AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La maison de la vieille mere

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Elestel

avatar

Nombre de messages : 207
Date d'inscription : 03/04/2005

MessageSujet: La maison de la vieille mere   Ven 15 Avr 2005 - 12:22

Elestel, marchait, sautillait presque, a travers les rues, la flute au bec. Sa musique résonnait entre les pierres, une musique joyeuse et entrainante. Elle avait entendu la dame du Rohan. Héhé, quand elle allait raconter ça a sa vieille maman. La pauvre, depuis longtemps elle n'avait plus toute sa tête. Elle était déjà bien ridée, alors qu'Elestel, elle, attendrait encore longtemps surement avant de sentir l'age la prendre. Le sang Dunadan était encore fort dans ses veines.

Lorsqu'enfin Elestel reconnu la porte de sa maison, elle s'arreta de jouer. Le silence revint. Mais sa mélodie résonnait encore dans sa tête, et c'est toute joyeuse qu'elle pénétra dans la masure.

-Bonjour môman !!

Elle rit aux éclats en fermant la porte derriere elle. Elle s'approcha doucement de sa mere qui avait l'air de ne pas en revenir de la voir ainsi, l'embrassa sur la joue, et se dirigea vers la cuisine.

-J'ai une faim de loup !! Je vais te préparer une bonne soupe de...

Elle chercha dans les placard. Elle aurait aimé des carottes, des patates, des courgettes, ou même des poireaux... mais la seule chose qu'il y avait c'était...

-D'oignons.

Elestel fit la moue mais la prépara quand même cette soupe, en se disant qu'elle ferait les courses le lendemain.

Elle apporta un bol chaud a sa mere, rallumma le feu pour qu'il crépite et réchauffe, puis but a grande gorgée son propre bol. Pas si mal la soupe, finallement.

Enfin, elle s'assit sur le fauteuil miteux en face de sa mere. Elle n'avait pas touché a sa soupe. Elestel reprit un air grave. Oui, cela faisait trois mois qu'elle n'était pas venu a Minas Thirit, et un an qu'elle n'avait pas rendu visite a sa mere. Oui elle était joyeuse alors que sa mere l'avait sans doute crut morte, oui, elle était enjouée alors que la ville sortait a peine d'une guerre et du deuil.

-Maman... bois.

Elle tendit la main et poussa le bol vers elle.

-S'il te plait...

Sa mere reposa le bol a coté d'elle.

-Je n'ai pas faim. Furent les premier mots qu'elle prononca.

Elle regardait Elestel avec des yeux pénétrant, insistant. Aujourd'hui, en tout cas, elle avait toute sa tête, et elle voulait entendre les explications d'Elestel.

Celle ci s'adossa brusquement dans son fauteuil, la poussiere vola autour d'elle. La nuit promettait d'être longue, et mieu valait être bien installée.

-Tu veux tout savoir ?

Sa mere réfléchit un instant.

-Je veux savoir ce que tu peux me dire.

Alors Elestel prit une grande respiration, et commença son récit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elestel

avatar

Nombre de messages : 207
Date d'inscription : 03/04/2005

MessageSujet: Re: La maison de la vieille mere   Ven 6 Mai 2005 - 12:49

Elestel rentra en poussant la porte, presque violemment. Sa mere l'attendait sur son fauteuil, a faire quelque tricot. Elle ne lui posa aucune question, et Elestel lui était reconnaissante, mais ces yeux, les yeux de sa mere, la regardaient fixement, et avec une expression de... consternation, en voyant sa fille ainsi rentrer au matin, l'air plus fatigué que jamais, et si triste...

Elestel n'en pouvait plus. Pourquoi la fixait-elle ainsi ? Ne pouvait-elle regarder ailleurs ?

-QUOI ? Qu'est ce que tu veux savoir encore ? JE NE SUIS PLUS TA PETITE FILLE DE 5 ANS !!! J'AI GRANDI ET VA FALLOIR T'Y FAIRE ! J'AI PAS DE COMPTE A TE RENDRE !!!

Elestel courru dans sa chambre, se jeta sur le lit, laissant sa mere silencieuse, comme si elle comprenait sa douleur. Non elle ne pouvait pas comprendre, et Elestel pleura de chaudes larmes, serrant son luth contre son coeur. La fatigue, la colere contre elle-même, la tristesse avait eu raison d'elle. Elle venait de partir.... Pourquoi ? Elestel se donnait des excuses : Legolas voulait partir, de toute façon mais... il voulait lui parler ! Pourquoi ne pas lui avoir laissé le temps ? mais pour qu'il ne dévoile pas quelque secret ne la concernant pas.... Mais qu'est ce qu'elle en savait ? Il allait peut-être tout simplement lui dire où il allait, ou lui demander où elle allait elle, ou.... Pourquoi lui avouerait-il quelque parole qui n'aurait aucun rapport avec elle ?

Non, elle avait fuit, comme une lache. Elle avait fui parce qu'elle avait eu peur. Elle voulait qu'il parte, qu'il parte le plus vite possible parce qu'elle ne pouvait supporter de long adieu.... Qu'il parte parce qu'elle ne pourrait supporter qu'il reste....

Mais........ pourquoi? Cette question revenait sans cesse dans sa tête. Elle ne trouvait nulle explication plausible a ce sentiment... a cet acte de fuir. Elestel eu envie de pleurer a nouveau. Mais elle n'avait plus aucune larme a verser. Ses yeux étaient secs, vide de tout sens. Elle regardait le plafond, incapable d'expliquer l'inexplicable, et finallement s'endormit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elestel

avatar

Nombre de messages : 207
Date d'inscription : 03/04/2005

MessageSujet: Re: La maison de la vieille mere   Sam 7 Mai 2005 - 12:29

Elestel se réveilla a la lueur du petit matin du lendemain. Ses membres étaient engourdis, et son luth, sur le sol. Elle frotta ses yeux... combien de temps avait-elle dormi ? Une journée et une nuit ? C'était bien plus que de la fatigue alors....

Elle se leva, ouvrit la porte de la cuisine, et prit un brugnon entre ses mains. Mais elle n'avait pas réellement faim, et sa bouche était pateuse. Impossible de manger.

-Force-toi

Cette voix, elle la onnaissait bien.

-môman....

C'était tout ce qu'Elestel arrivait a prononcer. Elle sentait comme une mer d'huile dans sa bouche.

-Force-toi, je te dis, ça donne du courage.

Elestel se résolu a croquer dans le fruit. En effet; son jus frais ravivait un peu ses pensées... et elle se souvint de la veille. Un soupir s'échappa de sa bouche, et elle alla s'éfondrer dans un fauteuil, pres de la cheminée. Son fruit tomba sur le parquet, mais Elestel ne se sentit pas la force de le ramasser, et resta ainsi, a l'observer, l'oeil vitreux.

Sa mere, quoique vieille, marcha tranquillement jusqu'a son fauteuil préféré, tout miteux, en face de celui où était Elestel.

-Dis moi, qui est-ce ?

Elestel souleva a peine la tête pour la regarder, puis reporta son attention sur le fruit.

-Tu crois que j'ai perdu la tête hein ? Tout le monde croit ça. Mais c'est plus facile d'intriguer quand les gens vous crois a moitié folle.

Boulversée par cette révélation, Elestel se redressa sur son siege, les yeux écarquillés.

-Mais, mais....

-Je t'ai dit mon petit secret.... pourquoi refuses-tu de me dire qui te mets dans cet état ?

Elestel soupira....

-Qui te dis que c'est une personne ?

-Si ce n'est pas une personne, s'en est plusieurs.

Devant l'air consterné d'Elestel, la mere continua :

-Je crois que je connais mieux ma fille que personne, non ? Je sais bien que tu as laissé des zones d'ombre sur ton récit d'hier, et je sais que c'est pour ça que tu es partie, mais je voyais bien que tu étais triste, et non désespérée.

-Oh maman !

Elestel était tellement touchée de voir comme sa mere arrivait a percer dans son coeur, et tellement soulagée de pouvoir enfin se reposer sur quelqu'un... elle se jeta dans ses bras et pleura a chaudes larmes. Lorsqu'elle n'en eu plus a verser, Elestel se rassit dans son fauteuil, soupirant.

-Tu sais, je crois que c'est une accumulation de choses maman. Je suis tres fatiguée....

Sa mere ne dit rien, elle ne voulait pas l'interrompre....

-Et tu sais, je crois que j'ai tres mal agis.

Elestel se tut, perdue dans ses pensée, elle aurait voulu continuer, tout déballer :

*J'ai rencontré quelqu'un de charmant, mais j'ai eu peur... j'ai eu peur de moi, de ce que je pourrais faire, de ce que je pourrais... parce qu'il est si différent.... et c'est un prince....*

Mais elle garda le silence. Alors sa mere, voyant qu'elle ne pourrait rien soutirer de plus, se leva, alla a la cuisine, et en rapporta un autre brugnon.

-Mange !

Dit-elle fermemant en le placant dans la main de sa fille.

-Je vais au marché, je reviens d'ici une heure.

Elle laissa ainsi sa fille, qui observait d'un oeil de dépit le pauvre fruit qu'elle ne mangerait pas, perdue dans ses pensées comme elle était.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elestel

avatar

Nombre de messages : 207
Date d'inscription : 03/04/2005

MessageSujet: Re: La maison de la vieille mere   Sam 14 Mai 2005 - 1:53

Elestel leva a peine les yeux lorsque sa mere rentra...pourtant il y avait de quoi s'inquiéter, celle-ci parassait si paniquée, si essouflée, comme si elle avait courru un marathon. Elle aurait bien voulu ordonner a sa fille de s'enfermer dans sa chambre et de n'en sortir sous aucun prétexte mais cela aurait pu paraitre suspect. Alors elle s'approcha de sa fille, lui prit le bras doucement, et, affichant un air triste sur son visage, parla d'une voix résignée :

-Tu as l'air si fatiguée.... fais moi le plaisir d'aller te recoucher.

Elestel obtempéra sans discuter. C'était la seule chose qui lui ferait un minimum plaisir, allez se reposer. Mais a peine eut-elle fermer la porte derriere elle, qu'elle entendit la clef tourner dans la serrure. Pourtant, Elestel ne s'en inquiéta pas plus que ça. Quoique dise sa mere, elle la trouvait un peu folle à ses heures.

Alors la jeune rousse se dirigea en trainant des pieds vers son lit, et se laissa tomber sur le dos. Ce mouvement lui avait apporté un peu de courant d'air et de fraicheur, la reveillant pendant quelques secondes. Pourtant le sommeil n'arrivait pas a la prendre... et elle n'avait pas envie qu'il la prenne. Voyant son luth a ses cotés, elle s'entreprit, comme machinalement, de le dépoussierer d'un doigt expert, parcourrant les moindre recoin....

Mais son instrument n'étais pas sal, et bientot il eut fallut trouver une autre occupation. Pourquoi ? Se dit Elestel. Elle était tres bien a carresser le bois de son luth. Et finallement, elle reprit l'entreprise qu'elle avait abandonné a l'instant. Ce contact lui faisait tellement de bien.... cet ebene si doux et si ferme a la fois... ce bruit creux et musical.... presque metalique qui résultait du frottement des doigts délicats d'Elestel sur son instrument fétiche l'apaisait fortement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elestel

avatar

Nombre de messages : 207
Date d'inscription : 03/04/2005

MessageSujet: Re: La maison de la vieille mere   Sam 14 Mai 2005 - 21:49

Citation :
"Excusez-moi de faire irruption chez vous, Madame, sans y être invité, mais j'aimerais savoir ce qu'il vous a pris tout à l'heure... Je ne suis venu que pour des explications et non pour vous menacer."

La mere d'Elestel, qui faisait d'abord dos a Legolas, réprima un cri de surprise, mais le dissimulant a merveille. Ce fut avec un sourire de dédain et de malice sur les levres qu'elle se retourna.

*Il est bien plus coriace que je ne le croyais*

Elle ne répondit pas a sa question, et préféra changer de sujet. Elle espérait qu'il oublierait ainsi sa requete premiere.

-Allons, vous me paraissez bien sot jeune homme. Ne connaissez vous donc pas les tours des vieilles dames pour sortir quelqu'un d'une situation difficile ?

Avant qu'il ne puisse faire un mouvement, elle continua de sa voix rauque qu'elle prenait lorsqu'elle voulait se donner un air fourbe.

-Heu ? Bien sûr que ce n'était pas vous que j'essayais de sortir du pétrin, mais a force de poser des questions ainsi à tout le monde vous pourriez vous attirer des ennuis. Vous n'êtes pas dans le bon lieu de Minas Thirit, elfe. Certains hommes se cachent, rodent, et cherchent a gagner de l'argent par tous les moyens. D'autres de votre espece, moins chanceux que vous, sont obligés de se tapir dans l'ombre en attendant leur heure, pour conspirer avec le roi en sécurité. Votre présence les compromet, mais si au moins vous restiez discret !

Ce qu'elle disait n'était pas tout a fait faux, bien qu'elle n'en sache rien, elle devinait. En effet, un ou deux elfes sylvains s'étaient fait attaquer pour se faire détrousser, et avait dû se cacher dans les souterrains, où des hommes sûrs venaient leur apporter leur aide pour retrouver ces traitres, sans a nouveau se compromettre. C'était inévitable. Apres la guerre, les paysans étaient devenus plus pauvres que Job, et certains étaient forcés de se reconvertir dans le brigendage. Malgré tout, ce n'étaient pas des tueurs dans l'âme, et attaquer des personnes d'autres races appasaient leur conscience. Surtout que les elfes, immortels, puissants, sages, attiraient toutes les convoitises. Le visages joyeux des villageois affichés apres cette guerre n'était qu'une facade.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Legolas

avatar

Nombre de messages : 883
Age : 30
Race, Pays : Elfe sylvain de la forêt Noire
Metier : Archer
Date d'inscription : 11/04/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: "Je cherche la clef des évasions vers ces pays désirés et c'est peut-être la mort..."
**Aime/N'aime pas**: Les rousses ! / N'aime plus la mer...

MessageSujet: Re: La maison de la vieille mere   Dim 15 Mai 2005 - 0:50

Si elle fut surprise de sa présence, la vieille dame le dissimula fort bien...
Seulement, elle aurait du savoir que les elfes sentaient les personnes manipulatrices et fourbes ! Elle essayait habilement de changer de sujet afin de l'amener vers d'autres qui pouvaient le toucher. Il était vrai que la cause des elfes ne lui était pas indifférente mais en ce moment c'était le cadet de ses soucis !

Il avait, en effet, entendu parlé d'une mésaventure au sujet de deux elfes sylvains qui s'étaient faits voler par quelques villageois ruinés, mais cela était monnaie courante dans les phases d'après guerre : il fallait toujours s'attendre à ce genre d'incidents.
Legolas n'était pas trop porté en ce moment, sur les malheurs de ses congénères. Bien sûr s'il avait assisté à une telle scène, il s'en serait mêlé...

Ses pensées commençaient à divaguer vers ces considérations sociales lorsqu'il s'aperçu que la puissance psychique de la vieille femme était bien plus grande qu'il n'y paraissait !
S'il l'écoutait encore assez longtemps, il s'en irait défendre les faibles et les opprimés alors que ce n'était pas le but de sa visite à Minas Tirith !!


* Comment se fait-il qu'elle détourne mon attention à ce point ? On dirait qu'elle redoute le véritable motif de ma présence ici... *

Il la toisa alors durement et dit :

"Je ne suis pas venu discuter des moeurs des villageois de Minas Tirith Madame ! Leurs agissements sont plus qu'honteux envers mon peuple et je viens d'en avoir un exemple poignant aujourd'hui... Cependant vous en étiez la principale cause ! Alors, évitez vos discours qui vous ferait passer pour ce que vous n'êtes pas !!"

Son regard se renforça et il usa de toute sa persuasion dans ses derniers mots :

"Maintenant vous allez m'expliquer votre véritable pensée à mon égard. Je n'aime pas avoir d'ennemis, encore moins lorsque ce sont des femmes, mais si cela arrive, j'aime à connaître leur motivation !"

Il se recula alors et attendit patiemment. Il avait peut être parlé un peu trop fort et trop abruptement mais avec ce genre de personnage, il fallait savoir s'y prendre...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://btvs.forum2jeux.com
Elestel

avatar

Nombre de messages : 207
Date d'inscription : 03/04/2005

MessageSujet: Re: La maison de la vieille mere   Dim 15 Mai 2005 - 16:39

La mere d'Elestel, consciente de la force d'esprit de Legolas, savait qu'elle jouait un jeu dangereux, mais ses actions partaient d'un bon sentiment, celui de protéger sa fille, du moins le croyait-elle. Alors, toujours avec son calme apparent, qui lui donnait un air dangereux, elle reprit :

-Je suis fort aise de voir comme vous vous souciez si peu de vos congeneres. Allons, si vous n'avez rien d'autre a me dire, je vous prierais de sortir de ma maison. Et si vous voulez condamner vos semblables, continuez donc d'interroger si bruyamment tous les passants.

Elle fit un geste exedé, bien qu'au fond d'elle elle doutait. Cela lui arrivait peu, de douter, cette dame était autrefois une des intriguantes les plus redoutables, et ses petits maneges réussissaient pratiquement a chaque coup.

Quand un bruit se fit entendre au premier. Tres leger, comme quelqu'un qui marche. La mere d'Elestel, pour ne pas attirer l'attention de Legolas sur ce bruit, fit comme si elle n'avait rien entendu, et continua de fixer l'elfe avec dédain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Legolas

avatar

Nombre de messages : 883
Age : 30
Race, Pays : Elfe sylvain de la forêt Noire
Metier : Archer
Date d'inscription : 11/04/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: "Je cherche la clef des évasions vers ces pays désirés et c'est peut-être la mort..."
**Aime/N'aime pas**: Les rousses ! / N'aime plus la mer...

MessageSujet: Re: La maison de la vieille mere   Dim 15 Mai 2005 - 18:11

La voyant un tant soit peu désarçonnée, un petit rictus s'inscrivit sur les lèvres de Legolas. Il voyait bien qu'il avait un adversaire à sa taille mais pas quelqu'un d'invincible... Elle continuait toujours à détourner la conversation et il sut qu'il n'obtiendrait rien d'elle de la sorte ! Elle ne répondrait pas à ses questions et en plus elle essayait de le faire culpabiliser !!

Mais soudain, il entendit un bruit : il en était sûr quelqu'un marchait à l'étage... Cela aurait pu paraître anodin, après tout la vieille femme avait le droit d'avoir qui elle voulait chez elle. Mais pourtant Legolas sentait que c'était important, de plus, la vieille faisait comme si de rien était : c'était suspect.

Cependant, sa curiosité lui disait de poser une question à ce sujet mais il n'en fit rien. Il savait qu'il se heurterait alors à un véritable mur !
Gardant tous ses sens en éveils, il écouta à nouveau mais le bruit s'était tut.

Il ne pouvait tout de même pas bousculer la vieille femme, monter à l'étage et défoncer la porte pour voir ce qui s'y passait : cela provoquerait une révolte telle chez tous les villageois qu'il se ferait crucifier en place de grève !!!

Non, il n'allait pas commettre un tel acte mais il avait sa petite idée sur la marche à suivre. Il s'adressa alors à la femme avec son plus beau sourire :


"Vous avez tout à fait raison, ma chère. Je vais m'en aller et éviter dorénavant de poser des questions qui pourraient nuire aux miens... Je vous fais donc mes adieux"

Il prit la porte et fit mine de s'éloigner de la demeure de la vieille femme. Ensuite, il bifurqua pour qu'elle ne puisse le suivre du regard. Il attendrait la nuit pour agir !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://btvs.forum2jeux.com
Elestel

avatar

Nombre de messages : 207
Date d'inscription : 03/04/2005

MessageSujet: Re: La maison de la vieille mere   Dim 15 Mai 2005 - 20:48

La mere d'Elestel n'en crut tout d'abord pas ses oreilles. Gagner aussi vite ? Son adversaire partait avec le sourire ? C'était impossible.... il avait surement quelque plan de rechange en tête. L'idée lui vint alors d'alerter sa fille....

Elle monta a l'étage avec une rapidité surprenante pour une vieille femme, et entra dans la chambre d'Elestel, surprenant celle-ci en train de se relever, les joues empourprées, comme si elle avait a se reprocher quelque chose. La mere de celle-ci ne douta pas un seul instant qu'elle eut tout écouter en collant son oreille sur le parquet.

-Heureuse de te voir de nouveau en bonne santé.

-Que veux tu dire, ma mere ?

-Mais voyons, tu as repris des couleurs !

Elestel devint encore plus rouge si c'était possible. Si sa mere jouait le jeu de n'avoir rien vu, c'est qu'au contraire elle avait tout compris. Elle préféra alors jouer la carte de la franchise.

-Qui était cet homme qui te parlait ?

Sa mere répondit du tac au tac, comme si elle n'eut jamais douté de la véracité de ses parole :

-Quelque seigneur qui cherchait des droits sur nos terres laissées a l'abandon. Je lui ai répondu gentiment qu'a présent j'aurai de l'aide pour en faire quelque chose, et qu'il pouvait aller voir ailleurs si il tenait vraiment a du terrain.

La mere d'Elestel feignit chercher du regard quelque chose dans la piece, pour ne pas avoir a croiser le regard de sa fille, qui était tombé dans le panneau. Elle en était sûre, et plutot fiere.

En effet, Elestel conservait peut-être quelques doutes, sachant sa mere d'une grande fourberie, mais ce qu'elle lui annonçait pouvait être tout a fait plausible. Elle n'avait pas entendu distinctement les paroles de sa mere en bas, car elle ne parlait pas fort, mais les paroles du "seigneur" était arrivées tout a fait a son oreilles. Voilà a peu pres ce qu'elle avait entendu :

Citation :
"Excusez-moi de faire irruption chez vous, Madame, sans y être invité, mais j'aimerais savoir ce qu'il vous a pris tout à l'heure... Je ne suis venu que pour des explications et non pour vous menacer."

-Allons, vous me paraissez bien sot jeune homme. Ne connaissez vous donc pas les tours des vieilles dames ....?

Elle n'avait pas tout compris ensuite, mais jusque là tout pouvait s'accorder au discours maternel. Elle se serait donc disputer avec lui dans un autre lieu....

Citation :
"Je ne suis pas venu discuter des moeurs des villageois de Minas Tirith Madame ! Leurs agissements sont plus qu'honteux envers mon peuple et je viens d'en avoir un exemple poignant aujourd'hui... Cependant vous en étiez la principale cause ! Alors, évitez vos discours qui vous ferait passer pour ce que vous n'êtes pas !!"

Ces paroles qui revenaient a la mémoire d'Elestel avaient jeté un doute, par contre, sur la franchise de sa mere... mais a pres tout ce seigneur se pouvait d'être étranger et vouloir des terres pour s'installer a Minas Thirit...

A ce moment là la discussion se poursuivit plus calmement, et Elestel n'avait entendu que quelques brides des phrases prononcées, ce qui rendait le discours inexploitable.

Elle conclue donc que sa mere avait peu être dit la vérité, et préféra passer l'éponge en haussant les épaules. Lorsqu'elle remarqua que sa mere semblait chercher quelque chose des yeux.

-Que t'arrive-t-il encore ?

-Rien, ma fille, je cherchais juste si tu avais fait tes bagages.

-Et pourquoi cela ma mere ?
Elestel se rebiquait.

-Allons, parce que nous allons partir.

-A l'instant ?

Elestel était consternée, mais elle le fut encore plus par la réponse de sa mere :

-A l'instant. Du moins pour toi. Je te rejoindrais plus tard dans la nuit.

-Mais;... ne peux tu pas m'expliquer ?

-C'est ce jeune seigneur qui m'inquiete. Il serait capable de bruler la maison pour récupérer nos terres. Je l'ai vu dans ses yeux, c'est un perfide.

-Bien. Je vois que tu sais encore reconnaitre tes congénères.

Elestel se permettait de railler sa mere, tellement elle était furieuse et consternée. A peine arrivée, sa mere la chassait, pour un prétexte idiot !

-Allons ma fille, reprends toi. Habille-toi d'un habit sombre et cache tes cheuveux. Sors par la porte dérobée, n'emporte rien qui puisse te faire reconnaitre, j'apporterais avec moi cette nuit tes instruments et tes bagages. Je te rejoindrais a la bergerie.

-Pas question !!! J'emporte mes instruments !

-Sotte que tu es !! Tu vas attiré tous les regards !!! Tu vas faire jaser et nous serons perdues ! que va donc faire une ménestrelle dans une bergerie ?

Elestel se calma un peu, mais continua sur le ton de l'ironie :

-Et je suppose que tu ne viens pas avec moi pour ne pas attiré les soupsons ?

-Tu suppose bien, ma fille.

Elestel était completement désarmées par le ton calme qu'avait gardé tout le long de la conversation sa mere, et s'avoua vaincue, baissa la tête, s'attacha les cheuveux en un chignon serré, et enfila un manteau gris, abaissant la capuche jusqu'aux yeux.

Durant ces quelques minutes que lui avait pris cette opération, sa mere ne l'avait pas quittée du regard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Legolas

avatar

Nombre de messages : 883
Age : 30
Race, Pays : Elfe sylvain de la forêt Noire
Metier : Archer
Date d'inscription : 11/04/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: "Je cherche la clef des évasions vers ces pays désirés et c'est peut-être la mort..."
**Aime/N'aime pas**: Les rousses ! / N'aime plus la mer...

MessageSujet: Re: La maison de la vieille mere   Lun 16 Mai 2005 - 16:49

Legolas était assez content de sa sortie. Il n'avait pas dit un mot plus haut que l'autre et s'en sentait serein. Cela avait dut un peu troubler la vieille femme, et il n'en était que plus ravi !

Par contre, il se retrouvait momentanément dans une impasse : il ne servait à rien maintenant de continuer à interroger les villageois, la vieille avait raison sur ce point... Il ne servait à rien non plus de roder autour de la maison de la femme alors qu'il faisait encore jour. Il attendrait donc la nuit.

Il enfila alors sa cape elfique et rabattit la capuche sur sa tête : de cette manière personne ne pouvait deviner s'il était elfe ou homme ! Il flâna un moment dans les rues et se tapit dans un coin sombre pour attendre le crepuscule.

Lorsqu'il fit nuit noire, il revint lentement vers la maison de la vieille femme. Sa cape le dissimulait aux regards et il allait telle une ombre d'un pas léger. La nuit a malheureusement des inconvénients même pour les yeux des premiers nés. C'est ainsi que Legolas tourna un fort longtemps dans le village de Minas Tirith... Toutes les maisons étaient semblables. Il finit par se décider à retourner sur la place du village et à suivre l'itinéraire de l'après midi.

Enfin, il était sûrement tard quand il trouva la maison tant recherchée. Il ne savait encore si elle avait un rapport avec Elestel mais la vieille dame avait mis tant de coeur à dissimuler qui était chez elle à l'étage que cela excitait la curiosité de l'elfe.
Il escalada donc la façade de la maison afin d'observer par la petite lucarne ronde au dessus de la porte. Il y parvint sans dommage : tout était tranquille et très sombre à l'intérieur. Il ne distinguait aucune forme humaine. En s'appuyant sur le carreau, il fut surprit de voir que celui-ci s'enfonçait. La lucarne était restée ouverte. Il se glissa à l'intérieur et attendit, le coeur battant et les sens aux aguets !
Rien, pas un bruit, pas un pas, ni un murmure. Le silence ne signifiait qu'une chose, la maison était déserte...

Cela parut très étrange à Legolas. Car il y avait bien quelqu'un qui avait vécu à l'étage. Le lit était défait et quelques objets trainaient sur le sol : il sursauta à la vue de quelque chose de familier.
Par terre, il commençait à distinguer la forme d'un instrument... il se baissa et le prit entre ses mains.

On était visiblement parti en hâte de cette chambre et l'instrument avait du être oublié. A son contact, Legolas eut un sentiment étrange.
En effet, il avait déjà vu cet objet dans les mains d'une personne bien précise : c'était le luth d'Elestel !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://btvs.forum2jeux.com
Elestel

avatar

Nombre de messages : 207
Date d'inscription : 03/04/2005

MessageSujet: Re: La maison de la vieille mere   Mar 17 Mai 2005 - 20:40

Elestel marchait, cachée sous son manteau de laine sombre, a travers les dédales de rues qu'elle connaissait a présent par coeur. Au moindre bruit, au moindre mouvement qu'elle percevait a travers le drap de deuil de la nuit, elle décampait, se cachant dans une autre ruelle plus sombre encore, ou s'appuyant de tout son long sur le mur, comme si elle voulait passer a travers. La lourde nuit pesait sur les yeux des gens qui semblaient s'endormir a la traitre inatention, ainsi que sur la brume qui ne dépassait pas les chevilles d'Elestel. Tels des fantômes, elle glissait silencieusement, s'écartant sur le passage de la jeune fille, mais la suivant toujours, prête a l'entourer de nouveau des qu'elle stopperait son mouvement.

Elestel avait désobéi a sa mere. Elle ne voulait pas le moins du monde passer sa journée, voir plus, a la bergerie. Elle ne voulait pas quitter sa maison sans ses instruments, et le comportement de sa mere lui paraissait plus que suspect.

Elle continua donc son chemin jusqu'a sa maison, s'arettant net. Elle caressa la pierre froide et nue de sa main, cherchant quelques aspérités. Il n'était pas question d'entrer par la porte, sa mere était peut-être encore a la maison.

Enfin elle trouva une faille dans la pierre, mais avant de grimper, elle s'assura qu'elle était bien en dessous de sa fenetre. Ensuite, agile comme un félin, elle escalada, s'agrippant d'aspérité en aspérité, jusqu'a sa fentre, qu'elle trouva avec surprise ouverte.

Malheureusement elle était encore suspendue par les bras au mur, et la bord de la fentre et elle était séparés par un bras de distance. Mais Elestel était bien décidée a rentrer chez elle. Soit pour récupérer ses instruments et partir de Minas Thirit, soit pour savoir se qui se passait.

Alors, avec le courage de sa curiosité naturelle, Elestel trouva l'élan qui la propulsa jusqte assez pour que ses mains accroche le rebord de bois de la fenetre. A part un soupir et un son mat, le silence avait été maitre durant cette opération délicate.

Elestel se reposa un instant dans sa position délicate, suspendues par ses mains et ses ongles enfoncés dans le bois, afin de trouver la force nécessaire a sa derniere ascension.

Enfin, elle se décida. Se balancant de gauche a droite, de droite a gauche, elle put prendre l'élan suffisant pour finir par monter, elle enfin pu respirer. Mais quelle ne fut pas sa surprise lorsqu'elle percut une ombre dans sa chambre !

Elestel ne bougea plus, ne respirant qu'imperceptiblement, restant dans la postion d'un chat pret a bondire. Ce n'était pas sa mere, la silhouette était trop fine et élancée pour laisser un doute là dessus.. mais alors qui était-ce ? La personne ne paraissait pas l'avoir remarquée, et Elestel n'osa sauté de la fenetre de peur de se rompre le cou et de se faire repérer par le bruit... elle était coincée, et n'avait plus qu'a prier...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Legolas

avatar

Nombre de messages : 883
Age : 30
Race, Pays : Elfe sylvain de la forêt Noire
Metier : Archer
Date d'inscription : 11/04/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: "Je cherche la clef des évasions vers ces pays désirés et c'est peut-être la mort..."
**Aime/N'aime pas**: Les rousses ! / N'aime plus la mer...

MessageSujet: Re: La maison de la vieille mere   Ven 20 Mai 2005 - 17:01

Legolas resta rêveur, le luth entre ses mains... Il l'avait retrouvée !!!

* Enfin presque, je n'ai retrouvé que le luth pour l'instant *

Même si l'instrument ne représentait qu'une faible trace d'Elestel, l'elfe le tint serré entre ses doigts tellement il était heureux ! Il ne savait que faire par la suite mais pour le moment il essayait de ne pas trop y penser... Son esprit était entièrement fixé sur la femme rousse !
Soudain une terreur sourde monta en lui : Elestel ne se serait jamais séparée de son luth ! Lui était-il arrivé quelque chose ?? Et quel était le lien entre la belle jeune femme et la vieille femme perfide et fausse de la maison ?
C'était peut être une parente... mais cela sembla étrange à Legolas tellement leurs caractères étaient opposés ! Non... et si la vieille fourbe avait volé le luth d'Elestel ?

Legolas continuait a échaffauder des hypothèses plus saugrenues les unes que les autres un long moment. Tout à coup, il lui sembla entendre des pas se rapprocher de la demeure, puis des mouvements contre le mur. Il n'osa ni bouger ni respirer. Qui pouvait escalader la batisse à cette heure si tardive ?
Il resta dans l'ombre et rabattit sa capuche sur ses cheveux afin d'être le plus invisible possible. Si la vieille femme revenait, alors il lui suffirait de fuir doucement sans être remarqué !


* Enfin, Legolas ! Ne sois pas bête ! Elle n'a plus l'âge d'escalader les façades ! Qui plus est de sa propre maison... *

Legolas mis la main sur sa dague et la sortie du fourreau. Il se prépara alors au combat car il était sûr maintenant que celui qui venait était un voleur !
En y repensant, il en avait vraiment assez des ennuis depuis sa venue à Minas Tirith ! Il semblait toujours se trouver au mauvais endroit, au mauvait moment !

Il vit alors une forme humaine se glisser dans la pièce ! Il ne bougea pourtant pas un cil... l'inconnu qui lui faisait face l'avait vu car il restait également figé... Legolas n'osait pas ouvrir les hostilités car il n'avait pas le droit non plus de se trouver là !

Il hésita entre fuir et parler. Mais si jamais quelqu'un apprenait qu'un elfe avait pénétré une maison d'homme sans y être invité, alors sa race serait chassée et persecutée. Il ne pouvait se permettre d'être l'élément déclencheur d'un événement de cette ampleur !

Il partit alors vers la porte de la chambre tout en emportant le luth avec lui : c'était le seul indice laissé par Elestel !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://btvs.forum2jeux.com
Elestel

avatar

Nombre de messages : 207
Date d'inscription : 03/04/2005

MessageSujet: Re: La maison de la vieille mere   Ven 20 Mai 2005 - 20:07

Elestel continua d'observer l'homme, toujours sans respirer, lorsque les nuages dévoilerent un rayon de lune qui vint se refléter sur la main de l'homme. Quelque chose brilla. Se fut furtif, mais Elestel remarqua une dague, et..... il tenait son luth ? Elle était venu pour lui, pas question qu'on le lui vole !! La colere monta en elle et enflamma ses joues. Malgré tout, elle n'osait encore bouger, quand l'individu paru vouloir partir, emportant avec lui son butin.

Alors Elestel oublia tout, la taille de l'ombre, la dague, elle ne pensait plus qu'a son luth, et a la fuite du voleur. Pas question qu'elle laisse partir quelqu'un qui avait pénétré dans sa chambre, et pris entre ses doigts impur ce qu'elle considérait comme son âme !! C'était une trahison de son intimité, elle avait l'impression que ses doigts comprimait son coeur, qui finirait par exploser, elle se ressentait comme violée, comme... nue et prisonniere.

Alors elle se jeta, telle une furie sur l'homme, le poussant avec toute sa haine loin des ouvertures de la chambre. Elle lui barrait le passage de son corps. Sa respiration rauque, son dos courbé, ses doigts et jambes écartées, prête a bondir et a griffer, lui donnait l'air d'un tigre enragé. Mais Elestel n'était pas tout a fait enragée, car elle continuait a analyser la situation aussi parfaitement que lorsqu'elle était calme. Elle tenait cela de sa mere. Ainsi, elle était sans arme, et lui possédait un couteau. Elle ne pouvait l'attaquer a l'aveuglette, de peur de briser son luth, et il n'était pas question qu'elle révele son identité, aussi se garda-t-elle de lever son capuchon.

La jeune femme jeta de rapide coup d'oeil autour d'elle. Un mache a balai a sa gauche et un bougeoir a sa droite pourrait toujours lui servir pour se défendre. Car elle ne voulait pas attaquer une seconde fois. La premiere, on bénéficie toujours de l'effet de surprise, mais a la seconde, c'est sans aucun doute de l'insouciance, ne connaissant pas les expériences aux armes de son adversaire. Aussi attendait-elle que le voleur fasse de lui-même une attaque, afin qu'elle puisse jauger son ennemi et se défendre en conséquence...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Legolas

avatar

Nombre de messages : 883
Age : 30
Race, Pays : Elfe sylvain de la forêt Noire
Metier : Archer
Date d'inscription : 11/04/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: "Je cherche la clef des évasions vers ces pays désirés et c'est peut-être la mort..."
**Aime/N'aime pas**: Les rousses ! / N'aime plus la mer...

MessageSujet: Re: La maison de la vieille mere   Dim 22 Mai 2005 - 17:12

Legolas s'apprêtait à passer le pas de la porte quand l'inconnu se jeta violemment contre lui afin de lui barrer le passage. Il n'y avait plus d'issue à part la fenêtre... Pourtant il ne partit pas de ce côté et resta calme, observant l'adversaire qui se trouvait en face de lui. Il ne voulait pas en arriver au combat surtout avec celui-ci : il était désarmé et semblait frêle, comme...

* Comme une femme ! se dit-il. *

L'elfe ne s'était pas attendu à trouver une voleuse ! Mais pourquoi lui avait-elle barré le passage ?? Si elle avait peur, quelque chose de plus fort l'avait entraîné à son geste, mais quoi ?
Alors Legolas pensa au luth qu'il tenait dans ses mains... Avait-il quelque valeur pour les pillards des maisons désertes ? En y regardant de plus près, il était vrai que l'instrument était serti d'un métal précieux ! Mais Legolas n'était pas prêt d'abandonner le luth de la femme qu'il souhaitait à tout prix retrouver !


* Comment faire dans une telle situation... *

Il ne voulait toujours pas parler, ni révéler son visage car cela aurait eu des conséquences fatales ! Déjà que le peuple de Numénor semblait suspicieux au sujet des elfes, il ne fallait pas leur donner une raison d'aller plus loin dans la barbarie !!
Legolas ne savait que faire... elle ne semblait pas vouloir bouger. Il devait fuir mais la femme semblait rapide et adroite, ils ne pouvaient pas jouer au chat et à la souris jusqu'à ce que le jour se lève !

Il finit par laisser de côté ses craintes d'être identifié et se décida à parler : il rangea sa dague et remonta tout de même sa cape afin que sa voix puisse être masquée :


"Je crois que l'on coupe les mains aux voleurs à Minas Tirith ! Si j'étais vous je me hâterais vers la porte que vous semblez garder : si quelqu'un vous trouvait ici..."

C'était montrer plus de culos qu'il n'en avait car cela valait aussi pour lui... Il n'avait cependant rien trouvé d'autre à dire ! Il voulait à tout pris détourner son attention du luth ! C'est ainsi qu'il le fit aisément disparaître dans la poche intérieure de sa cape !
Il s'avança alors lentement vers la fenêtre et dit :


"Maintenant, permettez moi de m'en aller car une longue route m'attend !"

Après tout, il n'avait pas de temps à perdre ! La vieille pouvait revenir d'un moment à l'autre et il signerait sa perte s'il était découvert !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://btvs.forum2jeux.com
Elestel

avatar

Nombre de messages : 207
Date d'inscription : 03/04/2005

MessageSujet: Re: La maison de la vieille mere   Dim 22 Mai 2005 - 19:51

Le voleur ne semblait pas vouloir attaquer, mais plutot fuir. Cela n'arrangeais en rien Elestel. Un voleur lache ? Mais comment réussirait-elle a en découdre ? Elle ne répondit pas a la provocation de l'inconnu, continuant a observer impitoyablement ses moindres gestes. Ainsi, il rangeais sa dague. Il ne se le cachait pas, donc, il préférait vraiment partir sans se battre. Serait-ce un voleur pacifiste ? Elestel étouffa un rire a cette pensée. Ce n'était peut-être tout simplement pas un cambrioleur de profession....

Citation :
"Maintenant, permettez moi de m'en aller car une longue route m'attend !"

Elestel preta a demi attention a ces paroles, dont la voix lui paraissait familiere. Elle l'avait déjà entendu, mais où ? Le voleur allait fuir, avec son instrument, mais d'un autre coté, des pas légers et secs faisaient craquer le bois derriere la porte. Sa mere !!

La jeune femme était completement affolée. Il fallait qu'elle récupere son instrument et partir avant que sa mere n'entre dans la chambre.

Alors, sans se poser de questions, elle bondit sur l'inconnu, zt donna sa réponse aux paroles que celui-ci avait donné quelques secondes plus tot :

-NON !

Elle avait hurlé tout en chuchotant, ne prenant pas la peine de déguiser sa voix. Peu importait le moyen, il fallait récupérer son luth. Elle était a présent a moitié sur l'inconnu, tentant désespéremment de lui dérober son larcin. N'arrivant a rien, entendant les pas de sa mere se rapprocher, elle essaya une derniere et désespérée solution. Ainsi, elle se jeta par la fenetre, entrainant avec elle l'inconnu.

Elle ne cria pas, la porte, elle, cria a ce moment. Elle ne respira pas, attendant le moment où elle s'écraserait lourdement contre le pavé. Ses yeux étaient ouverts, dilatés, sa bouche tremblait.... les quelques secondes qui précéderent sa chute parurent des heures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Legolas

avatar

Nombre de messages : 883
Age : 30
Race, Pays : Elfe sylvain de la forêt Noire
Metier : Archer
Date d'inscription : 11/04/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: "Je cherche la clef des évasions vers ces pays désirés et c'est peut-être la mort..."
**Aime/N'aime pas**: Les rousses ! / N'aime plus la mer...

MessageSujet: Re: La maison de la vieille mere   Lun 23 Mai 2005 - 20:35

La suite des événements fut sans répis pour Legolas ! Tout d'abord, il entendit des pas dans l'escalier en direction de la chambre : la vieille revenait, il en était sûr ! Il commençait vraiment à paniquer car il lui fallait partir sur le champ sans attendre une minute de plus ! Ensuite, la voleuse ne parut pas du tout apprécier la dernière phrase de l'elfe car elle se jeta sur lui et lui cria dans les oreilles pour finir par l'entraîner avec elle par la fenêtre !!
Il retint un cri de surprise en se sentant tomber. C'est alors qu'il eut l'instinct de protéger celle qui le tenait fermement et l'entourant de ses bras, essaya d'amortir sa chute... il ne sut pourquoi il avait agi de la sorte : peut être était-ce que la voix de l'étrangère lui était réellement familière ! De plus, elle avait fait une tentative désespérée pour récupérer le luth alors peut être que tout bêtement il lui était cher et lui appartenait !

Une fois au sol, tout devint clair dans l'esprit de Legolas : celle qu'il tenait dans ses bras, à moitié inconsciente, c'était la femme qu'il recherchait ! Dans la mêlé, la capuche qui lui couvrait le visage avait glissé et l'éclat de la lune sur ses cheveux faisait ressortir leur reflets cuivrés ...

Cependant, rien n'était gagné car la vieille gorgone allait bientôt s'apercevoir qu'il y avait eut du grabuge dans la chambre et regarder par la fenêtre entrouverte ! Et qui sait ce que sa fureur pourrait déclencher ! Il souleva alors Elestel de terre et partit vers les ruelles sombres de Minas Tirith. Il s'arrêta après s'être assuré de n'être pas suivi et reposant la jeune femme, il lui tapota doucement la joue en murmurant :


"Elestel ! Réveillez-vous..."

Elle semblait un peu assomée et il espérait qu'elle n'avait rien, bien qu'il eut fait de son mieux pour qu'elle n'ait aucun mal...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://btvs.forum2jeux.com
Elestel

avatar

Nombre de messages : 207
Date d'inscription : 03/04/2005

MessageSujet: Re: La maison de la vieille mere   Mer 25 Mai 2005 - 21:32

Elestel n'était qu'a demi-inconsciente, et la seule voix de Legolas suffit a la réveiller. Elle sortait d'un songe peuplé de fantomes pour ne revenir que dans un monde fantomatique qu'est Minas-thirit une nuit humide. Tout d'abord elle ne reconnut Legolas que pour son voleur, et le reflexe lui fit faire un violent mouvement d'épaule pour se dégager. La douleur pourtant l'empêcha de continuer son mouvement. Elle se mordit la levre pour ne point crier et son visage crisper devait lui donner l'air d'une martyr au supplice. Son épaule droite ainsi la fesait souffrir, surement une fluxion. toutes ses pensées traverserent son esprits en une seconde, lorsqu'elle se souvint de la position où elle était. Dans les bras de son voleur. Cette seconde lui aurait pu être fatale, et pourtant l'homme ne l'avait pas même violentée. Elle reporta alors sur lui une meilleure attention qu'avant, et son visage crispé un instant plus tôt se détendit par l'étonnement.

-Legolas !!

Elle n'avait pu retenir ce cri, tant la surprise était de taille. Des échos résonnerent dans toute la rue, renvoyant sa voix de plus en plus faiblement et indistinctement, comme si sa parole partait, a présent libérée de la bouche d'Elestel.

Le visage grave de Legolas l'ammena pourtant a regretter ce cri et a revenir sur la situation avec le plus grand sérieux :

-Mordioux ! Que faites vous ici ? Dans cette accoutrement ? Pourquoi me voler mon luth.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Legolas

avatar

Nombre de messages : 883
Age : 30
Race, Pays : Elfe sylvain de la forêt Noire
Metier : Archer
Date d'inscription : 11/04/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: "Je cherche la clef des évasions vers ces pays désirés et c'est peut-être la mort..."
**Aime/N'aime pas**: Les rousses ! / N'aime plus la mer...

MessageSujet: Re: La maison de la vieille mere   Ven 27 Mai 2005 - 0:18

Legolas ne pu s'empêcher de sourire tellement il était comblé ! Elestel s'était réveillée et elle avait mal à l'épaule mais rien ne semblait grâve aux yeux de l'elfe, tant son bonheur était grand.
Il revint à la situation présente et n'osa plus serrer Elestel aussi fort qu'il le faisait... De plus sa question le mettait dans l'embarras ! Il se sentait très bête et il n'aimait pas ça ! Il dit :


"Et bien, heu.. comment présenter les choses..., je..."

Il commençait à bafouiller et à perdre tous ses moyens. Il se sentit rougir et il espérait que la nuit cachait l'état de panique dans lequel il se trouvait !
Comment croirais-t-elle une histoire aussi abracadabrante que celle qu'il allait lui conter ? Pourtant, il se concentra pour faire le vide dans sa tête et répondit, laissant le flot de paroles s'écouler de sa bouche comme quelque chose de libérateur :


"Comme vous avez pu le remarquer je ne suis pas un voleur professionnel ! Et je vous ai prise moi-même pour une voleuse... L'histoire et compliquée mais la voici aussi fidèle qu'elle puisse l'être..."

Il lui révéla alors tout : son désir de la revoir, la recherche dans Minas Tirith, son altercation avec la vieille femme (qui supposait-il était une parente d'Elestel), puis sa curiosité envers un bruit venant de l'étage et leurs retrouvailles.

"Je ne voulais pas vous voler mais c'était la seule piste que j'avais... je suis assez confus, je ne commets que rarement de tels actes et en général c'est pour la bonne cause ! Je vous demande de me pardonner, je n'aurais pas dut essayer de vous chercher contre votre volonté... mais..."

Il ne sut quoi ajouter, et la gardant dans ses bras tout en la berçant doucement, il la regarda dans les yeux, essayant d'y déchiffrer quelques réponses à tout ceci...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://btvs.forum2jeux.com
Elestel

avatar

Nombre de messages : 207
Date d'inscription : 03/04/2005

MessageSujet: Re: La maison de la vieille mere   Sam 28 Mai 2005 - 15:57

Elestel sourit a Legolas mais n'ajouta rien. Son seul sourire voulait tout dire. Elle ne lui en voulait pas, elle était même heureuse... un bonheur indéfinissable, comme si elle fut comblée qu'on puisse assez l'apprécier pour venir jusque chez elle la chercher.

-Au moins vous avez récupéré la seule chose que je désirais prendre. Je ne suis revenu chez moi que pour mon luth, et puis.... ensuite je voulais partir de Minas Thirit.

Elle se leva difficilement a cause de son épaule, mais se leva tout de même, car cette situation ne pouvait pas duré. Il était en pleine rue, la nuit, et Legolas la tenait dans ses bras.... Elle ne pu retenir un soupir en pensant qu'elle avait mis fin a cette magie.... elle invita Legolas a la suivre d'un signe de la main, puis chuchota, tout en marchant :

-J'ignore où vous allez, mais il faut partir d'ici. Ma mere nous a entendu, elle va se poser des questions...
Et puis je ne désire pas rester ici. Je ne me suis jamais vraiment senti chez moi à Minas Thirit, j'ai besoin d'espace et non de pierre pour trouver l'inspiration...

*autant dire pour vivre*

Elle parlait pour ne pas laisser le silence s'installer, elle parlait sans regarder Legolas. Car elle savait que lorsqu'elle aretterait cette discussion incomode a la situation, elle n'aurait plus qu'une seule chose a dire, et elle en serait incapable.

Enfin l'on dû passer les portes. Une senitnelle les gardait fermées, mais il les ouvrit des qu'Elestel lui eût donné son nom. La jeune fille était si pressée de sortir et de se retrouver seule avec son ami qu'elle se précipita alors que les portes n'était qu'entre-ouvertes. Elle du passer presque de coté, et se mouvement fit froler sa main avec elle de Legolas. Ce contact la fit frissonner. Frissonner de plaisir de cet effleurement volé, frissonner de ravissement de cet amour qu'elle portait en secret.

Enfin elle était dehors, dans les champs du Pelennor.Là la brume s'échappait, devenait libre dans ces prés gris de nuit.... La pensée d'Elestel s'échappait de sa bouche dans un murmure inaudible comme la brume s'envolait des murs de Minas Thirit..

-oui c'est cela...

Elestel restait immobile a attendre Legolas et continuait a penser. "Oui c'est cela", c'est a cause de cela qu'elle avait pleuré, c'est a cause de cet amour qui était né la nuit du luth... elle avait trouvé dans les yeux de Legolas l'évasion qu'elle cherchait depuis toujours, elle avait trouvé en sa bouche les paroles qu'elle esperait de tout son coeur, des paroles qui la comprenaient et qui voyait en elle. Legolas avait su percer son esprit et la prendre toute entiere. Cela c'était passé si vite... cet amour pourrait-il s'éteindre aussi rapidement qu'il était né ? Etait-ce vraiment de l'amour, ou de l'admiration, de l'adoration, l'espoir de connaitre un jour cette félicité tant attendue ?

Toutes ces questions ne cessaient d'envahir sa tête, et Elestel ne savait plus quoi penser. Elle ne connaissait pas vraiment Legolas, et elle n'avait jamais vraiment cru aux contes de fées qui racontait un amour de la premiere seconde.... jusqu'à ce jour.


Dernière édition par le Sam 28 Mai 2005 - 23:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Legolas

avatar

Nombre de messages : 883
Age : 30
Race, Pays : Elfe sylvain de la forêt Noire
Metier : Archer
Date d'inscription : 11/04/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: "Je cherche la clef des évasions vers ces pays désirés et c'est peut-être la mort..."
**Aime/N'aime pas**: Les rousses ! / N'aime plus la mer...

MessageSujet: Re: La maison de la vieille mere   Sam 28 Mai 2005 - 19:08

La voir sourire ! Quel ravissement pour le coeur de Legolas ! Il ne put alors que lui rendre son sourire et la suivre aveuglément tandis qu'elle lui parlait... C'était d'ailleurs la première fois qu'Elestel se confiait un peu à Legolas. Elle lui disait qu'elle voulait partir, qu'elle n'aimerait pas rester ici.
D'ailleurs lui non plus ! Il savait très bien ce que son intrusion dans la ville et dans la maison d'Elestel allait déclencher dès l'aube. Pourtant rien ne pouvait gâcher l'humeur de l'elfe qui était au beau fixe !
Il la suivit jusqu'aux portes de la ville puis au dehors.
Alors ils se frolèrent la main ! Une seconde seulement mais qui paru des heures à Legolas ! Il aurait tant voulu retenir la main de la jeune fille qui occupait toutes ses pensées !
Oui il était revenu la chercher : il n'aurait pu vivre sans avoir essayé et maintenant qu'ils étaient de nouveau réunis, il sut que jamais il n'aurait de lien aussi fort avec quelqu'un d'autre.
Certes, elle appartenait à la race des hommes mais elle le comprenait et il arrivait également à déchiffrer chez elle ce que les mots n'osaient formuler.
Elestel ne lui avait apporté que du bonheur et il voulait que cela dure éternellement...

Pourtant il n'était pas encore sûr des sentiments de la jeune femme à son égard. Certes, elle était contente de le revoir mais tenait elle à lui ?
Oh ! Dans quel désespoir serait-il plongé si ce n'était pas le cas.
Mais plus il la regardait, plus il restait optimiste sur des sentiments réciproques ... Quel autre sentiment que l'Amour pouvait ainsi illuminer un être au point de le faire rayonner dans la brume ?
Il pensa alors "oui c'est cela" ou alors ce fut elle qui le dit, comme si leurs deux pensées s'était rencontrée.

Il fallait qu'il reprenne la parole et peut être le charme serait-il rompu. Le risque devait tout de même être pris !


"Alors où allons nous ? Si cela ne vous embête pas je voudrais bien vous accompagner..."

Il n'en rajouta pas d'avantage de peur de trop se dévoiler.

*Oui vous accompagner tout le long de mon existence...*

L'atmosphère était douce et enveloppante. Pourtant il commençait à faire frais. Une brise légère mais mordante arrivait des montagnes ! Alors sans réfléchir à ce qu'il faisait, il posa sa propre cape sur les épaules d'Elestel, doucement, lui soulevant les cheveux afin de bien la placer, n'éffleurant que du bout des doigts sa nuque...

Suite : les champs du Pelennor

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://btvs.forum2jeux.com
Elestel

avatar

Nombre de messages : 207
Date d'inscription : 03/04/2005

MessageSujet: Re: La maison de la vieille mere   Lun 4 Juil 2005 - 15:44

(suite des monts brumeux : la forêt noire )

Elestel n'avait pas manger depuis deux jours. Sa gorge était seche, sa bouche flétrie. Elle se laissait porter par le petit trot d'Arod, sa tête balançait au gré des mouvements saccadés de l'allure.
Pourquoi Arod l'avait-elle mené a Minas Thirit ? Mais l'avait-il vraiment mené tout seul ? Elestel ne l'aurait-elle pas conduit.... inconsciemment ?

Elle s'agrippa aux crins sales et gras du cheval, et donna du talon. Elle savait où aller. Elle ne levait plus les yeux sur les hautes portes du premier niveau, elle ne regardait que les sabots noirs de jai de l'étalon, et le conduisait pourtant jusqu'a la maison de sa mere. Elle connaissait le chemin par coeur.

Arrivé là, elle glissa jusqu'au sol, soupira et pénétra chez elle. Sa mere la vit entrer et ne dit rien. Pourquoi ne lui posait-elle pas de questions ? Elle en avait le droit.... mais la Rohirrim était suffisament intelligente pour comprendre qu'on ne soutire pas des informations comme cela.

Elle laissa sa fille s'assoir lourdement dans un fauteuil, lui préparant un bouillon. Elestel la vit s'approcher avec le bol fumant dans les main. Elle le lui présenta, mais la musicienne fut incapable d'ouvrir la bouche, elle ne ressentait plus la faim.

La vieille femme possédait une rare logique, et elle avait fait le lien entre l'elfe qui recherchait sa fille et la fuite de celle-ci. Apres... l'avait-elle fuit, avait-elle été enlevée ou l'avait-elle suivit ? C'était probablement la troisieme solution.

-C'est parce que c'est un elfe. Tu ne l'aurais pas même regardé si cela avait été un simple humain.

Elestel n'était pas surprise que sa mere tienne ses propos... elle avait tellement l'habitude.
Elle haussa les épaules.

-Je n'en sais rien.
Réussit-elle a articuler, sans qu'elle reconnaissa sa propre voix... elle était si rauque.

-Il aurait été un orc qu'il n'aurait pas été le même n'est ce pas ? Il est ce qu'il est. Il ne serait pas elfe qu'il ne sera pas... le même. Toute ces années ont ajouté a son expérience et sa façon d'agir. Tout ce que je sais, c'est que je ne l'ai pas suivit pour sa condition. Je l'ai suivit pour lui.

Sa mere soupira.

-Tu as visé trop haut. Abandonne.

Elestel répondit sur le même ton morne :

-Je n'ai rien visé du tout. Je ne cherche pas. C'est venu de lui-même.

-Mais vous êtes tout deux des gens de raison. Un sentiment peut être refoulé. Parfois, pour vivre, il faut faire des sacrifices.

Elestel haussa les épaules et s'accroupie dans le fauteuil, serrant ses jambes et appuyant sa tête contre ses genoux. Elle mis fin a cette conversation sans suite :

-Tu peux doner a manger au cheval dehors ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galdarith

avatar

Nombre de messages : 1937
Race, Pays : Homme de Nùmeror, Grand voyageur
Metier : Avatar du Néant et des ténébreux
Date d'inscription : 15/06/2005

MessageSujet: Re: La maison de la vieille mere   Lun 4 Juil 2005 - 16:43

Un cris maléfique retentie dans toute la cité!! térifiant les chevaux, tous les habitants sortes de leurs demeures et observes la sources de ce désordre... La tour d'Ectelion!!!!!

voir le sujet Ténébreuse Quéte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elestel

avatar

Nombre de messages : 207
Date d'inscription : 03/04/2005

MessageSujet: Re: La maison de la vieille mere   Mar 5 Juil 2005 - 11:08

Lorsque la mere d'Elestel ouvrit la porte, un cri, un cri qui ne semblait pas humain envahit la maison. Comme un vent froid et putride il glaçait les esprits et otait tout entendement. La mere d'Elestel lacha la porte et se couvrit les oreilles avec les mains pendant qu'Arod se cabrait, poussant un hennissement terrible, comme un hurlement d'agonie. Il frappait de ses sabots l'air, comme si des êtres l'agressaient. Même Elestel, dans sa torpeur, sentit ses membres frémir et sa bouche se glacer.

Elestel observait sa mere et montra du regard l'étalon. Elle ne voulait pas qu'il s'enfuie. Soit, la Rohirrim connaissait les chevaux, elle tenait a eux, et elle prit les devant. Rentrant l'étalon avec grands éffort dans la demeure, elle fit claquer la porte derriere elle. On entendit des galops juste apres, la maison tremblait.
Arod nerveux, jouait des muscles et s'ébrouait sans cesse. Il suait a grande goutte.
Des gens mourraient dans la rues, tué par des animaux en furie. Mais Arod était plus calme. C'était le cheval d'un elfe, en présence d'une Rohirrim et d'Elestel qui le comprenait mieux que quiconque.

La mere d'Elestel voulait agir, sortir, faire entrer les blessés. Mais sa fille réussi a parler.

-Laisse, Myriam, laisse mourir. Nous devons tous mourir.

C'était la premiere fois que sa fille l'appelait par son nom. La vieille en était presque térrifiée.

-Pas comme ça !

Mais elle se rendit compte qu'elle mourrait surement elle aussi. Elle n'avait plus autant de vigueur dans les bras qu'avant. Aussi se laissa-t-elle glisser sur le sol, adossée a la porte. Elle fermait les yeux, comme si ce geste pouvait l'empecher d'entendre les hurlement sinistre des moribonds.
Elestel, elle ne bougeait pas, son regard dans le vague, telle une statue, elle semblait insensible au malheur des autres...
Arod se coucha au pied de la musicienne, il continuait d'hennir faiblement....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elestel

avatar

Nombre de messages : 207
Date d'inscription : 03/04/2005

MessageSujet: Re: La maison de la vieille mere   Ven 8 Juil 2005 - 20:01

Une fois le cri passé, les bête mirent un sacré temps a se calmer, mais aucune n'était repassé devant la maison des Anorielle. Elestel, toujours sur le fauteuil, se sentait enfin l'envie de bouger. Elle avait froid, et ce cri l'avait comme... réveillée.

Elle se laissa glisser a califourchon sur Arod. Ce fut comme un déclic pour lui, et il se leva immédiatement, en s'ébrouant, alors qu'Elestel absorbait entierement ses mouvements pour ne pas tomber.

Elle donna des talons pour partir dans la rue. La rue ? Cela ressemblait plutot a un champs de bataille... des cadavres, des blessés... de la désolation. La brume et les gémissements des agonisants rendaient l'atmosphere... fantomatique.

Elestel faisait confiance a Arod pour éviter les morts et les vivants, pendant qu'elle détournait le regard en serrant la machoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galdarith

avatar

Nombre de messages : 1937
Race, Pays : Homme de Nùmeror, Grand voyageur
Metier : Avatar du Néant et des ténébreux
Date d'inscription : 15/06/2005

MessageSujet: Re: La maison de la vieille mere   Ven 8 Juil 2005 - 22:30

haut dans le ciel une créature aillée bien connut ici a Minas Tirith passat avec grand gris horribles main différents de ceux d'avant, des cris de créatures non-intéligible, deux personnes la chevauchées direction l'Est vers le Mordor.......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La maison de la vieille mere   

Revenir en haut Aller en bas
 
La maison de la vieille mere
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Déchets : comment se débarasser de sa vieille télé ?
» Une vieille pépette à la rue (92)
» Maison de Nara
» Maison de Riiko
» La maison de Evans Paul vandalisee par les siens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Terre du Milieu : Chroniques du Quatrième Âge :: GONDOR :: Minas Tirith - La cité du gondor :: La cité haute-
Sauter vers: