AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La rencontre tant attendu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: La rencontre tant attendu   Mer 31 Oct 2007 - 11:43

Altair grimpa les escaliers et arriva enfin au sommet de la colline où se tenait le chateau de Meduseld. D'où il se trouvait il dominait toute la cité, comme signe de puissance mais aussi de réconfort car on avait l'impression que le chateau protégeait les autres habitations contre les Montagnes Blanches qui à leur imposante taille, donnaient l'illusion d'une armée qui allait s'abattre sur la cité. Mais Altair savait également que les Montagnes Blanches servaient de relais pour prévenir le Gondor en cas d"attaque et réciproquement.
C'est d'ailleurs de système de bûchers qui avait mené le Rohan à rentrer en guerre au côté du Gondor pendant la Guerre de l'Anneau.

Altair arriva devant les portes du chateau et 3 gardes arrivèrent devant lui et lui demandèrent ...


Halte là étranger, présentez-vous !
Altair laissa un petit moment de silence et parla d'une voix calme ...
Je suis Altair, fils de Altar, garde du Gondor. Je suis venu rencontré votre seigneur car j'ai des questions à lui posées et des réponses, je suis sûr, il a me fournir. Je viens également le voir car il a joué un rôle très important pendant la Guerre de l'Anneau et je suis venu pour le rencontrer.
Les gardes le jaugèrent et acquiescèrent, Altair s'avanca mais les gardes lui barrèrent une nouvelle fois la route ...
Vous ne pouvez rentrer dans ces lieux ainsi armé, Altair, fils d'Altar ! Donnez-nous vos armes et nous vousles endrons quand vous sortirez !

Altair tendit ses armes et son équipement aux gardes qui se trouvaient sur les côtés, il sortit dagues, dagues de jet, arbalète et carreaux, épée à deux mains représentant un faucon à la garde.
Toutes ses armes lui avaient été retirés et les gardes le laissèrent passé, mais alors qu'il s'apprétait à rentrer dans le chateau, le garde lui demanda ...


Otez votre capuche étranger !
Altair se retourna lentement la tête baissée et s'adressa, calmement et à voix basse, au garde ...
Ne prenez pas mes paroles comme une menace mais si je vous montrais mon visage, ce serait peut-être le dernier visage que vous verriez de votre vie ...
Des gardes qui défendaient les portes brandirent leurs épées mais le garde concerné les arréta d'un mouvement de main. Il regarda Altair et le laissa entrer, il dégageait une aura bienfaisante mais mystérieuse, commesi il ne voulait pas qu'on le découvre.

Altair se détourna de son regard, tendit les mains vers les portes et les poussa pour rentrer dans le fameux chateau de Meduseld ...
Revenir en haut Aller en bas
Nessameldë



Nombre de messages : 1963
Age : 30
Race, Pays : Noldo, Lothlorien
Metier : Dame de Compagnie de Galadriel
Age du personnage : 6559 ans, très précisément!
Date d'inscription : 16/09/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: My light shall be the moon And my path- the ocean My guide, the morning star As I sail home to you...
**Aime/N'aime pas**: Son pays/Tout ce qui sent mauvais et qui a des pustules...

MessageSujet: Re: La rencontre tant attendu   Mer 31 Oct 2007 - 18:47

[PNJ]

Certes l'arrivée de cet homme là n'était pas passée innaperçue dans tout Edoras. Bien moins encore à tous les espions, les domestiques, les soldats de la garde personnelle du Roi Eomer Eadig. Se faufilant entre la foule, les étals, les animaux, les chevaux qui grouillait dans tout Edoras, rapportant avec eux la rumeur qu'un voyageur s'avançait sans crainte, ni façons pour s'entretenir avec leur seigneur.
Bien vite la rumeur, par leurs soins, avait atteint le Roi, bien plus vite que ne pouvait avancer l'inconnu.

Eomer avait arqué un sourcil. Etait-il Roi, était-il Prince, était-il maréchal, celui qui voulait être reçu? Alors pourquoi cette urgence?
Il ne refusait jamais l'entretien avec un de ses sujets, fut-il parmi les plus humbles et les plus simples. Il ne refuserait pas d'entrevue avec celui-là. Mais il refusait les manières brutales et douteuses et ce qui suivait n'était pas fait pour lui plaire...

Vêtu d'une longue tunique de velours vert, les cheveux de paille retenus par un lien de cuir rouge, penché au dessus d'une carte de son royaume, Eomer se faisait détailler les récoltes en grain prévues pour la saison et les impôts qui pourraient y être prélevés, lorsque la porte s'ouvrit avec fracas et lui fit lever la tête.

Un homme encapuchonné s'avançait dans ses murs comme dans une grange et personne pour le prévenir, personne pour escorter ce monsieur en bonne et due forme. Eomer ouvrit la bouche avant que l'inconnu puisse en faire autant:


- Il faut que j'apprenne les manières à mes hommes moi-même pour ne point voir illustre inconnu forcer ma porte de sa propre gouverne? On m'a prévenu de votre arrivée et je n'entend pas vous refuser l'écoute messire, mais sachez que votre entrée dans ma demeure n'est pas celle qui convient à Meduseld. Les écuries sont un peu plus loin...

Son ton était ferme et sec, ais c'était celui d'un Roi. De son temps en tant que Maréchal de la Marche, il n'était pas réputé pour être un homme à se laisser imposer une conduite et ses cavaliers se tenaient droits sous son commendement.
Il se repencha, sans faire plus cas de l'homme, sur sa carte et incita ses vassaux à reprendre le cour de leur discussion.

Eomer n'était pas un bureaucrate, il savait parler à des hommes et cet étranger, s'il voulait entrer dans ses bonnes grâces devait contenir un peu ses ardeurs et surtout se présenter proprement.


[PNJ]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La rencontre tant attendu   Mer 31 Oct 2007 - 22:08

Altair avait froissé le Seigneur du Rohan et s'adressa à lui en ces termes ...

Mon Seigneur, je suis désolé de ne point respecter le protocole pour me présenter à vous mais si je me décoiffe, mon visage vous sera alors très familier car j'ai commis des actes que même si je viens sans arrière pensée, mon visage me fera jeter dans vos plus profonds cachots ...
Mais si tel est votre désir et ne point attiser votre colère à mon égard, je me décoifferai donc ...


Altair s'éxécuta, il enleva sa capuche et des cheveux mi-longs noirs comme l'âme d'un Orque tombèrent sur ses épaules puissantes et athlétiques. Une barbe naissante se dévoila rendant son visage plus sage, mais le plus impressionant était les yeux e l'étranger: bleux comme les rivages des Havres Gris, regorgant de solitude et de tristesse, ses yeux avaient vus de nombreux paysages aux multiples natures, de la Comté jusqu'à la Porte Noire mais il n'avait encore rien vu de la beauté que détenait la Terre du Milieu.
Altair s'inclina devant le Seigneur, on le connaissait sous le nom de la Mort Blanche car il avait assasiné de nombreux marchands et seigneurs dont les actes méritaient chatîments ... Mais personne, ici, ne connaissait son véritable visage.


Je vous pris seigneur de pardonner mon impolitesse à votre égard, si vous le désirez je peux me retirer ...

Il attendit une réponse de la part du seigneur du Rohan ...
Revenir en haut Aller en bas
Nessameldë



Nombre de messages : 1963
Age : 30
Race, Pays : Noldo, Lothlorien
Metier : Dame de Compagnie de Galadriel
Age du personnage : 6559 ans, très précisément!
Date d'inscription : 16/09/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: My light shall be the moon And my path- the ocean My guide, the morning star As I sail home to you...
**Aime/N'aime pas**: Son pays/Tout ce qui sent mauvais et qui a des pustules...

MessageSujet: Re: La rencontre tant attendu   Ven 2 Nov 2007 - 1:48

[PNJ]

Le roi Eadig consentit à relever le regard de ses considérations géo-économiques (si on peut appeller ça comme ça! Razz) et le reporta enfin sur l'homme qui se décoiffait finalement et se présentait comme tout homme honnête se devait de le faire.

Eomer le dévisagea un long moment en silence, le yeux à demi-plissés comme s'il cherchait à lire bien plus dans les yeux de l'inconnu que ce que ceux-ci voulaient bien laisser paraître.
Celui-ci ne devait pas être vieux, mais pourtant les fardeaux de la vie semblaient peser lourd sur ses épaules et le fait est qu'Eomer se trouva intrigué par ce que cet homme avait à dire.

Pour finir, l'étranger présenta ses excuses et le roi qui, voyait désormais en lui un interlocuteur descent et digne d'intérêt, le salua d'un noble geste de la tête:


- A présent que vous paraissez devant moi comme un homme d'honneur, je ne vois pas matière à vous renvoyer.
Dites-moi votre nom et pourquoi vos pas vous ont mené jusqu'à Edoras et jusqu'à moi.
Parlez sans crainte. Le Rohan ne reconnait pas comme ennemi celui qui vient en paix.


D'un geste et d'une parole en rohirric, il incita ses vassaux à ranger leurs cartes et à s'en retourner: pour tout dire, ils avaient fini leurs rapports pour ce jour et bon nombre d'entre eux avaient de longues heures de chevauchée avant de revoir leur demeure. Eomer était un mari et un père, à moins que la situation ne l'exigeât, il ne les retenait jamais plus que de raison.

Eux partis, la salle du Château d'Or était pourtant bien loin d'être déserte: domestiques, soldats, c'était un véritable foyer d'activités diverses et variées, plus ou moins bruyantes... Mais enfin, Eomer était là et l'inconnu avait son attention.


[PNJ]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La rencontre tant attendu   Ven 2 Nov 2007 - 3:18

Altair soutena le regard du souverain qui lui faisait face et lui prétait attention. Altair s'inclina une nouvelle fois, c'était un honner, un très grand honneur qui lui faisait le Roi du Rohan de lui accorder une audience. Il se releva et s'adressa au roi comme tout homme d'honneur devrait parler ...

Mon roi, je me nomme Altair, fils d'Altar, garde du Gondor mort pendant l'invasion des Orques à Osgiliath pendant la grande Guerre de l'Anneau.
Vous voir, mon seigneur, est un prévilège, un très grand prévilège ... Voir un héros de cette mémorable Guerre me fait réaliser que le sacrifice de mon père n'a sûrement pas été inutile ...


Altair baissa sa tête, il sentit une vague de sentiments afflués aux portes de son esprit. Il repris ses esprits et regarda à nouveau le roi dans les yeux ... Il contempla un homme qui représentait l'espoir et la bravoure, un homme qui fit basculer la bataille du Gouffre de Helm à leur avantage car il avait su rester fidèle à son Roi et envers son peuple, tant de qualité que recherchait Altair et il voulait savoir si son père était pourvu de ses mêmes qualités ...

Mais ma présence ici n'est pas seulement du fait de vous rencontrer en chair et en os mais pour vous poser des questions dont vous avez sûrement les réponses ...
Je suis en quête de vérité sur mon père et je cherche un homme qui pourrait m'apprendre quelques vérités sur lui: Faramir du Gondor, savez-vous où pourrais-je le trouver ?


Altair attendit une réponse de la part du roi Eomer qui avait du rencontrer Faramir lors de la Guerre de l'Anneau ...
Revenir en haut Aller en bas
Nessameldë



Nombre de messages : 1963
Age : 30
Race, Pays : Noldo, Lothlorien
Metier : Dame de Compagnie de Galadriel
Age du personnage : 6559 ans, très précisément!
Date d'inscription : 16/09/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: My light shall be the moon And my path- the ocean My guide, the morning star As I sail home to you...
**Aime/N'aime pas**: Son pays/Tout ce qui sent mauvais et qui a des pustules...

MessageSujet: Re: La rencontre tant attendu   Sam 3 Nov 2007 - 23:17

[PNJ]

Eomer tira à lui un siège pour s'y asseoir pendant qu'il écoutait l'étranger se présenter à lui, une façon de s'affranchir ne serait-ce que pour un court instant du fardeau qui pesait sur ses épaules pourtant larges et solides à toute heure du jour et de la nuit.
Altair, c'était son nom... Un nom gondorien de toute évidence...

Altair donc, évoqua la Guerre de l'Anneau et salua Eomer pour son rôle dans celle-ci. Le souvenir des temps passés était toujours une épreuve pour Eadig car il n'oubliait pas qu'il ne devait sa place présente qu'au trépas de son oncle, martyre. Bien sûr, il y avait eu la victoire, mais au prix de combien de pertes... Le Rohan avait mis du temps à relever la tête, lui qui avait déjà essuyer encore bien avant les assauts sanguinaires du vil Saroumane. Il n'y avait pas une famille qui n'ait pas son blessé ou son disparu au combat, des veuves qui arrivaient avec peine à élever leurs marmots et des orphelins sans paternel, sans héritage, sans avenir...
Aussi, au compliments d'Altair, Eomer remercia-t-il d'un léger geste de la tête mais il n'aimait pas qu'on l'appelle "héros" alors qu'il n'était qu'un "survivant", un chanceux. Les "héros" ne devraient pas être que les vivants...

L'homme finit par exposer le véritable but de sa visite dans sa substance. Eomer ne savait pas véritablement en quoi il pouvait bien aider un Gondorien qui recherchait des informations sur son père... Fut-il Rohirimm, Eomer aurait mis à sa disposition les registres, voire même aurait sans doute pu rassembler assez de souvenirs et des témoins pour raviver la mémoire du malheureux défunt...
Il allait lui suggérer de s'adresser à son beaufrère et ami Faramir lorsque l'homme lui coupa l'herbe sous le pied.


- L'Intendant du Roi Elessar siège en Ithilien, à Emyn Arnen, depuis fort longtemps. Il s'est liée à la Dame Eowyn, ma soeur, comme vous le savez sans doute. Assurément, s'il y a un homme qui pourrait vous aider dans votre quête, ce serait lui, il n'y avait pas meilleur dirigeant connaisseur de ses effectifs...

Eomer l'invita à s'asseoir en lui désignant un siège non loin de lui.

-Mais enfin, vous me parlez de vérité... Que cherchez-vous donc à savoir sur celui qui fut votre père?

[PNJ]

_________________


Dernière édition par le Mar 6 Nov 2007 - 14:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La rencontre tant attendu   Dim 4 Nov 2007 - 0:50

Altair accepta la proposition du roi Eomer et s'asseya auprès de lui. Il lui avait demandé ce qu'il cherchait à savoir sur son père, Altair se perdit dans ses pensées, il avait tellement de choses à demander, mais il ne savait pas par où commencer. Finalement il ne passa pas par quatre chemins et décida de tout dire à l'homme de confiance qui lui faisait face ...

Je ... voudrais savoir la vérité sur lui, savoir si il a été un homme d'honneur, un homme de bien. Je ne l'ai pas beaucoup connu et j'avoue que cela me ronge de ne pas l'avoir assez vu durant mon enfance pour savoir qui il était vraiment. Et c'est pour ça que je veux rencontrer Faramir car il a combattu au côté de mon père et il pourrait peut-ête m'en apprendre d'avantage sur lui ...

Altair regarda le seigneur du Rohan qui l'écoutait attentivement. Voila, Altair avait parlé de son but et il sentit comme un poid se levé de ses épaules, un énorme fardeau lacha son coeur et le libéra ...

J'espère que vous pourrez m'aider ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La rencontre tant attendu   Lun 5 Nov 2007 - 2:11

[ ça dérange si je m'incruste un peu ^^]

-vous aidez?

Une voix douce et mélodieuse s’éleva tout près. Une femme s’avança près des deux hommes avec un sourire froid sur le coin des lèvres. Vêtue d’une longue robe verte pale elfique, La reine avait les cheveux en cascade dans son dos, aucune couronne ne désignait son titre. Elle baissa doucement les yeux en signe de salutation à son roi ainsi qu’à son inviter.

-Ne croyez pas que je sois une …comment dire vous…une…

Lothiriel leva son regard malicieux vers Altaire et rajouta :

-Espionne, je n’écoutai guère votre conversation messires. Je l'ai tout bonnement surprise quand je fessais ma marche.

Prenant une petite pose elle s’approcha de son mari, souriant et regardant l’étranger.

-Mon seigneur, le roi d’Ithilien est mon cousin et a fait preuve d’un grand courage malgré les intentions, quel que soit en peu…malhonnête et incompressible de son père. Il a été courageux et vaillant tout comme mon époux.

S’arrêtant de parler, elle baissa les yeux vers le sol et dit :

-Mais malheureusement, je n’es pas de nouvelle de Faramir, au depuis combien de temps! Et je m’en excuse humblement. Maintenant, j’ai besoin d’un peu de repos, je vais vous laisser.

Lothiriel fit une courte révérence et donna un bref baiser sur le fron de son roi et tourna les talons et se dirigea vers ses dames de compagnies, d’un pas léger et gracieux elle s'arreta près de la porte.
Revenir en haut Aller en bas
Nessameldë



Nombre de messages : 1963
Age : 30
Race, Pays : Noldo, Lothlorien
Metier : Dame de Compagnie de Galadriel
Age du personnage : 6559 ans, très précisément!
Date d'inscription : 16/09/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: My light shall be the moon And my path- the ocean My guide, the morning star As I sail home to you...
**Aime/N'aime pas**: Son pays/Tout ce qui sent mauvais et qui a des pustules...

MessageSujet: Re: La rencontre tant attendu   Lun 5 Nov 2007 - 2:34

[PNJ] [Lothiriel je précise que je n'assure que l'intérim pour ce rôle! Wink]

A la façon dont l'homme parlait de son père, Eomer avait depuis longtemps présumé qu'il ne l'avait sans doute que très peu connu. Peut-être même n'avait-il été qu'un enfant quand celui-ci avait disparu au combat.
En entendant la réponse d'Altair, le roi eut la confirmation à ses suppositions. Il était bien loin d'être le seul à être orphelin de guerre, le savait-il seulement?

Il n'était pas difficile de sentir également à quel point cette quête était chère au coeur de cet homme. Il en attendait beaucoup, vraiment beaucoup, trop sans doute... La présence d'un père est nécessaire pour se construire en tant qu'être mais l'ombre d'un père imaginé (fantasmé dirait Sigmund! Razz), adulé de par son absence est parfois pesante et conduit parfois à la désillusion s'il s'avère que le personnage construit par l'esprit d'un enfant n'est pas le même que celui de la réalité. Et la réalité de la guerre était crue et sans compromis...

Une voix bien familière et chérie s'éleva derrière lui et se retournant il put contempler sa tendre épouse qui s'avançait avec grâce vers eux. Il lui adressa un sourire doux comme elle parlait à l'inconnu des lieux et lui tendit sa main pour qu'elle la saisisse, pour le simple plaisir de toucher sa peau de pêche, lui qui avait les mains si sèches et rugueuses...
Il ne l'interrompit pas tout le temps qu'elle fut avec eux, il n'avait pas honte de vois sa femme ouvrir la bouche pour parler car elle ne disait point de sottises et se laissa simplement embrasser par ses fines lèvres lorsqu'elle se retira, ne cherchant pas à la retenir, car elle la savait souvent lasse et nécessiteuse d'un peu de repos. Et puis allons, l'affaire ne recquiérait pas la présence du couple du Rohan!
Eadig se reconcentra aussitôt sur son interlocuteur:


- Je comprends parfaitement qu'il vous soit nécessaire de combler la douleur du manque de votre père par des réponses à vos questions, des bribes de vie qui reconstituent un peu la grande toile de l'existence... Mais prenez bien garde à ce que vos attentes ne prennent pas empire sur vous, mon brave, car je peux vous promettre alors que ce n'est pas la quiétude que vous trouverez.
Voyons, avez-vous vu la mort de près, messire? Pour l'avoir moi-même cotoyé, je vous le dis sans honte: je ne connais aucun homme, et je me compte parmi ceux-là, qui n'ait vu approcher le moment de sa mort sans aucune crainte, ni sans l'envie de fuir à toutes jambes.
Fort heureusement pour nous, commendant de guerre, bien peu le font ou l'ont fait! Mais ceux qui ont fuit devant la mort, même si nos lois les châtient de manière sévère, je ne crois pas pouvoir les blâmer. Et si finalement, nous, les "héros", nous n'étions que les fous?


[PNJ]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La rencontre tant attendu   Lun 5 Nov 2007 - 3:22

Altair regarda la jeune fille venir et repartir aussi rapidement qu'elle était venu, elle avait dit qu'elle ne savait pas où se trouvait Faramir et cela était bien dommage, il pouvait lui apporté des réponses. Mais le roi du Rohan reprit le cours de la conversation et une question interpela Altair ...
Oui il avait frôlé la mort. Il était encore un enfant et sa mère fut massacré devant ses yeux, les Orques courèrent vers lui leurs armes tournoyants au-dessus de leur têtes et son père s'interposé en prenant u cup mortel en pleine poitrine mais il réussit à tuer tout les Orques autour de lui ...


Oui la mort est passée tout prèt de moi, elle m'a frôlé et a prit mes parents devant mes yeux ... C'est leur souvenir qui me fait avancer et cette quête de vérité également. Je veux vivre pour connaître cette vérité sur mes parents, surtout sur mon père ...

Un enfant sans son père était dur, il avait réussi à se forger une âme et un esprit robuste mais la présencede son père lui avait manqué lors de son enfance. Il voulait vivre pour le connaître enfin, même après sa mort ...

Je pense que vous me comprenez ...

Altair le lut dans son regard ... Oui ils se comprenaient, il sentait qu'il avait vonnu la même chose que lui, orphelin de guerre. Tout les deux avait surmonté cette épreuve ...

Entre vous et moi, seigneur, entre deux orphelins de guerre ... Que dois-je faire ? Que me conseillez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Nessameldë



Nombre de messages : 1963
Age : 30
Race, Pays : Noldo, Lothlorien
Metier : Dame de Compagnie de Galadriel
Age du personnage : 6559 ans, très précisément!
Date d'inscription : 16/09/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: My light shall be the moon And my path- the ocean My guide, the morning star As I sail home to you...
**Aime/N'aime pas**: Son pays/Tout ce qui sent mauvais et qui a des pustules...

MessageSujet: Re: La rencontre tant attendu   Mar 6 Nov 2007 - 1:32

[PNJ]

Bien sûr qu'il comprenait... Eomer avait perdu son père jeune, assez pour le connaître et savoir quel homme il était, mais trop peu pour faire ses preuves et lui montrer quel homme et quel combattant il était, trop peu pour lire la fierté dans son regard. Et puis sa mère l'avait suivi de peu dans la tombe, depuis sa disparition déjà, elle n'était plus qu'un fantôme. Alors Eomer avait dû être solide, plus encore que ce qui était exigé de lui en tant que neveu du roi, pour son honneur et pour sa soeur aussi...

- Je vous dirais d'aller jusqu'au bout de ce que vous avez entrepris, puisque vous en avez besoin, car c'est le seul moyen que vous ayez pour être en paix...

Et si la désillusion devait être au bout du chemin? Eomer n'en parla pas, il verrait bien en tant et en heure...

- Vous êtes jeune et cette épreuve est bien loin derrière vous. Faites, apprennez, et puis refermez cette plaie une bonne fois pour toute. Vous avez un destin à vivre... _ il se tut un instant avant de se risquer_ Si vous me permettez cette question, je me demande comment vous avez vécu votre jeunesse sans parents... Aiez vous de la famille?

[PNJ]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La rencontre tant attendu   Mar 6 Nov 2007 - 1:48

Altair sourit à cette question ... Sa mère était une Elfe et tous étaient partis vers les contrées immortelles pour y vivre avec les leurs mais sa mère était resté avec son père et avait fondé une famille ... Altair reprit la parole ...

A la mort de mes parents, j'ai été receuilli à Fondcombe par des Elfes où j'ai été initié à la culture des Elfes, à sa langue et à son art du combat. Ils voyaient en moi les yeux de m mère et lephysique de mon père et bien que je sois un homme, il m'ont accueilli comme l'un des leurs et m'ont élevé à la place de mes parents.

Altair repensa à ses quelques années de bonheur, loin de la guerre et des conflits qui ravagaient la Terre du Milieu. Quelques années où il put vivre sans regret mais le passé l'avait finalement rattrapé et c'était lané en quête de vérité ...

Voila, vous savez tout seigneur, mon passé, mes projets et le fond de mon coeur ... Je me sis adréssé à vous en toute franchise en sachant se que je risquais si vous me conaissiez. Je suis Altair, fils d'Altar, assassin rôdeur en quête de vérité et de réponses !

Altair se leva en s'inclina devant le roi ...
Revenir en haut Aller en bas
Nessameldë



Nombre de messages : 1963
Age : 30
Race, Pays : Noldo, Lothlorien
Metier : Dame de Compagnie de Galadriel
Age du personnage : 6559 ans, très précisément!
Date d'inscription : 16/09/2005

Qui suis-je?
**Citation personnelle**: My light shall be the moon And my path- the ocean My guide, the morning star As I sail home to you...
**Aime/N'aime pas**: Son pays/Tout ce qui sent mauvais et qui a des pustules...

MessageSujet: Re: La rencontre tant attendu   Mar 6 Nov 2007 - 14:18

[PNJ]

A travers les hautes fenêtres qui donnaient vers l'Ouest, Eomer put voir à la couleur de feu mourrant que prenait la lumière du soleil que la crépuscule était là, la nuit n'allait plus tarder. L'homme voulait reprendre sa route au plus vite et on pouvait bien le comprendre. De nombreuses journées de chevauchée étaient nécessaires pour parvenir en Ithilien, son intérêt n'était pas de flâner dans les vertes plaine du Rohan si sa quête était ailleurs.

Alors que l'étranger se levait pour prendre congé, le roi fit de même et s'inclina à son tour:


- Que vos prières soient entendues, Altair, fils d'Altar, et puissiez-vous combler le vide dans votre coeur. Mon frère Faramir vous fera bon accueil, je n'en ais aucun doute. Le Rohan et Edoras sont vos amis et vous y serez le bienvenu, seulement si vous prenez garde de n'y assassiner aucun de mes loyaux sujets...

Un rire s'échappa de sa bouche et il conclut:

- Faites bonne route, messire. Au plaisir de vous revoir un jour sur ces terres.

Là, dessus deux soldats s'approchèrent pour escorter l'homme jusqu'à l'extérieur et là, lui rendre armes et cheval. Eomer de son côté s'en fut vers ses appartements, l'esprit plein de souvenirs douloureux de l'enfance, se rejouissant du bonheur qui était à présent le sien auprès de sa femme et de son fils et de celui de sa soeur qui avait la félicité qu'elle méritait.

[PNJ]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La rencontre tant attendu   Aujourd'hui à 0:51

Revenir en haut Aller en bas
 
La rencontre tant attendu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Départ pour un voyage tant attendu
» Le jour tant attendu [PV:Fubuki Tsuya]
» Le tant attendu quizz 37 : niaiseries
» Rapport de bataille tant attendu
» Un diner pour un café tant attendu ^^ (pv JB)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Terre du Milieu : Chroniques du Quatrième Âge :: ROHAN :: Edoras - Capitale du Rohan :: Meduseld-
Sauter vers: