux et les Orcs lancèrent des attaques féroces vers les royaumes des Nains du mont Erebor et de Dale. Ils manquèrent de peu de vaincre les Nains mais la nouvelle de la destruction de Barad Dûr les démoralisa tellement qu’une seule sortie des assiégés suffit à les disperser.
On imagine ici que quelques bandes réussirent à se regrouper pour former une armée suffisamment importante pour que les Nains appelassent le roi du Gondor à l’aide.
Le fruit de la victoire serait ici le serment d’allégeance et d’amitié éternelle entre les Nains et le royaume du Gondor.
Après un jeu de cache-cache de plusieurs jours, les deux armées acceptent de se rencontrer dans un endroit où coule un petit affluent de la rivière running qui se jette dans la mer de Rhûn.
Elles se font face et Aragorn a été suffisamment habile pour faire en sorte que son armée se retrouve à l’est et les orientaux à l’ouest, dos à la rivière et aussi le soleil dans les yeux car le jour est en train de se lever…



Il a plu toute la nuit. La lueur blafarde du petit matin a finalement transpercé les nuages gris et révèlé aux yeux des hommes une triste plaine à l’herbe jaunie.
Il fait froid, l’automne est là. De la fumée blanche sort de la bouche des soldats au rythme de leur respiration.
Instant unique où on peut voir toute une armée qui respire, noyée dans cet étrange brouillard blanc qu’elle produit elle même.
Dans quelques heures, combien respireront encore…

Aragorn est à cheval. Il porte sa belle armure de guerre au poitrail frappé de l’arbre blanc.
Sa belle barbe noire et grisonnante est maculée d’une eau de pluie qui brille sous les reflets de l’aurore. Il n’a pas ceint la couronne mais son casque de bataille au dessin ailé du Gondor.

Le Gondor… Son armée est là aux côtés de son nouveau roi, mais les Rohirims ne l’ont pas accompagnés, ils ont trop à faire dans le Westfold.
Dommage : la plaine se prête aux charges de cavalerie et les Orientaux n’ont que des piétons.
Avec ces redoutables cavaliers que sont les seigneurs des chevaux, tout aurait été plus simple…

Aragorn balaye de son regard la morne plaine vide, apercevant au loin les lignes ennemies qui finissent de s’organiser lentement.


*Aragorn : « Eomer… Où es tu mon ami, j’ai besoin de toi… »*

Tant pis, il faudra placer sa fortune de guerre dans la main plus hasardeuse d’un corps à corps sanglant.

Aragorn tourne son regard vers le nord.


*Aragorn : « Mais où sont les Nains ? Espérons qu’ils viendront vite une fois que nous aurons engagé l’ennemi, les prendre à revers soulagerait notre effort...»*

Le roi fait faire quelques pas à son cheval pour qu’il se retourne mais il s’agite un peu et s’ébroue bruyamment.

Argorn (en elfique à sa monture) : « Allons mon ami… Je sais que tu as compris que nous allions nous battre. Calme toi, nous y serons bientôt toi et moi. »

Après avoir fait pivoter son cheval, Aragorn peut contempler le spectacle magnifique de ses hommes alignés pour la bataille.

Foule faite de métal et de chair, masse grandiose et brillante, ils sont là, avec lui.
La pluie a lavé la crasse de leur long voyage qui maculait leur armure, mais elle n’a pas émousser leur courage et Aragorn le sent.


*Aragorn : « Qui oserait encore les appeler aujourd’hui des hommes moindres ? Mon sang est celui de Numénor, mais il m’arrive de me demander s’il est digne d’être mêlé au leur... »*

Une ombre passe sur le visage d’Elessar.

*Aragorn : « Boromir… Tu m’as dit qu’il y avait de la faiblesse chez les hommes, mais aussi de la grandeur.
Aujourd’hui, je mesure à quel point ces hommes ont de la grandeur. Ils sont là, ils m’ont suivi jusqu’ici sans se plaindre alors qu’ils pouvaient rester chez eux, je leur ai donné le choix…
Je suis leur roi, je ne suis plus le rôdeur dunedain d’autrefois. Je me dois de les protéger, tout comme ils me protégeront, je me dois d’être aussi grand qu’eux à présent.
Désormais nous ne sommes qu’un et que jamais plus on ose dire devant moi que ces hommes sont des hommes moindres que ceux de ma race !
A la guerre, le sang des hommes a la même couleur et la vie s’éteint aussi vite pour un Dunedain que pour un Gondorhim ! »*

Le roi respire profondément, ému par le spectacle de tous ces hommes qui sont prêts à mourir pour lui et pour cette terre.

Il fait jour maintenant ça ne va plus tarder, mais Aragorn attend le soleil pour donner l’ordre de l’attaque.

Il plie soudain le cou pour contempler l’étoile du soir. Il pense à sa dame.
Comme il souhaiterait la voir à ses côtés en cette heure, comme il aimerait qu’elle le voit être roi, être son roi…
Il a un sourire léger tandis qu’il place le bijou elfique sous son plastron d’argent avec des gestes délicats, mêlés de douceur et de respect.


*Aragorn : « Toi, tu restes à l’abri pour ce jour… »*

Il sait que où qu’il soit, Arwen le protège, en mettant l’étoile du soir contre sa peau, il sent sa présence qui le soutient et l’encourage dans l’épreuve.

Lorsqu’il relève les yeux, il se tourne à nouveau vers l’Ouest et son regard perçant d’ancien rôdeur embrasse les lignes ennemies : des alignements d’Hommes du pays de Rûhn avec leurs armures à la décoration complexe et leur yeux maquillés de noir.
Le visage d’Aragorn se transfigure alors pour devenir sévère, ses yeux bleus se durcissent soudainement comme de l’acier elfique.
A le voir ainsi, on jurerait qu’il essaye avec la seule puissance de sa vue d’enfoncer les lignes ennemies.


Aragorn recherche en réalité le point le plus faible des lignes, là où il va porter l’essentiel de son effort.

Soudain, le premier rayon du soleil levant illumine les magnifiques armures des Orientaux, les faisant briller comme des étoiles.
Cette fois c’est le signal pour lancer l’attaque, Aragorn veut profiter du soleil levant pendant qu’il l’a dans le dos et espère éblouir ses adversaires pendant qu’il chargera avec ses hommes.


Regardant l’armée ennemie avec un air de défi, Aragorn place son cheval de façon à se retrouver perpendiculaire à l’alignement de son armée et, s’adressant à ses soldats d’une voix puissante :

Aragorn : « Homme de l’ouest ! Aujourd’hui est un jour sombre pour nous tous. Nous affrontons les Hommes du pays de Ruhn, les Orientaux… Oui ce sont des hommes et chaque jour où je tue un homme est un jour triste pour moi.
Mais il me serait encore plus douloureux de voir ces mêmes hommes ravager mon pays, brûler ma terre et mes récoltes, massacrer ma femme et mes enfants !
Et c’est bien ce que feraient ces hommes, ces anciens serviteurs de la tour noire aujourd’hui tombée, si nous ne les arrêtons pas maintenant en ce lieu perdu.
Alors je vais me battre ! Ici même ! Parce que je sais comme vous que ce n’est pas toujours chez soi que l’on défend sa terre, mais là où se trouvent ses ennemis ! »

Aragorn fait une courte pause pour que ses hommes s’imprègnent de ses paroles avant de poursuivre :


Aragorn : « Je sais, nous sommes sur la terre des Nains. Je sais aussi que la plupart d’entre vous pense que les Nains sont des égoïstes qui ne songent qu’aux richesses et se demande pourquoi nous devrions les aider.
Ils nous ont demandé assistance, allons nous abandonner des gens qui nous appellent à l’aide ? Serais je encore digne d’être votre roi si je ne me portais pas au secours de celui qui a besoin de moi ? Qui a besoin de vous ? Qui a besoin de nous !

Soldats du Gondor ! Pour tout cela, pour toutes ces raisons je suis ici avec vous, alors n'attendons plus :

Faites retentir dans cette plaine oubliée du monde le cri de guerre du Gondor ! Que le soleil qui se lève brûle les yeux des hommes sombres pendant que nos trompettes d’argent perceront leurs cœurs gelés !

Pour le Gondor, en avant !! »

Une immense clameur se lève dans l’armée du Gondor et tandis qu’Aragorn tourne la bride de son cheval en direction de l’ennemi tout en dégainant Anduril, les trompettes de guerre de l’armée se mettent à chanter.

Aragorn entouré de sa garde royale composée à égalité de Dunedain et de gardiens de la tour blanche, se lance à l’attaque en hurlant, se précipitant dans ce gouffre béant qu’est toujours une bataille, un gouffre dont on ne peut connaître le fond que lorsque l’on s’y est jeté…


Voilà! Je sais pas ce que vs en pensez mais moi je suis conquise! loool!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vardë Moredhel

avatar

Nombre de messages : 1275
Age : 25
Race, Pays : Elfe Nandorin, banni de la Lorien
Metier : Vagabond mercenaire
Date d'inscription : 27/09/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: Dites, mon Prince, à propos de votre père... Galadriel, Lothlorien, vous situez plus ou moins? hé bien, il se trouve que...^^
**Aime/N'aime pas**: Regarder la Soleil se lever/Tomber comme un cheveu dans la soupe

MessageSujet: Re: Test mp Aragorn   Ven 16 Déc 2005 - 23:11

Waw, classe! Bravo!

_________________

Interpète également Ellendaë Hildorwen, Elladan & Elrohir & Elrond et Aran des Sables
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://troupeymaje.skyblog.com
Galdarith

avatar

Nombre de messages : 1937
Race, Pays : Homme de Nùmeror, Grand voyageur
Metier : Avatar du Néant et des ténébreux
Date d'inscription : 15/06/2005

MessageSujet: Re: Test mp Aragorn   Sam 17 Déc 2005 - 0:15

oui c'est claire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Test mp Aragorn   

Revenir en haut Aller en bas
 
Test mp Aragorn
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nouveau test de répartition
» Où est Aragorn?
» Mélanie passe le test HIV (pv Guillaume et un autre médecin)
» Aragorn et Perceval
» Test : qui est ton idole...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Terre du Milieu : Chroniques du Quatrième Âge :: QUETES-
Sauter vers: