AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 SHEILA YÂDIGÂR

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vardë Moredhel

avatar

Nombre de messages : 1275
Age : 25
Race, Pays : Elfe Nandorin, banni de la Lorien
Metier : Vagabond mercenaire
Date d'inscription : 27/09/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: Dites, mon Prince, à propos de votre père... Galadriel, Lothlorien, vous situez plus ou moins? hé bien, il se trouve que...^^
**Aime/N'aime pas**: Regarder la Soleil se lever/Tomber comme un cheveu dans la soupe

MessageSujet: SHEILA YÂDIGÂR   Lun 30 Jan 2006 - 22:30

Après maintes harcèlements et menaces, me voici donc...^^ Je te prie d'accepter mes plus plates excuses pour ce super-retard (PS: Note, moi aussi, ça fait longtemps que j'attends ma baston, hein!)...

Défi:
"Le soir a emporté le soleil dans les Bois d'Or, mais une ombre d'enfant erre à travers les arbres. C'est toi, Sheila. Tu ne parviens pas à trouver le sommeil. Tout va mal, aujourd'hui..."

Pistes:
- Pourquoi ça va mal?
- Décris autant le paysage, ce qu'il t'inspire, que tes sentiments.

_________________

Interpète également Ellendaë Hildorwen, Elladan & Elrohir & Elrond et Aran des Sables
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://troupeymaje.skyblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: SHEILA YÂDIGÂR   Mer 1 Fév 2006 - 22:37

Merci! J'y travaille...
En fait, précise aux autres que je ne t'ai point harcelé, ni menacé, ni rien d'autre! Non, mais! Sinon, qu'est-ce qu'ils vont s'imaginer!!! mdr! On peut juste dire que je t'ai demandé trois fois 'gentillement'! Twisted Evil lool!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: SHEILA YÂDIGÂR   Dim 5 Fév 2006 - 21:28

La nuit tombait, envoloppant la forêt de la Lothlorien dans son sombre manteau noir. Tout était calme et appart le léger bruissement du vent dans les feuilles des grands arbres, on n'entendait rien. La plupart des elfes dormaient. Pourtant les graviers blancs crisaient doucement sous les pas graciles d'une jeune elfe. C'était Sheila. Ne trouvant pas le sommeil, elle avait opté pour une petite balade au clair de lune. La lune, justement, était pleine et faisait penser à une énorme boule de fromage, brillant de mille feus. La brise douce d'été jouait avec sa jolie robe blanche et faisait voleter ces cheveux bruns dans son dos. Ses pas la menaient de plus en plus loin de la maison d'Amiodë, la rapprochant peu à peu de la forêt. Soudain, la jeune elfe se figea. Puis, voyant ce qui l'avait arrêtée, elle se remit en marche, rassurée. Ce n'était qu'une grosse chouette effrayée, qui avait brusquement prit son envol à l'approche de Sheila pour se trouver une branche plus tranquille. Elle arriva à la lisière de la forêt et leva les yeux; dans le ciel sombre s'élevaient bon nombre d'étoiles. Qu'est-ce que les arbres étaient beaux, éclairés par la lune! Ils avaient l'air plus majestueux, plus impressionnants et plus mystérieux qu'en plein jour... Et vu le silence des lieux, leurs gemissements et leurs grincements dû aux courants d'airs, se percevaient nettement. Sans crainte, elle s'enfonça dans cette forêt qu'elle aimait tant. A mesure qu'elle s'éloignait de la lisière, il faisait plus obscur et impercepitiblement plus froid. De temps en temps, un rayon de lune traversait les cîmes pour éclairer le chemin, faisant ressortir l'ombre des arbres. Après un moment, Sheila n'aurait pas su dire combien de temps, elle s'assit, un peu essouflée, contre le tronc d'un arbre qu'elle aimait particulièrement. Là, seule, à l'abris des regards, elle laissa enfin libre court à son chagrin. Les larmes tant refoulées inondèrent rapidement ses yeux, pour délicatement couler jusqu'à son menton. L'éclat de la lune s'y reflétait, les faisant étinceler comme des perles de cristal.
Aujourd'hui, la journée s'était très mal passée... Tout d'abord, Nanë était partie pour trois jours voir sa cousine atteinte de la fièvre verte. Sheila n'avait pas pu l'accompagner à cause de la propagation rapide de cette maladie. La jeune elfe avait donc été confiée ailleurs. Le matin s'était passé normalement. L'après-midi, par contre...

La vieille elfe qui l'avait accueillie, Amiodë, une bonne amie de Nanë, lui avait demandé de faire quelques courses. Sheila avait accepté de bon coeur, consciente que l'air frais lui ferait du bien et lui changerait les idées. Malheureusement, au retour, la jeune elfe était tombée sur la bande de Dëlowiel. Celle-ci était la pire snob qu'on puisse trouver en Lothlorien. Du même age que Sheila, elle se prenait pour la plus sympa, la plus jolie et la plus intelligente des elfes. Jolie, elle l'était quasiment autant que Sheila, ce qui l'amenait à détester la demi-elfe... Mais pour le reste...
Sheila ne fréquentait pas vraiment les elfes de son age; elle était assez isolée, ce qui lui attirait les railleries et les moqueries de ceux de son age.
Manque de chance, c'est justement sur ces elfes-là que Sheila tomba. Ils étaient en train de faire un concours d'arc à flèche lorsque Dëlowiel la remarqua. Un sourire ironique fendant ses lèvres, elle s'était écriée bien fort à l'intention de Sheila:

"Eh, regardez qui voilà... Menelwen! Quelle surprise t'amène par ici? Ta vieille nourrice s'est fait attaquée? Votre maison s'est écroulée? Des orcs s'en sont emparés?" Les autres riaient bêtement et Sheila choisi de ne pas relever l'offense. Impassible, elle continua son chemin, en pressant toutefois un peu le pas.
Dëlowiel n'abandonna pas... Elle adorait enfoncer les autres, et ne s'en privait pas.

"Ou peut-être ton père serait-il revenu?" continua-t-elle espiègle, les autres l'encourageant en rigolant. Cette remarque pourtant, blessa la jeune elfe. Elle serra les poings mais ne s'arrêta toujours pas. Ses yeux lancaient de tels éclairs que si Dëlowiel les aurait vus, elle se serait surement calmée quelque peu... Mais vu que se n'était pas le cas, elle s'écria, furieuse de la non-réaction de sa rivale:
"Alors? Tu as besoin de ta mère pour te défendre! Sale demi-humaine!"
La, Sheila ne put faire autrement que réagir. Ignorer l'insulte aurait été l'approuver... Furieuse, elle se retourna rudement et les deux elfes se retrouvèrent face à face. Pendant un long moment, les deux filles se défièrent des yeux. Tentant de voir jusqu'où l'autre irait.
"Retire ce que t'as dis..." siffla Sheila entre ses dents, livide.
"Jamais!" repris l'autre, son sourire moqueur transformé en grimace féroce.
Un elfe aux cheveux blonds, connu sous le nom d'Elàng, s'interposa entre les deux filles. Il les dominait en hauteur et en age et s'adressa sur le ton de reproche à Dëlowiel:

"Mais enfin, Menelwen ne ta rien fait! Laisse la donc tranquille..."
"Toi, tais-toi! Tu n'en sais rien! D'ailleurs, c'est pas ton problème!" grogna Dëlowiel la voix tremblante d'agressivité et les joues rouges d'humiliation, car quelqu'un s'était permit de la contester.
"Si! J'en sais quelque chose, t'es simplement jalouse, Menelwen est plus..." commenca-t-il, mais il fut interrompu par Sheila.
"Arrête! Elle à raison, c'est pas tes oignons!" vociféra-t-elle à l'intention du garçon, qui haussa les épaules en soupirant, puis recula de deux pas.
"Un combat! Un combat!" scanda une petite elfe, les yeux brillants. Et elle fut rapidement immitée par les autres. Quelqu'un proposa l'arc à flèche, vu que c'était ce à quoi ils étaient occupés avant l'arrivée de Sheila.
Les deux jeunes elfes approuvèrent. Dëlowiel empoigna son arc flambant neuf et l'on en prêta un à Sheila. La première visa et tira... Pfiiut! La flèche siffla et vint se planter avec un bruit sourd en plein milieu de le cible. Tout le monde applaudit, à l'exception bien sûr de Sheila, et, étrangement, d'Elàng... Dëlowiel s'était frottée les mains, très fière d'elle. Puis se fut le tour de notre jeune elfe; elle visa soigneusement, lacha la corde et la flèche fila pour aller se planter exactement dans la flèche de Dëlowiel, la brisant ainsi en deux... Alors Sheila reprit son sac, tentant de calmer les battements de son coeur déchaîné, et se remit en marche, leur tournant le dos. Dëlowiel l'avait laissée partir, retenant ses injures, le souvenir de sa défaite encore cuisant et les joues rouges de honte. Elle se jura vengeance...

Voilà pourquoi Sheila n'arrivait pas à trouver le sommeil et qu'elle se sentait si triste. Sa victoire sur Dëlowiel ne lui inspirait aucune joie. Rien que de la colère mêlée à une tristesse profonde. Mais le pire, c'était son sentiment de solitude... Sans parents, sans frères ni soeurs... Et la seule personne capable de la consoler se trouvait bien loin. Une branche craqua haut au-dessus de sa tête, ce qui tira Sheila de sa rêverie. Les larmes avaient cessé de couler de ses yeux et d'un geste, elle effaça ce qu'il en restait. Un trou dans les cîmes des arbres laissait passer un rayon de lune, qui venait éclairer un rond dans l'herbe à trois pas d'elle. Lentement elle se leva et se plaça au beau milieu de rond. Autour d'elle, c'était comme si la nature retenait son souffle, car même le vent ne se manifestait plus à présent. La jeune elfe sourit timidement; tout était si beau! Réconfortée, elle sortit de son cercle de lumière... Tout à l'heure, les paroles de Dëlowiel l'avaient heurtée. Ses parents étaient tous deux des sujets douloureux pour elle. Sa mère défunte, son père évanoui dans la nature, elle ne les connaissait pas et ne supportait pas qu'on parle d'eux en négatif. Le gazouillement mélancolique d'un oiseau très matinal s'éleva au lointain. Lorsque son chant parvint jusqu'au oreilles de Sheila, celle-ci frémit. Cet air la faisait penser à la berceuse que lui chantait Nanë lorsqu'elle était encore tout petite. Sans vraiment s'en rendre compte, la jeune elfe était arrivée à la fin du bois. Trouvant que sa promenade nocturne avait assez duré, elle pressa le pas pour regagner son lit plus rapidement...
Revenir en haut Aller en bas
Vardë Moredhel

avatar

Nombre de messages : 1275
Age : 25
Race, Pays : Elfe Nandorin, banni de la Lorien
Metier : Vagabond mercenaire
Date d'inscription : 27/09/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: Dites, mon Prince, à propos de votre père... Galadriel, Lothlorien, vous situez plus ou moins? hé bien, il se trouve que...^^
**Aime/N'aime pas**: Regarder la Soleil se lever/Tomber comme un cheveu dans la soupe

MessageSujet: Re: SHEILA YÂDIGÂR   Mer 8 Fév 2006 - 22:10

Conseils:
- Super! Ben, là, je ne vois pas grand-chose à dire.

Défi:
"Amiodë s'est inquiètée de ton absence. Elle t'attend devant le mallorn avec un petit air de pitié qui ne te plais pas et te rappelle encore mieux ta condition. Il y a des jours où ta famille te manques vraiment..."

Pistes:
-Ben, Amiodë, qui est-ce? Pourquoi elle t'énerve?
-La dose philosophique du jour sur la pitié et les emi-elfes...^^
-Sheila et sa famille=...

_________________

Interpète également Ellendaë Hildorwen, Elladan & Elrohir & Elrond et Aran des Sables
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://troupeymaje.skyblog.com
Aragorn II Elessar

avatar

Nombre de messages : 735
Age : 39
Race, Pays : Gondor
Metier : Roi du Gondor
Date d'inscription : 17/12/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: Sauron ! Pour le salut du Gondor, je vais vous affronter !
**Aime/N'aime pas**:

MessageSujet: Re: SHEILA YÂDIGÂR   Jeu 9 Fév 2006 - 2:43

Si je puis permettre j'aime beaucoup...

Et puis je trouve que la lune en forme de boule de fromage, brillant de mille feu, est une image originale qui me plait beaucoup. Razz
un fromage lumineux, je me demande quel goût ça a lol.

_________________


Incarne aussi Graganos l'orque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galdarith

avatar

Nombre de messages : 1937
Race, Pays : Homme de Nùmeror, Grand voyageur
Metier : Avatar du Néant et des ténébreux
Date d'inscription : 15/06/2005

MessageSujet: Re: SHEILA YÂDIGÂR   Jeu 9 Fév 2006 - 12:14

[c'est du fromage elfique rien de plus mdr ^^ qui a du gout mais qui lui sent bon et une boucher peu nourir 20 elfes= 10 hommes = 1 nain ^^ ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vardë Moredhel

avatar

Nombre de messages : 1275
Age : 25
Race, Pays : Elfe Nandorin, banni de la Lorien
Metier : Vagabond mercenaire
Date d'inscription : 27/09/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: Dites, mon Prince, à propos de votre père... Galadriel, Lothlorien, vous situez plus ou moins? hé bien, il se trouve que...^^
**Aime/N'aime pas**: Regarder la Soleil se lever/Tomber comme un cheveu dans la soupe

MessageSujet: Re: SHEILA YÂDIGÂR   Jeu 9 Fév 2006 - 22:06

[...=1/15875 de Hobbit... Faudrait nous donner la recepte!^^ ]

_________________

Interpète également Ellendaë Hildorwen, Elladan & Elrohir & Elrond et Aran des Sables
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://troupeymaje.skyblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: SHEILA YÂDIGÂR   Ven 10 Fév 2006 - 19:32

[hq: Oh, c'est pas dure à fabriquer du fromage comme ça... Mais trouvez moi d'abord 3 graines de Zhàr-moïuh, et je vous communiquerais le reste de la recepte!!! C'est l'ingrédient principal et sans ça, pas de fromage! lol]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: SHEILA YÂDIGÂR   Mer 15 Fév 2006 - 22:55

Sa petite excursion nocturne avait duré jusqu'à la fin de la nuit, et déjà, le soleil pointait le bout de son petit nez coquin à l'horizon, faisant ainsi rougir les cailloux blancs, lorsque Sheila arriva en vue de la maison d'Amiodë. Celle-ci se tenait sur le perron, les bras croisés. Son air inquiet s'était métamorfosé en moue de colère dés qu'elle vit la jeune elfe. Un petit chignon sévèrement serré retenait ses cheveux gris et ses traits étaient tirés. Sheila vint se placer devant elle et son regard se cogna au mur dans les yeux ternes de la vieille elfe. Avec Nanë, on ne se cognait jamais le regard... On pouvait plonger ses yeux dans les siens sans jamais devoir s'arrêter, bloqué par quelqonque peur ou haine. L'on pouvait même s'y perdre, dans l'abîme de ces yeux d'un bleu si profond. Des yeux d'océan... Un silence désagréable s'installa. Au moment où Sheila crut qu'il ne s'en irait jamais, la vieille elfe le brisa de sa voix sèche et il s'enfuit.
"Alors? On s'en va sans rien dire? La maison n'est pas un moulin où l'on entre et l'on sort sans prévenir." dit-elle alors que multiple petites rides éclairaient son front et le reste de son visage.
"Je suis désolée." s'excusa Sheila, les yeux braqués sur le sol afin d'avoir l'air vraiment désolée, ce qui n'était pas tout à fait le cas.
"Désolée? Tu ne peux pas imaginer la frayeur qui m'a aggripée à la vue de ton lit vide! Si je ne te rends pas 'entière' à Nanë, elle serait capable de me tuer..." répliqua-elle vivement. Puis son expression se radoucit et un peu de pitié se dessina sur son visage. Sheila se mordit la lèvre inférieure. Elle détestait cette compassion qui se peignait si souvent sur le vieux visage d'Amiodë. La jeune elfe savait très bien que cette pitié s'adressait à elle et rien qu'à elle, car elle "n'avait pas la chance" d'être "comme les autres"... Amiodë ajouta comme pour s'excuser, sur un ton doux et lent, comme si elle parlait à une infirme:
"Oh, Menelwen, excuse-moi de m'être fâchée! Je ne voulais pas, mais j'ai eu si peur qu'il te soit arrivé quelque chose de grave! Tu me pardonnes?"
Sheila tenta de se contrôler et y réussit grâce à beaucoup de bonne volonté. Avant de répondre, elle inspira profondément.
"Ce n'est pas grave, je ne le ferai plus non plus." dit-elle, la voix un peu plus dure qu'elle l'aurait souhaité. Mais la vieille elfe ne sembla pas le remarquer, car elle invita Sheila d'un geste tendre à entrer.
"Le petit déjeuner est prêt! J'espère qu'il te plaira!" narra-t-elle, joyeuse et rassurée d'avoir retrouver la petite protégée de son amie.
Le déjeuner plut en effet à Sheila, qui le termina jusqu'à la dernière miette. Ravie, la vieille elfe s'adressa à Sheila dés que celle-ci eut terminé son repas:

"Menelwen, une lettre est arrivée ce matin pour toi, d'une certaine Laälaï. Tiens, tu..." Mais elle fut coupée par Sheila qui bondit littérallement hors de sa chaise.
"Génial! C'est de ma tante! Elle est super sympa et à peine plus grande que moi" dit-elle, radieuse, en s'efforcant d'ouvrir l'enveloppe le plus rapidement possible sans déchirer la précieuse lettre à l'intérieur. La jeune elfe lut:

Citation :
Chère Menelwen, comment vas-tu?
Ici, tout va bien, la vie continue calmement. Ta grand-mère Earwen t'embrasse, ton grand-père Meneltur aussi.
Il paraît que ta nourrice est partie pour quelques jours. Les elfes chez qui tu loges te traitent bien? Si ce n'est pas le cas, tiens moi informée et ils auront affaire à moi! Hier, Arkë est passé dîner à la maison. Arkë, tu sais, ton oncle! Je crois que c'est celui que tu n'as jamais vu... C'est possible? Tu ne le connais donc pas. Après lui, il y a Vardë. Lui, je suis sûre que tu l'as déjà vu! Tu t'en souviens un peu? Avant qu'il parte, il jouait souvent avec toi! Finallement il y a moi; je suis la petite dernière de la famille... Et tu es ma seule nièce! N'est-ce pas mignon! Ah la la, je vais bientôt te laisser car on va se mettre à table. Encore un petit truc: pendant les vacances, je viendrai passer quelques jours auprès de toi et de Nanë! J'ai hâte d'y être! Porte-toi bien d'ici là!
A bientôt alors, petite nièce!
Mes amitiés...
Laälaï (Galadwen)
Sheila sourit et ses yeux s'éclairèrent. Sa tante avait pensé à elle! En plus, elle venait d'apprendre qu'elle avait un oncle de plus, dont elle ne soupçonnait même pas l'existence avant ça. car la jeune elfe n'avait jamais entendu parler d'Arkë. Elle espérait qu'un jour toute sa famille serait réunie.
Mais quelque chose la dérangeait; Amiodë la fixait avec des yeux ronds de surprise. La jeune elfe l'interrogea du regard sur la cause de son étonnement.

"Eh bien, je ne savais pas que les gens comme toi savent li... Euh... je veux dire... que je suis étonnée que tu lises si... euh... facilement..." balbutia-t-elle en rougissant, prenant conscience de la stupidité, humiliante pour Sheila, qu'elle venait de dire. La jeune elfe serra très fort les dents, rougit elle aussi et murmura d'une petite voix:
"Bien sûr que je sais lire. J'ai appris aussi quand j'étais petite." Mais la fin de sa phrase n'était guère audible pour les vieilles oreilles fatigées de l'elfe. Sheila avait l'habitude qu'on la prenne pour moins que les autres, mais ça n'empêchait pas que ça la fasse enrager à chaque fois. Penaude, Amiodë ouvrit deux ou trois fois la bouche sans qu'aucun son n'en sorte.
"Oui, oui, bien sûr, je suis désolée... J'avais oublié." répondit-elle sincère après une petite hésitation. Puis elle vit un moyen pour se sortir de ce mauvais pas et elle déclara, en hochant frénétiquement la tête de droite à gauche, la voix un peu chevrotante:
"Je deviens vieille, j'oublie beaucoup de choses, tu sais. Tu verras quand tu seras plus grande. C'est dur de vieillir, non seulement, notre corps n'est plus ce qu'il était, mais l'esprit aussi ralenti quelque peu. Mais tu sais, c'est la vie, on est sur terre pour grandir, pour s'épanouir, pour............"
Commença alors pour Sheila un réel supplice. Ce matin-là, Amiodë lui fit tout une leçon sur la vie, sur la philosophie et sur la morale. Peut-être pour dévier la conversation? Peut-être pour montrer à Sheila qu'elle prenait du temps avec elle? Ou peut-être parce qu'elle aimait ça... La jeune elfe décrocha très vite. Par politesse, elle ne dit rien. Mais du coin de l'oeil, elle observait le ciel par la fenêtre. Aussi bleu que les yeux de Nanë... Aussi profond. Deux mésanges amoureuses qui voletaient à tour de rôle ou en même temps portés par la tiède brise d'été.
Revenir en haut Aller en bas
Vardë Moredhel

avatar

Nombre de messages : 1275
Age : 25
Race, Pays : Elfe Nandorin, banni de la Lorien
Metier : Vagabond mercenaire
Date d'inscription : 27/09/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: Dites, mon Prince, à propos de votre père... Galadriel, Lothlorien, vous situez plus ou moins? hé bien, il se trouve que...^^
**Aime/N'aime pas**: Regarder la Soleil se lever/Tomber comme un cheveu dans la soupe

MessageSujet: Re: SHEILA YÂDIGÂR   Mer 15 Fév 2006 - 23:09

Conseils:
- Essaie de plus te mettre dans le contexte SDA... Les Elfes ne perdent pas particulièrement la main en vieillissant, non plus qu'il ont les cheveux gris, où alors rarement.
- La lettre me paraissait un peu 'plate', comme si tu n'avais encore jamais entendu parler de ta famille, comme si c'était la première... N'hésite pas à laisser trainer les choses, ne dévoile pas tout tout de suite...


Défi:
"Regaillardie par la lettre, tu t'enfuis, en prévenant cette fois, après le dîner. Le soleil brille, la vie est belle... Tu t'échappe en direction de la Nimrodel. Un groupe de jeunes s'y baigne sous le soleil d'été. Herusûl est parmi eux..."

Pistes:
- Qui est le Herusûl en question? Er Sheila, que pense-t-elle de lui?
- Que compte-tu faire? Espionner, les rejoindre,...

_________________

Interpète également Ellendaë Hildorwen, Elladan & Elrohir & Elrond et Aran des Sables
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://troupeymaje.skyblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: SHEILA YÂDIGÂR   Mer 15 Fév 2006 - 23:15

Merci pour les conseils!!! Désolé pour les vieillissements d'Amiodë (j'ignorais que ça ne se voyait pas chez les elfes!) Pour la lettre, j'étais à court d'inspiration Rolling Eyes !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: SHEILA YÂDIGÂR   Jeu 6 Avr 2006 - 13:52

Le soleil était de plus en plus bas dans le ciel d’un bleu si parfait. Le soir tombait et sans faire encore sombre, on savait déjà que la nuit approchait. C’était à ce moment-là que de légers pas frôlaient les graviers, mi marchant, mi courant, libres. C’était Sheila. Après avoir prévenu cette fois-ci, voilà qu’elle se dirigeait à nouveau vers la forêt en cette belle fin d’après-midi ensoleillée d’été. Ses pas la menaient vers le lac, un endroit magnifique, au beau milieu de la forêt. Tandis qu’elle s’approchait du lac encore caché par les nombreux arbres, un petit lapin s’enfuit devant ses yeux. Elle le regarda courir avec un rictus amusé. Mais immédiatement après, la jeune elfe s’arrêta et tendit l’oreille. Un bruit singulier l’avait stoppée net dans sa course. Des éclaboussures, des bruits de voix, des rires et d’autres échos comme des cris de joie ou de surprise résonnaient dans la nature logiquement si calme. Sheila ne s’y attendait pas. Pourtant, elle aurait dû prévoir qu’un beau début chaud de soirée, beaucoup d’elfes iraient se baigner... Déçue de ne pas trouver l’endroit désert, elle s’en approcha néanmoins. À pas fourrés, cachée par les arbres, elle s’avança le plus près possible. Au bord de l’eau, se trouvaient six jeunes elfes, environ de son âge. Ils riaient en se poussant dans l’eau froide, s’éclaboussaient, se racontaient des blagues... Ils jouaient à une sorte de water-polo façon elfe. Ils semblaient donc plutôt détendus et joyeux, dans leur pagnes trempés, à nager derrière la balle. Sheila ne les connaissait pas bien. Sauf un, Herusûl, avec qui elle s’était liée d’amitié depuis toute petite.

La mine refrognée, la jeune elfe observait ces elfes qui s’amusaient tant. Cinq étaient dans l’eau, un en dehors. Il n’était pas mouillé du tout et rigolait pourtant autant que les autres, sans participer à leur jeu. Au contraire, il les encourageait et les huait lorsqu’un ratait son coup ou justement saisissait la balle d’un mouvement exceptionnel. Sheila les regardait avec envie. Elle aussi aurait bien aimé oublier ses soucis et plonger avec joie dans l’eau, se mêlant à leur jeu. Une profonde tristesse l’envahit, tendis qu’elle pensait que ce n’était pas possible. Tout d’abord parce qu’elle craignait qu’ils ne la regardent de haut car elle n’était pas toute à fait comme eux... Car elle était à moitié humaine. Ensuite parce que c’étaient des garçons... Et les garçons, à cet âge-là... Dur dur, de vrais gamins ! Sheila continua à les observer un temps. Les voir s’amuser lui remontait le moral. Puis, sur un coup de tête elle décida de les rejoindre. Joignant le geste à la parole elle sortit des fourrés qui la couvraient des regards et apparut, dans sa jolie robe blanche sur le sable blanc au bord de l’eau.
Un garçon cria :

« Eh, regardez qui est là ! Menelwen ! » Son ton n’était pas méchant, juste étonné.
Sheila leur adressa un vague petit signe de la main.

« L’eau est bonne ? »
« Délicieuse... Tu devrais venir ! » répondit Herusûl, qui venait de l’apercevoir.
Un des garçons se rembrunit et lança :

« Tu es fou... C’est une fille ! » Mais Herusûl répliqua avant les autres:
« Ben oui, les filles, tu sais, ça ne mord pas... » Ce qui déclencha l’hilarité générale dans les rangs et fit rougir l’autre. Sheila sourit. Elle aimait bien le jeune elfe du nom d’Herusûl. D’abord, son sourire, si chaleureux, auquel elle avait toujours droit. Et puis ses yeux d’un vert pétillant, rappelant la vase au fond du lac... Ensuite il ne la regardait pas comme quelqu’un de différent et avait de la conversation.

« Eh bien, c’est d’accord ! Juste pour me rafraîchir... » répondit-elle en abandonnant ses scandales. La jeune elfe s’avança ensuite vers le lac et entra dedans jusqu’aux genoux. L’eau était juste parfaite, pas trop froide, pas trop chaude. Elle regarda sa petite jupe se mouiller et frissonna lorsque vint le tour de son bustier. Herusûl s’était approché et l’observait. Les autres garçons hésitaient à reprendre leur jeu en présence d’une fille. Ils se jetaient des regards significatifs du genre ; on fait quoi nous maintenant ? Sheila eut un petit rire intérieur en voyant ces elfes d’habitude si sûrs d’eux maintenant si confus... Elle leur lança en s’éloignant un peu :
« Eh, faites comme si je n’étais pas là ! »
Certains rougirent mais tous reprirent leur jeu, après s’être lancés un dernier regard entendu. Sheila quant à elle nagea doucement vers le milieu du lac. Le sol caillouteux sous ses pieds devenait de plus en plus profond. Bientôt elle ne le sentit même plus et continua à la nage, sans pour autant mouiller ses cheveux. La jeune elfe atteignit l’autre rive et sortit de l’eau. Ces habits trempés gouttaient, les rayons du soleil chauffaient et elle se dit que pourquoi pas, une petite pause au soleil avait du bon... Sans plus traîner, elle se coucha dans sur le sol et tandis que les brindilles d’herbe lui chatouillaient la peau, elle s’abandonna au soleil. Dans le lointain, le bruit des garçons résonnait en écho à ses oreilles...
Revenir en haut Aller en bas
Vardë Moredhel

avatar

Nombre de messages : 1275
Age : 25
Race, Pays : Elfe Nandorin, banni de la Lorien
Metier : Vagabond mercenaire
Date d'inscription : 27/09/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: Dites, mon Prince, à propos de votre père... Galadriel, Lothlorien, vous situez plus ou moins? hé bien, il se trouve que...^^
**Aime/N'aime pas**: Regarder la Soleil se lever/Tomber comme un cheveu dans la soupe

MessageSujet: Re: SHEILA YÂDIGÂR   Lun 10 Avr 2006 - 23:24

Conseils:
-Pas mal... Sauf que je ne prendrais pas comme un compliment le fait d'avoir les yeux aussi verts que la vase du fond de la rivière... Et le point d'eau près de la lorien n'est pas un lac, mais une rivière, la zolie Nimrodel.

Défi:
"Tu t'endors sur l'herbe et tes rèves te prennant dans ses filets. Une voix grave et masculine, riante et joueuse, te parle, un visage vague, puis plus clair se dessinne, et le passé l'emporte sur le présent."

Pistes:
-Un visage? De qui?
-Que te dit la voix?
-Le passé l'emporte sur le présent... Essaie d'utiliser cette phrase.

_________________

Interpète également Ellendaë Hildorwen, Elladan & Elrohir & Elrond et Aran des Sables
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://troupeymaje.skyblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: SHEILA YÂDIGÂR   Lun 17 Avr 2006 - 21:57

Pour moi, la vase, c'est la verdure en milieu mouillé... Et la verdure en milieu mouillé, c'est de la vie. Et puis le vert de la vase au fond d'un lac, est un superbe vert, personnellement je trouve! Alors, chaqu'un ses goûts... Je prends ça donc pour un compliment d'avoir des yeux pareils (j'en ai moi-même des bruns) sinon merci!

Oyé, applaudissez la défenseuse des yeux verts évoquant la vase au fond d'un lac!!! mdr!!

P.S.: Pour la suite, je verrai plus tard^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: SHEILA YÂDIGÂR   Dim 23 Avr 2006 - 13:02

Sheila sentit ses yeux se fermer et bascula dans le trou si sympathique appelé sommeil. D’abord rien, sans qu’elle en eut conscience. Puis deux yeux bleus très foncés et une mèche de cheveux d’un noir corbeau. Un noir brillant, des cheveux lisses. La bouche se dessina un peu avant le nez. La jeune elfe ne vit pas encore clairement le visage, dont la bouche s’ouvrait et se refermait, sans qu’aucun son n’en sorte, mais distingua un homme. Le visage vague lui était familier, sans qu’elle puisse dire de qui il était. C’est alors que ce visage se rapprocha et devint de moins en moins vague. Elle distinguait de mieux en mieux les traits, qui riaient et étaient détendus. L’elfe à qui appartenait le visage lui avait l’air fort sympathique, il lui donnait une fort bonne impression.

Soudain, alors que la jeune elfe n’y croyait plus, le son revint à ses oreilles et la voilà qui bascula dans la direction du rêve. Le passé l’emporta sur le présent...


L’elfe aux cheveux noirs et aux yeux bleu foncés se trouvait dans une pièce élégamment décorée, avec un feu ouvert chaleureux pour éclairage. Il avait sur ses genoux une petite elfe aux jolies boucles brunes. Il venait à peine de refermer un gros livre qu’il posa précieusement sur la petite table à côté du fauteuil dans lequel il était assis.

« Et voilà, fin... Jolie histoire, qu’en penses-tu, ma puce ? »
La petite elfe sur ses genoux se retourna et le saisit tendrement au cou.
« Oh, Vardë ! Encore une ! S’il te plaît »
L’elfe rigola et jeta un coup d’oeil interrogateur à la troisième personne présente. Celle-ci lui répondit de l’autre extrémité de la chambre, par un signe négatif.
« Allez, viens maintenant ! Il est tard. Tu devrais déjà être dans ton lit... »
« Oh non, pas déjà ! Raconte-moi encore quelque chose ! » demanda la petite elfe tout en s’accrochant encore plus fort de ses deux petites mains au cou de son oncle. Celui-ci la prit dans ses bras et la souleva comme si elle ne pesait rien.
« Dis bonsoir à Nanë » dit-il tout en l’emmenant vers la troisième elfe, qui tricotait une salopette pour la petite. Celle-ci embrassa sa nourrice sans lâcher l’elfe aux cheveux noirs.
« Dors bien Aranel... Cela ira, Silmë ? Tu veux que je le fasse ? »
« Non, reste assise, je m’occupe de la petite peste ! »
Son ton étant joyeux, farceur et riant, la « petite peste » en question entra dans son jeu. Elle martela son dos gentiment de ses petits poings. L’elfe éclata de rire et ajouta de sa voix grave emplie de tendresse :
« Dis donc, Quelle force ! »
L’elfe aux cheveux corbeau la déposa sur le sol et la petite main d’enfant dans la sienne, ils se dirigèrent vers la chambre à coucher. Après une courte toilette la petite fille sauta sur son lit et se glissa entre les draps moelleux. L’elfe vint s’asseoir à ses pieds.
« Ecoute ce que j’ai appris aujourd’hui ! »
Il hocha la tête et elle entonna de sa jolie voix délicatement claire :
« Deux petites flaques, un oiseau qui boite,
sur le chemin... Donnons nous la main.
Sautons la barrière dans les fougères.
Cherchons les fleurs, de l’accroche coeur.
Un joueur de flûte a fait la culbute,
Son pantalon, n’a plus de fond...
La nuit qui tombe fait grandir les ombres.
Il faut rentrer, maman va s’inquiéter. »

L’elfe sourit, visiblement attendrit et la félicita. La petite elfe rougit de plaisir et étouffa un bâillement. L’elfe aux yeux bleus très foncés sauta sur l’occasion pour dire :
« Tu vois que tu es fatiguée ! Dors maintenant... »
« Mmm... Reste encore un peu » murmura la fillette d’une petite voix.
Elle ne tarda pas à s’endormir et fut accompagnée par l’elfe aux cheveux d’un noir de jais...

« Fait de beaux rêves, Menelwen... »


Au moment où la petite fille dans le rêve s’endormit, la jeune elfe au bord de la rivière se réveilla. Elle se leva et s’étira. Cette pause lui avait fait du bien. Le soleil était très bas sur l’horizon. Il était temps de rentrer...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: SHEILA YÂDIGÂR   Dim 23 Avr 2006 - 13:02

[hq: la chanson, c'est pas de moi^^ mon petit frère, l'ayant apprise à l'école, la chante tout le temps...]
Revenir en haut Aller en bas
Vardë Moredhel

avatar

Nombre de messages : 1275
Age : 25
Race, Pays : Elfe Nandorin, banni de la Lorien
Metier : Vagabond mercenaire
Date d'inscription : 27/09/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: Dites, mon Prince, à propos de votre père... Galadriel, Lothlorien, vous situez plus ou moins? hé bien, il se trouve que...^^
**Aime/N'aime pas**: Regarder la Soleil se lever/Tomber comme un cheveu dans la soupe

MessageSujet: Re: SHEILA YÂDIGÂR   Lun 24 Avr 2006 - 20:02

Conseils:
-Mais c'est mignon tout cela^^... Evite seulement les allusions à notre univers. Les Elfes de la Lorien, il font coucouche panier dans les arbres...^^
-Quelques fautes d'orthographe...
-Moi, je la connais la chanson!^^

J'ai besoin d'une information pour te donner ton récit: tu considère bien que ce texte se passe avant ton RP, hein?

_________________

Interpète également Ellendaë Hildorwen, Elladan & Elrohir & Elrond et Aran des Sables
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://troupeymaje.skyblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: SHEILA YÂDIGÂR   Lun 24 Avr 2006 - 22:26

Avant ce qui ce passe sur TDM maintentant?
Mais oui! Vardy n'était pas encore banni et sheila elle est encore minuscule!! mdr!!
merci^^
Revenir en haut Aller en bas
Vardë Moredhel

avatar

Nombre de messages : 1275
Age : 25
Race, Pays : Elfe Nandorin, banni de la Lorien
Metier : Vagabond mercenaire
Date d'inscription : 27/09/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: Dites, mon Prince, à propos de votre père... Galadriel, Lothlorien, vous situez plus ou moins? hé bien, il se trouve que...^^
**Aime/N'aime pas**: Regarder la Soleil se lever/Tomber comme un cheveu dans la soupe

MessageSujet: Re: SHEILA YÂDIGÂR   Mar 25 Avr 2006 - 21:11

Je parlais de la quête en général... On va dire que oui, allez hop! On embarque!

Défi:
"Les jeunes se sont en allés, et le soir a pris son voile noir. Tu t'étires et décides de rentrer, en espérant ne pas avoir trop affolé Amiodë. Te pressant sur ton chemin, tu bute presque contre un jeune home de haute taille."

Pistes:
- Soyons flamands, soyons fous^^: Je zult je wel redden... (trad: Débrouille-toi.)

_________________

Interpète également Ellendaë Hildorwen, Elladan & Elrohir & Elrond et Aran des Sables
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://troupeymaje.skyblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: SHEILA YÂDIGÂR   Mar 25 Avr 2006 - 21:25

Oups, en effet (je ne devais pas être très réveillée Razz )
De toute façon, c'était oui aussi^^

bon, j'y travaille...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: SHEILA YÂDIGÂR   

Revenir en haut Aller en bas
 
SHEILA YÂDIGÂR
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sheila Carter is Back
» Le topic officiel de l'intrigue "le retour de Sheila Carter" (avec la participation de Lauren, Sheila, Michael, Mary Carter et Scott Gainger)
» Moilith Digàn [ Servante de June des Isles ] { Validée }
» Scott Grainger Jr - Présentation.
» Scott Grainger Jr.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Terre du Milieu : Chroniques du Quatrième Âge :: ARCHIVES-
Sauter vers: