AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le sanctuaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Legolas



Nombre de messages : 883
Age : 30
Race, Pays : Elfe sylvain de la forêt Noire
Metier : Archer
Date d'inscription : 11/04/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: "Je cherche la clef des évasions vers ces pays désirés et c'est peut-être la mort..."
**Aime/N'aime pas**: Les rousses ! / N'aime plus la mer...

MessageSujet: Le sanctuaire   Dim 17 Avr 2005 - 22:07

Legolas chevauchait depuis quelques jours déjà quand il arriva aux alentours de Minas Tirith. Il n’entra pas dans la ville mais la contournant, il se retrouva sur une colline la surplombant. C’était un endroit incroyablement calme. Un espace cerné d’une barrière contenait des centaines de tertres verts : c’était le sanctuaire où gisaient ceux qui s’étaient battus lors du siège de la ville par l’armée de Sauron. Ceux tombés au gouffre de Helm étant restés sur la terre du Rohan.
Legolas descendit de sa monture et regarda cette étendue où petit à petit la nature reprenait ses droits. Pour la première fois, des hommes, des nains et des elfes avaient pris les armes pour une même cause… C’est ce qui ému profondément Legolas.


* Et dire que mon voyage aurait pu s’achever ici… * pensa-t-il, j’espère que nous trouverons les moyens de reconstruire un monde digne d’eux. *

Il avança vers le milieu de la colline et entonna doucement une prière elfique :

« Sá híni ho cemen, ho nén ar ho vilya senda enyárë rainë, que les enfants de la terre, de l’eau et de l’air reposent en paix » disait-il en Quenya.

Il s’interrompit car ses sens d’elfe lui indiquèrent que quelqu’un était en train de l’observer. Il osa un regard derrière son épaule mais ne voyant rien, il remonta tranquillement à cheval.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://btvs.forum2jeux.com
Elestel



Nombre de messages : 207
Date d'inscription : 03/04/2005

MessageSujet: Re: Le sanctuaire   Lun 18 Avr 2005 - 0:19

Plus loin, dans la vallée derriere la colline, une jeune femme avait trouvé refuge pour la soirée.. peut-être y resterait-elle pour la nuit.
Non pas qu'elle ne disposa pas d'un toit et d'un lit douillet, mais elle avait envie d'être seule.

Elestel en avait absolument besoin. Elle avait vidé son sac a sa mere.... enfin, elle avait raconté le résumé des deux dernieres années de sa vie. Pourtant, elle avait ommis, délibérément, certains points. Elle ne lui avait pas raconté la douleur qu'elle avait ressentit lors du massacre d'un village où elle passait par les orcs.

Les cris d'agonies d'enfants crucifiés, l'odeur de pouriture qui émanait de bûchers, où des corps de femmes calcinées gisaient encore, des visages d'hommes plantés sur des pieux... non, elle n'avait pas racontés l'envie de mourir qui la prit alors, lorsqu'elle acheva d'un coup d'épée un jeune garçon a la carotide tranchée, saignant a grand flot. Non, elle ne narra pas le desespoir qui l'envahit alors, comme un grand froid, oui c'est ainsi qu'elle l'avait ressentit... comme si l'hiver la prenait en ses bras, comme si son âme la quittait peu a peu, ne laissant sur le sol qu'une loque humaine, reflet déformé d'elle même.

A ce souvenir, de grosses larmes coulerent sur ses joues... elle avait aussi caché a sa mere ces yeux verts qui prirent son corps au premier regard... non, elle ne pouvait non plus se remémorrer aujourd'hui cette histoire, ou elle chercherait à sauter d'une falaise. Elle ne pouvait affronter tous ses fantomes a la fois.

Alors, pour oublier un instant sa douleur, pour se souvenir de ces moment d'horreur en pensant "je l'ai vaincu", elle prit son luth, et gratta deux accords pour s'échauffer. Enfin, elle commança son cantique.

Ses doigts courraient sur les cordes, grattant melancoliquement chaque fibres de l'instrument autant que de son être. Accompagnant l'instrument, la voix sans paroles d'Elestel, comme un murmure, descendit sur la plaines, glissant avec le vent..... Elle soufflait sa douleur sans nom, sans mots, car elle était innomable. Pourtant la musique n'était pas dure et froide, ni agressive. Elle était triste, profonde, boulversante, et le voyageur égaré qui prendrait la peine d'essayé de comprendre le sens de cette melodie, ne pourrait que tomber dans un long émoi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Legolas



Nombre de messages : 883
Age : 30
Race, Pays : Elfe sylvain de la forêt Noire
Metier : Archer
Date d'inscription : 11/04/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: "Je cherche la clef des évasions vers ces pays désirés et c'est peut-être la mort..."
**Aime/N'aime pas**: Les rousses ! / N'aime plus la mer...

MessageSujet: Re: Le sanctuaire   Mar 19 Avr 2005 - 13:30

Pourtant Legolas ne s’y trompait jamais, quelqu’un devait se trouver à proximité. La nuit tombait peu à peu et il se retrouvait dans cette brume du crépuscule qui brouille votre vision. Il mena son cheval vers un pan de la colline et soudain il se figea. Il entendit une mélodie suave, une douce harmonie. Non, personne ne l’observait car la musique montait. Mais lui, peut être, pourrait-il voir ?

* Si je m’avance avec le cheval au bord de la colline, je vais me faire repérer… *

Alors avec douceur et lenteur, il descendit de cheval en évitant le cliquetis de ses armes. S’avançant à petit pas, il arriva au bord extrême de la colline et regarda dans la vallée en contrebas. La musique continuait toujours, elle était ténue car le vent l’emportait au loin. Qui pouvait bien jouer, seul, à la tombée de la nuit sur les flancs de cette colline ?
Il voyait bien se dessiner une forme en bas, mais rien ne pouvait lui indiquer qui était là… Le sentiment de tension qui s’était emparé de lui lorsqu’il avait perçu quelqu’un s’estompait lentement. La musique avait un effet étrange sur l’elfe : elle l’apaisait mais elle rappelait au même moment tous ces souvenirs et la mélancolie qu’il aurait voulu oublier.
Legolas s’assit et continua à écouter. Alors, la voix s’éleva. Il se sentit très nostalgique.


* La personne qui chante ainsi ne peut pas être mauvaise… Mais je ressens pourtant de la détresse dans cette mélodie. *

Legolas ne savait plus que faire. Avait-il le droit de s’approcher encore plus au risque de troubler la belle musique ?
Bien que tous ses sens se soient brouillés, sa curiosité fut la plus forte. Il décida donc de descendre vers la voix. Ses pas lents bruissaient dans l’herbe humide mais aussi léger qu’un elfe puisse l’être, il arriva près de la silhouette sans que celle-ci ne remarqua sa présence.
Du moins le croyait-il…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://btvs.forum2jeux.com
Elestel



Nombre de messages : 207
Date d'inscription : 03/04/2005

MessageSujet: Re: Le sanctuaire   Mar 19 Avr 2005 - 16:23

Elestel n'avait plus de larme a verser. Ses yeux étaient secs, et ses doigts engourdis. Pourtant l'amour qu'elle portait a son luth autant qu'a la musique qui en émanait lui redonnait le courage de continuer, oubliant sa gene.

Le froid de la nuit, cependant, lui fit lever la tête. Le soleil s'était endormi a l'horizon, et derriere la colline, les pousses de lobélie, de cruciferes et autre fleurs sauvages, rousses comme les cheuveux d'Elestel, devenaient cascade d'azur et d'ébène, lentement....
L'herbe folle dancait au rythme du vent, et les doigts d'Elestel, doucement, pincerent les cordes plus légèrement, puis s'arréterent. Durant un moment elle observa ainsi le balancement naturel de la prairie, cherchant dans ces mouvements l'inspiration d'une melodie...

Lorsqu'un vent froid vint secouer sa crinier fauve et faire frissoner sa peau. Elestel chercha de la main sa cape a ses coté, la mis sur ses épaules dans un mouvement circulaire et fluide, mais sentit, comme si le tissus avait frolé quelque chose, ou quelqu'un...

Elestel, qui n'avait nullement perdu ses réflexes, se leva d'un bont et recula afin de se mettre hors de porté d'un éventuel danger.
Son coeur battait a tout rompre, et elle plissa les yeux en direction de l'objet, ou l'homme qu'elle n'avait pas repéré en s'installant ici.

Tout d'abord, elle ne distingua rien, il commençait a faire nuit noire et peut-être regardait-elle dans la mauvaise direction.
Elestel alors tenta de se calmer, et de repérer son luth, qu'elle n'avait pas eut le temps d'emporter.

*Le voilà*

Elle remonta ensuite, par la vue, un peu plus loin.... et en se concentrant, ue forme apparaissait. Ce n'était pas un arbre, c'était un homme, ou du moins, une forme humaine. La respiration d'Elestel s'accéléra. Elle ne l'avait pas entendu arrivé, et si cela se reproduisait encore, ça pourrait lui être fatal. Certes, la paix regnait de nouveau, mais les ennemis n'étaient pas tous vaincus, et la vie d'une jeune fille sans armes, comme elle, était souvent menacée.

Dans un élan de courage et de volonté, elle ouvrit la bouche, et clama fortement :

-Qui etes vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Legolas



Nombre de messages : 883
Age : 30
Race, Pays : Elfe sylvain de la forêt Noire
Metier : Archer
Date d'inscription : 11/04/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: "Je cherche la clef des évasions vers ces pays désirés et c'est peut-être la mort..."
**Aime/N'aime pas**: Les rousses ! / N'aime plus la mer...

MessageSujet: Re: Le sanctuaire   Mer 20 Avr 2005 - 16:59

Legolas ne s’était pas attendu à ce que la silhouette fasse un mouvement si brusque. Il n’osait plus bouger espérant un instant que sa cape d’elfe le dissimulerait dans le paysage. Il observa la silhouette, fine et délicate et fut surpris. Il n’avait pas imaginé un instant que ce fusse une femme ! Elle semblait effrayée et tournant en tout sens, elle ne l’avait pas encore vu. Cependant, il cherchait en son esprit quelque mot qui pourrait la rassurer…

* Quelle bêtise de m’être tant approché ! Il aurait été plus séant de rester là-haut ou de m’en aller *

Tout en cherchant ce qu’il allait dire, il l’observa un moment alors qu’elle semblait tâtonner dans l’ombre à la recherche de quelque objet… Elle avait la stature et la grâce d’une elfe mais Legolas n’avait pas entendu dans son chant un accent qui l’aurait confirmé. Non, elle devait plutôt appartenir à la race des grandes gens, des hommes. Pourtant, elle semblait avoir un courage de quelque grande guerrière à la manière d’Eowyn, la Dame du Rohan qui avait si bien combattu.
Mais tout un coup quand elle parla dans la langue ouestrienne, il sut qu’il ne s’était pas trompé. Il sut également qu’elle l’avait vu et qu’il ne pouvait plus reculer : il fallait qu’il dise quelque chose !
Legolas se sentit très bête, comme quoi sa curiosité le perdrait toujours. Il s’avança vers elle afin qu’elle puisse distinguer son visage à la lumière des étoiles.


"Je ne voulais nullement vous effrayer, commença-t-il de sa voix claire mais non assurée."

* Il faut absolument que j’arrive à lui prouver que je n’ai aucune mauvaise intention… Sois concis et clair, Legolas ! se dit-il à lui-même *

Il continua d’une manière plus posée mais comment la rassurer alors qu’il portait ses armes et qu’elle était sans défense ?

"Je me nomme Legolas, je ne vous veux aucun mal et je vous pris de m’excuser d’avoir troublé votre tranquillité, noble Dame. J’ai juste été attiré par votre musique mais j’aurais du demeurer dans le sanctuaire. Je vous laisse."

Il regarda encore un instant la belle chevelure rousse de l’inconnue qui luisait au clair de Lune. Il aurait aimé rester encore un instant mais il n’en avait pas le droit. Avec un dernier sourire, il s’apprêta à tourner les talons.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://btvs.forum2jeux.com
Elestel



Nombre de messages : 207
Date d'inscription : 03/04/2005

MessageSujet: Re: Le sanctuaire   Mer 20 Avr 2005 - 20:00

Lorsque l'homme s'avança, Elestel recula immédiatement d'un pas, par pur réflexe. Pourtant elle ne fit pas la dame effarouchée plus longtemps. L'homme était gracieux, élancé, -armé-, et pourtant ne paraissait pas avoir de mauvaises intentions. Malgré tout, Elestel se préparait a tourner les talons s'il s'avérait qu'elle s'était trompée.
Elle retenait sa respiration, attendant une réaction quelquonque de l'homme avec appréhension....

Mais que ne fut grande sa surprise lorsqu'il prononça le nom de Legolas ! elle recula encore d'un pas, non plus par peur, mais par surprise. Oui, bien sûr ce nom lui disais quelque chose... Il lui apprenait d'abord que cet homme n'était pas un homme mais un elfe, ce qu'elle n'avait put distinguer auparavant dans la pénombre ambiante, ne possédant pas une aussi bonne vue que les premiers nés. D'autre part, dans ses nombreux voyages a travers la Terre du milieu, elle avait appris beaucoup de choses, et sur les elfes également.

Elle avait ainsi apprit que le prince de la forêt noire se nommait Legolas vertefeuille, le fils du bienheureux Thranduil, et qu'il avait participé a la communauté de l'anneau. Pourtant, elle ne l'avait jamais vu, et même si ça avait été le cas, elle n'aurait pu le reconnaitre. Apres tout, peut-être n'était ce pas le Legolas auquel elle pensais, et peut-être avait-elle mal entendu.

Il n'y avait qu'une seule façon de le savoir. Elle prit doucement sa respiration pour avoir l'air plus détendu :

-Mae Govannen, Thranduil îon, cûn en glad.
(yup : heureuse rencontre, fils de Thranduil, prince de la forêt )

Si l'homme était vraiment celui qu'il disait, alors il comprendrait... mais si c'était un imposteur Elestel le verrai immédiatement, et pourrait s'enfuir a toute jambe....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Legolas



Nombre de messages : 883
Age : 30
Race, Pays : Elfe sylvain de la forêt Noire
Metier : Archer
Date d'inscription : 11/04/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: "Je cherche la clef des évasions vers ces pays désirés et c'est peut-être la mort..."
**Aime/N'aime pas**: Les rousses ! / N'aime plus la mer...

MessageSujet: Re: Le sanctuaire   Ven 22 Avr 2005 - 11:20

Il s’apprêtait à repartir quand elle parla. Quelle fut sa surprise quand il entendit sa voix claire s’élever dans le silence de la nuit ! Il se retourna lentement afin de mieux observer ses traits : elle semblait plus détendue quoique son doute soit lisible sur son visage. Il ne pu réprimer le sourire qui lui venait mais essayant de rassembler le peu de sérieux qui lui restait, il énonça en elfique le plus typique :

« Valimo ná hondo-ninya ho hlar Elda-lambë, Turcil, Bienheureux est mon cœur d’entendre la langue des miens, fille de Numenor. »

Il attendit alors patiemment la réponse de la femme rousse. Sa curiosité était réellement piquée au vif car non seulement elle le connaissait mais en plus elle maîtrisait parfaitement l’elfique. Legolas se sentait toujours proche des gens qui lui parlaient dans sa langue. C’était un peu comme si son pays venait à lui, ce pays bien-aimé qui lui manquait parfois cruellement.
Si c’était un test, il espérait l’avoir heureusement réussi…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://btvs.forum2jeux.com
Elestel



Nombre de messages : 207
Date d'inscription : 03/04/2005

MessageSujet: Re: Le sanctuaire   Ven 22 Avr 2005 - 19:15

Elestel soupira, de soulagement. Elle n'aurait pas a fuir en pleine nuit, obligée d'abandonner son instrument, partit intégrante de son ame, l'e luth disait ce que son coeur ressentait, et l'abandonné aurait été presque comme... un crime. Aussi, Elestel n'en était que plus euphorique. Elle ne perdait rien, et , comble de tout, elle rencontrait un prince elfe, en pleine nuit. C'était si.. pittoresque qu'elle se mit a rire sans aucune raison apparente.

Reprenant conscience de la situation, Elestel se calma immédiatement, s'apercevant qu'elle pourrait paraître comme folle aupres de l'elfe.

-Pardonnez moi...dit-elle, confuse.

Elle s'approcha d'un pas hésitant, puis s'arreta. Son intention était de ramasser son luth mais... elle n'osait trop s'approcher. S'apercevant soudain qu'elle ne s'était toujours pas présentée....

*Oh quelle bévue....*

En vérité, elle ne savait comment réagir, peut-être était elle encore moins calme que lorsqu'elle pensait avoir affaire a un criminel.
Mais elle ne voulait pas non plus paraître pour une jeune pucelle si facilement impressionnable. Elestel était forte, courageuse, droite et noble, et il ne devrait pas suffir d'un prince elfe pour faire partir toutes ces valeurs en fumées. Aussitot apres ces pensées, Elestel se ressaisit, le teint droit, les yeux emplis de la fierté de sa race.

-Im Elestel. Arîon îell. (je suis Elestel, fille d'Arîon)

Elle baissa la tête, respectueuse. Car bien qu'elle ne distingua pas nettement les gestes de Legolas l'elfe, lui la voyait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Legolas



Nombre de messages : 883
Age : 30
Race, Pays : Elfe sylvain de la forêt Noire
Metier : Archer
Date d'inscription : 11/04/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: "Je cherche la clef des évasions vers ces pays désirés et c'est peut-être la mort..."
**Aime/N'aime pas**: Les rousses ! / N'aime plus la mer...

MessageSujet: Re: Le sanctuaire   Sam 23 Avr 2005 - 11:58

Legolas avait vu défiler sur le visage de la belle inconnue, toute une panoplie de sentiments : le soulagement, le rire, la honte et la retenue. Il n’aurait jamais pensé produire chez quelqu’un une sorte d’appréhension, lui qui était toujours prêt à plaisanter. Mais tout à coup, il se rappela la situation telle qu’elle se présentait.

* Idiot ! Il fait nuit noire, elle ne distingue pas tes traits et elle aurait bien pu faire une mauvaise rencontre *

La confusion qui avait gagné l’étrangère était en train de le gagner aussi. De plus, quand elle reprit la parole, elle utilisa une nouvelle fois la langue elfique, signe d’un immense respect. Pour le peu, il se sentit vraiment gêné.
Alors pour ne pas faillir à l’image qu’elle avait l’air de se faire à son sujet, il se redressa et s’avança afin d’être totalement visible et répondit :

« Cim istada ná manë, Elestel, Arîon-iel, faire votre connaissance est un plaisir, Elestel, fille d’Arîon »

Mais n’en pouvant plus de tant de cérémonie, il reprit son air jovial et ajouta :

« Vous pouvez utiliser la langue ouestrienne car j’aime à la manier. Maintenant, excusez-moi d’être si présomptueux mais je dois vous rappeler que les extérieurs ne sont pas sûrs la nuit, surtout pour une jeune femme seule . »

Il rougit, prenant conscience que ses paroles pourraient la vexer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://btvs.forum2jeux.com
Elestel



Nombre de messages : 207
Date d'inscription : 03/04/2005

MessageSujet: Re: Le sanctuaire   Sam 23 Avr 2005 - 19:25

(lol_heureusement que tu es là ! tu nous sauves lol !! c'est pas que je connais pas beaucoup la langue elfique... juste que je parle pas tous les jours. )

Elestel releva la tête. Legolas s'était approché, et, surement pour qu'elle ne soit pas limitée dans ses dires, prétexta l'envie de parler en ouestrien. Elestel n'était pas si dupe, mais elle était fort reconnaissante de ne pas devoir continuer la conversation dans la langue sindar. En effet, bien que depuis 10 ans elle ai apprit à l'utiliser sans problemes, la guerre lui avait fait perdre l'habitude de parler ainsi, sauf les quelques brides de formalité.

Quand le prince posa une question qui la pris au dépourvu. Un premier réflexe aurait été de se rebiquer et de lui répondre qu'elle n'était plus une enfant, mais, enfin, il fallait qu'elle perde ces moeurs d'enfant sauvage qu'elle suivait depuis un an. Elle observa alors Legolas le visage droit, ses yeux brillaient tels des émeraudes les plus pures, reflétant les étoiles autant que sa joie et sa fierté.

-Je n'ai pas vu la nuit tomber, prince. Ma musique m'aveuglait autant qu'elle m'enchantait, comme le charmeur de serpent est lui même hypnotisé par le mouvement de sa flute.

-Mais ces plaines, elle fit un mouvement léger et circulaire du bras, je les connait depuis ma tendre enfance. Et si un danger quelquonque surgissait, je pourrais m'évanouir aussi vite qu'il serait apparu.

Elestel se tut. Ces paroles étaient un peu déplacées, en vérité, puisque Legolas avait réussi sans peines a la surprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Legolas



Nombre de messages : 883
Age : 30
Race, Pays : Elfe sylvain de la forêt Noire
Metier : Archer
Date d'inscription : 11/04/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: "Je cherche la clef des évasions vers ces pays désirés et c'est peut-être la mort..."
**Aime/N'aime pas**: Les rousses ! / N'aime plus la mer...

MessageSujet: Re: Le sanctuaire   Sam 23 Avr 2005 - 19:52

(Moi non plus j'étais pas très à l'aise avec l'elfique... lol)


Il vit instantanément que ses dires lui avaient déplus. En effet, elle s'était un peu refermée bien qu'elle resta sur la voie de la politesse.

* Quelle bêtise ! Je l'ai rabaissée sans le vouloir... Legolas, il faut que tu te rattrapes! *

Il réfléchit, cette fois-ci, mûrement ses paroles. C'était visiblement une femme très indépendante et qui ne s'éffarouchait pas pour si peu. Il rougit de plus belle, voyant que par son silence, il n'en devenait que plus détestable. Il la regarda dans les yeux afin qu'elle puisse discerner sa franchise et dit :

" Je n'aurais pas dut vous dire cela, veuillez me pardonner. Je n'ai vraiment aucun droit sur votre conduite et si vous le souhaitez, je m'en irai "

Il espérait au fond de lui qu'elle ne le demanderait pas mais ce serait entièrement la faute de Legolas si c'était le cas. Alors qu'il attendait sa réaction, il ne pouvait s'empêcher d'admirer cette femme, droite, sûre d'elle, qui semblait avoir vécu tant de choses dans sa courte vie : ses yeux reflétaient une tristesse enfouie au plus profondément de son âme. Oui, il s'était vraiment mal conduit car elle ne méritait pas ce genre de traitement. Il se chagrina alors à la pensée de ne pas s'être montré à la hauteur d'une telle personnalité.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://btvs.forum2jeux.com
Elestel



Nombre de messages : 207
Date d'inscription : 03/04/2005

MessageSujet: Re: Le sanctuaire   Dim 24 Avr 2005 - 15:27

Devant le mutisme géné de Legolas, Elestel compris qu'il se sentait mal d'avoir ainsi parlé.... Elle ne pensais pas le troubler ainsi par sa réaction disproportionnée, et fut alors elle même un peu mal a l'aise.
En effet, ses paroles conforterent son opinion. Le prince s'en voulait de lui avoir parlé ainsi. Mais... ce n'était pas son intention.

Elestel ouvrit la bouche, cherchant ses mots, confuse de provoquer de tels sentiments de remords chez un prince elfe... Enfin elle parla, déboulant des paroles le plus vite possible, voyant que Legolas semblait sur le point de partir si elle claquait les doigts.

-Non, non ! Je ... je ne... je n'ai pas du tout été offensée !

Elestel était tres surprise de la noblesse de coeur de Legolas, et surtout qu'il la dévoile ainsi. En effet elle s'était toujours fait l'image des princes comme réservés et sûrs d'eux-même, surtout les elfes.... avec les milliers d'années passés sur la terre du milieu, oui, bien sûr qu'ils pouvaient être confiant de leur savoir.

A présent, Elestel sentait le silence s'installé, pesant, comme un tissus nuit de velour, cachant les visage mais dévoilant la gene.... essayant de trouver quelque chose pour empecher cela, Elestel se mit à dire la premiere chose qui lui passait par la tête :

-Alors, euh... vous allez rester en Terre du milieu, reniant la lumiere de Valinor, ,restant toute votre vie un Avari ? Ou un bateau s'apprete-t-il a vous emmener comme un grand nombre de vos congénères, loin de la beauté éphémère et mortelle de ces terres ?

Elestel regretta immédiatement ces paroles a peine prononcée. Cela ne la regardait pas, mais il fallait bien que quelqu'un brise ce silence ! Et des qu'elle eut ces pensées, Elestel préféra laisser de coté sa gene, sachant que Legolas, en tant qu'elfe, possédait une plus grande sensibilité des pensées des autres. Elle le regarda alors, le regard droit et franc, attendant une quelquonque réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Legolas



Nombre de messages : 883
Age : 30
Race, Pays : Elfe sylvain de la forêt Noire
Metier : Archer
Date d'inscription : 11/04/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: "Je cherche la clef des évasions vers ces pays désirés et c'est peut-être la mort..."
**Aime/N'aime pas**: Les rousses ! / N'aime plus la mer...

MessageSujet: Re: Le sanctuaire   Dim 24 Avr 2005 - 19:36

Décidément Legolas n’était pas au bout de ses surprises.
Elestel s’était finalement empressée de le retenir disant qu’elle n’avait été nullement offensée. Pour cela, il la remerciait du fond du cœur car il s’était immédiatement senti en harmonie avec cette humaine. Certes ils ne s’étaient pas encore dit grand chose mais ils arrivaient à percer à jour leurs sentiments mutuels rien qu’en s’observant. La femme rousse était non seulement perspicace mais en plus elle avait une grande finesse d’esprit.

Legolas ne pu s’empêcher de sourire quand elle essaya de dissiper le silence qui s’était instauré car elle parla sans se rendre compte de ce qu’elle disait. Il admirait son impulsivité bien qu’il n’aurait jamais osé poser une telle question.

Ce qui le retint fortement de répondre au départ, c’est qu’il ne s’était pas encore lui-même posé cette question. La quête de l’anneau l’avait tellement absorbé qu’il n’avait pu penser souvent à son pays et aux terres éternelles. De plus, il avait appris à apprécier la compagnie des êtres qui peuplaient la terre du milieu. Les enseignements qui en découlaient lui avaient permis de mûrir ce qui n’était pas un mal !
Voyant qu’il partait dans ses pensées, il revint à la situation présente et répondit :

« Je ne le sais encore exactement mais mon cœur s’est attaché à cette terre et je ne compte donc pas la quitter tout de suite… »

Il se tut mais il désirait réellement lui poser une question depuis le début de leur rencontre. Il se hasarda donc à rajouter :

« Pourriez-vous me dire d’où vous tenez votre connaissance des elfes ? Il est rare de rencontrer un Numénoréen qui manie le Sindarin. Le dernier que j’ai connu dans un cas similaire est votre roi, Aragorn. De plus, vous aviez l’air de connaître mon nom… »

Cela relevait peut être de l’indiscrétion mais il avait réellement envie de connaître une bribe de l’histoire de cette femme hors du commun.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://btvs.forum2jeux.com
Elestel



Nombre de messages : 207
Date d'inscription : 03/04/2005

MessageSujet: Re: Le sanctuaire   Mar 26 Avr 2005 - 20:31

Elestel ne savait vraiment comment réagir. A l'évocation de sa connaissance du monde, elle se sentait fiere d'elle mais son passé lui donnait l'envie de soupirer, de laisser vagabonder ses esprits plutot que de répondre.... Finallement, les yeux dans le vague, elle détourna l'attention sur le peuple Numénoréen. Il était difficile de tromper un elfe, disait-on. Mais habilement faites, une conversation détournée délibérement pourrait toujours passer pour une erreure.

-Les Gondoriens sont bien les seuls Numénoréens qui ont perdu leur savoir. Le sang a été mêlé a d'autre sang moins noble, leur majestée s'est évanoui dans les brumes du temps. Mais mon pere n'était pas du Gondor. C'était un Dunadan. Il m'a transmit son savoir, et votre nom fait parti de cela.

Elle se taisait a présent. Pour elle, elle avait assez parlé d'elle même. Elle espérait, pourtant, sans avoir déçu Legolas, qu'il ne demande pas plus de précision sur son passé qu'elle préférait garder dans la brume.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Legolas



Nombre de messages : 883
Age : 30
Race, Pays : Elfe sylvain de la forêt Noire
Metier : Archer
Date d'inscription : 11/04/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: "Je cherche la clef des évasions vers ces pays désirés et c'est peut-être la mort..."
**Aime/N'aime pas**: Les rousses ! / N'aime plus la mer...

MessageSujet: Re: Le sanctuaire   Mer 27 Avr 2005 - 18:13

Une ombre noire passa alors dans les yeux d’Elestel dès qu’il eut prononcé ces dernières paroles. C’était évident alors qu’elle ne souhaitait pas s’étendre sur son propre passé car elle répondit habilement sans pour autant réellement répondre à la question. Legolas sentait toujours les sentiments qui animaient ses interlocuteurs et là, il vit qu’il avait réveillé une certaine mélancolie chez la femme rousse.

* Le malaise est retombé sur la conversation… Comment faire maintenant ? *

Il comprenait pourtant qu’un passé tortueux n’aime pas être réveillé, qui plus est par un étranger. Au fond de lui, il s’attrista de la douleur sourde que portait Elestel. Elle était palpable dans l’air en ce moment comme elle l’avait été lorsqu’elle jouait de son Luth : c’était pour cela que la musique avait tellement attiré Legolas, car les sentiments noirs sont plus perceptibles lorsqu’on est soit même dans un sentiment identique. Qui plus est lorsqu’on est du peuple des premiers nés…

Il regarda à ailleurs et il vit que le soleil allait bientôt poindre à l’horizon. Alors il eut une idée et dit :


« Pourriez-vous me jouer quelque chose en attendant que le soleil se lève ? »

La nuit était passée plus vite que prévue mais en faisant cette requête Legolas pourrait rester quelques temps encore avec Elestel et peut-être entrevoir un morceau de la réponse qu’il avait attendu.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://btvs.forum2jeux.com
Elestel



Nombre de messages : 207
Date d'inscription : 03/04/2005

MessageSujet: Re: Le sanctuaire   Jeu 28 Avr 2005 - 20:43

elestel soupira un instant. Elle était soulagée que Legolas ne lui en demande pas plus, et surtout, qu'il lui demande de jouer. Sa musique était donc si agréable ? Mais ce qui la frappa, ce fut "le jour se leve".... Elle n'avait pas vu le temps passer, et détourna brusquement la tête vers le soleil levant. Oui.... a l'horizon s'étalaient déjà de minces filets dorés, tels les cheuveux d'un ange.... Dans un sourire, un nouveau souffle léger s'échappa de sa bouche. Un souffle de contentement face a l'aurore, un soupir de fatigue qui s'abattait soudain, comme la prise de conscience que cette nuit ne lui aurait pas aporté ce sommeil réparateur, tant désiré.

Elestel observa de nouveau Legolas un instant. Puis, sans prévenir, s'assit dans un mouvement léger a même l'herbe, encore humide de la rosée du matin naissant.
Sa main chercha un instant son luth, tandis que ses yeux restaient fixés sur l'elfe, cherchant peut-être quelque inspiration dans un regard immortel...

Puis, lorsque ses doigts se furent dégourdis sur les cordes, produisant quelques sons courts et disgracieux, elle se concentra sur son instrument, sa voix, son âme, son coeur....

Si Legolas avait espéré larmoyer dans une mélodie émouvante, pensa Elestel, surement sera-t-il déçu. Son aria était lent... mais pas douloureux, il inspirait réflexion... mais pas pitié. On aurait dit qu'il renfermait les souvenirs du monde, comme rappelant aux gens que le soleil nouveau chaque matin est pourtant immortel, on aurait dit qu'il renfermait tous les savoirs de la terre, comme chantant aux gens leur destin éphémere.

Elestel un moment ferma les yeux. Depuis le temps qu'elle jouait de son luth, elle connaissait l'instrument par coeur, et n'avait nul besoin de regarder ses cordes pour les pincer harmonieusement....

Le soleil se réveillait enfin de sa logue agonie journaliere, et réchauffait la nuque d'Elestel de ses rayons réconfortant.

-Comme le jour se leve
Joyeux ephemere
Souviens toi de vivre
Et cesse de comtempler
Sa robe dorée, lontemps arborée
Il n'a pas changé, le soleil
Depuis des milliers d'années
Souviens toi de vivre
Et cesse d'admirer
La chevelure chatoyante
De l'astre né.
Il a eu du temps
Pour grandir le soleil
Il a eu du temps pour s'admirer
Toi, petit éphemere
Vie et vie seulement
Oubliant le monde tel qu'il était avant
Ne vivant que pour le présent.
Toi, petit éphémère, apprends a tes enfants
Que la vie est cadeau
Et qu'il faut chanter le descendant
Que de pleurer sur les tombeaux.

La voix d'Elestel ainsi résonna sur la plaine, chantant le destin humain... mieux vaut vivre avant mourir, chercher a comprendre que d'admirer, béat, le mystérieux et l'inexplicable.


Dernière édition par le Sam 30 Avr 2005 - 12:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Legolas



Nombre de messages : 883
Age : 30
Race, Pays : Elfe sylvain de la forêt Noire
Metier : Archer
Date d'inscription : 11/04/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: "Je cherche la clef des évasions vers ces pays désirés et c'est peut-être la mort..."
**Aime/N'aime pas**: Les rousses ! / N'aime plus la mer...

MessageSujet: Re: Le sanctuaire   Ven 29 Avr 2005 - 15:16

Legolas regarda Elestel. Elle avait l’air fatiguée et il n’avait pas pensé un seul instant que le sommeil avait pu lui manquer. En tant qu’elfe, il oubliait parfois que les hommes ne pouvaient se reposer comme les premiers nés, entre éveil et monde du rêve.

Elle accepta toutefois sa requête et il en fut enchanté. Il l’écouta alors attentivement, se laissant bercer par la voix mélodieuse et par son harmonie avec le luth. Elestel sembla alors quitter son corps et devenir une autre personne. Quand elle jouait, vous aviez l’impression qu’elle ne faisait qu’un avec l’instrument et qu’une partie d’elle, cachée jusqu’alors, se réveillait soudain. Elle devenait lumineuse et le soleil faisait ondoyer sa crinière rousse si bien qu’elle semblait nimbée dans un halo cuivré.
Si Legolas n’avait pas conversé peu de temps avec elle, il aurait pu croire être en présence de quelque déesse de l’ancien temps dont parlaient les contes et les légendes.

Quand elle d’arrêta, il sut qu’un certain charme était rompu mais aussi que jamais il n’oublierait ce moment. Il le garderait au plus profond de lui…
S’en était visiblement fini de cette rencontre, leurs chemins allaient sûrement les séparer. Il en ressentit une grande tristesse mais on ne pouvait aller contre le temps qui passe. Il fallait aller en avant, c’est un peu ce que signifiait pour lui cette chanson. Il aurait aimé pourtant demeurer encore quelques temps, assis dans l’herbe.

Il aurait également voulu dire quelque chose mais aucune pensée cohérente n’arrivait à se former dans son esprit. Il la regarda alors dans les yeux et lui prit la main, essayant de lui signifier ainsi tout ce que cette rencontre lui avait apporté. Il espérait qu’elle comprendrait et qu’un jour ils se reverraient…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://btvs.forum2jeux.com
Elestel



Nombre de messages : 207
Date d'inscription : 03/04/2005

MessageSujet: Re: Le sanctuaire   Sam 30 Avr 2005 - 15:15

lorsqu'Elestel s' arretta de jouer, elle ne revint pas tout de suite dans le monde réel. Il lui fallut un temps, incertain, quelques secondes, une minute peut être, pour se rappeler la scene présente. Alors elle posa son luth sur ses genoux, et regarda, les yeux petits de fatigue et le sourire lumineux du reve, sans dire un mot, le prince de la forêt aux vertes feuilles.

Les yeux de celui-ci, d'un bleu intense, agissaient comme un miroir sur le soleil levant, reflétant le bonheur qu'Elestel éprouvait aussi a cet instant. Pourtant, la lueur qu'ils révélaient n'étaient surement pas seulement dû a l'astre matinal, Elestel devina comme quelque chose de magique dans ces fenêtres sur l'âme. Il ne faisait aucun doute que les yeux des elfes ne pouvaient être que féeriques, et, aussi étrange que cela puisse paraitre, de voir enfin Legolas au grand jour n'ébranla pas Elestel. Il était pareil a ce qu'elle avait imaginé, grand, gracieux, le regard profond, le visage sans age.... Quelque chose dans ses mouvements indiquait une grande délicatesse, pourtant, ses gestes coordonnés trahissaient un grand savoir des armes.

La jeune femme, bien qu'ayant vu déjà moult elfes, ne pu qu'être béate devant tant de grace. Car non seulement Legolas avait la beauté d'un elfe, mais il avait le port d'un prince.

Il ne paraissait pas savoir quoi dire, pourtant son regard parlait beaucoup. Et quand il prit sa main, Elestel se laissa faire, la serrant doucement, ne détachant pas une seconde ses yeux de ceux de Legolas. Son coeur palpitait, et son sang sonnait a ses tempes, un prince.... lui prenait la main.... un prince immortel ! Elestel se rendait compte que Legolas agissait comme si il avait affaire a son égale, et inconsciemment, le suivit dans ses gestes.... elle lui tenait la main, comme elle l'aurait fait a un simple troubadour.....

Elle resta planté là, le sourire aux levres, mais elle se rendit compte que Legolas devait partir, et qu'elle ne pouvait ainsi le retenir. Alors, prenant la parole :

-Ainsi, c'est un adieu ?


Dernière édition par le Dim 1 Mai 2005 - 15:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Legolas



Nombre de messages : 883
Age : 30
Race, Pays : Elfe sylvain de la forêt Noire
Metier : Archer
Date d'inscription : 11/04/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: "Je cherche la clef des évasions vers ces pays désirés et c'est peut-être la mort..."
**Aime/N'aime pas**: Les rousses ! / N'aime plus la mer...

MessageSujet: Re: Le sanctuaire   Dim 1 Mai 2005 - 14:07

Legolas ne sut jamais combien de temps il était resté là, les yeux plongés dans le regard d’Elestel et sa main dans la sienne. Ce fut le moment le plus magique de la rencontre. Plus rien autour n’avait d’importance. Il sentait seulement le battement lent de son cœur et la brise légère dans ses cheveux. Il avait été transporté dans un autre monde, où les saisons s’étaient figées et où seule subsistait la sensation du contact avec Elestel. Si ce n’était pas encore de la béatitude, cela devait en être très proche…

Le retour dans le réel fut terrible, car le fait d’un départ prochain était encore plus déchirant. Il n’eut pourtant aucune honte de sa hardiesse à avoir saisi la main de la jeune femme. S’il s’était laissé emporté par la magie de l’instant, il lui aurait certainement demandé de partir avec lui ! Seulement, il réfrénait souvent ses pulsions et il ne pouvait tenir de tels propos à l’égard d’Elestel. Cela aurait pu passer pour une proposition grossière bien qu’une telle pensée ne lui aurait jamais traversé l’esprit.

Il mit longtemps à réaliser qu’elle avait parlé. Alors, la voix pleine d’émotion il lui répondit :


« J’espère que cela sera tout autre qu’un adieu car plus que jamais je souhaite qu’un jour nos chemins se rencontrent à nouveau… Prenez soin de vous, Elestel, fille d’Arîon. »

Il aurait pu partir sur l’instant pourtant l’hésitation le retenait… la pensée qui lui était venue de l’emmener avec lui était toujours très présente. Il se leva tout de même mais resta là, le regard rempli de doute. Car peut-être que l’occasion ne se représenterait jamais ! Il avait appris à se fier à ses intuitions mais ici elles n’étaient d’aucun secours car la raison lui interdisait de formuler une telle requête…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://btvs.forum2jeux.com
Elestel



Nombre de messages : 207
Date d'inscription : 03/04/2005

MessageSujet: Re: Le sanctuaire   Jeu 5 Mai 2005 - 18:49

Elestel observa un instant Legolas, qui paraissait plongé dans un mutisme d'extase....

Enfin, il prit la parole, sa voix était presque enrouée par l'émotion... sa si belle voix qui résonnait dans la plaine, et pourtant qui ne s'adressait qu'a elle, humble fille de Dunadan. Sa voix troublée qui troublait chaque êtres qui l'écoutait.

*Ahh... si cet elfe chantait, on ne serait pas ému, on pleurerait a chaque mot, et on tuerait pour entendre une seconde seulement son chant résonner.*

Citation :
J’espère que cela sera tout autre qu’un adieu car plus que jamais je souhaite qu’un jour nos chemins se rencontrent à nouveau… Prenez soin de vous, Elestel, fille d’Arîon. »

Elestel chercha un moment une parole qui pourrait le rassurer, et exprimer son sentiment de doute a la fois... oui, elle doutait de le revoir... elle doutait de son départ... elle doutait de tout en ce moment. Elle ne savait plus où elle en était. Devait-elle rester a Minas Thirit ? Partir au Rohan ? A Rivendell ? Ou accomplir le reve de son enfance, vivre enfin l'aventure a travers la mer....

Comment pouvait-elle être sûr de le rencontrer a nouveau, alors qu'elle même ignorait se qu'elle allait devenir ?

Ainsi, aucune phrase ne venait a son esprit. Rien ne pouvait être confortant et indécis en même temps. Alors, elle baissa simplement la tête, cachant l'expression de son visage, cachant sa pensée a ce fils immortel.

Et lorsqu'elle releva la tête, il n'était toujours pas parti. Doutait-il lui aussi ? Mais de quoi ? Avait-il deviné ? Elestel compris qu'une parole était pendu au bout de ses levres.... une parole qui le retenait aupres d'elle. Comme si de tous son être il désirait le dire, et qu'a la fois sa raison l'en empêchait. Elestel connaissait bien ce sentiment mitigé pour l'avoir éprouvé bien des fois, et la plupart du temps, sa conscience avait été faible, elle avait parlé, et avait causé tellement de tort....

Alors, avant que Legolas ne puisse plus tenir et lui avoue quelqu chose qui ne la conscerne pas, ou qui puisse compromettre quelqu'un, elle se leva, prit son luth, et s'inclina jusqu'a terre. Enfin, elle se releva, et tourna les talons, préférant fuir, bien qu'elle n'en eut nulle envie, que d'entendre une parole, peut être un secret, que Legolas l'elfe hésitait a dire.

Suite : La maison de la vieille mère
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Legolas



Nombre de messages : 883
Age : 30
Race, Pays : Elfe sylvain de la forêt Noire
Metier : Archer
Date d'inscription : 11/04/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: "Je cherche la clef des évasions vers ces pays désirés et c'est peut-être la mort..."
**Aime/N'aime pas**: Les rousses ! / N'aime plus la mer...

MessageSujet: Re: Le sanctuaire   Ven 6 Mai 2005 - 12:01

Legolas n’avait toujours pas décidé de sa conduite quand elle tourna les talons.
Il ne sut que faire. Il aurait aimé crier, courir après elle, la retenir plus longtemps et enfin lui dire ce qu’il avait sur le cœur… Elle l’avait aidé en un sens à choisir, elle avait préféré ne pas entendre car, il en était sûr, elle avait senti qu’il hésitait. Avait-elle eu peur de ce qu’il pourrait lui avouer ?


* Une telle révélation n’aurait pas été bonne à entendre *

Il avait vu pourtant qu’elle se trouvait dans le même doute que lui et peut-être dans les même songes. Le rêve qui lui était venu un moment avant ne semblait plus pouvoir subsister…

Il la regarda s’éloigner, doucement, gracieuse et légère, les cheveux dans le vent. Grâce à sa vision perçante, il put la suivre ainsi durant de longs instants.
Puis, quand elle ne fut plus visible, quand il sut qu’il n’entendrait plus le luth, qu’il ne reverrait plus la crinière rousse ondoyer au soleil et qu’il ne savait même pas où elle partait, il s’assit dans l’herbe, où ils s’étaient tenus tous les deux il n’y a pas si longtemps.
Passant la main par terre, autour de lui, afin d’y sentir encore quelque chaleur, il se trouva extrêmement seul. Alors les larmes vinrent… Il laissa son esprit s’éteindre dans le chagrin indéfinissable de la séparation. Pourquoi ne l’avait-il pas retenue ?

Il se releva, se rappelant de l’attitude que doit avoir un elfe, et regarda dans la direction qu’elle avait emprunté.


* J’espère plus que jamais entendre une nouvelle fois la douce mélodie du luth *

C’était plus qu’un espoir, c’était un souhait, celui qu’il garderait jusqu’à ce qu’il soit accompli. En un dernier sursaut, il dit à voix haute, comme si elle avait pu l’entendre :

« Sá ilya in arma men martya-n ána anta-elyë ten sá ni pol illumë nauva Aryantë or elyë, Elestel, hondo-ninya ,Que tout le bien qui m’est destiné vous soit donné afin que je puisse toujours être celui qui veille sur vous, Elestel, mon cœur… »

Des mots qu’il n’avait jamais dit à personne, des mots d’amour…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://btvs.forum2jeux.com
Legolas



Nombre de messages : 883
Age : 30
Race, Pays : Elfe sylvain de la forêt Noire
Metier : Archer
Date d'inscription : 11/04/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: "Je cherche la clef des évasions vers ces pays désirés et c'est peut-être la mort..."
**Aime/N'aime pas**: Les rousses ! / N'aime plus la mer...

MessageSujet: Re: Le sanctuaire   Sam 7 Mai 2005 - 16:40

C'est la tête basse que Legolas rejoint son cheval qu'il avait laissé dans le sanctuaire. Il était remonté sur la colline avec moins d'entrain qu'il ne l'avait descendue ... Son esprit était sombre et il se sentait abattu. Il caressa l'encolure de sa mouture et murmura :

" Nous voici de nouveau tous les deux, Arod "

Le cheval s'ébroua et Legolas monta lestement sur sa croupe. Il regarda autour de lui. Quelle direction allait-il prendre ? Il n'avait pas vraiment de but en venant ici mais maintenant...

*Les choses sont différentes à présent*

Son coeur gémissait sourdement en lui disant de suivre la route qu'Elestel avait emprunté. Mais Legolas ne savait plus s'il pouvait se fier à son coeur : il avait trop mal ! Et puis, même s'il allait dans cette direction, qu'est ce que cela donnerait ? Pourrait-il la retrouver ? Il ne savait pas grand chose sur elle...

Legolas soupira de dépis. Il n'avait plus de volonté et il ne savait comment retrouver sa joie de vivre.
Soudain il se redressa et trouva une motivation suffisante pour avancer :


*Après tout même si je ne la trouve pas, j'aurais essayé... Et peut être qu'après je pourrais partir en paix.*

Rien n'était moins sûr qu'il trouve la paix car la deception pouvait être encore plus grande. Mais il ne pourrait souffrir une once de remord, celui qui vous ronge jusqu'à ce que la jeunesse vous ai quitté. Et pour un elfe cela signifiait de longues années de tortures !
Il prit alors la route du village de Minas Tirith. Il était vaste et il lui faudrait des jours pour interroger les habitants mais il se sentait capable de le faire.


"Si mon destin m'amène à toi alors un soleil sans fin brillera sur mon âme..."

Des prières ne changeaient pas grand chose à la situation mes elles redonnèrent de l'espoir à Legolas. Il s'en alla donc le coeur plus léger dans le direction qu'il avait choisie.

Suite : Retrouvailles ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://btvs.forum2jeux.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le sanctuaire   Aujourd'hui à 23:22

Revenir en haut Aller en bas
 
Le sanctuaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Terre du Milieu : Chroniques du Quatrième Âge :: GONDOR :: Minas Tirith - La cité du gondor :: La citadelle-
Sauter vers: